AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 To deal or not to deal ft. Mande

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
FORÊT DE FEURoi des Trishana
FORÊT DE FEU
Roi des Trishana

INFORMATIONS
Age : 24 Masculin Nb de Messages : 14
En savoir +

MessageSujet: To deal or not to deal ft. Mande   Mer 19 Oct - 21:36


To deal or not to deal
Some say I consider myself like a shepherd among the lambs,
but I don't, darling. I'm not a shepherd, I'm a wolf waiting
in the dark, and the night is coming ...
Long avait été le chemin depuis les terres lointaines des Trishana. Il avait fallu plusieurs jours à Lamorak et sa suite pour atteindre la glorieuse cité de Polis et sa tour qui, sans complexe, se dressait vers le ciel, se perdant parfois dans les nuages lorsque, d'aventure, le temps s'y prêtait. Monté sur un cheval à la robe de feu – un alezan aux allures baroques – Lamorak pénétra dans l'enceinte de la cité sans un bruit, ou presque. Bien sûr, les gens se retournèrent à son passage, non pas par admiration, mais par questionnement : qui pouvait bien être cet homme à l'escorte si chargée ? Certains le reconnurent dans la foule, d'autres murmurèrent : que pouvait bien faire le roi des Trishana ici, à Polis ? Cela faisait des années qu'on ne l'y avait pas vu, quel genre de malheur apportait-il avec lui ? Le bruit des sabots des chevaux résonna dans les rues de la ville, jusqu'à ce que le cortège atteigne la Grande Tour, où des natifs lambda qui faisaient office d'écuyers se saisirent des montures. Les Trishana mirent alors pied-à-terre, abandonnant les chevaux pour pénétrer dans la Tour de Commandements, où leur arrivée n'était pas attendue. Lamorak n'avait prévenu personne de sa venue, pas même son ambassadeur resté à Polis. Au lieu de cela, il avait décidé d'arriver à l'improviste et de manière relativement discrète, ce qui ne lui ressemblait absolument pas. Lamorak vivait et existait à travers les yeux d'autrui : il aimait être admiré et contemplé même si, paradoxalement, il se fichait bien de ce que les autres pouvaient penser de lui. Il aimait se faire remarquer et faire parler de lui, qu'importe les raisons …

L'arrivée des gens venus du ciel avait suscité en lui une attention toute particulière. La rumeur de leur venue était arrivée même au plus profond de la Forêt de Feu, et c'était là le seul véritable évènement depuis bien des années, le seul qui, aux yeux de Lamorak, avait valu le déplacement. Ces étrangers, Lamorak voulait les voir de lui-même : il voulait les éprouver et les juger par lui-même … mais il ne pouvait pas aller à l'encontre des ordres d'Heda. Malgré la toute puissance et l'autorité qu'il avait sur le territoire Trishana, il n'était pas grand-chose sur le territoire Trikru, où régnait depuis plusieurs années déjà Lexa et ses comparses du Peuple des Arbres : Lamorak avait beau désirer tout ce qu'il voulait, il n'était pas suffisamment stupide pour ignorer les ordres de la Commandante. Les Natifs n'avaient pas le droit de s'approcher des jeunes venus du ciel et personne n'avait intérêt à enfreindre cette règle … sous peine d'en subir les funestes conséquences. Cependant, Lamorak avait plus qu'un tour dans son sac. Il était passé maître dans l'art de jouer avec les mots et les lois, ce qui n'était pas sans lui valoir une certaine notoriété un peu partout dans la région : Lamorak était fourbe et tout le monde le savait.


Sa venue à Polis, en réalité, n'était rien d'autre qu'un moyen de s'approcher de ce campement qu'il convoitait tant. Être à Polis lui permettait de tout savoir en direct et, pourquoi pas, être au cœur de l'action. Lexa était trop intelligente pour ne pas s'en rendre compte et Lamorak le savait, mais il savait aussi que la décence l'empêcherait de le renvoyer chez lui et de la chasser de Polis : après tout, il n'avait rien fait de mal. La paix entre les clans était instable et Lexa ne pouvait se risquer à l'ébranler pour si peu.

En arrivant à Polis, Lamorak fut surpris d’apprendre que Lexa ne s’y trouvait pas. A son grand étonnement, elle avait eu à faire ailleurs et Lamorak se trouva pris à son propre jeu. Il fut conduit à la salle du trône où, de toute évidence, Titus allait le recevoir pour lui exposer la situation. Cela agaça Lamorak, bien sûr, qui ne supportait pas d’être obligé d’attendre un sous-fifre comme Titus, mais avait-il vraiment le choix ? Deux gardes Trishana furent autorisés à rester dans la salle, et Lamorak se mit à déambuler lentement dans la pièce, attendant non sans agacement l’arrivée du Fleimkepa. Lorsque les portes s’ouvrirent enfin, elles laissèrent apparaître une jeune femme au teint sombre et aux cheveux très courts … que Lamorak dévisagea un instant. Qu’était-ce cela encore ?

_________________

Glowing King

“I KNOW LAMORAK LIKE NO ONE ELSE IN THIS WORLD. HE SLEW THE CHILD HE WAS TO BECOME THE MAN HE IS A LONG TIME AGO. THE FACT IS HE DON’T CARE ABOUT PROTECTING PEOPLE : HE WOULD SEE THIS COUNTRY BURN IF HE COULD BE KING OF THE ASHES”

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t117-lamorak-glowing-kin

Invité
avatar
Invité
INFORMATIONS
En savoir +

MessageSujet: Re: To deal or not to deal ft. Mande   Mar 8 Nov - 17:40

Hj- Holà! Désolée du retard je ne pensais passer autant de temps sans me connecter! Désolée! >.< je devrais répondre plus rapidement maintenant ^^
Il était temps de se faire une raison. Après tout cela faisait un moment qu’elle était parvenue à repousser l’échéance. Désormais Mande devait bien regarder la vérité en face, elle allait « accomplir son devoir » mais si ça tenait qu’à elle son devoir attendrait un an ou deux… ou trois. Bref ! Ce n’était pas comme si on avait BESOIN d’elle à Polis ! Heda s’en était merveilleusement sortie sans elle, et le torse de notre native se bombait de fierté à chaque fois qu’elle racontait son enfance partagée avec la commandante Lexa, donc franchement elle pouvait continuer ainsi non ? Unir les clans, maintenir la paix tout ça tout ça… Oh elle serait ravie de voir son amie sûr ! Quoiqu’avec le temps… Lexa se rappellerait-elle de Mande ? Pas dans les détails sûrement… C’était aussi une des raisons pour laquelle Mande n’aimait pas revoir les loupiots une fois devenus grands : la plupart avait une mémoire faussée voire oublier tout simplement ce qui s’était passé… Et ce n’était jamais agréable d’être la seule à se souvenir. Mande n’avait pas reparlé à Lexa depuis que ses parents avaient quitté le village natif de la commandante et entre temps il s’en était passé des choses. Un massacre, un conclave, bref une vie normale pour le natif de tous les jours ! Raaah ! Voilà ! Maintenant qu’elle marchait dans le couloir elle commençait à stresser dans leur entrevue. Avec les nombreuses années qui s’étaient écoulées, finalement, ça allait être comme rencontrer une étrangère qui était un peu étrangère que la moyenne… Pourquoi est-ce qu’elle faisait tout ça déjà ? C’est que, voyez-vous, dans la vie il y a deux chose à laquelle vous ne pouvez jamais échapper : La mort…
… Et votre mère.
Oui, rien d’épique là-dedans, Mande avait simplement plié devant l’implacable autorité de la maternelle. Elle avait essayé au début de tenir tête et s’était arrêté avant que les premiers mots ne sortent de sa bouche. Son instinct de survie, en croisant le regard de sa génitrice, lui avait dicté de faire profil bas. Peut-être qu’elle avait entendu comme tout le monde l’arrivait de ce nouveau clan descendu du ciel ? Se doutait-elle que sa fille mourrait envie d’y faire un tour pour les observer de loin ? La commandante avait interdit aux Natifs de s’approcher trop près d’eux mais ils pouvaient regarder non ? …. Elle ne pouvait pas savoir que sa fille avait l’intention d’y aller non ? Elle avait trouvé son sac ? AAAAAAH Damned ! Que se passerait il si en fait, cette entrevue état un piège pour se débarrasser de son sac soigneusement caché sous une pile de libre et ainsi retardé son départ ? Mande réfléchissait à tout allure, tellement qu’elle en oublia presque où elle se trouvait. Ce fut un pied tapé violement au sol qui la ramena à la réalité.
« Heda n’est pas présente pour l’instant, vous serez conduite à la salle du trône en attendant la présence du Fleimkepa. »
Mande se retint de dire qu’elle pouvait tout aussi bien attendre le retour de Heda chez elle… qu’à dire vrai cela l’arrangerait, mais elle sentait comme une lassitude de la part de ce soldat, lassitude et une certaine tension. Et bien, on n’allait pas envenimer la situation pas vraie ?
Silencieusement, notre petit Native se laissa guider jusque la salle du trône. Les portes s’ouvrirent laissant alors apparaître trois personnes : deux statues et un pic.
Il se tenait droit comme un i, un t, un l, un tout ce que vous voulez mais il dégageait cette espèce de force implacable comme si rien ne pouvait aller contre lui. Il était élégant, beau même et, sans ce petit haussement de cil dédaigneux et son air contrariant de snob, il pourrait presque passer pour quelqu’un de sympathique.
Mande le regarda, sourit et au bout de quelques secondes de silence passer les yeux dans les yeux elle tenta une autre approche
.
« C’est ici la salle d’attente pour le Fleimkepa ? »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
FORÊT DE FEURoi des Trishana
FORÊT DE FEU
Roi des Trishana

INFORMATIONS
Age : 24 Masculin Nb de Messages : 14
En savoir +

MessageSujet: Re: To deal or not to deal ft. Mande   Mar 8 Nov - 23:30


To deal or not to deal
Some say I consider myself like a shepherd among the lambs,
but I don't, darling. I'm not a shepherd, I'm a wolf waiting
in the dark, and the night is coming ...

Lamorak n'avait aucune idée de l'identité de celle qui venait de pénétrer dans la Salle du Trône – quoi de plus normal, après tout, il ne connaissait personne dans cette ville puante – mais une chose était sûre : elle n'allait pas lui rester inconnue bien longtemps … et lui non plus d'ailleurs. Le roi échangea un regard rapide avec ses deux gardes personnels postés à l'entrée de la pièce, avant de finalement reporter son attention sur la nouvelle venue. L'antipathie naturelle de Lamorak ne sembla pas la rebuter, car face à sa présence aussi improbable qu'imprévue, elle ne se démonta pas. La chance de croiser quelqu'un dans la Salle du Trône en de telles circonstances étaient minces – Heda n'étant pas là, personne ne s'y rendait – et pourtant, ils se trouvaient là tous deux, au même endroit, au même moment, attendant chacun la même chose : le Fleimkepa, qui servait depuis des générations les Commandants des Natifs, gardien de leurs secrets et de leurs histoires.


La jeune femme lui adressa finalement la parole, et son manque accablant de convenance le désarçonna presque … Lamorak n'était plus habitué depuis longtemps aux palabres du peuple et encore mois à leur propos sommaires et dénués de toute formalité. La pointe d'humour perpétré par la Native n'échappa pas au roi, mais contrairement à elle, la situation ne le faisait pas rire du tout, pire même, elle l'agaçait d'une manière particulièrement prodigieuse. L'un des gardes Trishana s'apprêta à reprendre la jeune femme pour lui rappeler à qui elle s'adressait, mais Lamorak le stoppa d'un signe de main. En d'autres circonstances, il aurait volontiers laissé ce plaisir à ses hommes, mais pour l'heure, il n'avait rien de plus intéressant à faire … le roi des Trishana était loin d'être un homme magnanime et encore moins indulgent : la familiarité de la Native à son égard avait, certes, un peu de mal à passer, mais il n'était pas non plus de ces chiens enragés qui aboyaient aux moindres mots de travers … quoi que, en fait si, mais pour l'occasion, il avait décidé de prendre sur lui.

Après un instant de silence, Lamorak se décida enfin à lui répondre.

— Il semblerait en effet … affirma-t-il simplement de sa voix pompeuse.

Lamorak ne cacha pas sa réserve concernant l'amusement que la situation lui procurait. Son visage resta de marbre, tandis qu'il demeurait droit et fier tel un coq de basse cour. Faisant face à la jeune femme, Lamorak tourna le dos au trône que Lexa avait laissé à Polis. Puisqu'ils étaient là à attendre la même chose, autant en profiter pour en savoir plus … qui sait, cette jeune femme pouvait peut-être lui être utile ou avait peut-être un rang potentiellement employable. Furtivement, le regard de Lamorak la parcourut de haut en bas …

— Et vous êtes ?

Demanda-t-il en soulevant un sourcil.


Citation :
Aucun soucis, ne t'inquiète pas ! On est là pour s'amuser, pas pour se mettre la pression What a Face

_________________

Glowing King

“I KNOW LAMORAK LIKE NO ONE ELSE IN THIS WORLD. HE SLEW THE CHILD HE WAS TO BECOME THE MAN HE IS A LONG TIME AGO. THE FACT IS HE DON’T CARE ABOUT PROTECTING PEOPLE : HE WOULD SEE THIS COUNTRY BURN IF HE COULD BE KING OF THE ASHES”

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t117-lamorak-glowing-kin

Contenu sponsorisé

INFORMATIONS
En savoir +

MessageSujet: Re: To deal or not to deal ft. Mande   

Revenir en haut Aller en bas
 
To deal or not to deal ft. Mande
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recherche au Deal
» PACKAGE DEAL parfait pour les series
» Madanm Berlusconi mande divos
» Nou mande kominote Forum Haiti yon jès FAIR PLAY
» MEZANMIRO TU TUD DEPAFINI, LIDÈ NAN MANDE PADON, FÈ II KRIYE, WOUYYYYY LAVI SA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The 100 : New Earth :: 
₪ LES ARCHIVES ₪
 :: 
A R C H I V E S
 :: SAISON 1
-
Sauter vers: