AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A Song of Ice and Fire ft. Zdenka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
CHEF DES TRISHANARoi de la Forêt de Feu
CHEF DES TRISHANA
Roi de la Forêt de Feu

INFORMATIONS
Age : 24 Masculin Nb de Messages : 14
En savoir +

MessageSujet: A Song of Ice and Fire ft. Zdenka   Jeu 29 Déc - 21:40


A Song of Ice and Fire
Some say I consider myself like a shepherd among the lambs,
but I don't, darling. I'm not a shepherd, I'm a wolf waiting
in the dark, and the night is coming ...
Les évènements prenaient une tournure bien étrange.

Lexa avait fini par revenir à Polis et avait apporté avec elle la colère qu'avait suscité le petit incident aux abords de la Montagne, une colère qui avait bien peu d'importance aux yeux de Lamorak mais qui ne manquait pas de terrifier les Natifs les plus sensibles. La belle affaire ... Le Roi des Trishana n'était pas sans savoir que les Trikru étaient quelque peu troublés dans leur paisible existence par les Maunons, qui vivaient vraisemblablement dans ladite Montagne. Lamorak se demandait bien qui, de Lexa ou des Hommes des Montagnes, les Trikru redoutaient le plus ... était-ce la peur de la Montagne qui rendaient les Trikru si fidèles à Lexa ? Les Natifs avaient mis longtemps à comprendre que l'unité était le meilleur moyen de survivre, et si Lamorak pouvait difficilement réprouver cet adage, cela ne l'empêchait pas de la rejeter. Lamorak était pour l'unité quand cela l'arrangeait, c'est-à-dire lorsque cela lui procurait des avantages. Quels avantages avait-il eu à s'allier avec les Trikru et les dix autres clans qui habitaient le pays ? Aucun. La seule chose que cette Coalition lui avait apporté était un arrière-goût amer, car de tous les défauts que Lamorak pouvait avoir, son plus grand était la rancune. Lamorak était fier et rancunier ... héritier des Trishana et de leurs conflits, le jeune roi n'avait jamais véritablement accepté l'idée de déposer les armes et de vivre en paix avec ses voisins avec qui les Trishana avaient toujours été en conflit. Lamorak était né dans la guerre et pour la guerre : la paix était un concept qui lui était étranger

Parce que Lamorak n’avait pas trouvé mieux à faire, il avait fait le choix de demeurer un temps à Polis, avide des nouveautés que la situation pouvait apporter. Il était comme un rapace dans le désert, comme un chacal dans la steppe, comme un corbeau dans la plaine : patiemment, il attendait que les choses se présentent et évoluent, guettant la moindre faille, la moindre faiblesse qui lui permettrait d’ébranler cet équilibre et cette paix qu’il détestait tant.

L'annonce de la venue de la Nation des Glaces à Polis avait su susciter l'intérêt de Lamorak. A Polis comme ailleurs, les ragots allaient bon train et les secrets ne le restaient jamais très longtemps ; et c'était la même chose pour les nouvelles. Tout finissait toujours par se savoir à Polis, certaines choses plus rapidement que d'autres. Pour des raisons restées encore inconnues, Azgeda avait fait envoyer à Polis des chefs de guerre tout droit venu du nord et la rumeur de leur arrivée avait très vite fait le tour de cette misérable capitale. Lamorak y avait vu une opportunité presque inespérée de rencontrer - enfin - ces barbares du nord qui, malgré tout, jouissaient d'un certain intérêt aux yeux du jeune roi. La petite guerre que leur reine, Nia, avait faite à Lexa n'avait pas manqué de plaire à Lamorak - décapiter sa bien-aimée compagne, vraiment, Lamorak avait beaucoup apprécié - et malgré la Coalition, il avait toujours douté de la véritable allégeance de la Nation des Glaces. Des haches de guerre si fraiches de sang ne s'enterraient pas si facilement, et encore moins sur les terres aussi glacées qu'Azgeda. Cependant, Lamorak restait prudent ... la Nation des Glaces avait cette réputation de demeurer fidèle à elle-même et à elle seule. Au même titre que les Trishana, elle ne connaissait qu'un seul camp : le sien.

Malgré cela, Lamorak avait fait le choix de tenter sa chance. Il n’y avait qu’un seul moyen pour confirmer ou non ses intuitions : rencontrer lesdits chefs de guerre et se faire sa propre idée de la chose. Après tout, qu’avait-il à perdre ? Une petite discussion bien tournée n’engageait à rien mais lui permettrait, déjà, de tâter le terrain … pour peu que son interlocuteur ait un minimum d’intelligence, ce qui était loin d’être gagné dans cette ville puante.


C’est dans les écuries que le Roi de la Forêt de Feu attendit l’arrivée des chefs de guerre de la Nation des Glaces. Lamorak était sournois et malin : il savait bien que c’était là que se rendraient en premier lieu les nouveaux arrivants. Il y avait, certes, un risque non négligeable de voir les chevaux arriver sans les cavaliers, mais Lamorak faisait confiance au destin et il eut raison. Il flattait son propre cheval aux couleurs de feu lorsque les martèlements des sabots des chevaux trahirent l’arrivée des gens de la Nation des Glaces. Dans un recoin de l’écurie demeurait, silencieux, le grand Tyto, Conseiller de la Couronne de Feu, qui avait servi le père avant de servir le fils. Dans son allure, il ressemblait à s’y méprendre à Titus, le Gardien de la Flamme … ils auraient pu être frères que cela n’aurait pas été étonnant. A l’écart, dans l’ombre, il observa sans un mot l’arrivée de la Nation des Glaces, gardant un œil sur Lamorak, ce petit roi ingrat qu’il connaissait depuis sa naissance et qu’il avait tenté, en vain, de guider sur le droit chemin.

S'éloignant du cheval, Lamorak se tourna vers les nouveaux arrivants et les dévisagea un instant. Comme à son accoutumé, il était vêtu de sa tunique aux couleurs sombres mais pas moins excentrique qui le caractérisait tant. Portée par quelqu'un d'autre, cette tenue si peu ordinaire aurait porté à rire et n'aurait pas manqué de jeter l'opprobre sur son porteur ; mais il s'agissait de Lamorak, Roi de la Forêt de Feu, et malgré toutes ses grotesques particularités, rien sur cette terre n'était plus inquiétant que sa présence elle-même, car sa réputation le précédait : l'on disait de lui qu'il laissait dans son sillage discordes et préjudices, et l'histoire n'avait jamais été en mesure de démentir cet adage.

Spoiler:
 

_________________

Glowing King

“I KNOW LAMORAK LIKE NO ONE ELSE IN THIS WORLD. HE SLEW THE CHILD HE WAS TO BECOME THE MAN HE IS A LONG TIME AGO. THE FACT IS HE DON’T CARE ABOUT PROTECTING PEOPLE : HE WOULD SEE THIS COUNTRY BURN IF HE COULD BE KING OF THE ASHES”

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t117-lamorak-glowing-kin
 
A Song of Ice and Fire ft. Zdenka
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Naufrages..... Est-ce le destin ? ( Pv Illumina)
» Shaé Mary Antonelli ▬ A song of Ice and Fire
» Song of Ice and Fire [TOP]
» Marlene • A song of ice and fire
» Top Partenaire : A Song of Ice and Fire RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The 100 : New Earth :: 
₪ LES ARCHIVES ₪
 :: 
A R C H I V E S
 :: SAISON 1
-
Sauter vers: