AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ☉ Ai laik Heda ☉

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
PEUPLE DES ARBRESCommandante des Natifs
PEUPLE DES ARBRES
Commandante des Natifs

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 1152
En savoir +

MessageSujet: ☉ Ai laik Heda ☉   Mar 13 Sep - 20:50


LEXA KOM TRIKRU
Ai laik Heda


Profil de l'individu
Nomination Lexa kom Trikru
Age 22 ans
Affiliation Natifs
Clan Trikru


Qualité Ambitieuse
Défaut Dure
Rang Commandante de la Coalition

Dossier Medical
Lieu Naissance: Village Trikru (détruit)
Taille: 1.65m
Poids: 58kg

Grp Sanguin: Inconnu
Antécédents Médicaux:
Aucun à signaler.

— Historique Famillial
Père : Asarim †
Mère : Centaurée †
Fratrie : Gareth †

A savoir:
Lexa porte le soleil, signe du Heda, sur son front. La puce des commandants a été insérée dans son cou, derrière un tatouage de "8". Possède plusieurs tatouages sur le reste du corps.
Tempérament & Personnalité
Lexa, pourtant âgée de seulement 22 ans, est la commandante du Peuple des arbres. Cela demande un caractère fort et décidé, la jeune femme sait ce qu'elle veut. Elle gère ce rôle au mieux, en étant juste et égale avec son peuple. Ce dernier en général lui obéit, l'apprécie et la respecte. Elle porte souvent un maquillage tribale, formant une sorte de bandeau noir sur ses yeux ainsi que de larmes sombres ruisselant sur ses joues. Cela lui donne un air barbare, mais pourtant de tout son peuple elle est une des seules à savoir se montrer compatissante et indulgente. Contrairement aux autres Trikru, sa devise n'est pas "le sang par le sang". Contre toute vengeance, elle prend d'abord le temps de parlementer et de réfléchir. Son rôle de commandante de lui a pas été donné au hasard, il ne faut pas gouverner en étant enfermée dans ses propres idées. Lexa est déterminée, mais ne fonce pas pour autant tête baissée dans ses opinions. Elle est neutre, reste ouverte à de nouvelles conceptions et pèse le pour et le contre dans chaque situation afin de s'en tirer dans les meilleures circonstances pour elle est son peule.
Elle n'en est pas moins très intelligente et sait très bien quand une personne va trop loin. Et là, personne n'aimerait être confronté à sa sentence souvent irrévocable. Elle est une très bonne guerrière et sait manier l'épée dans des combats sanglants au corps à corps. Ce maniement lui a été appris par Anya, son mentor, pour préparer le jour de son ascension. Ce jour important de sa vie où elle s'est fait dessinée un tatouage dans le dos représentant la première commandante tombée du ciel. Certains peuvent la penser dure et sans sentiment. En effet, depuis le décès de sa petite amie, la commandante définit l'amour tel une faiblesse. Elle ne veut plus s'attacher à personne et désire terminer sa vie seule. Selon elle, ce sentiment ne mène à rien à par de la douleur.


Historique de l'individu
Le soleil était en train de se coucher, mais personne ne le percevait. Il était dissimulé par d'épais nuages d'où la pluie s'abattait tel un torrent au-dessus de nos têtes. Nous étions huit, établis en cercle, trempés jusqu'aux os, nous fixant tour à tour dans les yeux. Et autour de nous, des centaines de Trikru venus de tout le territoire pour admirer ce massacre. Et aussi surtout pour découvrir leur nouvel Heda. Pour prétendre à ce titre, deux uniques faits sont nécessaires: avoir le sang noir, et tuer tous les autres natblidas. Nous huit avions le sang noir, mais un seul gagnera la bataille. Nous devions nous battre dans un combat à mort. A cet instant-là, jamais je n'aurais pensé gagner. Tibo était tellement plus puissant que moi, et Stavius tellement plus souple et rapide. Quelles chances reposaient sur moi, jeune femme d'à peine seize ans que la vie n'avait pas cessé de punir pour des crimes que je n'avais pas commis ? J’aperçus au loin Luna, aux côtés de son frère. Elle et moi avions construit un lien fort ensemble, sachant pertinemment que nous ne pourrions survivre toutes les deux. Et pourtant, nous avons grandi ensemble à Polis et elle était pour moi une amie très proche. J’espérais de tout mon cœur ne pas devoir me retrouver face à elle pour que l’on s’entretue.
Titus, le gardien de la flamme, lança le combat en faisant retentir un gong qui résonna à travers les montagnes. Le rituel pouvait commencer, le peuple encouragea ses préférés tandis que nous foncions chacun sur notre premier adversaire.
Accompagnée d'un hurlement destiné à me donner de la force, je me jetai sur Kila. La plus jeune et la plus faible du groupe. Un esprit malsain ? Non, juste de la survie. Notre but à tous était de survivre. Et même dans notre mort, nous mourions en paix car nous aurions terminé notre rôle dans ce monde. Heda ne nous aurait pas choisi, et il en était ainsi.
Tout se déroula très vite. Je projetai Kila au sol, elle cria. Je décochai mon épée, et la lui plantai droit dans le coeur. Je plongeai mes yeux dans les siens. Ils étaient gris. C'est alors que je fus prise d'une vision.

Gris. - Il faisait gris, mais il ne pleuvait pas, non. Il neigeait. C’était très rare qu’il neige sur le territoire du Peuple des Arbres, le temps étant d’habitude plus tempéré. Ce jour-là, un cinq décembre dans un petit village Trikru, une mère donna naissance à une petite fille. Ses yeux bleus semblaient percer la pénombre de la tombée du jour et son cri de nouveau-né interpella les villageois qui sortirent de leur torpeur hivernale et tous s’attroupèrent autour du petit cabanon. Lexa venait de naître : ‘’un enfant doté d’une belle destinée’’ selon le guérisseur du village qui avait aidé sa mère à la mettre au monde.

« Yu gonplei ste odon. » (Your fight is over.) murmura-t’elle d’une voix légèrement tremblante, prenant conscience de son acte de mort.

Je me redressai. Des pas précipités se firent entendre dans mon dos et je fis volte-face. Tibo. En assénant un puissant coup de sa hache visant ma tête, il poussa un cri de guerre. Malgré sa carrure, je ne défaillis pas. J’évitai son attaque. Il était musclé, mais sa vitesse armé de son énorme masse de métal lui faisait défaut. C’était un atout que je devais mettre à profit. Je pivotai dans son dos et lui donna un coup de pied le faisant tomber à plat ventre. Il se retourna et se protégea avec sa hache en la lançant dans ma direction. Sous les huées des spectateurs, je le tuai à son tour. Ses yeux étaient marron.

Marron. – Je grandissais dans ce village Trikru parmi mes parents, mon frère et les autres enfants. Je ne demandais rien de plus que du bonheur et déjà à cet âge nous jouions avec mon frère avec des épées de bois. Je le battais toujours, et il finissait toujours par aller pleurer vers notre mère. Et moi je riais. Mais un jour, des cris retentirent et tous les villageois qui étaient à l’extérieur se firent surprendre par une attaque de la Nation des Glaces. Mon père me supplia de me cacher dans notre maison, ce que je fis en pleurs. Je me cachai sous le lit de mes parents. J’entendais des hurlements, des rires diaboliques, des sabres fendre l’air. Ce temps me semblait ne jamais vouloir s’arrêter. Quand le silence reprit enfin sa place, j’attendis au moins une heure le temps que j’arrête de trembler. Lorsque je sortis de la maison, petite fille de huit ans que j’étais, je mis du temps à comprendre le massacre que j’avais sous les yeux. C’est seulement quand mes yeux se sont posés sur les corps sans vie de ma famille que je compris. Je m’effondrai au sol, la main caressant les blessures sur le corps de mon petit frère. Le sang avait séché, il était marron.

« Yu gonplei ste odon. » annonça-t’elle avec plus de confiance cette fois-ci.

Je ne me rendis pas compte de la mort que je venais de causer. J’avais réussi à assassiner un des deux favoris. Quelle force m’était donnée pour que parvienne à le vaincre ? Venait-elle de moi, ou d’une entité mystérieuse ? Heda venait-elle de me choisir ? Je me levai, mon épée fermement saisie entre mes doigts et observai quelques instants les natblidas restant. Luna semblait défaillante face au corps sans vie de son frère. Cette scène me fendit le cœur. Etait-ce elle qui avait mis fin à ses jours ? Ce que je savais en revanche, c’était que je risquais fortement de me retrouver face à elle en duel. Stavius, lui, poursuivait le massacre, muni d’une lance et de shurikens. Deux armes appartenant typiquement à son type de combat : la vitesse et la souplesse. Je le fixai en train de combattre son adversaire. Il évitait et parait tous les coups sans exception. Il bougeait si vite, il semblait presque prendre ça comme un jeu.
Une lancée me parvint dans l’épaule, puis dans le bras entier. Mon cerveau était en alerte rouge, il me signalait une importante blessure à l’omoplate. Je criai et lâchai mon épée sous la douleur. Alors que j’étais occupée à regarder Luna et Stavius se battre avec son adversaire, j’en avais presque oublié Natalia. Une redoutable guerrière elle aussi, qui n’avait pas perdu son temps pour m’asséner un violent coup. Ses peintures tribales sur le visage lui donnaient un air diabolique, une machine à tuer. C’était un poignard qu’elle m’avait lancé dans l’épaule. J’étais en mauvaise posture.
Je me retournai et Natalia était déjà face à moi. Elle me griffa la joue de la pointe de son épée alors que la mienne était au sol. J’arrachai le poignard de mon épaule. Le saignement se fut plus dense, et la douleur aussi. Jusqu’où allais-je tenir ? Je laissai tomber pour l’instant l’idée de récupérer ma lame favorite. J’allais profite du poignard que j’avais en main. Le temps que j’agisse, elle me balaya les pieds et je tombai de dos. Voulant me frapper du coup final en plein dans le cœur, je roulai pour éviter son coup en profitai pour attraper mon épée de l’autre main et bondis sur mes jambes. Je fondis ensuite sur elle, tendant la lame du couteau lui ouvrant une plaie d’une dizaine de centimètres sur le torse. Elle hurla et je lui assénai le coup fatal de mon épée. Ses cheveux noirs comme la suie se rejetèrent en arrière, découvrant alors ses yeux noisette.

Noisette. - Je pleurais. Toutes les larmes de mon cœur se déversaient sur mes joues. Tout mon village venait d’être anéanti par la Nation des Glaces. Je ne savais plus quoi faire. Au milieu de tous ces morts, de ces maisons en feu, de ce néant, que pouvait bien faire une petite fille de huit ans ? C’est alors qu’Anya, une jeune femme guerrière Trikru ayant entendu de loin le massacre, sortit des fourrés en trombe. Ses épaules perdirent de leur droiture au moment où elle découvrit que tout était déjà fini, qu’il n’y avait plus rien à sauver, si ce n’était une petite fille. Cette petite fille, c’était moi. Elle s’élança vers moi et me demanda comment j’allais. J’avais tellement de sanglots au fond de ma gorge que je n’arrivais pas à lui répondre. Qu’importe la réponse, elle avait bien vu que j’étais choquée à vie par la scène qui s’était déroulée sur mes yeux d’enfant innocente. Elle passa son doigt sous mon menton, me forçant à la regarder. Je me redressai légèrement, découvrant alors un regard plein de douceur. Un regard noisette qui inspirait confiance.

« Yu gonplei ste odon. »

Stavius en avait fini de son pauvre adversaire. Lorsque je lançai un regard circulaire autour de moi, je croisai le regard de Luna. Mon cœur manqua un battement. Le moment redouté arrivait à grand pas. Enfin, c’est ce que j’ai cru jusqu’à ce que je la vois prendre ses jambes à son cou. Elle se fraya un chemin à travers la foule qui la huait et disparut. Je ne compris pas, et préférai me recentrer sur le redoutable Stavius. Il ne restait plus que nous deux. Il était juste un peu égratigné, il ne semblait pas souffrir contrairement à moi. Comment pourrai-je penser une seconde que j’allais le vaincre ? A bout de souffle, mon épée dans la main droite et le poignard de l’autre, je fixais le dernier natblida d’un air de défi. Je n’allais pas m’avouer vaincu avant qu’il ne me plante sa lance dans mon cœur. Je fus alors amplie d’un élan de détermination. Je voulais en démordre. Je voulais gagner. Heda m’avait choisi, je le savais. Toute cette adrénaline me poussa à oublier ma griffure sur ma joue qui me piquait et mon bras qui me brûlait.
Un shuriken fut lancé. Souple sur mes jambes, je l’évitai. Un second sur la droite, je partis sur la gauche. Un troisième rapide que j’arrêtai avec ma lame d’épée. Je crus lire dans son regard une once de faiblesse. Il avait usé de ses trois shurikens, il ne lui restait plus que la lance, alors que je continuai d’avancer dans sa direction, ne le perdant pas de vue une seule seconde. L’espace de quelques instants, j’oubliai toutes mes douleurs, lâchai le poignard, saisit mon épée des deux mains et je courus droit sur lui en poussant un cri de guerre. Il para ma lame de sa lance, je tentai un second coup, encore un, puis un suivant. Je parvins enfin à l’attendre dans les jambes ce qui lui causa une légère perte d’équilibre sur le côté gauche. Je lui donnai un coup dans les jambes dans le côté droit et lui donnai un coup de pied qui le fit partir en arrière. Mon arme saisie des deux mains, je lui transperçai le ventre et il s’écroula, son regard bleu océan sembla alors s’éteindre.

Bleu. - Les mois passèrent. En même temps que je grandissais, Anya était mon mentor et m’apprenait à me battre. Quand elle découvrit que j’étais une natblida, elle m’envoya à Polis lorsque j’avais dix ans. Elle put demander à me suivre et de continuer d’être ma formatrice. Titus accepta. Elle était tout ce que j’avais, pas comme une mère mais plutôt comme une grande sœur. De fort caractère toutes les deux, ils arrivaient que l’on s’engueule, mais également que l’on se conseille et qu’elle m’apprenne la vie. Anya était à la fois ma meilleure amie, ma sœur, ma formatrice et tant d’autres à la fois. Je lui dois tout, ou presque. Je me souviendrai toujours du jour où nous nous sommes rendues ensemble à Polis, ma petite main dans la sienne, sous un doux soleil de printemps après un rude hiver. Le soleil rayonnait dans un ciel bleu infini qu’aucun nuage ne venait troubler.

Je retirai mon épée de son corps. Un silence de surprise emplissait la foule. Personne ne s’attendait à ce que je gagne la bataille. Et pourtant, c’était bien le cas.

« Yu gonplei ste odon ! »

Cette ultime phrase fut prononcée tel un cri de victoire, alors que le peuple commença de m’acclamer et de crier mon nom. Ils hurlaient «Ste kiken, Heda !» (Long live, Heda !) Et moi, blessée, à bout de force, je respirais enfin. Je respirais la nouvelle vie que Heda m’offrait. La pluie continuait de s’abattre sur le champ de bataille. Dégoulinante, du sang maculait mon visage, mes vêtements de guerre, ma lame. Du sang de mes victimes, de mon propre sang. Le sang de la devise du Peuple des Arbres « le sang donne le sang. »
Titus s’approcha de moi, une petite boîte dans les mains.

« Hofli keryon kom Heda na fleim au ona oso ogeda. » (May the spirit of the Commander burn within us all.)

Cette phrase me fit comprendre que le combat était bel et bien terminé, que Luna avait fui et qu’elle ne reviendrait plus jamais.

Quelques mois à peine après être montée sur le trône, j’ai rencontré Costia. Une jeune femme Trikru qui fit naître en moi des émotions que je n’avais jamais ressenties : de l’amour. Une idylle de plusieurs lunes se déroula, ainsi qu’une belle destinée ensemble nous était dûe.
Jusqu’au jour où Azgeda déclara la guerre au peuple Trikru. Des mois sanglants suivirent, faisant des centaines de morts des deux côtés, mais le Peuple des Arbres dominait. Les Trikrus étaient fiers de leur nouvelle commandante qui semblait intouchable avec des secrets bien gardés. Des secrets qui mirent en danger la femme que j’aimais.
Un dénommé Roan, arrivé quelques mois avant la guerre, avait raconté comme quoi il s’était fait bannir d’Azgeda et qu’il demandait la paix au Trikru. De bon cœur, je l’acceptai parmi les notes et ce fut la plus grosse erreur de ma vie. Fils de Nia, la reine de la Nation des Glaces (Azgeda), il était en fait un infiltré avec pour mission de kidnapper Costia. Elle fut torturée, puis tuée, pour n’avoir révélé aucun de mes secrets. Une femme courageuse. Une douleur immense dans mon cœur. Un homme bannit à vie du territoire du Peuple des Arbres.

La guerre prit fin, avec pour gagnant le peuple Trikru. Une aubaine qui me plaça haut dans leur confiance et qui me faisait passer pour la meilleure guerrière du peuple. Seulement, je ne voulais plus de guerre. J’avais perdu assez de gens que j’aimais à cause de cette violence. Je fus alors la créatrice de la Coalition des 12 clans, comprenant Azgeda. En tant que Commandante, je devais être capable de séparer les sentiments des devoirs. Et de toute manière, je ne comptais plus ressentir de sentiments pour qui que ce soit. Ils m’ont bien prouvé durant le début de ma vie que l’amour n’était qu’une faiblesse.

Voilà le résumé de ma vie, de mon règne. Je pensais être préparée à toute éventualité. Et pourtant, jamais je n'aurais pensé que les gens pouvaient tomber du ciel.


Derrière l'écran ...
Pseudo Chup'
Je suis rôliste depuis 8 années
Je connais la série Parfaitement à jour Smile
J'ai lu les romans de Kass Morgan Pas du tout à jour xD

Avatar :: Alycia Debnam-Carey

Comment as-tu connu le forum ? Partenariat Smile
As-tu lu la Charte ? Lexa évidemment ! **



Dernière édition par Lexa le Dim 4 Juin - 18:17, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t43-rapport-de-missions-

avatar
PEUPLE DES ARBRESCommandante des Natifs
PEUPLE DES ARBRES
Commandante des Natifs

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 1152
En savoir +

MessageSujet: Re: ☉ Ai laik Heda ☉   Mar 13 Sep - 20:51


ft. Lexa

Sky People




Polis. Le temps est couvert. Quelques nuages peuplent le ciel, mais rien n'annonçant de pluie. C'était un jour comme ça, où les esprits sont de la même humeur que le ciel: hésitant, un peu triste. Voilà de ça quelques jours, tous les habitants de la ville ont levé les yeux ou se sont précipités vers leurs fenêtres pour découvrir la source d'un vacarme dont personne n'en avait connaissance. Une sorte de météorite toute faite de métal était tombée du ciel à une vitesse ahurissante. Tous ont cru qu'une vague de champ de force allait tout détruire aux alentours mais ce n'était pas le cas. Ce n'était pas une vraie météorite, mais ça seule Lexa le pensait. Pourtant cette chose venait bel et bien de l'espace, c'était certain. Les Trikru eurent trop peur de s'approcher du mystérieux cors cosmique, mais la curiosité de Lexa la poussa à envoyer l'un d'entre eux en reconnaissance. Ce n'était pas une météorite, et elle voulait savoir ce que c'était à tout prix.

Lexa attendait donc le retour de son éclaireur. Il revint plusieurs jours plus tard. En ville, tout le monde ne parlait plus que de ça. Tous avaient la même question au bord des lèvres, et personne ne pouvait y répondre. Mais la commandante, elle, en voulait une de réponse. Un garde ouvrit la porte et laissa entrer un jeune homme d'une vingtaine d'année forgé pour la course dans la salle du trône où était assise Lexa. Il semblait épuisé et pour cause: l'objet volant s'était écrasé à plusieurs kilomètres de Polis. Il s'inclina, elle l'invita à s'approcher d'un geste de la main.

- Heda. Il ne s'agit pas d'une météorite comme tout le monde le pensait. C'est une sorte de capsule venue du ciel. Et à l'intérieur, il y a des gens. Tous des jeunes adultes. Je dirais une centaine environ. Leur capsule faite de métal a mal survécu au choc et ils sont en train d'organiser un campement tout autour. Lorsque je suis passé, ils n'avaient pas encore l'air bien au clair sur le rôle de chacun.

Lexa hocha la tête, réfléchissant, une main sous son menton. Ses yeux bleus perçaient à travers son maquillage tribal noir tels deux pierres précieuses.

- Merci. Tu peux aller te reposer.

Elle lui fit signe de s'en aller. Il acquiesça et repartit par la même porte qu'il était entré. Les gardes la refermèrent et ce son résonna dans la pièce silencieuse. Lexa demeurait d'un calme olympien: il n'y avait pas encore de quoi s'en faire à propos de ces jeunes. D'après son éclaireur, ils n'avaient pas encore l'air très bien organisé et ne risquaient donc pas grand chose. Bien que des gens venus du ciel peut sembler étrange, personne à par eux ne savaient ce dont ils étaient capables. Il faudrait donc garder un oeil constant sur eux. Titus, qui avait assisté à la scène depuis le début, se permit de questionner:

-Qu'allez-vous faire Heda ?
-Rien, Titus. Je vais seulement organiser une garde autour du camp qu'ils organisent. Deux éclaireurs par tournus. Au moindre débordement de la part de ces étrangers, j'envoie des troupes. Ils sont sur nos terres et je ne veux pas qu'ils se croient chez eux.

Elle fit signe aux deux gardes et à Titus de quitter la salle. Le gardien de la flamme lui lança un regard insistant, mais devant son visage de marbre il suivit les gardes qui se positionnèrent de l'autre côté de la porte du trône. Lexa se leva, contourna le siège et se posta devant une arcade du haut de la grande tour. Les bras croisés derrière le dos, une légère brise agitant ses cheveux tressés, elle fixait de ses saphirs l'endroit où la-dite météorite s'était écrasée.

- Adrenalean 2016 pour Bazzart.

_________________


Merci Roandoudou
pour ce superbe kit ♡
★ But still, like dust, I rise.


Femme ? Aime moi ♡:
 


Dernière édition par Lexa le Mar 20 Sep - 22:24, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t43-rapport-de-missions-

avatar
PEUPLE DU CIELChef de la Garde - Leader
PEUPLE DU CIEL
Chef de la Garde - Leader

INFORMATIONS
Age : 24 Masculin Nb de Messages : 1121
En savoir +

MessageSujet: Re: ☉ Ai laik Heda ☉   Mar 13 Sep - 22:20

Bonsoir, et encore une fois bienvenue sur le forum.
Le premier message de bienvenue sur forum, puisse-t-il être le premier d’une longue liste ! Very Happy

Je te laisse faire ta présentation tranquillement, n’hésite pas à uper dès que tu auras terminé Wink

Voici le sujet pour ton RP, si jamais il ne t’inspire pas, n’hésite pas à en demander un autre ^w^

Citation :
SUJET : Les 100 viennent d’atterrir et la rumeur de leur venue est parvenu jusqu’à Polis. Assise sur son trône, en haut de la Grande Tour, Lexa apprend la nouvelle. Décris la scène et la réaction de ton personnage.

_________________

We are our mistakes’ sum
Sometimes the only choices you have are bad ones, but you still have to choose. With time, I’ve learnt true courage isn’t making this choice: it’s create another one, a third one, a better one. I apologize for all the harm I’ve caused, all our lost ones … I don't ask you to forgive, neither to forget, but I will make amends, I swear it. I swear it upon my blood.
♪ See you brought out the best of me
A part of me I've never seen ♫


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t44-kane-life-is-about-s

avatar
PEUPLE DES ARBRESCommandante des Natifs
PEUPLE DES ARBRES
Commandante des Natifs

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 1152
En savoir +

MessageSujet: Re: ☉ Ai laik Heda ☉   Mer 14 Sep - 7:37

Merci ! Ho oui le debut de plein d'autres j'espère Smile

Le thème de rp me va parfaitement. Wink

_________________


Merci Roandoudou
pour ce superbe kit ♡
★ But still, like dust, I rise.


Femme ? Aime moi ♡:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t43-rapport-de-missions-

avatar
PEUPLE DES ARBRESCommandante des Natifs
PEUPLE DES ARBRES
Commandante des Natifs

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 1152
En savoir +

MessageSujet: Re: ☉ Ai laik Heda ☉   Mar 20 Sep - 22:25

J'annonce que j'ai terminé ma fiche !pig
Ca m'a pris du temps, mais j'adore entrer dans la peau de ce personnage ! cheers

_________________


Merci Roandoudou
pour ce superbe kit ♡
★ But still, like dust, I rise.


Femme ? Aime moi ♡:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t43-rapport-de-missions-

avatar
PEUPLE DU CIELChef de la Garde - Leader
PEUPLE DU CIEL
Chef de la Garde - Leader

INFORMATIONS
Age : 24 Masculin Nb de Messages : 1121
En savoir +

MessageSujet: Re: ☉ Ai laik Heda ☉   Mar 20 Sep - 23:26

Pas mal tout ça ^.^
Tu as juste oublié de mentionner Luna ... d'après le Wiki de Lexa (eng) Lexa et Luna ont grandi ensemble à Polis. Luna a quitté le Conclave juste avant de combattre Lexa, après avoir été obligé de tuer son propre frère (qui était également un Natblidas).

Il faudrait également que tu mentionnes la fameuse Coalition des 12 Clans dont Lexa est l'initiatrice ... pas besoin de faire un pavé, quelques lignes suffisent Wink

J'aimerai bien voir ta version des faits concernant Costia, Nia et le bannissement de Roan. Rien n'est officiel à ce sujet, on sait juste que Lexa a banni Roan (on ne connait pas même l'étendu de son bannissement ... est-il simplement bannis de Polis ? Ou bannis de toute la région occupée par la coalition ?) C'est donc assez libre, mais ça m’intéresse de voir ta théorie à ce sujet. Encore une fois, pas besoin de faire un pavé, quelques lignes suffisent =)

_________________

We are our mistakes’ sum
Sometimes the only choices you have are bad ones, but you still have to choose. With time, I’ve learnt true courage isn’t making this choice: it’s create another one, a third one, a better one. I apologize for all the harm I’ve caused, all our lost ones … I don't ask you to forgive, neither to forget, but I will make amends, I swear it. I swear it upon my blood.
♪ See you brought out the best of me
A part of me I've never seen ♫


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t44-kane-life-is-about-s

avatar
PEUPLE DES ARBRESCommandante des Natifs
PEUPLE DES ARBRES
Commandante des Natifs

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 1152
En savoir +

MessageSujet: Re: ☉ Ai laik Heda ☉   Mer 21 Sep - 14:06

Voilà, j'ai ajouté les modifications que tu demandais. Smile

J'ai ajouté l'apparition de Luna durant la partie du jour de l'ascension, et des paragraphes à la fin parlant de Costia, Nia, Roan et de la Coalition. J'espère que tout est en ordre cette fois-ci, mais n'hésite pas à me faire par d'autres changements ! cheers
Et du coup, j'ai aussi modifié la liste de ses relations !

_________________


Merci Roandoudou
pour ce superbe kit ♡
★ But still, like dust, I rise.


Femme ? Aime moi ♡:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t43-rapport-de-missions-

avatar
PEUPLE DU CIELChef de la Garde - Leader
PEUPLE DU CIEL
Chef de la Garde - Leader

INFORMATIONS
Age : 24 Masculin Nb de Messages : 1121
En savoir +

MessageSujet: Re: ☉ Ai laik Heda ☉   Mer 21 Sep - 21:06

Tout est bon, je te donne ta couleur !
Bon jeu What a Face

_________________

We are our mistakes’ sum
Sometimes the only choices you have are bad ones, but you still have to choose. With time, I’ve learnt true courage isn’t making this choice: it’s create another one, a third one, a better one. I apologize for all the harm I’ve caused, all our lost ones … I don't ask you to forgive, neither to forget, but I will make amends, I swear it. I swear it upon my blood.
♪ See you brought out the best of me
A part of me I've never seen ♫


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t44-kane-life-is-about-s

Contenu sponsorisé

INFORMATIONS
En savoir +

MessageSujet: Re: ☉ Ai laik Heda ☉   

Revenir en haut Aller en bas
 
☉ Ai laik Heda ☉
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ☉ Ai laik Heda ☉
» Ai laik Nemyt kom Ingranronakru {finis}
» GALAAD || Heda is Life.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The 100 : New Earth :: 
₪ S.A.S D'ARRIMAGE ₪
 :: 
Présentation & Personnages Vacants
 :: Fiche d'identification :: Fiches Validées :: Les Natifs
-
Sauter vers: