AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Alcaeus - Oso laik sontaim kom eno

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
GENS DU LACRoi des Podakrus
GENS DU LAC
Roi des Podakrus

INFORMATIONS
Age : 23 Masculin Nb de Messages : 25
En savoir +

MessageSujet: Alcaeus - Oso laik sontaim kom eno    Dim 2 Avr - 13:30


Alcaeus

Oso badan oso kru op. Ogeda sonraun ste fleimen, en oso teik ogeda wamplei in kom oson.


— Ai lak Alcaeus kom Podakru —


Ft. Manu Bennett
Nomination : Alcaeus est mon nom. Un nom hérité d'un illustre ancêtre de la lignée royale de mon clan. En effet, Alcaeus fut le nom de mon arrière grand père. Celui qui fut le second roi des lacs.
Age : Je vis actuellement ma trente troisième année dans ce monde.

Groupe : Mon cœur est gonflé de fierté à l'idée d’être un membre du peuple ayant survécu à Pramfaya.

Station / Nation d'origine : Je suis venu au monde dans la capitale de la nation des lacs aussi connue sous le nom de Podakru.
Métier / Rang actuel : Je suis le roi du clan des lacs. Le guide de mon peuple et son premier protecteur.

Famille : Père : Idris ( mort au combat ) Mère : Asmodée ( morte de maladie ) Sœur : Irina ( morte par suicide) Oncle : Darius ( chef de village Sahan capitale du clan ) Ozalee :
Cousine ( ambassadrice du clan ) Draen : Ami d'enfance de mon père ( Ancien capitaine de la garde royale et chef de guerre ) Livia : Epouse ( Reine du clan ) Aslan : Fils premier né ( Prince ) Irina :
Fille ( Princesse ) Aneas : Fils ( Prince ) Thorn : Cousin de mon père ( Usurpateur mort égorgé ) Orlin : frère de Thorn ( mort décapité sur le champ de bataille )


— Une vie de sang donne à la paix un gout divin —



Le crépuscule teinte la voûte céleste de rayons ambrés se reflétant sur la surface miroitante du plus grand des lacs. Le souffle du vent fait onduler l'eau profonde qui se meut au gré des inspirations vespérales en des dizaines de rides semblables à celles ornementant le visage d'un vénérable ancien. L'horizon semble infini en cet instant aux yeux de l'homme fièrement dressé devant la vaste étendue aquatique. Sa solide peau de loup accrochée aux épaules l'homme ferme les yeux et implore de ses vœux silencieux les divines puissances des eaux et de la terre vénérées par son peuple. Le vent délicat ébouriffe ses cheveux d'ébène et caresse son visage contemplatif dans la prière. Derrière lui une dizaine d'hommes en armes et armures légères typiques des terres des lacs. Tout de noir vêtus emmitouflés dans des fourrures teintes leurs visages sont tournés vers le souverain devant eux. Leurs visages sont dénués de la moindre marque, ni tatouages ni scarifications ne viennent altérer la pureté de leurs traits. Vierges de la moindre trace conformément à la tradition. Dans leurs dos s'élèvent les reliefs du plus grand village de ce royaume. Sahan la capitale de la nation des lacs. Idris rouvre lentement mais surement les yeux sur le monde qui l'entoure, les terres, ses terres. Il inspire une grande goulée d'air frais et se retourne vers les hommes de la garde royale. Quelques instants plus tard, un messager déboule à toute allure sur les quais du port et s'incline respectueusement devant son roi. Visiblement épuisé par sa course, il doit prendre quelques instants pour reprendre son souffle. Instants que le roi lui accorde volontiers de bon cœur. Le jeune homme lui annonce que l'accouchement de la reine Asmodée s'est bien passé qu'un prince était venu au monde. Le sourire qui étire les lèvres du roi est solaire et la fierté brille dans son regard.

Il congédie le messager d'un geste de la main et adresse un sourire au capitaine de sa garde. Draen lance une salve de félicitations reprises par les membres de la garde présent. Idris a toujours été proche de ses hommes et de ses femmes car le sexe n'a pas d'importance à ses yeux tant que l'arme est bien maniée. Il estime qu'un roi doit connaitre les siens. D'émotion il serre son plus vieil ami dans ses bras dans une accolade fraternelle qui déstabilise dans un premier temps son capitaine qui finit par s'y abandonner. Aujourd'hui est un grand jour le royaume a un héritier. Puis, faisant fi de toute étiquette il s'élance à vive allure vers le palais dominant le village du haut d'une butte. La garde le suit de près et les foulées sont amples. Une douzaine de minutes plus tard, le roi se penche au dessus de sa reine et dépose un baiser sur ses lèvres. Son visage ruisselant est encore marqué par les efforts fournis par la mise au monde. Dans ses bras un petit être balbutie et aspire l'air ambiant. Ses larmes et ses cris font sourire son père qui le prend délicatement des mains de sa mère. Les yeux du roi sont étincelants de joie et de satisfaction et ce dernier murmure le nom de l'enfant comme une comptine qui l'apaise. Oui, mon fils tu te nommeras Alcaeus comme mon grand père. Les jours suivant l'accouchement furent parmi les plus grandioses de mémoire d'ancien. La fête vit défiler à la capitale, chefs de village, de guerre, ambassadeurs. Podakru connut une liesse sans pareille. Les festivités furent mémorables à la plus grande satisfaction d'Idris et Asmodée.

Le soleil se couche paisiblement sur l'horizon et illumine la cour du palais royal de ses derniers rayons tandis que le garçon effectue une roulade en avant pour passer sous l'épée de son maître d'arme et récupérer son arme tombée un peu plus loin. Il la saisit lestement dans la foulée et pare de justesse un coup d'estoc qui aurait pu le blesser grièvement. Le vétéran esquisse un sourire satisfait devant les réflexes du prince et ses aptitudes chaque jour plus développées. Le gamin est talentueux mais après tout du sang royal coule dans ses veines et l'on ne saurait attendre moins de lui. Le visage du garçon est impassible et ses traits crispés par la concentration. L'échange entre l'élève et le maître qui s'ensuit est intense et brutal et malgré les efforts du prince se conclut d'un revers du poing du maître d'arme qui envoie valser l'héritier du trône des lacs. Du sang perle du coin de ses lèvres qu'il essuie d'un geste machinal. Le jeune a l'habitude de la dureté de son mentor. Le roi qui observait son fils depuis les marches de bois du bâtiment s'approche et met fin à l'entrainement puis il félicite son fils pour ses progrès et lui ébouriffe les cheveux. Plus tard après le dîner l'enfant reviendra s’entraîner seul encore et encore à la lumière de la lune et des torches jusqu'à l'épuisement.

Car, il n'aspire qu'à devenir le meilleur et à se montrer digne du nom qu'on lui a donné. L'éducation d'un prince est très exigeante car Idris enseigna à son fils comment devenir un bon roi. Le combat est certes essentiel dans notre monde, avec notre culture et nos lois mais il y avait à ses yeux une nette différence entre un roi et un bon roi. Le souverain tenta de transmettre ses valeurs primordiales à son princier rejeton. Quant à sa mère la reine Asmodée elle lui transmit son amour des belles choses et sa passion pour l'art et la connaissance. Lorsque le jeune héritier n'était pas condamné à subir des leçons, à renforcer son corps et ses talents de combattant, à visiter les différents villages de son peuple pour se faire acclamer et rencontrer ceux qu'il dirigerait un jour il était fourré avec Irina sa petite sœur cadette de deux ans de moins que lui. La relation entre le frère et la sœur était fusionnelle et ils causèrent bien des difficultés à leurs tuteurs. Alcaeus se montrait très protecteur et responsable vis à vis d'Irina. L'enfance du jeune prince se déroula ainsi. Elle fut pleine et instructive. Durant cette enfance, Podakru connut une guerre avec Azgeda. Une guerre auquel il ne put participer en raison de son age qui ne vit pas de vainqueur émerger.


Alcaeus avait quinze ans lorsqu'une autre guerre frappa la nation des lacs. Cette fois l'ennemi n'était pas l'ambitieux royaume des glaces mais celui des rocheuses au sud. Le Boudalan et le Podakru se querellaient depuis longtemps et la tension qui couvait finit par éclater. Idris prit la tète de l'avant garde de son armée car les éclaireurs n'étaient pas porteurs de bonnes nouvelles. Les Boudalan avaient fondu sur le sud du territoire des lacs tels des rapaces sur une proie sans que les maigres forces présentes n'ait pu y changer quoi que ce soit. Les troupes devaient affluer de tout le territoire du Podakru pour aller à l'encontre de l'ennemi mais le mal était fait le sud du pays était occupé. Les villageois fuyaient en abandonnant leurs biens derrière eux. Le prince quant à lui chevauchait avec le gros des forces placés sous le commandement de son oncle Darius. L'avant garde se déplaçait plus rapidement que le reste de l'armée car le roi souhaitait frapper le plus rapidement possible et bouter les membres du clan des rocheuses hors de ses terres. Un orage fit prendre du retard à l'armée ce qui creusa l'écart entre l'avant garde et le reste des troupes. Tout les éléments du désastre semblaient réunis et le furent de fait lorsque l'avant garde fut brisée par l'ensemble des forces ennemies qui attendaient l'arrivée de l'armée Podakru. Le roi se battit vaillamment et se montra à l'honneur de sa réputation mais tomba sous le nombre écrasant. Une poignée de cavaliers en bien mauvais état parvint à fuir le champ de mort et avertir les guerriers du clan des lacs de la situation. La dépouille royale abandonnée sur le champ de bataille plomba le moral des troupes.

Le prince ne versa pas de larmes, ne geignit pas, ne montra pas même la moindre douleur pour sa perte royale et familiale mais saignait pourtant de l'intérieur. Dévasté il l'était bel et bien mais il ne pouvait se permettre d’apparaître faible et abattu devant ses hommes. Il ne le savait que trop bien puisqu'il avait été un élève des plus attentif aux leçons de ses maîtres. Le jeune homme savait qu'en cet instant les apparences étaient plus précieuses que son deuil. Que de la manière dont il se comporterait découlerait la défaite la plus amère ou la victoire la plus éclatante alors il tint bon et utilisa sa douleur pour haranguer les troupes rassemblées. Son discours enflammé et inspiré galvanisa l'armée des lacs qui sembla tout à coup prête à combattre sur le champ. Le prince prit la tète de l'armée à la plus grande fierté de Darius et se fit conseiller par les chefs de guerre et les chefs de village bien plus expérimenté que lui. La suite de la guerre tourna à l'avantage des Podakru. Ils connaissaient le territoire, avaient un roi à venger, un nouveau chef en lequel croire et des soldats plus nombreux. La victoire finale fut écrasante et le nouveau roi fit montre de cruauté envers les vaincus. Il refusa les redditions et se montra impitoyable. La clémence que son père lui avait transmise semblait avoir fondue comme neige au soleil. Les corps ennemis furent décapités les uns après les autres et les tètes furent disposées le long de la frontière. C'est victorieux qu'il traversa le pays en sens inverse, remontant vers le nord avec la dépouille de son père qui avait commencé à tourner. Mais, le prince avait refusé qu'il soit brûlé sur place. Cela aurait été indigne de son rang selon lui.

Les guerriers rejoignaient leurs villages sur le chemin du retour si bien que lors de son entrée triomphante dans Sahan il n'avait plus que la garde royale et les guerriers du village. Mais il n'en avait cure l'ennemi avait été vaincu,son père était vengé, son peuple de nouveau en paix. La fierté rayonnait sur ses traits et son aptitude passa de princière à royale. Son port plus altier, son expression plus sévère. Il avait eu tout le chemin de retour pour se faire à l'idée de son futur sacre. Il avait encore un peu de mal à l'idée que ce soit lui qui serait le garant de l'équilibre de son royaume mais Darius et Draen le capitaine de la garde royale ami de longue date de feu son père le soutenaient. Si bien qu'il n'était pas inquiet. Il aurait probablement du l’être. Car les ambitieux ne sont jamais loin des jeunes souverains, attendant pour plus d'influence, plus de pouvoir, plus de tout ce qu'ils peuvent grappiller. Alcaeus s'imaginait que sa victoire lui avait assuré un début de règne paisible mais se trompait lourdement. Le jour même des funérailles royales que sa mère présida durant lesquelles il fut celui qui tira la flèche qui mit le feu à la barque dans laquelle se trouvait la royale dépouille son propre sang complotait contre lui. En effet, le cousin de son père un chef de village nommé Thorn rassemblait ses partisans, fomentait des plans pour détrôner le prince qui ne deviendrait roi que lorsque sa mère mourrait. Thorn et Idris avaient toujours été rivaux, défiants l'un envers l'autre et le premier jalousait le second depuis toujours. La reine succomba peu avant le seizième anniversaire de son fils d'une maladie foudroyante. Maladie qui frappa durement l'ensemble du clan des lacs. Cette fois le jeune homme se laissa aller au chagrin avec Irina sa petite sœur. Mais ne put ni effectuer son deuil, ni prendre la tète de son royaume car Thorn avait décidé de frapper vite et fort. La guerre civile débuta au palais et se propagea à la capitale. La surprise la plus complète se peignit sur son visage lorsqu'il entendit les bruits d'affrontement dans le palais. Dégainant sa lame il tenta de comprendre. Mais n'y parvint pas. Draen et une bonne partie de la garde royale se tailla un chemin sanglant pour atteindre le prince. Protégez le prince, protégez le prince beuglait le vétéran de dizaines de batailles. La surprise avait donné un avantage certain aux traîtres qui parvinrent à prendre le palais. Contraint à la fuite, Alcaeus voulut rejoindre sa sœur mais Draen l'en empêcha.


Les combats faisaient encore rage dans le village au moment ou Darius, sa fille Ozalee et leurs guerriers rejoignirent la garde royale et Alcaeus reclus dans une maison du village fortifiée pour l'occasion. Le prince voulut aller reprendre le palais mais c'était pure folie. Dans la capitale la tendance s'inversait lentement mais surement. Les rebelles avaient prévu la bataille et rassemblés des troupes durant les jours précédents. Les loyalistes furent vaincu. La rumeur de la mort du prince se propagea comme une traînée de poudre et en entendant que Thorn détenait la princesse Irina les plus fervents partisans de la lignée royale perdirent espoir. Les débats furent animés dans le cœur de la cachette du prince mais ses derniers partisans ne se démontèrent pas face à sa fureur. Ils tentèrent de le convaincre en vain que la rumeur de sa mort était une bonne chose car cela leur permettrait de découvrir qui étaient les chefs des traîtres et le rassurèrent en lui affirmant qu'Irina ne mourrait pas car l'usurpateur avait besoin d'elle pour se légitimer en l'épousant. Restant sourd à leurs arguments durant une bonne partie de la nuit il finit par accepter de s'exiler en Azgeda. Déguisé en pécheur, il traversa le lac avec Draen et Ozalee tandis que son oncle et la garde restaient sur place pour préparer minutieusement son retour et gêner l'action de Thorn. Le prince des lacs fut accueilli à la cour de la reine Nia qui voyait dans cette situation une opportunité profitable d'influencer un souverain étranger , et de disposer d'une créance sur un souverain voisin. La reine des glaces allait être déçue car Alcaeus ne comptait pas se sentir redevable de quoi que ce soit. C'est au cours de son exil qu'il s'est lié d'amitié avec le prince Roan. La reine Nia finit par changer d'avis vis à vis du prince de sang et décida de le livrer à Thorn. Averti à temps par Roan il prit la fuite avec Draen et Ozalee. Maudite soit ta mère Roan lança Alcaeus en guise d'au revoir. Plus d'un an était passé depuis la fuite précipitée du roi légitime. Sa sœur Irina enceinte et mariée de force à Thorn ne supporta pas la situation, croyant son frère mort elle préféra mourir plutôt que de continuer de vivre ainsi. Elle se transperça le ventre d'un poignard et se vida de son sang au cœur du palais.

Plusieurs mois passèrent et la fin de l'année approcha lorsque les partisans d'Alcaeus lui avouèrent la mort de sa sœur. Le roi non couronné se trouvait à la frontière entre le clan des rocheuses et celle du clan des lacs avec son protecteur et sa cousine. Les messagers et ses quelques loyalistes le virent pour la première fois se montrer terriblement humain. Il versa toutes les larmes de son corps sans aucune gène. Le monde s'effondrait à ses yeux. Il fut abattu durant plusieurs semaines se mit à grommeler seul, à cauchemarder et s'isoler. Darius, Ozalee, Draen et ses partisans s'inquiétèrent de son état et commencèrent à craindre le pire. Alcaeus tomba malade durant l'hiver et manqua de perdre la vie mais lorsque les températures remontèrent sur le territoire des lacs il connut la guérison entre les mains d'une guérisseuse nomade qui se déplaçait de village en village. L'exilé décida de mettre fin à la guerre civile et de reprendre son trône. C'est ainsi que les chroniques et les anciens vous raconteraient sans doute mon histoire mais je vais prendre le relais. J'étais Alcaeus fils d'Idris et d'Asmodée, petit fils de Demetrios et arrière petit fils d'Alcaeus et ce royaume était le mien. Ce trône me revenait de droit par la loi du sang et je comptais bien le récupérer. J'ai ordonné à mes loyaux partisans de se disperser aux quatre coins du territoire et de rassembler des hommes, des guerriers, des troupes, des fidèles. Il était temps que mon peuple arrête de saigner à cause d'un usurpateur. Il est temps que je venge ma petite sœur. Ma princesse. L'étoile qui illuminait mon ciel tumultueux. Je me considère responsable de sa mort parce que j'aurais du veiller sur elle, mourir avec elle, pour elle. J'aurais du revenir sur mes terres bien plus tôt. J'aurais du...

Darius, Draen, Ozalee et mes fidèles conseillers, amis de mon père, amis d'enfance, membres du clan sachant ce qui était juste me rejoignirent dans le sud du territoire. Mon armée ne fut pas aussi importante que je l'avais escompté mais cela n'avait qu'une faible importance parce que j'étais persuadé de vaincre. Je me promettais de ne pas trouver le repos avant d'avoir vaincu Thorn et abattu tous ses traîtres de rebelles. Nous marchâmes vers le nord pour trouver une armée sur notre chemin. Cette armée était menée par Orlin le frère de Thorn mais comptait dans ses rangs de nombreux membres du clan qui avaient acceptés son autorité uniquement parce qu'ils me croyaient morts. La bataille s'engagea et je menais mes hommes en première ligne car un chef qui ne montrait pas l'exemple n'était pas digne d’être chef.

La bataille fut pourtant expéditive car la majorité de l'armée rebelle se retourna contre son chef. J'aurais tant aimé pouvoir trancher la tète d'Orlin moi même. Mais ce fut Livia, la fille d'un chef de guerre loyal à Thorn qui me l'apporta. Livia était une amie d'enfance de ma défunte petite sœur. Je l'avais déjà rencontré et la connaissait bien. Cette bataille me brisa le cœur car tuer mon propre peuple fut une torture mais je le fis néanmoins. Car la trahison ne pouvait être rétribuée que d'une seule manière. Livia n'avait pas été d'accord avec son père et avait tenté d'aider Irina ce qui lui avait valu d’être éloignée de la capitale. Cette nuit là j'ai couché avec celle qui deviendrait mon épouse et ma reine. Cela paraissait si anodin dans une guerre civile dévastant un pays mais par la déesse des eaux ce ne le fut pas. Cela faisait tellement longtemps que je n'avais pas ressenti ce genre d'émotion trop occupé à me battre pour ce qui me revenait de droit. Trop occupé à mener des hommes et des femmes qui me suivaient aveuglément. Cela fut comme une accalmie au milieu d'une violente tempête et dès ce moment je sus que la paix était la chose la plus précieuse qui soit.


Mais, j'étais un guerrier né et un roi qui devait continuer de se battre pour son trône alors c'est ce que je fis. La guerre vit deux autres batailles se jouer d'une envergure moindre que la première car les défections se multipliaient chez Thorn. D'autres étaient las de s’entre tuer et devinrent spectateurs. La dernière bataille eut lieu à quelques kilomètres de la capitale et vit Thorn et ses irréductibles suiveurs faire face à mon armée désormais supérieure à la sienne en nombre. Pour autant rien n'était fait car les guerriers de l'usurpateur étaient des vétérans aguerris qui se battraient jusqu'à la fin pour leur chef. Je ne souhaitais pas cela tourne au massacre le plus complet car c'était le sang de mon peuple qui inondait les vertes terres de notre clan. Des cousins se faisaient face, des amis d'autrefois, des anciens frères d'armes. La bataille fut rude comme l'on pouvait s'y attendre et j'ai du me tailler un chemin sanglant vers Thorn. Je fus blessé à l'épaule et à la jambe droite mais aveuglé par la rage et la soif de vengeance je ne sentais plus la douleur. La souffrance me galvanisait. Tout en lui faisant face je lui crachais mon mépris et ma haine à la figure. Est ce que ça en valait la peine ? Est ce que cela valait la peine de déchirer notre clan pour goûter au pouvoir absolu ? Quel effet cela lui faisait de savoir qu'il serait maudit pour l'éternité par les esprits de nos ancêtres ? Avait il apprécié de faire souffrir ma sœur ? Parce que je le lui ferais payer au centuple. La bataille prenait fin tandis que nous nous combattions âprement sans concession. Nos armes s’entrechoquaient à un rythme effréné et je commençais à fatiguer lorsqu'il me désarma. Une lance s’enfonça dans l'épaule de Thorn et je dus hurler pour qu'on lui laisse la vie sauve. J'avais d'autres projets pour lui. De bien plus sombres et plus cruels. La plupart des leaders de la rébellion dont le père de Livia furent abattus durant la bataille mais quelques uns parvinrent à s'enfuir.

Je fus couronné quelques semaines plus tard et ma première décision de roi fut d'accorder mon pardon à tous les hommes et femmes ayant suivi l'usurpateur sauf les chefs du mouvement qui furent retrouvés, pourchassés et exterminés. Des familles entières périrent et des villages changèrent de chefs, des postes changèrent d'occupants. Seuls mes plus fidèles loyalistes furent récompensés pour leur fidélité. Mon oncle Darius fut nommé chef de la capitale. Draen fut nommé chef de guerre. Ma cousine fut nommée ambassadrice du clan. J'épousais Livia selon les coutumes de notre clan et les festivités durèrent durant des semaines. La paix était enfin revenue chez les Podakru. Mais mon cœur n'était pas aux réjouissances. Chaque soir je ne trouvais satisfaction qu'en torturant Thorn dans les sombres sous sol du palais. Mon imagination ne semblait pas avoir de limites en la matière. Cela dura durant de longs mois. Jusqu'au jour ou ma reine me suivit et m'implora de mettre fin à cela. Thorn était plus mort que vif mais cela ne me contentait pas. Je saignais toujours autant de l'intérieur. Livia parvint à me convaincre que je devais aller de l'avant et laisser le passé derrière moi. Ce fut elle qui trancha la gorge du cousin de mon père.

Je mis du temps à accepter que tout était fini et que j'étais enfin le roi comme mon père l'avait été avant moi et m'y avait préparé. Mais, le passé et ses blessures finirent par s'atténuer dans mon esprit. Seulement les jeunes souverains sont souvent les plus éprouvés. Nia avait bien l'intention de profiter de la faiblesse relative de mon clan pour étendre le sien. Je ne comptais pas laisser cela arriver. Je ne serais pas le roi qui aurait laissé le Podakru se réduire comme peau de chagrin. En agissant ainsi la reine des glaces me fut bien plus utile que n'importe lequel des grands discours sur l'unité. Son action expansionniste donna une cause supérieure à défendre à l'ensemble du Podakru. La défense du clan fut ce qui unifia les ennemis d'hier et balaya les derniers vestiges de la guerre des lacs. Mon clan était de nouveau uni et indivisible. Mon père serait fier de moi me répétaient Draen et Darius. Je ne savais pas si Idris serait fier de moi mais je faisais de mon mieux pour régner de manière juste et sage. Durant cette brève guerre contre Azgeda je dus faire face à Roan mon ami d'autrefois. Fort heureusement, il ne tomba pas dans ce conflit tout comme moi. La guerre fut expéditive car la reine des glaces s'attendait à cueillir un royaume à l'agonie mais abandonna en se rendant compte que le clan des lacs restait fort, vigoureux, indomptable et bien déterminé à garder ses frontières telles quelles. J'avais tout juste vingt ans et j'avais passé les dernières années de ma jeune existence à faire la guerre. En cet instant j'étais profondément las de tout cela. Las de tuer. Las de de ce sang. Je ne le serais pas bien longtemps toujours est il que ce fut le cas durant quelques temps. La vie de mon clan redevint normale, prospère et douce. Les pécheurs péchaient dans nos lacs, les chasseurs chassaient dans nos plaines, les tanneurs tannaient les peaux de bêtes, les guerriers s’entraînaient, les apprentis apprenaient, les enfants jouaient, les anciens contaient leurs histoires. Les années passèrent et ma reine me donna trois magnifiques enfants. Aslan mon premier né et héritier, Irina ma petite fille nommée ainsi en l'honneur de ma chère sœur et Aneas le petit dernier. J'ai profité de ces années de paix pour savourer ma vie de famille à sa juste valeur. Mon garçon a huit ans désormais, sa petite sœur en a cinq et le petit dernier en a trois. Je m'occupe beaucoup de mes petits car cela m'apaise. Je suis le plus heureux des hommes chaque fois que je les vois jouer devant moi, chaque fois que je les chatouille, chaque fois que je les prends dans mes bras. Livia fait mon bonheur et je sais que je peux me reposer sur elle lorsque j'en ai besoin.


Durant ces longues et paisibles années j'ai pu m'adonner à des passions autrement moins guerrières tel que la poésie, la musique, la philosophie, les peintures et les formes d'art dont le gout m'avait été transmis par ma mère, la collection d'objets de l'ancien monde. Je méprisais les anciens des êtres stupides et fous au point de souiller mère nature à jamais mais je leur accordais qu'ils savaient créer de belles choses. Et j'aimais les belles choses depuis ma plus tendre enfance. Une guerre contre le clan de Delphes pour un motif futile se déclara et une fois de plus je rassemblais mon armée pour le nord cette fois ci et ce pour la première fois de mon existence mais les hostilités moururent dans l’œuf. Mes troupes se dispersèrent et je rentrai à la capitale sans avoir eu à combattre. Un an plus tard en l'an 2143 un messager de Polis m'informa de la demande du nouveau commandeur de voir le Podakru se joindre à la coalition. J'en débattis avec mon épouse et mes conseillers de toujours. Et finis par accepter. Plusieurs clans avaient déjà rejoints la coalition et faire la guerre à autant de soldats, seul relevait de l'impossible. D'autre part avec un voisin comme Azgeda faire partie d'une alliance plus large ne pouvait que se révéler être une très bonne chose. La paix voilà ce que promettait Heda Lexa. La paix entre les douze clans. J'étais un guerrier avant d’être un chef de clan. J'étais ainsi fait pourtant les dernières années avaient été les plus agréables de mon existence tant à mes yeux qu'à ceux de mon clan. Idris n'aurait pas hésité lui. Pourtant de mon coté, j'avais quelques réserves. Podakru était fort il avait toujours lutté contre ses ennemis du sud et de l'est seul. Ce fut ma reine qui me convainquit une fois encore. Nous regardions nos enfants jouer dans le palais de bois dominant Sahan et elle me fit comprendre avec son franc parler habituel qu'il s'agissait de la meilleure chose à faire. Comme nous pouvions tous nous en douter la nation des glaces fut la seule à refuser et se dresser contre la puissance rassemblée de onze clans. Quelque part je les admirais et les estimais pour cela néanmoins Nia était clairement une souveraine indigne se moquant des pertes et de la douleur de son peuple. La mentalité d'Azgeda avait beau être militariste, expansionniste et guerrière même les enfants des glaces savaient reconnaître l'inéluctable lorsqu'ils le voyaient. Mais Nia s'obstina comme je m'en doutais et commis l'irréparable aux yeux de Lexa. Elle fit enlever Costia et la décapita. La nation des glaces fut vaincu et Nia pu conserver son trône à la condition qu'elle se soumette à l'autorité du commandeur. Mais mon vieil ami Roan fit les frais de la décision de sa mère et fut banni de la nation des glaces. J'ai combattu dans les rangs de la coalition contre mon voisin du froid mais ai ensuite n'eus de cesse de tenter de faire changer d'avis Lexa au sujet de Roan en vain. Sa décision était prise et je dus m'y résoudre.

La paix régna grâce à la coalition jusqu'à cette année 2149. Année durant laquelle une étoile se détacha des cieux pour venir s'écraser sur terre. J'ai appris à respecter le commandeur durant les années ayant suivis la guerre contre Azgeda et nous sommes en bons termes. Néanmoins lorsque j'ai appris que l'étoile avait vu débarqué une armée de tombés du ciel en plein territoire Trikru j'ai tout de suite été l'un des partisans de l'extermination des envahisseurs. Après tout ces envahisseurs du peuple du ciel sont des descendants des hommes de l'ancien monde. Des hommes qui ont détruits leur maison, la terre. Des malades ne respectant pas mère nature ni les esprits. Si nous les laissons s'enraciner qui sait ce qu'il pourrait arriver. Si nous n'arrachons pas les mauvaises herbes qui sait ce qu'elle pourrait donner comme mauvaise pousse. De plus ils possèdent la technologie maudite et des armes de l'ancien monde. Ils étaient un danger, ils étaient une menace. Il n'y avait nullement besoin de réfléchir. Nous devions frapper et frapper fort avant qu'ils n'apprennent à survivre, avant qu'ils ne s'adaptent. De nombreux membres de Trikru et d'autres clans partageaient ce point de vue mais Lexa refusa que nous les éliminions. Je n'ai suivi la situation que de loin jusqu'au deux octobre date à laquelle les douze clans se rassemblèrent à TonDc. Je me suis rendu moi même en personne au village Trikru pour y mener mes guerriers et mes guerrières en personne. Anya était notre commandante et le lendemain le visage recouvert de peinture de guerre faites de sang de proies sacrifiés à l'instar des combattants du Podakru je me dressais sur ma monture à l'orée du camp. L'épée à la main devant mes soldats. Attendant le signal d'Anya pour charger à la tète de mes troupes.


— Ce que je suis, étais et resterais —

Mes particularités physiques ne sont pas légions mais néanmoins bien distinctives car il est impossible d'en faire abstraction lorsqu'on les a devant soi. Pour commencer je dispose de cicatrices infligées volontairement sur le crane de chaque coté de mes cheveux ainsi que dans la nuque. Je les ai fait faire lors de mon exil en Azgeda. En hommage à mon exil afin que jamais personne ne puisse oublier que le roi que je suis fus contraint de se cacher dans un clan voisin en raison d'un coup d'Etat. Afin que cette part de l'histoire de mon clan, cette part de mon histoire soit gravée à même ma chair. Que le Podakru se souvienne ou mène la division interne et la dissension. Mais, je dois bien confesser que si je l'ai également fait c'était pour rendre hommage au clan des glaces qui m'avait accepté en exil ce qui est particulièrement ironique vu comment cela s'est terminé. Ces marques j'ai voulu les faire pour bien des raisons mais j'étais jeune à cette époque et je mentirais si je disais qu'une autre part de moi même n'avait pas voulu avoir un point commun avec l'ami que je m'y suis fait Roan d'Azgeda. Il s'avère que certains membres de mon clan n'aiment pas ces marques qui sont l'apanage de la nation des glaces mais qu'ils aillent au diable. Ceux là s'ils ne sont pas contents n'ont qu'à me rappeler s'ils se sont battus assez vaillamment pour moi durant la guerre civile. Si ce n'est pas le cas ils font mieux de ne pas m'importuner sur ce sujet trivial.

J'ai également d'autres scarifications dans le dos cette fois ci mais ces dernières sont loin d’être des ornements. Ces cicatrices je me les suis infligé pour me punir de la mort de ma petite sœur Irina, pour avoir déçu mon père et ma mère à mon gout en laissant ma sœur mourir au lieu de tout faire pour venir la sauver, pour chaque fois que le sang de mon peuple a coulé inutilement au cours de cette guerre des lacs, pour me punir de ne pas avoir su me montrer plus méfiant vis à vis de Thorn et de ses sbires et pour bien des raisons découlant des raisonnements tortueux de mon esprit. Mon dos en est désormais recouvert. C'est ainsi que j'ai évacué la culpabilité qui m'a rongée durant de longues années. Une fois de plus c'est Livia qui a mit un terme à mon masochisme punitif. Mais ce qui est fait est fait. Cela ne s'effacera pas.

Etant un poète depuis mon plus jeune age qui aime mettre les histoires en chansons ou rendre hommage aux beautés captées par mes yeux, par mes sens qu'il s'agisse d'un panorama, d'un coucher de soleil, du joli visage d'une chasseuse, des yeux de ma compagne, d'une arme forgée ou de n'importe quelle chose attirant mon regard il me parait logique d'user de ce moyen pour me décrire ou plutôt de laisser les plus doués avec les mots du Podakru s'en charger à ma place. Après tout n'est ce pas ainsi que l'on célèbre les rois ?

Hédoniste-Taciturne-Flamboyant-Stratège-Protecteur-Aimant-Juste-Perfectionniste-Fier-Féroce-Charismatique-Complexe-Rancunier-Brutal-Curieux-Froid-Exigeant-Déterminé-Orateur-Guerrier-Confiant-Méfiant-Amoureux-Brave-Attaché à la paix-Implacable-Cruel envers ses ennemis

Alcaeus est son nom. Un nom résonnant comme une légende.
Que l'on conte aux fils et filles de notre clan depuis l'enfance.
Le roi des lacs aime les beaux mots et les belles choses.
Hédoniste est il assurément aussi ce chant est un hommage
à l'amateur de la beauté sous toutes ses formes. Puisse t'il
l'apprécier comme le sourire de sa reine une merveille au gout solaire.
Plus grand guerrier le clan des lacs ne connait pas. Dans la bataille
sa lame ne faiblit pas. Il s'est battu depuis ses premiers pas.
Menant ses guerriers au combat contre Azgeda, le Boudalan.
Thorn le traître honni qui tenta de lui ravir sa couronne le regretta.
La guerre des lacs s'acheva sur sa victoire tel un éternel éclat de gloire.
Nul autre souverain n'est plus féroce le moment venu de protéger
son clan. Car le roi aime son peuple et son territoire comme un amant.
Passionnément avec l'entrain d'un feu dévorant, l'intensité d'un soleil vivant.
Sa fierté de celles qui furent forgées dans les brasiers est celle du Podakru.
Notre chef est digne de louanges car il est juste et aimant.
Ses mains faites pour la guerre se font douces comme du lin sur
le visage de son épouse , de ses enfants. Longue vie au roi. Celui qui nous
offrit la paix des braves et un exemple de courage.
Alcaeus fils d'Idris et d'Asmodée, petit fils de Demetrios et homonyme
d'Alcaeus premier du nom. Puisse ton règne durer longtemps.

[DERRIÈRE L’ÉCRAN]

Pseudo : Dark
Age : 22 ans
Comment avez-vous connu le forum ? Google est notre ami.
Avez-vous lu la CHARTEOui Mes personnages préférés de la série sont Roan, Lexa, Echo Lincoln, Luna, Monty et Octavia.

_________________
Highway of fallen kings
   

❀ Chaos isn’t a pit. Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again. The fall breaks them. And some are given a chance to climb, but refuse. They cling to the realm, or love, or the gods …Illusions. Only the ladder is real. The climb is all there is. But they’ll never know this. Not until it’s too late.


Dernière édition par Alcaeus le Lun 3 Avr - 22:28, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
MEMBRE DES 100Délinquante envoyée sur Terre
MEMBRE DES 100
Délinquante envoyée sur Terre

INFORMATIONS
Age : 53 Féminin Nb de Messages : 1322
En savoir +

MessageSujet: Re: Alcaeus - Oso laik sontaim kom eno    Dim 2 Avr - 13:33

Bienvenue ! (Rebienvenue ?)

Un roi pour Podakru ! J'adhère ! J'ai hâte de voir ce que ça va donner !

_________________
 

Born for trouble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t188-rapport-de-missions

avatar
INGRANRONAKRUReine des Cavaliers
INGRANRONAKRU
Reine des Cavaliers

INFORMATIONS
Age : 29 Féminin Nb de Messages : 93
En savoir +

MessageSujet: Re: Alcaeus - Oso laik sontaim kom eno    Dim 2 Avr - 13:47

Oh bah non! Je suis plus la petite nouvelle. Tu viens de briser un coeur /BIM

Bonjour et bienvenue sur le forum. Et un souverain en plus! Si tu veux, je peux t'offrir un poney, j'en ai pleins chez moi **
Je te souhaite bon courage pour ta fiche.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
PEUPLE DES ARBRESCommandante des Natifs
PEUPLE DES ARBRES
Commandante des Natifs

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 718
En savoir +

MessageSujet: Re: Alcaeus - Oso laik sontaim kom eno    Dim 2 Avr - 15:10

Monin Alcaeus kom Podakru !
Un roi de plus ! Ça va barder ici, pas intérêt de faire un pas de travers avec Heda Lexa Rolling Eyes
Un lien avec toi me tenterait bien des que tu auras terminé Smile et d'ailleurs bonne chance pour la suite ! Wink

_________________


Crédit à Don (lily) de PRD pour le kit ♥

Lexa, aka Lexiator, Dragon de la Jalousie

The 100: New Earth / Credits du 14 mai 2017:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t43-rapport-de-missions- En ligne

avatar
GENS DU LACRoi des Podakrus
GENS DU LAC
Roi des Podakrus

INFORMATIONS
Age : 23 Masculin Nb de Messages : 25
En savoir +

MessageSujet: Re: Alcaeus - Oso laik sontaim kom eno    Dim 2 Avr - 20:07

Mochof Heda !

Merci beaucoup à vous trois pour l’accueil.
Ce sont des bienvenues Clarke c'est bien ma première fois. Very Happy
Tu as raison vive les Podakrus !

Désolé de te briser le cœur belle reine des cavaliers mais je n'avais pas le choix. Razz
Merci beaucoup ! Et j'accepte avec grand plaisir le cheval.

Et la liberté d'expression commandeur hein, elle est ou ?! What a Face
Pour ma part je n'ai rien à me reprocher pour le moment.
Avec grand plaisir pour le lien et merci pour la fiche. Je m'y mets sérieusement.

_________________
Highway of fallen kings
   

❀ Chaos isn’t a pit. Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again. The fall breaks them. And some are given a chance to climb, but refuse. They cling to the realm, or love, or the gods …Illusions. Only the ladder is real. The climb is all there is. But they’ll never know this. Not until it’s too late.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
PEUPLE DU CIELChef de la Garde - Leader
PEUPLE DU CIEL
Chef de la Garde - Leader

INFORMATIONS
Age : 24 Masculin Nb de Messages : 968
En savoir +

MessageSujet: Re: Alcaeus - Oso laik sontaim kom eno    Dim 2 Avr - 21:34

Hey ! Bonsoir & Bienvenue sur New Earth cheers
Ohlala, Allanon + une citation de Littlefinger, tout pour me plaire !
Bon courage pour ta fiche, si tu as la moindre question, n'hésite pas Wink

_________________

We are our mistakes’ sum
Sometimes the only choices you have are bad ones, but you still have to choose. With time, I’ve learnt true courage isn’t making this choice: it’s create another one, a third one, a better one. I apologize for all the harm I’ve caused, all our lost ones … I don't ask you to forgive, neither to forget, but I will make amends, I swear it. I swear it upon my blood.
♪ See you brought out the best of me
A part of me I've never seen ♫


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t44-kane-life-is-about-s

avatar
GENS DU LACRoi des Podakrus
GENS DU LAC
Roi des Podakrus

INFORMATIONS
Age : 23 Masculin Nb de Messages : 25
En savoir +

MessageSujet: Re: Alcaeus - Oso laik sontaim kom eno    Lun 3 Avr - 19:12

Merci beaucoup Marcus ! La citation de Baelish était intégrée à la signa de base mais elle est parfaite en soit alors je la garde effectivement. Razz

Il ne me reste plus que le caractère et les particularités et ce sera bon je pense.

Je n'ai pas mis de dates précises sauf sur la fin ce qui je l'espère n'est pas un problème ?

_________________
Highway of fallen kings
   

❀ Chaos isn’t a pit. Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again. The fall breaks them. And some are given a chance to climb, but refuse. They cling to the realm, or love, or the gods …Illusions. Only the ladder is real. The climb is all there is. But they’ll never know this. Not until it’s too late.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
GENS DU LACRoi des Podakrus
GENS DU LAC
Roi des Podakrus

INFORMATIONS
Age : 23 Masculin Nb de Messages : 25
En savoir +

MessageSujet: Re: Alcaeus - Oso laik sontaim kom eno    Lun 3 Avr - 22:29

Fiche terminée !

_________________
Highway of fallen kings
   

❀ Chaos isn’t a pit. Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again. The fall breaks them. And some are given a chance to climb, but refuse. They cling to the realm, or love, or the gods …Illusions. Only the ladder is real. The climb is all there is. But they’ll never know this. Not until it’s too late.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
PEUPLE DU CIELOfficier Médical en Chef
PEUPLE DU CIEL
Officier Médical en Chef

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 900
En savoir +

MessageSujet: Re: Alcaeus - Oso laik sontaim kom eno    Mar 4 Avr - 6:57

Bienvenue

_________________


I can’t believe we’re here today
We come from so long that it seems I can't recognize the path we’ve took. I never saw it coming, could we be the same after that ?


Merci Marcus pour la signature et l'avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t199-rapport-de-mission-

avatar
PEUPLE DU CIELChef de la Garde - Leader
PEUPLE DU CIEL
Chef de la Garde - Leader

INFORMATIONS
Age : 24 Masculin Nb de Messages : 968
En savoir +

MessageSujet: Re: Alcaeus - Oso laik sontaim kom eno    Mar 4 Avr - 11:03

Heureusement que je suis en vacance, autrement je me serai arraché les cheveux avec la longueur de l'histoire Rolling Eyes Cependant, ça fait plaisir à voir un récit à la fois simple et développé ... comme quoi, inutile de faire des choses abracadabrantes pour faire quelque chose de bien Very Happy

Tout est bon pour moi, je te donne ta couleur ! Je t'invite à "officialiser" le lien avec Roan quand il aura terminé sa présentation ^w^


Félicitation, tu es validé !

Tu peux désormais commencer à jouer et marquer l’histoire ! Si ton personnage est un personnage inventé, n’oublie pas d’aller référencer la célébrité que tu utilises pour la représenter dans CE SUJET. N’oublie pas non plus de poster le RAPPORT DE MISSION de ton personnage et de le mettre régulièrement à jour afin de permettre aux autres de suivre son évolution sur le jeu. N’hésite pas à créer un sujet dans les DEMANDES DE RPS ET DE LIENS afin de trouver plus facilement quelqu’un avec qui jouer et évoluer. Enfin, si tu souhaites participer aux RPs importants actuellement en cours sur le forum, passe faire un tour dans la partie INSCRIPTION AUX EVENTS … qui sait, peut-être n’est-il pas encore trop tard pour s’inscrire !

Afin d’être informer des nouveautés et des annonces postées sur le forum, pense à jeter régulièrement un œil à la partie ANNONCES & SERVICE RECRUTEMENT. Tu trouveras également tout ce dont tu as besoin pour bien gérer ton personnage dans la section GESTION DES PERSONNAGES.

Bon jeu sur New Earth, et puissions-nous nous retrouver !

_________________

We are our mistakes’ sum
Sometimes the only choices you have are bad ones, but you still have to choose. With time, I’ve learnt true courage isn’t making this choice: it’s create another one, a third one, a better one. I apologize for all the harm I’ve caused, all our lost ones … I don't ask you to forgive, neither to forget, but I will make amends, I swear it. I swear it upon my blood.
♪ See you brought out the best of me
A part of me I've never seen ♫


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t44-kane-life-is-about-s

avatar
PEUPLE DU CIELMécanicienne de génie
PEUPLE DU CIEL
Mécanicienne de génie

INFORMATIONS
Age : 29 Féminin Nb de Messages : 1176
En savoir +

MessageSujet: Re: Alcaeus - Oso laik sontaim kom eno    Mar 4 Avr - 12:28

Wow ça c'est de la fiche!

Bienvenue dans l'coin Smile

_________________

LIFE IS BUT A DREAM FOR THE DEAD
Life is beautifully tragic. Giving it up isn't the hard part; it's the living part that everyone struggles with.

(c) black pumpkin

Mon Magasine perso :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t79-rapports-de-missions

avatar
GENS DU LACRoi des Podakrus
GENS DU LAC
Roi des Podakrus

INFORMATIONS
Age : 23 Masculin Nb de Messages : 25
En savoir +

MessageSujet: Re: Alcaeus - Oso laik sontaim kom eno    Mar 4 Avr - 14:25

Merci beaucoup Abby, Marcus et Raven.

Désolé pour la longueur de l'histoire Marcus j'étais inspiré Razz

Je n'hésiterais effectivement pas à aller quémander mon lien au prince exilé d'Azgeda une fois qu'il sera validé.

Encore merci à tous et je m'attelle à toutes les formalités dès que possible. Very Happy

_________________
Highway of fallen kings
   

❀ Chaos isn’t a pit. Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again. The fall breaks them. And some are given a chance to climb, but refuse. They cling to the realm, or love, or the gods …Illusions. Only the ladder is real. The climb is all there is. But they’ll never know this. Not until it’s too late.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

INFORMATIONS
En savoir +

MessageSujet: Re: Alcaeus - Oso laik sontaim kom eno    

Revenir en haut Aller en bas
 
Alcaeus - Oso laik sontaim kom eno
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ai laik Nemyt kom Ingranronakru {finis}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The 100 : New Earth :: 
₪ LES ARCHIVES ₪
 :: 
A R C H I V E S
 :: Présentations
-
Sauter vers: