AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Balle perdue w/Lyorah & Owan kom Trikru

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
PEUPLE DES ARBRESCommandante des Natifs
PEUPLE DES ARBRES
Commandante des Natifs

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 964
En savoir +

MessageSujet: Balle perdue w/Lyorah & Owan kom Trikru   Ven 7 Avr - 15:43

Balle perdue w/Lyorah & Owan kom Trikru
Quelle ne fut pas la surprise lorsqu'Indra entra dans ma tente alors que j'étais face à mes cartes, préparant ardemment un plan d'attaque contre les gens du ciel. La guerre allait être déclarée d'ici quelques jours et les soldats seraient envoyés. Il y avait beaucoup d'agitation ces derniers jours dans le village de TonDC normalement si tranquille. Et pour cause: il était le village Trikru le plus proche du campement improvisé des envahisseurs. Toutes les troupes s'y retrouvaient, préparaient leurs armes. Les guérisseurs du pays affluaient également. Voilà maintenant quelques années que notre clan n'avait plus connu de guerre. Grace à la coalition que j'avais fièrement instaurée, le pays était devenu plus calme et paisible comme il ne l'avait jamais été. Un monde dans lequel nos enfants pourraient grandir sans la peur de voir leurs parents se mourir au combat... Enfant que moi-même j'ai été, douleur que moi-même j'ai connu.
Indra débarqua donc dans ma tente, faisant de grands pas pour arriver jusqu'à moi.
-Indra. Que se passe-t-il, intervins-je
-Toutes mes excuses, Heda. Mais on vous demande chez le guérisseur.
-Ne peut-il pas attendre ? Les gens du ciel n'attendent pas, eux.
-Justement. Malic, un éclaireur, a été repéré et il s'est fait blessé. Par eux. Avec leurs armes.
Je ne laissai transparaître aucune émotion. Je lançai un dernier regard à Indra et sortit de la tente. Elle me suivit pour m'accompagner jusqu'à l'antre du guérisseur. Savoir nos ennemis utiliser de telles armes me contrarie profondément. Certes, elles étaient puissante, mais quel honneur cela leur apporte ? Pour nous, un natif l'utilisant est signe de malchance et il risque même d'être puni. De ce fait, nous ne connaissons pas la douleur procurée par de telles armes. Le pauvre homme touché doit terriblement souffrir.
J'arrivais devant la tente du guérisseur. Je me tournai vers Indra, et lui indiquai de me laisser d'un simple geste de tête. Elle me répondit en faisant de même et s'en alla vaquer à ses occupations. Je poussai la toile qui faisait guise de porte, et pénétrai dans l'antre de Nyko.
Sauf que ce n'était pas Nyko qui était au chevet des malades et blessés, mais Lyorah. Je connaissais bien Nyko et c'est grâce à lui que j'ai connu la jeune femme. J'ai toujours entendu dire qu'elle était très douée dans son domaine, et il lui arrivait régulièrement de remplacer Nyko quand il était en déplacement ou que le devoir l'appelait ailleurs. D'abord considérée comme son apprentie, désormais elle soigne aussi bien que lui.
-Heya fisa Lyorah.* Je viens voir Malic.
Je m'approchai du chevet du jeune homme. Il dormait, mais son visage laissait transparaître des traits dures et je compris qu'il souffrait, même dans son sommeil.
-Comment va-t'il ?


*Bonjour guérisseuse Lyorah
© 2981 12289 0

_________________

Merci Finou Bellou
pour ce fabuleux kit ♡
★ But still, like dust, I rise.



Dernière édition par Lexa le Dim 30 Avr - 18:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t43-rapport-de-missions-

avatar
PEUPLE DES ARBRESGuérisseuse Trikru
PEUPLE DES ARBRES
Guérisseuse Trikru

INFORMATIONS
Age : 29 Féminin Nb de Messages : 44
En savoir +

MessageSujet: Re: Balle perdue w/Lyorah & Owan kom Trikru   Lun 17 Avr - 19:59

Balle perdue
Lexa & Lyorah

Depuis l'arrivée des Sky People j'avais eu beaucoup plus de travail. Au départ je voyais leur arrivée avec curiosité, jusqu’à ce que les premiers guerriers reviennent avec des blessures qui m'étaient inconnues. Enfin... Pas tant que ça, mais je n'en avais jamais vu de ma vie. Les armes a feu étaient prohibés sur nos terres et il sembleraient que ceux venus du ciel ne connaissent pas nos lois.

Mes onctions et mes concoctions de plantes ne servaient pas a grand chose... Ma mère avait eu une seule fois ce cas. Elle m'en avait vaguement parlé et même mon mentor avait eu droit a un guerrier blessé par une arme a feu. C'était une première pour moi et j'avais eu du mal a savoir comment gérer ma peur et mon manque de pratique. Et puis, ils étaient revenus plus nombreux et j'avais fini par comprendre comment les choses fonctionnaient. On m'avait expliqué qu'une blessure de ce genre était plus complexe et qu'il fallait retirer ce qu'il y avait dans la plaie avant de la recouvrir de plantes cicatrisante et réparatrice.

Les guerriers étaient revenus plus nombreux lorsqu'Anya était partie pour signer un pacte avec eux. Ils étaient revenus en nombres et j'avais eu du mal a tous les soigner en même temps. Il avait fallu une tente supplémentaire et des aides de la part de certains dans le clan. Et puis tout s'était calmé. Les guerriers blessés reprenaient peu a peu et ceux qui partaient en repérage faisaient bien plus attention. Grâce a ça, j'avais plus de temps pour préparer mes crèmes et trouver d'autres plantes pour guérir ces nouvelles blessures.

J'entendis du bruit a l'extérieur, une citoyenne m'informa qu'un nouveau guerrier avait été touché par une arme des Sky people et, laissant ma mixture je me levais pour aller m'encourir du blessé. Je fronçais des sourcils, depuis leur altercation ils faisaient plus attention... Peut etre qu'une nouvelle guerre se préparait? Peut etre qu'il n'avait pas été très prudent?

Malic? Dis je en m'approchant de l'homme qui boitait. Je m'empressais de venir aider l'homme qui le soutenait et les accompagnaient vers ma tente. Cet éclaireur n'était pas un jeune, il savait très bien comment prendre en filature un groupe sans se faire voir. Peut etre que les gens du ciel étaient bien plus rusés que l'on ne le pensait? L'homme m'expliqua ensuite sa rencontre fortuite avec un membre de ce clan pendant que j'essayais de l'allonger. Il tentait de se redresser en expliquant qu'il devait absolument parler au Heda. Mais je le ralongeais de plus belle pour qu'il soit dans une meilleur posture afin de le guérir. Faites chercher Heda! M'écriais je en voyant que Malic ne comptait pas se laisser faire. Ma demande semblait le calmer et je pu enfin le soigner.

Alors qu'il reposait enfin et que je finissais de l'oindre de ma mixture, j'entendis le bruissement du rideau. En me retournant je me figeais. J'avais presque oublié que j'avais fait demandé Heda ici. En réalité je ne pensais pas qu'elle se déplacerait pour si peu. Peut être que la situation avec cette nouvelle tribu changeait beaucoup de choses. Heya Heda. Dis je en m'inclinant légèrement. Je m'écartais ensuite pour qu'elle puisse voir le blessé qui avait fini par s'endormir. Mieux. Répondis je en la voyant s'avancer vers lui. Dois je le réveiller? Je ne pensais pas que ce soit la meilleure solution, même si il semblait encore souffrir il était plus paisible a dormir qu'en étant éveillé. Mais après tout c'était Malic qui voulait voir le Heda. Et maintenant qu'elle était la, il aurait été malvenu de la laisser attendre qu'il se réveille.


© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
PEUPLE DES ARBRESCommandante des Natifs
PEUPLE DES ARBRES
Commandante des Natifs

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 964
En savoir +

MessageSujet: Re: Balle perdue w/Lyorah & Owan kom Trikru   Ven 21 Avr - 17:02

Balle perdue w/Lyorah kom Trikru
Mon regard resta posé quelques instants sur le jeune homme assoupi. Son ventre se soulevait lentement sous les fourrures, au rythme de sa respiration. Derrière ses cheveux noirs de jais qui cachaient son visage métissé, je croyais déceler des traits tendus par la douleur. Ce n'était de loin pas le premier de mes hommes à se faire toucher par les armes malfaitrices. Notamment lors de la rencontre de chacun de nos groupes avec Anya qui avait largement mal tourné. Ils en étaient revenus épuisés et criblés par les balles. Cela me prenait à coeur, et je commençais sérieusement à en avoir par-dessus la tête de ces jeunes gens. Leur arrivée avait bouleversé mon peuple et rien n'allait plus comme avant. Certains avaient peur tandis que d'autres ne voulaient qu'une chose: les anéantir. Et bientôt je réaliserais leur souhait. Bientôt, mon plan sera prêt et nous pourrons venger le désastre qu'ils ont causé en mettant pied sur mes terres. J'avais passé tellement de temps et consacré tellement d'énergie à la création de la Coalition que j'en fus heureuse quand les rois des clans répondaient à mes appels. Cette guerre était inévitable et il en valait de sois que nous allions gagner. Peut-être avaient-ils les armes, mais un sabre manier à la perfection valait mieux qu'un pistolet. Nous avions l'avantage du nombre, de la technique, de la connaissance de la terre. Qu'est-ce qui pourrait tourner en notre défaveur ? Là était ce que je m'efforçais de chercher en élaborant le plan d'attaque.

Lyorah s'inclina légèrement en me saluant, ses longs cheveux roux décollant de ses épaules lorsqu'elle se baissa. Elle me répondit par la suite qu'il se portait mieux, et voilà que ce fut un soulagement. Ces armes à feu étaient pour nous un déshonneur, et portaient malheur. Leurs blessures pouvaient être compliquées à soigner, j'en étais parfaitement consciente. Mais avec les derniers évènements, certainement que la guérisseuse s'était améliorée sur le sujet. Succomber à de telles blessures en tant que Trikru n'était pas une de nos habitudes, pour nous cela signifiait que le combat fut illégal et les douleurs supérieurs à ce qu'elles devraient être. Là n'était pas notre destinée et pourtant le peuple du ciel venait d'abattre son malheur sur nous.
-Dois je le réveiller ? questionna-t'elle
J'observai encore Malic quelques instants. Il méritait de se reposer et il en avait besoin. Il devait se remettre rapidement de ses blessures pour la prochaine guerre qui arrivait. Heureusement, je savais que les guérisseurs possédaient des onctions miracles qui pouvaient nous remettre sur pied en quelques jours. Là était le miracle des plantes: il suffisait de les connaître pour en user les besoins nécessaires. Je secouai gentiment la tête, levant mon regard vers la jeune femme.
-Non, pas encore. Il a certainement besoin de repos.
Les bras croisés dans le dos, je fis quelques pas dans la tente, m'éloignant du lit de Malic. Il n'y avait pas d'autres blessés, bonne nouvelle. Ainsi, autant de monde que possible pouvait s'affairer à la préparation de la guerre. N'ayant pas eu lieu depuis longtemps, les guerriers n'attendait que ça: d'en découdre ! La guerre était tout ce que l'on avait toujours connu et avec ces quelques brèves années de paix entre les clans, les combattants avaient fini par se réjouir du prochain conflit. Je ne me rappelais pas avoir vu mes troupes faire preuve d'un tel engouement.
-Skaikru est incorrigible. Sais-tu ce qu'il lui est arrivé ? demandai-je en adressant un coup de tête dans la direction du jeune homme.

© 2981 12289 0

_________________

Merci Finou Bellou
pour ce fabuleux kit ♡
★ But still, like dust, I rise.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t43-rapport-de-missions-

avatar
PEUPLE DES ARBRESGuerrier sans passé
PEUPLE DES ARBRES
Guerrier sans passé

INFORMATIONS
Age : 53 Masculin Nb de Messages : 126
En savoir +

MessageSujet: Re: Balle perdue w/Lyorah & Owan kom Trikru   Dim 30 Avr - 11:36



Balle perdue

« When something gets lost, it gets stuck in you and you realize that it never really left you. »

On me donna un grand bol d'eau chaude en bois à transporter. Je hochai la tête et m'exécutai. J'avais découvert TonDC pour la première fois la veille. Les guerriers de mon village avaient des affaires à régler ici, et je les accompagnais pour aider à accomplir des tâches peu intéressantes. Sur le chemin, j'avais plutôt fait office d'écuyer. Mais ça ne me dérangeait pas, au contraire, j'aimais mon nouveau peuple. Ils étaient plus honnêtes, et quand ils devaient se montrer cruels, ils ne déguisaient ni leur méchanceté, ni les raisons qui les poussaient à agir ainsi. Avec moi, ils n'avaient jamais été méchants. Les entraînements étaient durs et la survie difficile, mais ils m'apprenaient à devenir quelqu'un de bien par un enseignement drastique. Je savais déjà manier un couteau, mais j'avais encore beaucoup d'heures d'entraînement devant moi avant de savoir manier une épée. Ici, dans ce nouveau village que je visitais encore, des murmures s'élevaient des maisonnées. Une guerre se préparait. Un dernier événement avait changé le cours des choses. Je connaissais suffisamment ma tribu pour savoir que c'était grave, mais l'excitation montait dans les rangs et cela me donnait l'impression qu'ils avaient attendu un tel événement depuis longtemps. Avant de rencontrer les Trikru, je n'avais jamais vu la guerre ainsi. Sur l'Arche, les cours d'histoire nous apprenaient au combien la guerre était mal, ravageuse, destructrice, une honte pour la nation de faire couler tant de sang. Je pensais ainsi, fut un temps. Puis je la retrouvai morte et compris que, finalement, la guerre valait mieux que la domination.

J'entrai dans la tente que l'on m'avait indiquée. Cela ne me dérangeait pas de remplir les petites corvées. Je n'étais pas difficile et ma tribu appréciait cela. Mon village était si reculé qu'une main d'oeuvre jeune ne pouvait être qu'appréciée. Ils appréciaient aussi ma discrétion. Ils préféraient garder le secret de ma découverte. Accepter un enfant sans origine et en faire un guerrier Trikru pouvait être mal vu. Heureusement alors que je ne leur avais rien dit sur ma véritable origine. Un enfant du ciel n'avait pas sa place parmi les arbres. Mon peuple n'avait pas assez de respect pour pouvoir vivre dans la nature.
« Heya, » me contentai-je de dire. Je ne parlais pas beaucoup, et c'était mieux ainsi. Avant de rencontrer les membres de ma tribu, je n'avais pas parlé depuis mon emprisonnement. J'avais décidé de retrouver lentement la parole, mais ne connaissant pas encore tout à fait la langue native, je me faisais discret. Il valait mieux les laisser croire que j'étais timide, ou simplement peu bavard.
« Ai laik Owan kom Trikru, » me présentai-je. Je désignai du regard le bol d'eau chaude que je venais apporter. Il devait être renouvelé régulièrement pour le bien-être du blessé. C'est ce qu'on m'avait dit. Je me contentai d'écouter.
Je ne connaissais pas les deux femmes dans la tente. Je supposai que l'une d'elle était la guérisseuse en charge du blessé. Lyorah, on m'avait dit en m'ordonnant d'aller lui apporter ce bol. Mais l'autre personne, je n'avais aucune idée de qui elle pouvait être. Elle avait une allure particulière, et était habillée différemment des autres. Elle avait l'air plus importante. Les natifs avaient des manières singulières, on pouvait distinguer assez facilement leur hiérarchie. Et cette femme-là, elle avait l'air d'avoir un rang plus élevé. Je lui adressai un hochement de tête respectueux. C'était tout ce que je faisais quand je rencontrais quelqu'un d'important. Je n'osai jamais prendre la parole plus qu'il ne le fallait. J'étais conscient de la chance que j'avais d'avoir été accepté parmi ce peuple. Mon peuple.




Code by Wiise sur Never-Utopia




Spoiler:
 

_________________

Yu gonplei ste odon. Ai gonplei ste nau.


La vérité:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
PEUPLE DES ARBRESGuérisseuse Trikru
PEUPLE DES ARBRES
Guérisseuse Trikru

INFORMATIONS
Age : 29 Féminin Nb de Messages : 44
En savoir +

MessageSujet: Re: Balle perdue w/Lyorah & Owan kom Trikru   Jeu 4 Mai - 22:51

Balle perdue
Lexa & Lyorah

J'acquiesçais suite a sa demande. Oui, je savais ce qu'il avait et ce qu'il s'était passé. Il avait assez parlé pour que je puisse comprendre le déroulement de son histoire. Néanmoins je n'étais pas sûre de pouvoir entrer dans les détails. Je jetais un œil au blessé et portais mon regard a nouveau sur Heda. Souvent, son regard me renvoyais dans le passé... Ces rares moment ou j'avais pu rencontrer une amie. Mais tout ça était loin et j'avais rapidement compris qu'elle ne m'avait pas reconnu. Qu'elle ne me reconnaîtrait probablement jamais... Après tout qui étais je moi? Une simple guérisseuse. Et le passé appartenait au passé.

Skaikru... Commençais je en cherchant dans ma mémoire la meilleure façon de raconter son histoire. L'a pris par surprise. Il semblerait qu'il y ait du mouvement et que les choses risquent de changer d'ici peut. Ce n'était peut etre pas très explicite. Je n'étais même pas sûre qu'elle voyait ou je voulais en venir. Ou même si j'étais fidèle aux parole de Malic. Probablement pas.

Malic bougea dans son sommeil, je portais a nouveau attention a lui. Même si Heda était plus importante, mon métier m'avait appris a tout laisser pour venir en aide aux plus démuni et faible. Et ce n'était pas la partie la plus simple, quand on savait qu'ici se montrer faible n'était pas quelque chose de bien. Je compris rapidement que la mixture faisait son effet et qu'il ne se réveillait pas. Tant mieux, il avait besoin de repos.

L'entrée de la tente bougea et un jeune garçon apparu. Je ne l'avais jamais vu encore. Mais TonDC était grand, comparé au petit village ou j'habitais. Et puis, avec la coalition les guerriers allaient et venaient. Encore plus depuis l'arrivé des Skaikru Ai Laik Lyorah Bien que c'était évident, puisqu'il était ici pour m'apporter de l'eau propre je restais polie et préférais m'annoncer.

Merci. Je tendis le bras pour récupérer l'auge et la posais a coté du blessé. Le garçon avait l'air de vouloir rester. Du moins, il ne faisait pas comme tous les apprentis ou les écuyers qui apparaissaient de disparaissait aussi vite qu'ils étaient arrivés. Surtout quand Heda était la, parce qu'ils étaient tous très intimidés ou même trop captivé par elle. Ou par n'importe quel chef qui se respectait. Ou qui était craint... Puis que c'était aussi le cas.


© Gasmask


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
PEUPLE DES ARBRESCommandante des Natifs
PEUPLE DES ARBRES
Commandante des Natifs

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 964
En savoir +

MessageSujet: Re: Balle perdue w/Lyorah & Owan kom Trikru   Ven 12 Mai - 17:47

Balle perdue w/Lyorah kom Trikru
J'observais silencieusement le guerrier blessé. Plus les jours passaient, plus je me rendais compte au combien les gens du ciel pouvaient être dangereux. Ces blessures de balle n'était pas le genre de plaie que nos guérisseurs connaissaient. Bien sûr, ils avaient fini par apprendre et savoir comment les traiter au mieux. Désormais, ils les soignaient aussi bien que des plaies dûes à des lames. Mais je ne pouvais m'empêcher de voir ces armes à feu d'un mauvais oeil. Chaque natif en possédant était vu comme malchanceux, traître, faible, qui préférait ces armes de facilité aux lames dans les combats loyaux. Je n'appréciais pas cela, et cette liste des choses que je n'aimais pas chez eux ne cessait de s'allonger, contrairement à celle qui pourrait en témoigner du contraire.
-Skaikru... L'a pris par surprise. Il semblerait qu'il y ait du mouvement et que les choses risquent de changer d'ici peut.
Oui les choses allaient bientôt changer. Je le prévoyais. Je le voulais. Mon peuple tout entier ne demandait que ça, le sang. Jus drein jus daun. Reprendre le sang que ces importunés nous ont volé, à tous. Je me devais de répondre à leur demande car ils étaient mes plus fidèles ennemis. Autant qu'Azgeda aurait pu l'être par le passé.
Lyorah se préoccupa du patient lorsqu'il commença à se mouvoir dans son sommeil. Je les observais silencieusement, songeant à tous les dangers que Skaikru pourrait encore causer. Je ne devais plus tarder avant de lancer une attaque. Ils avaient déjà causé trop de dégâts, trop de peine.
Un bruissement dans les rideaux de la tente attira mon attention. Je détournai alors mon regard, le posant sur un jeune homme à la peau claire. Il amenait une auge d'eau douce, en se présentant en tant qu'Owan kom Trikru. En m'apercevant, il m'adressa un hochement de tête significatif auquel je répondis de même. Lyorah s'occupa de la nouvelle eau en se présentant et le remerciant. Le garçon n'avait pas l'air très bavard et semblait du genre assez discret. Je ne l'avais jamais vu auparavant. En même temps, il m'était impossible de connaître le visage de tout mon peuple, surtout des jeunes personnes qui n'avaient encore pas de métier à proprement parler. Je connaissais bien des guérisseurs, chefs d'unité ou autres rôles importants. Mais les apprentis, pas encore, ou alors je ne les saisissais que dans de brèves rencontres comme celles-ci.
Je regardai la guérisseuse s'occuper de la nouvelle eau quelques instants avant de me tourner vers Owan.
-Heya Owan. Es-tu un apprenti ? Quelle formation exerces-tu ? le questionnai-je
Il ne devait pas être guérisseur, ou alors d'un autre village, puisqu'il n'avait jamais rencontré Lyorah auparavant. Et apprenti guerrier, la plupart d'entre eux devaient être à l'entraînement à l'heure qu'il est. Cette question était de la simple curiosité, rien de plus. Bien que le physique du garçon m'intriguait quelque peu. Surtout sa peau étonnamment claire. Ce n'était d'habitude pas le cas du peuple Trikru. Je voulais en apprendre plus sur lui, et tout cela commençait par cette simple question.

© 2981 12289 0

_________________

Merci Finou Bellou
pour ce fabuleux kit ♡
★ But still, like dust, I rise.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t43-rapport-de-missions-

avatar
PEUPLE DES ARBRESGuerrier sans passé
PEUPLE DES ARBRES
Guerrier sans passé

INFORMATIONS
Age : 53 Masculin Nb de Messages : 126
En savoir +

MessageSujet: Re: Balle perdue w/Lyorah & Owan kom Trikru   Dim 14 Mai - 11:31



Balle perdue

« When something gets lost, it gets stuck in you and you realize that it never really left you. »

Je ne me montrai pas surpris de la réponse de Lyorah. Je fus même soulagé de connaître au moins l'une des deux personnes présentes en cette tente. En revanche, l'autre personne, celle dont je soupçonnais le grade plus élevé que n'importe qui d'autre dans ce village, ne répondit pas par une présentation, et cela confirma mes soupçons. J'étais censé savoir qui elle était. Je n'avais aucune idée de son nom. On m'avait bien parlé de TonDC et de son fonctionnement, mais cette personne devait avoir un statut trop logique pour qu'on eût pensé à m'en parler. La cheffe de Trikru ? Celle-ci n'était-elle pas censée être cette femme qu'Elmet avait pointé du doigt pour me la montrer ? Je ne savais pas, et encore une fois je devais bien garder mon ignorance pour moi. Je devais me débarrasser de toutes les radiations Skaikru qui se promenaient librement dans mes veines. Alors, quand on me posa une question précise, je pris le temps de donner une réponse claire. Je ne répondais jamais d'emblée lorsqu'une question m'était posée, car je trouvais important de laisser le temps amener la réponse. Ce n'était pas pour ça que je prenais vingt ans pour répondre, non, simplement, je laissais toujours au moins une seconde de silence entre le moment où une réponse était attendue de moi et le moment où je la donnai enfin. J'étais calme, je ne me précipitais jamais, les guerriers qui me formaient m'avaient dit que c'était une qualité pour un combattant. J'aurais aimé pouvoir les croire, leur dire que c'était la raison pour laquelle je me comportais ainsi, mais en réalité j'essayais juste de contenir l'amertume que je ressentais en moi. Et parfois, c'était horriblement difficile. Mais pas maintenant.

« Je suis apprenti guerrier, » affirmai-je avec respect pour mon possible supérieur, « j'ai commencé mon entraînement il y a peu. Mon village est reculé, on n'a pas beaucoup de guerriers. »

Je me permis de jeter un regard au blessé. J'avais pu entendre des bribes de conversation à son sujet. Il avait été attaqué par Skaikru. Je pouvais apercevoir sa blessure, le trou chirurchical dans la chair percée par une balle. Mon peuple était immonde. Je l'avais bien vu, dans la navette. Une centaine de jeunes sur Terre, des délinquants, certains emprisonnés pour une raison absurde, d'autres enfermés pour une raison évidente. Combien de victimes de leur folie feraient-ils dans ce monde ? Ce n'était plus l'espace, ils pourraient lâcher l'affaire, arrêter les massacres, chercher à comprendre les gens d'ici comme je le faisais, entamer une paix qui pourrait durer des siècles. J'y allai peut-être un peu fort en imaginant de telles choses, mais une nouvelle guerre venait d'être lancée pour les peuples de la Terre, tandis que je continuai cette même guerre contre mon peuple que je n'avais jamais pu gagner. Sur l'Arche, ils ne m'avaient même pas écouté, ils s'étaient contentés de m'enfermer, et pour cette raison je me disais souvent que j'aurais dû commettre un vrai crime, tuer quelqu'un, faire souffrir n'importe lequel d'entre eux, ainsi j'aurais été enfermé pour une raison valable, pas seulement car ils n'osaient admettre qu'ils l'avaient tuée. Mais ici, j'avais une chance de leur faire payer tous leurs torts : ce qu'ils avaient fait à Mia, ce qu'ils venaient de faire à cet homme Trikru, et tout ce qu'ils feront à l'avenir, car Skaikru ne changera jamais.

« Vous savez s'il va s'en sortir ? » demandai-je, transformant ma haine en espoir. Je ne pouvais pas laisser apparaître ma colère pour un peuple que je n'étais pas censé connaître, mais je ne pouvais pas simplement partir en laissant le doute planer à mon sujet. J'attendais toujours la fin des soupçons que je sentais peser sur moi dès que je rencontrais quelqu'un. Il fallait dire que mon allure n'était pas banale, ma seule peau blanche m'accusant toujours d'innombrables infamies. Mais j'étais bien Trikru, et je trouvais toujours un moyen de le prouver.




Code by Wiise sur Never-Utopia



_________________

Yu gonplei ste odon. Ai gonplei ste nau.


La vérité:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
PEUPLE DES ARBRESGuérisseuse Trikru
PEUPLE DES ARBRES
Guérisseuse Trikru

INFORMATIONS
Age : 29 Féminin Nb de Messages : 44
En savoir +

MessageSujet: Re: Balle perdue w/Lyorah & Owan kom Trikru   Lun 15 Mai - 18:14

[quote="Lyorah"]
Balle perdue
Lexa & Owan & Lyorah

Je me contentais de hoccher la tête suite a ses propos. A vrai dire son histoire ressemblait a la mienne... Bien que, la vérité n'était pas tout a fait la même. Mais avec la coalition qui s'en soucierait maintenant? J'avais espoir qu'a présent personne ne viendrait m’embêter sur mon passé.

Bien que, a chaque nouvelle tête, j'angoissais quelque peut. Un ancien de mon village de passage a TonDC n'aurait pas paru suspect. Un membre du Clan Yujleda parlant a une Triku comme étant sa vieille amie d'enfance l'était un peut plus. Par chance, j'avais eu peu d'amis dans ma vie. L'un d'entre eux se trouvait devant moi... Mais les années avaient passées et le temps avait changé. Elle ne se souviendrait jamais de moi, parce qu'elle avait beaucoup d'autres choses a penser de toute façon.


Je me contentais de les écouter parler non sans jeter un regard vers le blessé. Le fait d'avoir rafraîchit son visage semblait le détendre. Eh bien, tant mieux, je préférais encore le voir dans cet état. Maintenant que l’action était passé, que j'avais fini de m'occuper de lui, je devenais soucieuse a son sujet. Il guérirait, bien sur, mais les guerriers étaient entraînés a combattre jusqu’à la mort. Surtout dans des guerres comme celle ci. Malic faisait partit de ces guerriers. Je l'appréciais pour ce qu'il était, mais j'avais plus de ma a comprendre pourquoi ils n'arrivaient pas a patienter. Pourtant, attendre des heures dans les arbres a guetter les ennemis ne les dérangeaient pas. Pourquoi attendre de guerrier était comme subir une sorte "d’atroce souffrance"?

Je savais qu'il retournerais au plus vite sur le terrain pour se battre a nouveau. Même si son état ne lui permettait pas. Même si je lui disais de se reposer encore un peut. Contrairement a Nyko, les guerriers avaient plus de mal a écouter une femme guérisseuse... Ou alors c'était juste moi. On m'avait souvent dit que mon visage et ma voix faible n'aidaient pas beaucoup a donner des ordres.

Je n'étais pas la pour ça, mais j'aurais voulu être plus écoutée. Surtout si sa vie en dépendait. La guerre avait été plus ou moins rétablie grâce a la coalition et je m'étais félicité d'avoir moins de travail. Il semblerait que ces temps la soient révolus. Oui Dis je avec un sourire au jeune qui fixait le blessé. S'il se repose assez et qu'il prends mes préparations régulièrement.

Je regarde le jeune homme et m’arrête sur sa peau pale. Je fronce légèrement des sourcils, sachant qu'ici etre pale comme ça montre souvent des signes de maladie. Est ce que tu es malade? Demandais je en m'avançant vers lui pour mieux fixer ses yeux. Normalement les yeux rouges et la peau pale étaient de pair. A première vue c'était juste sa peau... Peut être les prémisse d'une maladie ou d'une intoxication. Je peux? demandais je en levant la main pour toucher son front. C'était probablement une sorte d'habitude avec mon métier, de voir la maladie partout... Parce qu'il semblait tout a fait bien en dehors de cette couleur de peau peu habituelle.


© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
PEUPLE DES ARBRESCommandante des Natifs
PEUPLE DES ARBRES
Commandante des Natifs

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 964
En savoir +

MessageSujet: Re: Balle perdue w/Lyorah & Owan kom Trikru   Lun 15 Mai - 22:40

Balle perdue w/Lyorah kom Trikru
Le jeune Owan mit quelques instants à répondre. Il n'avait pas l'air d'avoir un tempérament vif, s'il était bel et bien un apprenti guerrier, j'espérais pour lui qu'il agissait plus rapidement une lame à la main. Il n'avait pas l'air si jeune, il devait certainement être déjà bien entraîné s'il avait commencé assez tôt. Il ne tarda pas à me répondre d'ailleurs, ce qui éclaira ma lanterne. Ou plutôt, attisa la flamme...
-Je suis apprenti guerrier, j'ai commencé mon entraînement il y a peu. Mon village est reculé, on n'a pas beaucoup de guerriers.
Il quitta mon regard afin d'observer le blessé. Je ne posai pas plus de questions, bien que plusieurs fleurissaient dans mon esprit. De quel village venait-il ? Etait-il réellement Trikru à la base ? Dans sa voix, je percevais un accent qui n'était pas courant de chez nous. Il connaissait notre langue et ne faisait pas d'erreur mais sa prononciation n'était pas la même. Depuis que j'avais instauré la Coalition, les déserteurs de certains clans qui venaient s'introduire dans d'autres était devenu une coutume plus courante car moins dangereuse. Avant, il s'agissait de traîtres qui ne méritaient rien d'autre que la mort. Aujourd'hui, ils continuaient d'être vus d'un mauvais oeil mais ils ne risquaient plus la mort. J'en déduisis donc qu'Owan n'était pas de Trikru. Mais d'où alors ?
J'observais le discours entre Owan et Lyorah. Il s'était intéressé sur la santé de Malic et la guérisseuse lui répondait de son savoir de guérisseuse. J'étais rassurée de savoir qu'il n'allait pas mourir lui aussi. Les morts dûes aux Skaikru étaient de plus en plus nombreuses. Nous n'étions pas habitués à ça. Je me rendais compte avec le temps qu'ils étaient de bons adversaires et qu'ils ne se laissaient pas faire.
Lorsque Lyorah vint à poser son regard sur le jeune guerrier, elle aussi sembla réellement surprise face à son teint blanchâtre. C'est vrai, peut-être était-il malade en fin de compte ? Peut-être que toutes mes idées préconçues étaient fausses et qu'il avait juste une maladie. En espérant qu'elle ne soit pas courageuse, car se montrer dans une infirmerie était dangereux. On ne savait quelle chose il pouvait transmettre aux blessés déjà affaiblis. Sans rien dire, je regardai Lyorah s'inquiéter pour lui, cherchant à lui prendre la température en posant sa main sur son front. Ce métier lui allait bien, elle savait repérer les malades et faire les gestes justes. Elle s'inquiétait pour les autres et leur donnait son temps pour les soigner. C'était les qualités d'un guérisseur. La générosité, la patience, l'humanité.


© 2981 12289 0

_________________

Merci Finou Bellou
pour ce fabuleux kit ♡
★ But still, like dust, I rise.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t43-rapport-de-missions-

avatar
PEUPLE DES ARBRESGuerrier sans passé
PEUPLE DES ARBRES
Guerrier sans passé

INFORMATIONS
Age : 53 Masculin Nb de Messages : 126
En savoir +

MessageSujet: Re: Balle perdue w/Lyorah & Owan kom Trikru   Mer 17 Mai - 22:33



Balle perdue

« When something gets lost, it gets stuck in you and you realize that it never really left you. »

Le blessé devrait s'en remettre, les Skaikru ne l'auraient pas eu, finalement. J'aurais été plus vexé par le fait que les délinquants auraient eu sa vie que par sa simple mort. C'était peut-être mauvais de ma part de penser ça, mais il n'y avait pas pire mort qu'une mort causée par les habitants de l'Arche. Ils tuaient si simplement, de manière si lâche, j'avais honte du secret que je cachais aux deux femmes présentes dans cette pièce. Je pourrais tout leur dire sur les Skaikru : leur nombre exact, leur façon de pensée, leurs coutumes, chacune de leurs forces et chacune de leurs faiblesses. C'était simple. Mais cela reviendrait à me condamner. Comment pourrais-je venger Mia si les Trikru me tuaient ? Je ne pourrais pas. D'autres guerriers de mon peuple adoptif mourraient en essayant d'abattre un ennemi qu'ils connaissaient mal. Ce n'était pas ainsi que je devais aider. Le chemin que j'avais choisi était plus long, mais au moins j'étais confiant sur la destination. J'y parviendrais. Mon regard était encore posé sur le blessé lorsqu'on me demanda si j'étais malade. Je laissai Lyorah toucher mon front, car je recevais souvent des questions sur mon état de santé. Mon village avait beaucoup été inquiet à ce sujet, car plus les jours passaient, plus ils constataient que le teint de ma peau restait aussi clair que le jour où ils m'ont trouvé.


Je sentais les regards des deux femmes posés sur moi. Si Lyorah semblait s'inquiéter, l'autre femme laissait pressentir autre chose. Doutait-elle déjà de moi ? De mon origine ? Je faisais toujours attention à ne pas me ruer sur les questions. J'en avais l'habitude, après tout, il me fallait les aborder calmement. Sans crainte ni anxiété, je répondai, sûr de ma réponse :
« Ce n'est pas la première fois que l'on me pose cette question à cause de ma couleur de peau inhabituelle. Je crois qu'elle pourrait être un atout dans une bataille. »
Je ne mentais pas. Je savais éviter la vérité sans mentir. Mais de toute façon, au point où j'en étais, le mensonge n'était plus vraiment une faute. Je n'allais pas t'abandonner maintenant pour rester loyal envers la vérité, Mia. Toi-même, tu me trouvais blanc, encore plus blanc que les autres, et ça te faisait rire d'illuminer mon visage avec une lampe de poche dans les couloirs les plus obscurs de l'Arche. J'étais l'esprit de l'Arche, mais ça ne t'effrayait pas, car ça ne te dérangeait pas d'être hantée par un esprit comme moi. Ta musique me manquait. C'était un de ses moments où un voile de tristesse courait sur la surface de mon visage avant de disparaître. Je faisais tout pour le garder loin de moi, ce voile, mais il repassait quand même régulièrement. Que pouvais-je y faire ? Tu pouvais apparaître à tout moment dans n'importe laquelle de mes pensées. Et dès lors qu'on évoquait la maladie soupçonnée à cause de ma couleur de peau, un souvenir de toi revenait.




Code by Wiise sur Never-Utopia



_________________

Yu gonplei ste odon. Ai gonplei ste nau.


La vérité:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
PEUPLE DES ARBRESGuérisseuse Trikru
PEUPLE DES ARBRES
Guérisseuse Trikru

INFORMATIONS
Age : 29 Féminin Nb de Messages : 44
En savoir +

MessageSujet: Re: Balle perdue w/Lyorah & Owan kom Trikru   Jeu 18 Mai - 17:21

Balle perdue
Lexa & Owan & Lyorah

Son histoire avait l'air cohérente, même si c'était la première fois que je voyais un membre d'un clan si blanc de peau. Quoi que, les natifs d'Azgeda n'étaient pas des plus bronzés, mais ils venaient d'un endroit plus froid et devaient se couvrir plus pour éviter des gerçures que de se protéger du soleil.

J'éloignais ma main, voyant qu'effectivement il n'avait pas de fièvre. Eh bien c'était un soucis en moins a s'occuper, j'espérais vraiment qu'une épidémie n'arrive pas en ces temps de guerres. Avec les gens du ciel, de nouvelles maladies pourraient rapidement survenir. Ce n'était jamais arrivé encore, mais uniquement parce que les gens qui vivaient ici habitaient depuis longtemps les différents clans. C'était la première fois qu'un nouveau clan arrivaient de nul part. D'ailleurs, je me demandais comment ils avaient fait pour voler comme des oiseaux. Sachant qu'ils avaient des armes, je me doutais qu'ils devaient avoir un savoir plus poussé que le notre... Mais de la a traverser le ciel dans un oiseau géant.


Heda... Mumura Malic en gémissant et en bougeant sur le lit de fortune que j'avais préparer pour lui. Skai kru... Continua t il. Mais il s’arrêta dans son mouvement et sembla se détendre a nouveau.

Je m'éloigne du jeune homme pour m'approcher de Malic. Son état n'a pas changé, il semblerait qu'il soit juste un peut entre le rêve et la réalité. Malic m'a dit que les Skai kru étaient en train de fuir. Enfin, c'est ce qu'il croit. Expliquais je a Lexa. Je n'avais pas vraiment parlé de ça depuis tout a l'heure, mais l'empressement de le guérir avait fait place a plus de calme. Je pouvais mieux réfléchir ainsi et essayer de retranscrire ce qu'il m'avait dit.

Il a vu certains membre de leur clan préparer des sacs, comme s'ils fuyaient. Continuais je tout en fixant le blessé. Malic semblait de nouveau paisible. Je passais un linge humide sur son front plein de sueur. La douleur était encore bien la même si l'on ne semblait pas le voir.

Il est tombé sur un de leur éclaireur par hasard. Mais il n'a pas eu le temps de lancer son couteau... L'autre avait déjà tiré sur lui.



© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
PEUPLE DES ARBRESCommandante des Natifs
PEUPLE DES ARBRES
Commandante des Natifs

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 964
En savoir +

MessageSujet: Re: Balle perdue w/Lyorah & Owan kom Trikru   Jeu 18 Mai - 21:57

Balle perdue w/Lyorah & Owan kom Trikru
Je ne perdais pas une miette de toute la scène qui se déroulait devant moi. J'observais Lyorah s'inquiéter pour Owan de par son étrange blancheur et je croisai le regard du jeune homme alors qu'il répondait.
-Ce n'est pas la première fois que l'on me pose cette question à cause de ma couleur de peau inhabituelle. Je crois qu'elle pourrait être un atout dans une bataille.
Malgré mes légers doutes, il avait l'air sincère. Il se pouvait qu'il ait ce physique avec une peau étonnamment blanche, cela pouvait arriver parfois. Pas vraiment chez Trikru, car le clan ayant le teint généralement plus claire était Azgeda. Pour en avoir parcouru plus d'une fois les contrées et rencontré plus d'un membre de ce clan, j'avais pus le remarquer maintes fois. Et souvent, ils prenaient plaisir à accentuer cette blancheur en se mettant de la peinture blanche sur le visage, imitant ainsi la neige. Chaque clan avait ses coutumes et habitudes, chez Trikru, on préférait se peindre le visage avec des teintures noires pour les guerres ou les évènements importants.
Lyorah ne chercha pas plus loin non plus et éloignai la main de son front. Alors que nous regardions toutes deux le jeune Owan, nous nous étions totalement désintéressées du pauvre Malic qui remua dans son lit. Je pivotai sur mes pieds, me dressant face à lui, Lyorah étant déjà à son chevet. Deux mots seulement parvinrent à sortir d'entre ses lèvres.
-Heda... Skaikru...
Après ces paroles qui semblèrent le fruit d'un effort inhumain, ses muscles et les traits de son visage se détendirent et il replongea dans un sommeil profond. Probablement que ces mots venaient d'un rêve, ou alors qu'il avait réellement envie de m'avertir au sujet de quelque chose d'important que j'ignorais.
-Malic m'a dit que les Skaikru étaient en train de fuir. Enfin, c'est ce qu'il croit, m'expliqua la guérisseuse de sa voix calme et douce.
Je fronçai les sourcils. En train de fuir ? Mais pourquoi donc ? Etaient-ils au courant de quelque chose ?
- Il a vu certains membre de leur clan préparer des sacs, comme s'ils fuyaient, poursuivit-elle en épongeant la sueur sur le front du guerrier. Il est tombé sur un de leur éclaireur par hasard. Mais il n'a pas eu le temps de lancer son couteau... L'autre avait déjà tiré sur lui.
Je soupirai. Passant mes bras dans mon dos, je fis quelques pas dans la petite pièce tranquille. On entendait la vie à l'extérieur de la tente. Des voix, des rires, des grognements. Ou encore des pas précipités, des épées qui s'entrechoquent, les tisons d'un foyer. La vie était à l'extérieur. Mais j'appréciais ce calme de l'Antre du guérisseur. Il était bon pour réfléchir, et ça me faisait voir autre chose. Ces derniers jours, j'étais beaucoup dans ma propre tente, cherchant à concevoir le meilleur plan afin d'attaquer ces jeunes catastrophes.
-Il ne va plus falloir tarder avant de les attaquer. Ils savent qu'on arrive. Je dois retourner à mon plan.
Je levai la tête vers mes deux interlocuteurs. Revenant ainsi auprès de la guérisseuse, je lui demandai:
-Malic t'a-t'il fourni d'autres informations à leur sujet ?
Car si ce n'était pas le cas, je ne devais plus rester ici. Bien que j'appréciais ce calme relatif, mon esprit lui, bouillonnait. Ces nouveaux ennemis me contrariaient. Il allait falloir régler ce problème en faisant de sorte qu'ils regrettent leur geste.


© 2981 12289 0

_________________

Merci Finou Bellou
pour ce fabuleux kit ♡
★ But still, like dust, I rise.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t43-rapport-de-missions-

avatar
PEUPLE DES ARBRESGuerrier sans passé
PEUPLE DES ARBRES
Guerrier sans passé

INFORMATIONS
Age : 53 Masculin Nb de Messages : 126
En savoir +

MessageSujet: Re: Balle perdue w/Lyorah & Owan kom Trikru   Sam 20 Mai - 15:19



Balle perdue

« When something gets lost, it gets stuck in you and you realize that it never really left you. »

Ma réponse sembla les convaincre et la conversation dévia vers un autre sujet déjà abordé précédemment. Je compris que le blessé s'appelait Malic. Ce que ce dernier avait dit ne me semblait pas faux. Les gens de l'Arche n'étaient pas courageux. Ils fuyaient tous les problèmes. J'avais été enfermé car eux tous ne voulaient pas admettre leurs torts. Ils avaient masqué le meurtre de Mia par mon emprisonnement. Ils avaient envoyé des enfants sur Terre par peur de mourir à cause des radiations. Ils s'étaient empressés de nous éjecter, c'est pourquoi je pensais vivement que l'Arche se consumait. Pourquoi nous auraient-ils envoyés ici sinon ? Ils voulaient expérimenter sans risquer leurs vies, mais si leurs vies n'étaient pas déjà en danger, ils auraient attendu le moment venu pour tenter de rejoindre la Terre, c'est-à-dire encore au moins deux générations. Skaikru avait une énorme faiblesse : ils n'étaient pas organisés. Ils n'avaient pas le temps pour l'organisation. Mais Trikru, nous, on avait tout le temps du monde. Je me préparais pour une bataille qui serait un jour mienne, attendant patiemment ma vengeance. Eux ne seraient jamais prêts à temps.

Le silence prit place dans la tente et je n'osais pas bouger. La femme dont j'ignorais encore le nom – nom que j'étais censé connaître mais dont je n'avais jamais pu prendre connaissance – était enfouie dans ses pensées. Les sons de l'extérieur parurent augmenter de volume, et je crus entendre la voix d'Elmet à l'entraînement. La voix ? Plutôt le rire. Elmet avait le rire le plus terrible que jamais aucun être vivant avait eu l'occasion d'entendre auparavant. C'était peut-être son plus grand défaut avec son sens de l'humour. J'aimais beaucoup Elmet. Il était vite devenu mon frère et c'était pour notre lien facilement forgé qu'il avait décidé de me prendre sous son aile pour mon apprentissage. La femme sérieuse reprit la parole et c'est ainsi que je découvris son identité. « Je dois retourner à mon plan. ». Mes yeux s'écarquillèrent alors je réalisai que je ne me trouvai non pas en compagnie d'un chef de village, mais en compagnie d'Heda, la commandante à la tête de la coalition. Les doutes qui pesaient encore sur moi une minute auparavant prirent tout leur sens. Ici, je ne pouvais me permettre aucun faux pas. Si Heda découvrait mon identité, c'en serait fini de moi. Ni ma vie ici, ni ma vie tout court ne seraient épargnées. Cependant, lorsqu'elle demanda à Lyorah des informations complémentaires, je ne pus m'empêcher d'intervenir. Il y avait une chose précise que je voulais souligner, mais je ne pouvais pas trop en dire non plus, sinon ma couverture partirait en fumée.

« Si je puis me permettre, je dois avouer avoir pris un détour pendant mon voyage jusqu'ici, » mentis-je quelque peu, « j'ai croisé un groupe de trois garçons. Je ne me suis pas montré à eux, mais j'ai entendu des bribes de leur conversation. Il semblerait qu'ils aient suffisamment d'armes pour tenir plusieurs heures si leur tentative de fuite échouait. »

Je ne m'étais pas aventuré près du camp depuis ma fuite, mais j'avais beaucoup réfléchi à ce que j'avais entendu sur eux. Je les connaissais, ils allaient tenter de fuir. Les gens du ciel étaient des lâches. Je n'étais peut-être pas mieux, car je les avais fui eux tandis qu'ils allaient certainement essayer de nous fuir nous, mais j'avais fui par courage et non par lâcheté. Et les armes, dont les armes à feu, aucun d'entre nous délinquants n'en avait à notre descente sur Terre. Ils avaient dû trouver les vivres promises par Jaha. Sa vidéo nous avait indiqué des lieux à fouiller. Je ne serais pas étonné d'apprendre que les cent avaient trouvé des bunkers ou sous-terrains abandonnés. Mais même si c'était le cas, ils ne tiendraient pas longtemps. Les munitions s'épuisaient vite, l'armée des clans était mille fois plus conséquente. Ils ne tiendraient jamais plus de quelques heures. Ils pouvaient essayer tout ce qu'ils voulaient avec des armes explosives ou électriques comme nous les aimions sur l'Arche, rien ne valait les épées et les flèches de mon peuple adoptif.

« Je sais que je ne suis qu'en apprentissage, mais de ce que j'ai pu voir d'eux... ils m'ont paru assez impulsifs. Je crois que... je crois qu'ils sont du genre à agir aveuglément. »

Tu pouvais m'entendre, Mia, j'en étais sûr. Tu pouvais m'entendre et me dire que je ne devais pas m'introduire ainsi dans une conversation qui pourrait me mettre en danger, mais je ne pouvais pas laisser tes meurtriers s'en sortir comme ça. Je ne pouvais pas !




Code by Wiise sur Never-Utopia



_________________

Yu gonplei ste odon. Ai gonplei ste nau.


La vérité:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
PEUPLE DES ARBRESGuérisseuse Trikru
PEUPLE DES ARBRES
Guérisseuse Trikru

INFORMATIONS
Age : 29 Féminin Nb de Messages : 44
En savoir +

MessageSujet: Re: Balle perdue w/Lyorah & Owan kom Trikru   Dim 28 Mai - 19:52

Balle perdue
Lexa & Owan & Lyorah

M'avait il dit d'autres choses importantes? Je n'en étais plus si sure... En fait, j'avais été plus préocupée par le fait qu'il ne veuille pas coopérer que je l'avais surtout forcé à se rallonger. Même si je pouvais oublier des détails importants, il me semblait avoir dit l'essentiel. De toute façon, je savais qu'avec l'arrivée de ces hommes du ciel les choses allaient changer. La coalition, déjà fragile, ne tiendrait plus aussi bien et j'aurais de nouveau une position délicate vis a vis de ce clan auquel je n'appartenais pas vraiment.

C'est l'essentiel de ce que j'ai retenu. Dis je en baissant la tête. J'aurais voulu tout retranscrire, mais je ne voulais pas faire des erreurs et raconter n'importe quoi. Si jamais il se réveille et qu'il a d'autres informations... Je vous les transmettrait.

Alors que je m'attendais a ce que Heda sorte, le jeune garçon, qui était toujours la, s'était mis a nous parler de ce groupe. Personne ne connaissait vraiment ce clan. Ce n'était que suppositions pour la plupart des récit que j'avais entendu. En fait, je n'en avais jamais vu, certains guerrier m'en avait seulement parlé. Ils parlaient la langue des guerriers et ne s'habillaient pas de peau de bête. Et surtout, ils avaient des armes. C'était les seules choses que je savais sur eux. Autant dire que c'était faible.

Ils savent pourtant viser... Dis je en fronçant les sourcils. Des jeunes impulsifs je connaissais. Certains mettaient leur vie en péril pour des jeux... Et certains se retrouvaient ici, avec de grave blessures, tout ça pour faire comme les adultes et prouver leur valeur.

Si ces jeunes étaient impulsifs, ils ne sauraient pas autant bien viser sur des cibles. Ils n'arriveraient pas a toucher autant de gens de notre peuple.



© Gasmask

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
PEUPLE DES ARBRESCommandante des Natifs
PEUPLE DES ARBRES
Commandante des Natifs

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 964
En savoir +

MessageSujet: Re: Balle perdue w/Lyorah & Owan kom Trikru   Ven 2 Juin - 22:35

Balle perdue w/Lyorah & Owan kom Trikru
Ces nouvelles que Malik venait de m'apprendre -enfin, indirectement donnée par lui-même, plutôt transmises par la guérisseuse- ne me ravissaient pas du tout. Savoir que mon ennemi principal préparait une fuite sans combattre me contrariait. Pour qui nous prenaient-ils ? Croyaient-ils qu'ils allaient pouvoir s'enfuir sans être vu ? Si c'était le cas, ce plan avait malencontreusement échoué.
La réponse de Lyorah ne me rassura même pas, au contraire. Elle me donnait à moi-même envie de les découvrir de mes propres yeux, ces jeunes délinquants marchant sur mes terres. J'hochai la tête sur ses mots, et alors que je m'apprêtai à les saluer avant de quitter la pièce, le jeune Owan intervint dans la conversation. Je n'aurais pas pensé qu'il en savait autant à leur sujet.
-Si je puis me permettre, je dois avouer avoir pris un détour pendant mon voyage jusqu'ici. J'ai croisé un groupe de trois garçons. Je ne me suis pas montré à eux, mais j'ai entendu des bribes de leur conversation. Il semblerait qu'ils aient suffisamment d'armes pour tenir plusieurs heures si leur tentative de fuite échouait.
Alors que je fixais encore Lyorah, je me tournai vers le jeune guerrier, posant mon regard sur lui alors qu'il terminait de parler. C'était osé de s'approcher de leurs barricades. Je savais que les natifs étaient curieux et que certains s'approchaient trop près, ne comprenant pas le danger qui les guettaient. Les seules personnes que j'envoyais volontairement étaient des personnes discrètes et malignes. J'avais déconseillé à tous les autres de se rendre près de ces inconnus. Mais cela n'était de loin pas respecté, au contraire. Mais mine de rien, ce que m'apportait comme informations Owan était fortement intéressantes.
-Je sais que je ne suis qu'en apprentissage, mais de ce que j'ai pu voir d'eux... ils m'ont paru assez impulsifs. Je crois que... je crois qu'ils sont du genre à agir aveuglément.
Je le croyais, bien évidemment. Il disait la vérité. J'avais appris à déceler les menteurs depuis quelques années. Je ne doutais pas une seule seconde sur ses paroles car cela ne m'étonnait même pas. De ce qu'on m'avait raconté, aucun de cette centaine de jeunes ne dépassaient notre majorité. Ils étaient tous de jeunes adultes mal éduqués et malveillants.
-Ils savent pourtant viser, évoqua la guérisseuse
C'était bien vrai. Leur impulsivité leur faisait vider tous les chargeurs sur nous, sans que les natifs ne puissent rien faire, surpris par ces armes dont ils ne connaissaient rien. J'avais beau prévenir à leurs sujets, les jeunes cherchant à prouver leurs valeurs prenaient ça comme un jeu en tentant de s'approcher de leur territoire. Mais ils faisaient moins le malin, à leur retour à TonDC, le corps criblé de balles, transportant avec grand peine les cadavres de leur amis décédés sous les plaies ensanglantées. La prudence était de mise.
-Sois prudent, si à l'avenir, tu venais à t'approcher d'eux, gona. Ils sont dangereux.
Puis, me tournant vers Lyorah, je poursuivis.
-Fais-moi savoir si tu venais à apprendre d'autres informations. De quelque manière qu'ils soit.
Leur adressant à chacun un geste de tête respectueux signifiant que j'allais prendre congé d'eux, je jetai un dernier regard au pauvre guerrier blessé. Je connaissais Lyorah, elle allait bien s'occuper de lui. Et Owan savait se rendre utile, même s'il ne participerait pas à la guerre, il saurait s'occuper au village. Brisant tout dernier contact visuel avec chacun d'entre eux, je poussai les deux pans de tissus et sortis au plein air, retrouvant ce monde. L'air chargé de blessures et de maladies s'était transformé en une ambiance lourdement belliqueuse. Chaque homme demandait le sang, et c'est en croisant leurs regards que je comprenais que la guerre n'était qu'à quelques jours de poindre.

© 2981 12289 0

_________________

Merci Finou Bellou
pour ce fabuleux kit ♡
★ But still, like dust, I rise.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t43-rapport-de-missions-

avatar
PEUPLE DES ARBRESGuerrier sans passé
PEUPLE DES ARBRES
Guerrier sans passé

INFORMATIONS
Age : 53 Masculin Nb de Messages : 126
En savoir +

MessageSujet: Re: Balle perdue w/Lyorah & Owan kom Trikru   Sam 3 Juin - 14:27



Balle perdue

« When something gets lost, it gets stuck in you and you realize that it never really left you. »

C'était simple de toucher quelqu'un avec une arme à feu. De loin, il suffisait de tirer jusqu'à toucher sa cible. Ça n'avait rien à voir avec une épée ou une dague, qui requiéraient de la force et de l'assiduité. J'avais déjà eu un pistolet dans les mains. Je n'avais jamais tiré. Je n'en suis pas un lâche pour autant. Je n'en voyais pas l'intérêt. Si j'avais tué l'un d'eux car ils n'avaient pas voulu avouer, ils n'auraient pas avoué non plus. Les morts ne parlaient pas, et je ne voulais pas tuer la vérité. J'en avais besoin pour nous sauver toi et moi.
Lyorah avait l'air sceptique, mais Heda sembla me croire. Je pensais avoir l'air d'un parfait idiot, aussi jeune que j'étais, à donner des presqu'informations à la commandante. J'avais pensé à mon rejet de la tente, mais cela n'arriva pas. En fait, la réponse d'Heda me donna envie de tout lui dire. Je voulais lui donner de quoi en finir pour de bon avec Skaikru, leur faire payer leurs crimes, mais non seulement je ne pouvais avouer mon secret, je n'en avais pas non plus tout à fait terminé avec ce peuple. Je savais qu'au fond de moi je n'aurais pas la conscience tranquille tant qu'ils n'auraient pas avoué, tant que je n'aurais pas découvert la vérité sur ce qui était arrivé à Mia. Il me fallait attendre. Tout ce que je pouvais faire pour le moment était de m'arranger pour que Skaikru souffre un maximum.

Heda partit. Skaikru était dangereux d'une toute autre manière pour moi. Ils ne me tueraient pas, car ils me pensaient encore l'un des leurs. Ils me reconnaîtraient et se souviendraient de qui j'étais sur l'Arche. Ils se rappelleraient mon histoire et la tienne. Ils s'en voudraient et feraient encore en sorte d'oublier. Tout le monde savait. Un suicide ne passait pas inaperçu dans l'espace. Mais personne n'en parlait jamais. Ils ne voulaient pas penser à des choses fâcheuses, ça les contrarieraient.
Je me trouvais encore debout devant le blessé. Je n'avais plus rien à dire, plus rien à faire là. J'aurais aimé faire plus ample connaissance avec Lyorah, mais ça ne me semblait pas être le moment le plus approprié. Je reviendrai peut-être la voir prochainement. Quand les gueriers seront en guerre, l'apprenti devra bien se montrer utile. Je souhaitai bon courage à la guérisseuse d'un signe de tête et quittai la tente. Elmet avait certainement besoin de moi pour d'autres tâches peu passionnantes.




FIN




Code by Wiise sur Never-Utopia



_________________

Yu gonplei ste odon. Ai gonplei ste nau.


La vérité:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

INFORMATIONS
En savoir +

MessageSujet: Re: Balle perdue w/Lyorah & Owan kom Trikru   

Revenir en haut Aller en bas
 
Balle perdue w/Lyorah & Owan kom Trikru
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une balle perdue pour cadeau d’anniversaire ? Y a mieux … • Colin
» "La Route Perdue"
» Perdue en Forêt (PV: Kairi)
» Cybèle, l'elfe perdue
» A la recherche de la bouteille perdue!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The 100 : New Earth :: 
₪ LES ARCHIVES ₪
 :: 
A R C H I V E S
 :: SAISON 1
-
Sauter vers: