AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Songes - Lexa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar
MEMBRE DES 100Délinquante envoyée sur Terre
MEMBRE DES 100
Délinquante envoyée sur Terre

INFORMATIONS
Age : 53 Féminin Nb de Messages : 1711
En savoir +

MessageSujet: Songes - Lexa   Mar 9 Mai - 23:40





We Want War by These New Puritans on Grooveshark

SongesIt's always better when it's just a dream, because at least, somehow, you know whatever happens isn't real.



Longtemps. Clarke était restée longtemps contre cet arbre, à vider sa peine pour pouvoir repartir le cœur plus léger. Mais ça n'avait pas fonctionné comme elle l'avait souhaité. La douleur, tant physique que morale, était encore bien présente. Ses jambes, contrôlées par l'instinct de survie, l'avait relevée et elles avaient commencé à avancer. Epuisée et encore sous le choc, elle n'avait plus réussi à penser à quoi que ce soit. Son corps seul l'avait guidée, et s'il s'était trompé de chemin, elle ne serait jamais parvenue à l'abri. Elle n'était pas encore au camp, loin de là, mais ses jambes avaient pu l'amener jusqu'à un endroit familier. Elle s'y était laissée glisser, son corps s'écrasant sur le sol métallique après sa courte chute. Les sols métalliques représentaient toute la vie pré-Terre de Clarke. Et plus particulièrement cette année qu'elle avait passé à découvrir une parcelle bien précise de métal, le décorant comme elle le pouvait pour sortir de sa monotonie. Mais ici, sur ce sol métallique abandonné sous terre il y a presque dix dizaines d'années, l'odeur était différente. Il y avait aussi une autre odeur assez singulière, pourtant familière, qui força Clarke à cligner des yeux à plusieurs reprises pour se réveiller un peu. Elle avait la sensation d'avoir été en transe hypnotique tout ce temps, depuis sa dernière traversée du ruisseau, sans pour autant avoir l'impression d'en être sortie. Elle alla même jusqu'à se demander si elle était bien revenue à la vie avant que le peu de réflexion qu'elle avait su trouver ne disparaisse complètement de son esprit. Sa mémoire lui montrait les souvenirs des derniers événements et plus il le faisait, plus Clarke s'imaginait morte, là-bas, dans les bois. Sa rencontre avec cette mystérieuse jeune femme avait peut-être été une illusion.

Clarke s'écroula sur le drap laissé là lors de sa dernière visite. Le sol encore jonché du large morceau de tissu réchauffait le corps de Clarke meurtri par le froid extérieur. Le soleil réchauffait la forêt depuis quelques heures, mais Clarke était frigorifiée. Ses vêtements ne la couvraient pas assez. Allongée sur le dos, elle ne bougea plus. Elle avait besoin de temps et de repos après les épreuves qu'elle avait traversées. Sa tête lui tounait et Clarke ne put percevoir clairement ce qui l'entourait. Elle ferma les yeux avec l'espoir que les vertiges cessent rapidement. Un bruit lancinant résonna, et si Clarke pouvait s'entendre, elle percevrait ce gémissement rauque qui s'échappait de sa gorge. Les tambours dans sa tête cognaient de plus en plus forts alors que deux flashs lumineux s'acharnaient contre les yeux de Clarke. Cela sembla durer une éternité. Jusqu'à ce que les tambours cessent et que les flashs disparaissent. Clarke attendit un moment avant d'ouvrir les yeux. Elle craignait de déclencher un nouvel épisode cinglant. Rien ne se passa. Elle ouvrit les paupières et vit le même bunker qu'elle avait découvert peu de temps après son arrivée sur Terre. Mais quelque chose semblait avoir changé depuis sa chute dans le bunker. Clarke ne se sentait pas seule. Elle n'avait plus cet écrasant sentiment de solitude pour l'étouffer. La raison était dans le coin, derrière l'échelle. Une silhouette, quelqu'un, une femme, cette femme. Clarke rêvait, ce n'était pas possible autrement ! Mais rien de tout ce qui s'était produit ces dernières vingt-quatre heures paraissait possible ! Clarke hallucinait. Ses vertiges se seraient-ils transformés en songes ? Ce n'était pas possible, et pourtant, elle était bien là. L'inconnue qui lui avait sauvé la vie. Elle était là, dans le bunker, avec elle.
- Tu m'as suivie, souffla Clarke pour s'assurer que ce qu'elle voyait était bien réel.
Et si ça ne l'était, eh bien, ce ne serait pas si mal, au fond. Au moins, Clarke ne se sentait pas seule.

© Jawilsia sur Never Utopia


_________________


There's always a way out.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t188-rapport-de-missions

avatar
PEUPLE DES ARBRESCommandante des Natifs
PEUPLE DES ARBRES
Commandante des Natifs

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 809
En savoir +

MessageSujet: Re: Songes - Lexa   Mer 10 Mai - 11:13

SongesLexa kom Trikru & Clarke kom SkaikruYou let your feet run wild. Time has come as we all go down. Yeah but for the fall oh, my. Do you dare to look him right in the eyes ?
(Way down we go → Kaleo)
Des flashs blancs éblouirent la salle et sa silhouette commença à se dessiner en son fond. D'abord floue, elle devint transparente puis se transforma en matière. Elle était là, reposée, son regard boisé posé sur ce corps frêle et faible qu'elle avait appris à connaître. Elle en connaissait même des parcelles que jamais elle ne se serait autorisée à connaître en temps normal. Ses lèvres notamment. La fille du ciel était à bout de forces. C'était un miracle qu'elle en soit arrivée-là. Elle aurait été surprise, mais en tant qu'illusion rêvée, elle ne pouvait rien penser. Il y avait juste son enveloppe charnelle, un spectre flou, destiné à semer le trouble dans l'esprit de Clarke. Elle ne connaît pas son prénom, mais là, tout droit sortie de sa tête, elle le savait. Il était devenu comme une évidence pour elle. Clarke kom Skaikru.
Ses yeux s'ouvrirent, découvrant avec étonnement la présence de la jeune femme. En revanche, elle ne connaissait pas le prénom de la native. Alors comment pourrai-je le citer entre ces lignes ? Il restait inconnu pour Clarke. Il demeurait mystère.
- Tu m'as suivie.
Ces mots semblèrent retentir dans cette pièce au combien vide. L'océan de son regard restait fixé sur la silhouette éloignée de la jeune femme native, qui d'ailleurs, fit un pas. Chaque pas résonnait dans le bunker, donnant l'impression d'une forte amplitude alors qu'en réalité, ses bottes frôlaient à peine le sol. Là était la propre définition des rêves. Improbables. Effrayants. Rassurants. Ils pouvaient être tout et rien à la fois. Et là, dans son déplacement, la native avait une étrange allure spectrale.
Parvenue après de longues minutes interminables à son chevet, la native s'assit à côté d'elle sur son matelas qui était bien plus confortable que son précédent duvet de feuilles mortes. Le corps de Clarke était encore humide, trempé par sa noyade. Dans cette large pièce par contre, elle était à l'abris de la brise et de la fraîcheur matinale qui devaient certainement la geler sur place à l'extérieur.
Doucement, la brune recouvrit le corps frigorifié de Clarke, l'observant d'un regard tendre, un sourire attendri pendu à ses lèvres.
- Oui. Le rêve continue.
Elle prononça ces mots en référence aux propres paroles de Clarke, qu'elle avait dites quelques heures plutôt au bord du ruisseau. Elle avait laissé dire que cette nuit et cette rencontre était un beau rêve et la native avait répondu simplement que ça n'en était pas un. Et là ? La réalité se mélangeait au songe. L'esprit de Clarke était si fatigué qu'elle n'était même plus capable de discerner le vrai du faux.

© 2981 12289 0

HORS-RP:
 

_________________


Crédit à Don (lily) de PRD pour le kit ♥


Coeur de Lexa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t43-rapport-de-missions-

avatar
MEMBRE DES 100Délinquante envoyée sur Terre
MEMBRE DES 100
Délinquante envoyée sur Terre

INFORMATIONS
Age : 53 Féminin Nb de Messages : 1711
En savoir +

MessageSujet: Re: Songes - Lexa   Mer 10 Mai - 23:00





We Want War by These New Puritans on Grooveshark

SongesIt's always better when it's just a dream, because at least, somehow, you know whatever happens isn't real.



L'air sembla se réchauffer car le corps de Clarke tremblait de moins en moins. Clarke crut sentir un tissu glisser sur ses bras nus. Une source de chaleur émise tout près d'elle la fit remarquer la proximité de la jeune femme assise à côté. Les yeux vacillants de Clarke lui faisaient voir le spectre d'une femme. Mais sa vue avait commencé à la trahir des heures auparavant, comment pouvait-elle douter de la véracité de ce moment ? Le manque d'énergie ne l'aidait pas à se rendre compte de la supercherie. Elle était mieux ainsi, mieux depuis qu'elle avait aperçu la personne qui, elle l'avait cru, l'avait abandonnée près du ruisseau. Elle était mieux maintenant que son corps commençait à se réchauffer. Un courant électrique parcourut celui-ci lorsque l'inconnue parla, rappelant à Clarke des mots qu'elle avait failli oublier. Mais Clarke ne savait même pas si elle voulait que tout cela soit un rêve. Peut-être que ce serait mieux ainsi, une fausse réalité que Clarke pouvait espérer contrôler. Mais c'était aussi effrayant, car si tout n'était qu'un rêve, Clarke ne parvenait pas à en sortir, et dans ce cas-là comment savoir si elle était bien dans le bunker ? Comment savoir si elle n'était pas en train de vivre ses derniers instants de vie ? C'était effrayant. Un pic d'adrénaline poussa Clarke à attraper vivement la main de la jeune femme à côté d'elle. Clarke croyait tant en ce geste qu'elle ne pouvait même pas insinuer qu'elle ne touchait rien. Non, sa main était sur un bras, un vrai bras, le bras de celle qui continuait encore de lui sauver la vie. Clarke se redressa comme elle put et chercha le regard de la femme avec l'espoir d'y voir les mêmes lueurs que plus tôt, dans la forêt, près du ruisseau. Ce fut le cas. Que ce fût les souvenirs ou la réalité qui entrèrent en jeu pour lui montrer ce spectacle, Clarke n'en fut pas moins submergée par toutes les émotions qui l'avaient parcourue la nuit dernière. Beaucoup d'émotions.
- Dis-moi que tu es réelle.

C'était une question futile, mais Clarke se disait qu'elle accepterait n'importe quelle réponse. Celle-ci serait décisive pour la suite. Un oui, et dans ce cas-là Clarke saurait qu'elle était en sécurité. Un non, et alors Clarke se dirait qu'elle n'aurait rien à perdre dans cette rencontre irréelle. Pas de réponse, et Clarke continuerait tout de même à y croire. Elle n'avait aucun échappatoire à cette illusion. Elle devait l'affronter pour espérer trouver du repos ensuite, mais quelque chose lui disait que c'était par cet affrontement qu'elle retrouverait un sommeil paisible. C'était ainsi qu'elle s'était endormie la nuit précédente, après une discussion tumultueuse avec cette jeune femme sortie de l'obscurité. La scène présente n'était-elle pas un peu la même, au fond ? Non, Clarke ne le voulait pas. Car si ce qui allait se passer maintenant rejoignait ce qui s'était passé avant, alors Clarke se retrouvera de nouveau seule dans un état pitoyable, et elle ne le supportera pas. Elle avait encore du chemin à faire pour rejoindre le camp. Elle ne pouvait se permettre de s'enfoncer encore plus dans son malheur.

© Jawilsia sur Never Utopia


_________________


There's always a way out.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t188-rapport-de-missions

avatar
PEUPLE DES ARBRESCommandante des Natifs
PEUPLE DES ARBRES
Commandante des Natifs

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 809
En savoir +

MessageSujet: Re: Songes - Lexa   Ven 12 Mai - 18:02

SongesLexa kom Trikru & Clarke kom SkaikruYou let your feet run wild. Time has come as we all go down. Yeah but for the fall oh, my. Do you dare to look him right in the eyes ?
(Way down we go → Kaleo)
Elle observait le corps meurtri de Clarke d'un regard tendre et doux. Il était rare qu'elle offre une telle émotion dans ses yeux, et ce songe ne faisait qu'amplifier les choses. Toutes les émotions, les sons, tout était reproduit et semblait vibrer. Les yeux faibles de la fille du ciel se posèrent sur la native, hésitante, ne sachant pas réellement si elle était vraiment là ou si tout cela n'était que le fruit de son imagination. Qui sait ? Seul son esprit, à cet instant, était capable de dissocier le vrai du faux.
Soudain, la main de Clarke saisit celle de la jeune femme qui ne réagit point, continuant de la regarder avec cette même intensité dans le regard. Elle tentait vainement de la mettre en confiance, de la détendre de cette situation pourtant intriguante. Elle prononça ces mots qui se détachèrent un à un distinctement de sa bouche, provoquant chacun un son propre. Elle était en quête de vérité.
-Dis-moi que tu es réelle.
La blonde s'était redressée, fixant la brune dans les yeux, à la recherche d'émotion, de profondeur, de cette réalité dont il était question. Eh oui, cette jeune femme assise à son chevet, était-elle vraiment là ? Cette dernière ne put s'empêcher de sourire à cette question. Elle caressa doucement la main de la fille du ciel.
-Qu'est-ce qui te ferait croire que je ne le suis pas ?
Ce ton de voix ne ressemblait aucunement en ce qu'elle avait connu plutôt au près du ruisseau. Jamais cette fille des arbres n'avait usé d'un ton rempli d'une telle malice ainsi que d'un tel sourire. Mais en fin de compte, elle connaissait si peu de choses à son sujet. Qu'est-ce qui aurait pu lui faire croire qu'elle ne pouvait être ainsi certaines fois ? Cette situation l'amusait. Elle appréciait laisser planer un tel mystère autour d'elle. On pouvait croire à du mystère mais en fait, il s'agissait de l'esprit troublé de Clarke qui n'était plus capable de discerner la réalité du rêve.

© 2981 12289 0

_________________


Crédit à Don (lily) de PRD pour le kit ♥


Coeur de Lexa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t43-rapport-de-missions-

avatar
MEMBRE DES 100Délinquante envoyée sur Terre
MEMBRE DES 100
Délinquante envoyée sur Terre

INFORMATIONS
Age : 53 Féminin Nb de Messages : 1711
En savoir +

MessageSujet: Re: Songes - Lexa   Sam 13 Mai - 18:55





We Want War by These New Puritans on Grooveshark

SongesIt's always better when it's just a dream, because at least, somehow, you know whatever happens isn't real.



Clarke voulait y croire. Elle voulait répondre que rien ne la laissait penser que cette vision était faussée, mais elle n'arrivait plus à réfléchir clairement, comme beaucoup de fois depuis la veille. Des heures et des heures de marche avaient eu raison d'elle. Et désormais, elle ne voulait que le réconfort de ce bunker et de ce qu'il lui montrait : la sécurité. Car la native qu'elle voyait en face d'elle l'avait sauvée, réchauffée, confortée, et que Clarke ne pouvait plus penser avoit été abandonnée, puisque la jeune femme lui était revenue. Clarke, tout en se maintenant assise comme elle pouvait, posa une main sur le visage de la jeune femme. Elle pouvait sentir la peau douce et chaude de cette personne qu'elle connaissait à peine. Elle pouvait sentir le souffle chaud contre sa main ; exactement ce qu'elle avait ressenti lorsqu'elle avait été dans ses bras, dans la forêt, et près du ruisseau. Le peu de vie qu'il lui était resté alors, et le peu de vie qu'il lui restait maintenant. Elle avait mis son corps au défi et il lui reprochait ce supplice en lui offrant un spectacle qu'elle regrettera plus tard. Mais pour l'instant, elle ne pouvait pas regretter, car elle n'avait pas conscience de ce qui se passait.
Ça n'est qu'un moment. Juste le temps d'une vie. Mais ce soir Clarke ne voit qu'une inconnue, une silhouette.

Une violente douleur lui écrasa l'estomac et Clarke tenta de s'accrocher à cette femme vivante, en bonne santé, espérant gagner un peu de réconfort. Elle ne tint pas le coup et se laissa retomber sur le dos. Ne s'était-elle pas endormie ? Non, sinon elle aurait des cauchemars, rien à voir avec ce qu'elle voyait en ce moment. Allait-elle s'endormir ? Elle ne voulait plus avoir mal. Elle voulait oublier. Elle ne voulait pas se réveiller avant d'être de nouveau en forme, sans aucune douleur, ni peine. Mais évidemment, c'était impossible.
- J'ai mal, gémit-elle sans vraiment s'en rendre compte. Qu'est-ce qui m'arrive...
Elle flottait et s'écrasait à la fois. Elle était propulsée dans le ciel et pourtant elle en tombait encore. Sa tête avait perdu tout sens de direction, mais ses yeux ne perdaient pas l'image de l'inconnue. Clarke saisit le bras de celle-ci à nouveau, geste familier qu'elle avait ressenti le besoin de répéter, et supplia :
- Tu restes cette fois ? Ne me laisse pas.
Sa respiration accéléra, prenant un rythme saccadé, poussant le cœur de Clarke à battre plus fort dans sa poitrine. Elle n'avait plus froid, désormais, elle bouillonnait. D'un geste vif, Clarke envoya valser le drap qui la recouvrait et ôta la veste qui avait peiné à la maintenir au chaud dans la forêt. Elle tourna la tête, à gauche, à droite, cherchant quelque chose, n'importe quoi, qui pourrait la soulager dans sa douleur. Elle ne vit rien. Seulement des murs gris. Les mêmes qui l'avaient maintenue prisonnière.
- Je suis en train de mourir ?
Elle se rappela la présence de la femme des bois et sa question lui parut logique. Elle était perdue, confuse, et son corps hurlait au martyr. Elle avait besoin d'aide, de soutien, plus que jamais auparavant.
- Fais quelque chose... murmura-t-elle, je t'en supplie... j'ai trop mal...
Elle perdait la tête, et elle avait peur de ce qui se passerait une fois son esprit entièrement perdu.

© Jawilsia sur Never Utopia


_________________


There's always a way out.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t188-rapport-de-missions

avatar
PEUPLE DES ARBRESCommandante des Natifs
PEUPLE DES ARBRES
Commandante des Natifs

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 809
En savoir +

MessageSujet: Re: Songes - Lexa   Dim 14 Mai - 18:14

SongesLexa kom Trikru & Clarke kom SkaikruYou let your feet run wild. Time has come as we all go down. Yeah but for the fall oh, my. Do you dare to look him right in the eyes ?
(Way down we go → Kaleo)
Tout n'était que silence dans ce bunker qui habitait leur deux êtres et qui était pourtant si vide. Les seuls sont qu'omettait la native était le son de sa voix, calme, reposée et douce. Elle ne faisait pas d'autres bruits, pas même son souffle. Pourtant, il était bel et bien là. Car elle était vivante. Animée par l'esprit de Clarke. Elle la hantait comme le spectre d'un défunt. Elle l'avait abandonnée dans cette forêt, mais elle revenait, incapable de la laisser réellement seule, car elle savait que la fille du ciel avait besoin de présence. Son corps était meurtri, mais son esprit l'était tout autant. Et pour cela, elle n'avait pas de bandage, juste les présences réconfortantes pouvaient panser de telles blessures.
Un rictus de douleur apparut sur le visage de Clarke, qui tenta vainement de se retenir à la jeune brune mais elle s'écroula sur le matelas, souffrante.
- J'ai mal. Qu'est-ce qui m'arrive...
Sa voix était faible et on la sentait déformée par sa vive douleur interne. La native l'observait, sans un bruit, son regard posé sur elle. Elle ne faisait rien, se contentait de la regarder sans rien dire. D'où provenait cette douleur ? Etait-elle réelle, ou inventée de toute part par son esprit embrumé de sommeil ? La blonde saisit le bras de la native. Elle semblait déboussolée, abasourdie par son ventre qui la faisait souffrir. Elle serra fort ce qu'elle avait entre ses doigts, mais la native n'en ressentit rien.
- Tu restes cette fois ? Ne me laisse pas.
Totalement perdue et une vive chaleur accaparant son corps, elle lança le drap et retira d'un geste vif sa veste. Elle était bouillante, elle ne savait plus où donner de la tête. Clarke était totalement paniquée, elle avait perdu tout sens de la raison, le rêve la dévorant pour tirer les ficelles de son esprit.
- Je suis en train de mourir ? Fais quelque chose... Je t'en supplie... J'ai trop mal...
Mais la jeune femme assise à côté de Clarke ne pouvait strictement rien faire. Là était le pire dans l'histoire. Elle n'était malheureusement pas doté d'un pouvoir de guérison, elle se contentait donc de la regarder, toute sa douceur perdue, ses yeux devinrent vide. L'esprit paniqué de la fille du ciel tirait justement les ficelles de ce rêve qui tournait gentiment au cauchemars. La native ne pouvait pas rester éternellement. Elle n'avait pas pu rester éternellement près du ruisseau, tout comme elle ne le pourrait dans ce bunker. Quand était le juste moment où s'en aller ? Là, alors qu'elle paniquait, ou alors plus tard, une fois qu'elle aurait retrouvé la paix ? La brune lentement se leva, prenant ainsi de la hauteur sur Clarke. Son ombre projetée par les lumières du bunker se profila sur le corps de la fille, la surplombant d'une noirceur inquiétante.
-Tu ne comprends pas, Clarke, commença-t'elle. Sa voix était machinale, sans vie, sur un ton monotone. Alors qu'elle aurait dû se montrer rassurante et compatissante, elle agissait totalement le contraire. Je ne peux rien faire pour toi. Je n'ai pas ce pouvoir de sauver les gens.
Elle fit quelques pas dans la pièce, s'éloignant du lit de son interlocutrice. Chaque pas sonnait comme une torture, car chacun d'eux la faisait s'éloigner et ainsi prendre conscience à Clarke qu'elle allait à nouveau s'en aller.


© 2981 12289 0

_________________


Crédit à Don (lily) de PRD pour le kit ♥


Coeur de Lexa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t43-rapport-de-missions-

avatar
MEMBRE DES 100Délinquante envoyée sur Terre
MEMBRE DES 100
Délinquante envoyée sur Terre

INFORMATIONS
Age : 53 Féminin Nb de Messages : 1711
En savoir +

MessageSujet: Re: Songes - Lexa   Dim 14 Mai - 22:31





We Want War by These New Puritans on Grooveshark

SongesIt's always better when it's just a dream, because at least, somehow, you know whatever happens isn't real.



Qu'est-ce qu'elle ne comprenait pas ? Clarke clignait des yeux à toute vitesse tandis que la silhouette féminine s'éloignait d'elle. Ne pas comprendre ? Quoi donc ? Elle comprenait, si, elle comprenait qu'elle était seule et qu'elle avait peur. Elle était terrifiée. A croire que des heures auparavant elle avait été prête à se laisser mourir ! Alors que maintenant, la mort l'effrayait plus que tout. Elle ne voulait pas partir. Elle voulait aider son peuple à survivre, régler les problèmes, retrouver les personnes qu'elle avait abandonnées pour tirer les choses au clair. Elle pouvait tout faire, si on lui en donnait la chance. Or, si elle mourait maintenant, elle ne pourrait plus rien arranger. Elle n'aurait plus aucune chance de remettre les choses en ordre. Et les autres, au camp, comment feraient-ils sans elle ? Elle était la seule actuellement à posséder des compétences médicales. Ils ne survivraient pas à une attaque, encore moins à une épidémie, sans aucune infirmière.

Elle ne peut rien faire pour elle. La native, de l'autre côté du bunker, ne pouvait rien pour Clarke. La jeune femme, torturée par la douleur et la peur, s'étouffait avec un cri qui refusait de sortir. Clarke n'aimait pas abandonner, mais l'idée d'être abandonnée encore une fois par la même personne qui l'avait laissée seule dans la forêt quelques heures plus tôt lui donnait un goût amer et métallique. Pas celui du sang. Celui de l'Arche. Le métal qui l'avait narguée si longtemps... et voilà, Clarke était folle. Elle venait de perdre le peu de raison qui lui restait et elle se tortilla pour se mettre debout.
- Tu ne peux pas partir ! Je veux que tu restes ! s'époumona-t-elle.
Elle tituba jusqu'à arriver à la forme vacillante de la silhouette qu'elle avait maintenant l'impression de connaître depuis le premier jour de sa vie. Elle s'aggripa au t-shirt à la matière étonnamment lisse et douce, chose qui surprit Clarke – elle n'avait pas imaginé une telle texture et ne se souvenait pas l'avoir sentie ainsi sous ses doigts lorsqu'elle avait soigné la femme native – mais elle ignora ce fait, sa peur ayant déjà pris les rennes de sa conscience.
- Je t'ai dit de rester et tu resteras ! hurla-t-elle, sa voix emplie de désespoir.
Elle ne la laisserait pas partir, pas encore. Elle avait besoin de quelqu'un, et cette personne se trouvait là. Elle ne passerait pas la journée sans cette femme à ses côtés, car son corps avait décidé qu'il ne pouvait plus survivre seul. Son ton faiblement autoritaire disparut entre deux esquisses de sanglots.
- On me délaisse toujours... tu as juste à rester... ça suffirait pour me sauver... ne me laisse pas seule...
L'emprise de ses mains se resserra sur le tissu que Clarke était convaincue de tenir avec fermeté. Elle aurait pu voir beaucoup de monde, différentes personnes qui auraient accepté de la sauver. Et pourtant, son esprit avait choisi l'inconnue de la forêt. Clarke ne le réalisait pas encore, mais les conséquences de cette sélection s'avéreraient plus lourdes que ce qu'elle aurait pu imaginer.

© Jawilsia sur Never Utopia


_________________


There's always a way out.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t188-rapport-de-missions

avatar
PEUPLE DES ARBRESCommandante des Natifs
PEUPLE DES ARBRES
Commandante des Natifs

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 809
En savoir +

MessageSujet: Re: Songes - Lexa   Lun 15 Mai - 0:24

SongesLexa kom Trikru & Clarke kom SkaikruYou let your feet run wild. Time has come as we all go down. Yeah but for the fall oh, my. Do you dare to look him right in the eyes ?
(Way down we go → Kaleo)
Ses cris, puisés au plus profond de son être, frappèrent les murs du bunker et donnèrent l'impression de résonner. La native n'y faisait rien, continuait de s'avancer, lentement, pas à pas, vers l'échelle qui l'amènerait à la sortie. Cette échelle qui la ramènerait dans son monde et qui laisserait Clarke dans le sien. Elle entendit des pas dans son dos mais n'y réagit pas. Chaque pas que faisait la fille du ciel était aussi bruyant qu'un troupeau d'éléphants, tandis que ceux de la native ne semblaient pas même toucher le sol. Malgré son allure fantomatique, Clarke parvint à saisir le vêtement de la brune, l'empêchant de faire ne serait-ce qu'un seul pas supplémentaire.
-Je t'ai dit de rester et tu resteras !
Croyait-elle vraiment pouvoir la retenir ? C'était ça, la chose folle avec les rêves. On ne les dirige pas, on ne choisit pas ce qui nous arrive. Pourtant, tout ce qui se déroule se passe dans notre propre tête. On croirait qu'il s'agit de notre propre esprit qui cherche à semer le trouble, ou à nous faire souffrir. C'était exactement ce que Clarke était en train de vivre à cet instant. La peur terrible de rester seule. D'être abandonnée à tout jamais, de croupir dans ce bunker, seule.
-On me délaisse toujours... tu as juste à rester... ça suffirait pour me sauver... ne me laisse pas seule...
Son ton, toute à l'heure rempli de désespoir et autoritaire, faiblissait à chaque mot prononcé, jusqu'à disparaître dans un souffle qui fit agiter une mèche de cheveux de la native. Tel un déclic, elle se retourna, malgré la petite main de Clarke qui tenait fermement son vêtement. Elle lui sourit, comme toute à l'heure, toute doucereuse.
-Mais tu n'es jamais seule voyons. Il n'y a qu'à voir, puisque je suis là !
Même sans être réellement là, cette native intervenait dans ses rêves. Tout cela n'était pas la réalité, peut-être ne se souviendrait-elle même pas de cet étrange rêve. Pourtant elle était bien là et c'était elle que Clarke avait choisi pour interpréter son rêve durant son sommeil. Elle croyait être seule mais son esprit lui prouvait le total contraire en démontrant qu'il y aurait toujours quelqu'un prêt à l'aider.
-Tu es faible, qu'est-ce qui te prend de te lever ainsi ? Retourne te coucher.
Sa voix n'avait rien de naïve, mais plutôt un ton maternel qui lui conseillait vivement d'agir comme elle venait de lui dire. Désirant la rassurer et lui montrer qu'elle ne partirait pas, elle prit sa main, mêlant ses doigts aux siens. Lentement, en connaissance de la cheville blessée de Clarke, elle commença à faire des pas en direction de son lit là où elle devrait retourner se coucher, plutôt que de courir partout.
© 2981 12289 0

_________________


Crédit à Don (lily) de PRD pour le kit ♥


Coeur de Lexa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t43-rapport-de-missions-

avatar
MEMBRE DES 100Délinquante envoyée sur Terre
MEMBRE DES 100
Délinquante envoyée sur Terre

INFORMATIONS
Age : 53 Féminin Nb de Messages : 1711
En savoir +

MessageSujet: Re: Songes - Lexa   Lun 15 Mai - 17:37





We Want War by These New Puritans on Grooveshark

SongesIt's always better when it's just a dream, because at least, somehow, you know whatever happens isn't real.



Clarke laissa le soulagement remonter des doigts de la native jusque dans ses veines. Elle n'était pas seule. On venait de lui dire qu'elle ne pouvait l'être. Pourquoi ? Car elle voyait et sentait une présence à ses côtés, alors elle ne pouvait se trouver seule en ce moment. Si Clarke avait la capacité de réfléchir, elle douterait encore de ces phrases et tenterait de rétablir la réalité. Elle verrait les incohérences de cette rencontre et reviendrait à elle. Mais elle n'avait plus la capacité d'analyse. Alors tout lui sembla normal, car elle avait besoin de cette étrange présence. Elle accepta même les remontrances de sa propre vision. Elle laissa la native la guider jusqu'à sa couche, mais une fois devant elle s'arrêta, incertaine. Que se passerait-il une fois qu'elle serait allongée ? La laisserait-on encore ? Animée par un sentiment de crainte, Clarke serra la main qui tenait la sienne, ses doigts s'entrelaçant encore un peu plus avec ceux de la jeune femme. Pour Clarke, celle-ci était la réalité dont elle ne pourrait se passer aujourd'hui. Dehors, la mort l'attendait. A l'intérieur, la survie et le confort la surveillaient par l'intermédiaire de cette femme des bois.

- Je ne peux pas... balbutia-t-elle, l'esprit embrûmé par d'infimes souvenirs de ce même endroit. On ne s'en sortira pas... on essaie, ça ne fonctionne pas ! On va mourir ici !... après tout ce chemin parcouru...
Même le sentiment de déjà vu sur ces paroles qu'elle avait reçues presqu'un mois auparavant ne suffit à la ramener à la raison, à lui faire comprendre que la situation était anormale. Sa main broyait certainement celle de la femme native, mais elle ne parvenait pas à la lâcher. Elle avait la crainte que si elle lâchait la main, elle disparaîtrait dans le vide comme son père et beaucoup d'autres avant et après lui. Elle flotterait dans l'obscurité, suffoquée, et on l'oublierait.
Un souffle glacé parcourut son échine et elle se rapprocha instinctivement de la silhouette, sans avoir le courage de se tourner pour voir ce qui pouvait bien se trouver derrière elle. Pourtant, elle ne trouverait rien. Seule sa peur la torturait. Seule la vision de la femme de la forêt pouvait l'en protéger.


© Jawilsia sur Never Utopia


_________________


There's always a way out.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t188-rapport-de-missions

avatar
PEUPLE DES ARBRESCommandante des Natifs
PEUPLE DES ARBRES
Commandante des Natifs

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 809
En savoir +

MessageSujet: Re: Songes - Lexa   Lun 15 Mai - 22:56

SongesLexa kom Trikru & Clarke kom SkaikruYou let your feet run wild. Time has come as we all go down. Yeah but for the fall oh, my. Do you dare to look him right in the eyes ?
(Way down we go → Kaleo)
Chaque pas fait la rapprochait un peu plus du lit dépourvu de drap, puisque Clarke l'avait précédemment lancé ailleurs dans la pièce par chaleur soudaine. Un certain calme l'avait reconquis, elle était soulagée de ne pas se faire abandonner encore une fois, de savoir que la native resterait avec elle. Car là, contrairement à toute à l'heure dans la forêt, elle avait toute sa journée voire plus à lui accorder. Dans ce bunker, sans fenêtre et sans lumière naturelle, les deux jeunes femmes étaient comme hors du temps. Pas de contrainte, pas de devoir. Elles étaient libres de passer ensemble autant de temps qu'elles le désiraient. Ou plutôt, autant que Clarke le désirait. Car à son réveil, elle serait seule et elle devrait reprendre la route. Car là du temps se serait écoulé, là on aurait besoin d'elle, là elle aurait des contraintes et des devoirs. Il faisait bon rêver. Même quand on ne savait pas tellement s'il s'agissait d'un rêve ou d'un cauchemars. Qu'était réellement le message que ce songe cherchait à lui faire passer ?
- Je ne peux pas... On ne s'en sortira pas... on essaie, ça ne fonctionne pas ! On va mourir ici !... après tout ce chemin parcouru...
Ses doigts resserrèrent un peu plus fort leur étreinte sur ceux de la jeune brune, qui posa sur elle un regard surpris. Que venait-elle de dire ? D'où provenaient ces mots ? La native n'en savait rien, elle ne voulait pas chercher à comprendre.
Clarke se rapprocha de la native. Elle était apeurée, en total panique encore une fois. Elle ne savait plus où donner de la tête et s'éparpillait. La femme de la forêt lâcha sa main pour la prendre dans ses bras, chacune debout à côté de la couche que Clarke refusait de prendre. Passant une main sereine et douce, elle caressait lentement son dos. Elle respirait fort, lui suggérant ainsi un rythme de respiration à prendre pour calmer son esprit embrouillé.
-Ne t'inquiète pas Clarke. Tu ne risques plus rien, car je suis là, murmura-t'elle à son oreille
La native avait toujours été là, depuis le premier instant où elle l'avait trouvé dans la forêt. Elle l'avait soignée, elle l'avait protégée du bishtag, elle l'avait sauvé de la noyade. Elle ne l'avait jamais quitté, relevant ces épreuves et les battant avec courage. Et elle continuerait. Clarke l'avait invoquée dans ce rêve pour qu'elle continue de la sauver de ces terribles dangers. Elle ne faillirait pas à cela. Elle était là pour ça.

© 2981 12289 0

_________________


Crédit à Don (lily) de PRD pour le kit ♥


Coeur de Lexa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t43-rapport-de-missions-

avatar
MEMBRE DES 100Délinquante envoyée sur Terre
MEMBRE DES 100
Délinquante envoyée sur Terre

INFORMATIONS
Age : 53 Féminin Nb de Messages : 1711
En savoir +

MessageSujet: Re: Songes - Lexa   Lun 15 Mai - 23:42





We Want War by These New Puritans on Grooveshark

SongesIt's always better when it's just a dream, because at least, somehow, you know whatever happens isn't real.



C'était ses bras qui l'entouraient. Ceux de la native. Ils la tenaient fermement. C'était tout comme. Clarke les voulait autour d'elle, alors elle les sentait l'entourer. Elle plongea son visage dans le cou de sa protectrice et sa respiration prit peu à peu le rythme de celle qu'elle écoutait, son cœur ralentissant pour battre à la même vitesse que celui qui faisait cogner la peau de la gorge de la femme contre la joue de Clarke. Elle se laissait bercée par la caresse de la main qui montait et descendait dans son dos. Clarke ressentit le besoin de s'approcher un peu plus, quand bien même ce n'était plus possible d'être plus proche, et elle dut passer ses bras autour du cou de la jeune femme pour ne plus craindre d'être subitement lâchée et abandonnée sur le sol froid du bunker. Elle faillit lever les talons pour se hisser au cou de la femme, mais sa cheville la rappela à l'ordre et ses bras se détendirent autour du cou de la silhouette, rappelant à Clarke sa propre faiblesse. Elle soupira contre la peau hâlée de la femme qu'elle ne pouvait plus lâcher de peur d'être confrontée à la mort. Une peur sourde, vaine, qu'elle ne comprenait pas puisqu'elle ne pouvait de toute façon plus chercher à comprendre. Son souffle s'épuisa lentement jusqu'à ce que la chaleur qui émanait de la peau de la native ne vienne réchauffer son visage. Clarke se laissa envelopper par cette chaleur plus pure, plus rassurante, plus humaine que celle des flammes. Et bientôt, la native devint le brasier contre lequel Clarke se brûlait. Le corps de cette jeune femme était devenu la couverture de survie de Clarke, la fourrure qui la couvrirait pendant les heures de sommeil froides de la forêt.

Clarke eut une image, une minuscule vision sur la cornée de ses yeux qui ne montra de loin plus qu'une silhouette dans le reflet d'un petit miroir, tout au fond, dans la petite salle d'eau du bunker. Un seul corps, pourtant il y en avait deux. Sans analyse appliquée, Clarke interpréta cet indice comme un signe que son corps et celui de la femme présente contre elle avaient fusionnés et ne faisaient désormais plus qu'un. Clarke ne s'imaginait pas être seule, cela lui semblait impossible à l'instant. Que cela fût un rêve ou la réalité, le moment lui semblait trop intense pour s'arrêter maintenant. Ses idées s'étaient déjà embrouillées, mais ses émotions la noyaient en un gigantesque tsunami, phénomène naturel que Clarke ne verrait probablement jamais de ses propres yeux. Elle ne savait plus rien. Sa compréhension et sa perception toutes les deux atteintes par les fourberies de cette réalité virtuelle, Clarke resserra encore une fois son emprise, ses bras s'enroulant en serpents autour du cou de la native, ses talons se soulevant malgré la douleur pour faire peser le corps de Clarke sur celui de la jeune femme et lui faire ainsi comprendre qu'elle ne pourrait dormir sans son contact. Si la peur ne la tuait pas ce soir, la solitude le ferait.

© Jawilsia sur Never Utopia


_________________


There's always a way out.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t188-rapport-de-missions

avatar
PEUPLE DES ARBRESCommandante des Natifs
PEUPLE DES ARBRES
Commandante des Natifs

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 809
En savoir +

MessageSujet: Re: Songes - Lexa   Mar 16 Mai - 0:14

SongesLexa kom Trikru & Clarke kom SkaikruYou let your feet run wild. Time has come as we all go down. Yeah but for the fall oh, my. Do you dare to look him right in the eyes ?
(Way down we go → Kaleo)
Alors que le corps de la native ne ressentait rien, que son esprit était vide puisqu'alimenté par celui de Clarke, une douce chaleur emplit son enveloppe corporelle. C'était agréable, plaisant, elle sentait tout le soulagement de la fille du ciel à travers cette étreinte. Elle était bien là et ne regrettait en aucun cas son geste. Mais comment regretter dans ces rêves où on se laisse porter, on ne choisit pas vraiment nos actions, on ne fait que d'accepter ou de fuir ? Le monde des songes était un monde à part entière... Et d'ailleurs, comment se faisait-il que Clarke ait choisi cette native pour une telle rêverie ? Etait-elle vraiment la seule personne de son petit monde sur qui elle pouvait compter, sur qui elle pouvait se reposer ? Tout cela était bien compliqué à saisir. Certainement même que Clarke n'en avait aucune idée. C'était juste son esprit qui lui jouait des tours, qui s'amusait à la torturer de l'intérieur en lui faisant croire que la fille des bois ne l'avait pas abandonnée à son triste sort dans la forêt, près du ruisseau. Comment réagirait-elle à son réveil ? Se souviendrait-elle de tout ce qui s'était passé alors qu'elle dormait ? En voudrait-elle encore plus à la native ? Ou au contraire, l'aura-t'elle pardonné en connaissance de ses actes dans son rêve ? Tant de questions.... Quand en saurons-nous les réponses ?
Répondant à cette étreinte, Clarke serra ses bras autours du cou de la native. Elle se dressa sur la pointe des pieds malgré sa cheville blessée pour arrivée à sa hauteur et poser correctement sa tête contre son cou. Son souffle chaud et plein de vie percutait la peau de la native. Elle n'éprouvait pas toutes ces sensations. Mais ce contact était si intense, si fort, qu'elle aurait aimé recevoir tout ce que Clarke avait à lui donner en cet instant.
-Crois-tu qu'un jour, nous nous reverrons ?
Ses mots s'étaient échappés de sa bouche dans un souffle. Clarke jurait précédemment dans la forêt qu'elles ne se reverraient plus jamais. Et pourtant, n'était-ce pas là des retrouvailles ? Mais est-ce que cela comptait vraiment comme une nouvelle rencontre ? Pas vraiment. Car la native, elle, n'était pas réellement là. Dans cette réalité, Clarke était bien seule au fond de ce bunker abandonné.

© 2981 12289 0

_________________


Crédit à Don (lily) de PRD pour le kit ♥


Coeur de Lexa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t43-rapport-de-missions-

avatar
MEMBRE DES 100Délinquante envoyée sur Terre
MEMBRE DES 100
Délinquante envoyée sur Terre

INFORMATIONS
Age : 53 Féminin Nb de Messages : 1711
En savoir +

MessageSujet: Re: Songes - Lexa   Mar 16 Mai - 19:39





We Want War by These New Puritans on Grooveshark

SongesIt's always better when it's just a dream, because at least, somehow, you know whatever happens isn't real.



Ces mots lui firent l'effet d'un seau d'eau glacée. Pourquoi parler de prochaines rencontres alors qu'elles se voyaient, là, tout de suite ? Pourquoi ne pas simplement penser à l'instant présent ? Clarke pouvait sentir ses muscles s'étirer sous la tension. Elle ne parvenait déjà pas à imaginer sa survie, alors une rencontre ? La possibilité de revoir la native était si faible qu'elle ne vint même pas à l'esprit de Clarke. Cette dernière voulait se contenter de cet instant, l'exploiter au maximum, quitte à tout oublier : son passé, ses origines, ses valeurs et ses principes. Elle n'avait plus rien de familier sur Terre, l'Arche avait disparue. Clarke avait été abandonnée par son propre peuple et elle se confortait désormais avec la vision d'une personne rencontrée la veille. Vision dotée de la parole qui avait déjà entamé le sujet du départ. Comment Clarke devait-elle le dire ? Elle ne voulait pas parler d'une autre fois. Elle ne pouvait voir plus loin que cet instant. Une mixture faite de colère et de désespoir mena Clarke à lâcher le cou de la jeune femme pour saisir les pans de son haut. Si elle avait la force de le faire, elle la secouerait. Mais même cela lui était impossible.

- On se voit là, on est là, on se voit déjà... marmonna-t-elle, déboussolée.
Elle ressentait le même désespoir qu'elle avait reçu ici des jours auparavant. Elle entendit les mêmes paroles, la peur de solitude, la crainte de la mort, car ce monde était trop différent de celui dont elle était originaire. Clarke se voyait encore secouer la personne qu'elle avait fermement tenue par le pull. Elle s'entendait chercher des mots à hurler pour couvrir les cris qui hantaient ses oreilles. Elle se rassurait elle-même avec des mensonges car personne d'autre ne saurait le faire pour elle. C'était la même situation, n'est-ce pas ? Le même lieu, le même cadre, la même personne. Etait-ce la même ? Cette fois-ci, Clarke était-elle en sa compagnie ? Elle était perdue. Les deux situations se ressemblaient beaucoup, et Clarke avait du mal à les différencier.
- Finn, arrête !
Elle voulait que les exclamations cessent, qu'on lui dise que tout allait bien, pour qu'elle n'ait plus à chercher à se rassurer elle-même. Elle n'était pas en position de réconforter qui que ce soit, ses souvenirs lui jouaient des tours.
- On est là, tous les deux, on s'en sortira... souffla-t-elle avec espoir.
L'esprit de Clarke accepterait n'importe quelle vision pour se protéger de la terrible vérité : Clarke était seule. Ses yeux étaient hantés par des souvenirs passés, car on lui refusait l'instant présent.

© Jawilsia sur Never Utopia



_________________


There's always a way out.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t188-rapport-de-missions

avatar
PEUPLE DES ARBRESCommandante des Natifs
PEUPLE DES ARBRES
Commandante des Natifs

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 809
En savoir +

MessageSujet: Re: Songes - Lexa   Mer 17 Mai - 9:12

SongesLexa kom Trikru & Clarke kom SkaikruYou let your feet run wild. Time has come as we all go down. Yeah but for the fall oh, my. Do you dare to look him right in the eyes ?
(Way down we go → Kaleo)
Les paroles de la native avaient encore une fois provoqués l'esprit embrumé de Clarke qui se tendit instantanément après quelques secondes de prise de conscience. Elle se sépara d'elle, attrapant le tissus de son pull entre ses mains, un regard à la fois rempli de haine et de tristesse focalisé sur la brune qui, en temps normal, aurait dû la traverser de part en part. Mais dans son état de spectre, elle n'était rien d'autre qu'une enveloppe charnelle là pour tenter de la raisonner, de la conseiller. Mais une fois de plus, son âme bienveillante échouait, menant ainsi la fille du ciel droit dans le mur et non dans les étoiles rassurantes comme elle était censée le faire.
-On se voit là, on est là, on se voit déjà...
A croire qu'elle changeait d'idée comme de chemise. Près du ruisseau, elle ne cessait de poser cette même question, elle ne cessait d'avoir peur de ne plus jamais croiser la native. Alors, ses derniers mots prononcés étaient comme un écho de quelques heures auparavant. Mais elle se contredisait. La fatigue, les blessures, la fièvre, lui faisaient perdre la tête. Même ses rêves n'étaient plus totalement claires.
- Finn, arrête ! prononça-t'elle vivement dans un élan de désespoir
Bien que la jeune femme en sa présence n'avait normalement aucune idée de qui pouvait bien être ce "Finn", encore une fois, elle ne dit rien, se contentant de l'observer alors qu'elle la tenait toujours, une certaine agressivité dans le regard. Elle espérait qu'à un moment, Clarke reprenne les rennes de son esprit pour retrouver un tant soit peu de cohérence. Mais jusqu'à quand devrait-elle attendre pour cela ? Quand est-ce que Clarke serait enfin rétablie, apte à aligner deux phrases concordantes sans que l'autre ne soit tout droit sortie des méandres de son esprit dérangé ?
-On est là, tous les deux, on s'en sortira...
Clarke était perdue au milieu d'un océan sans boussole pour lui indiquer le Nord. Livrée à elle-même. Pourtant, elle avait invoqué la fille des bois pour lui venir en aide et non se prénommé "Finn" qu'elle semblait croire avoir entre ses mains. Si elle l'avait choisi elle et non lui, il devait bien y avoir une raison valable à cela. Elle allait donc devoir prouver que son choix était le bon.
Doucement, elle posa ses mains sur les siennes, l'invitant à la lâcher de son geste agressif. Une fois fait, elle prit son visage entre ses doigts, ses paumes bien calées dans ses petites pommettes rosées par la chaleur qui l'habitait en cet instant.
-Clarke. Je suis là. Je suis là pour t'aider. Pour te protéger. Ne l'ai-je donc pas assez fait jusqu'à maintenant ? Dois-je encore te le prouver ?

© 2981 12289 0

_________________


Crédit à Don (lily) de PRD pour le kit ♥


Coeur de Lexa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t43-rapport-de-missions-

avatar
MEMBRE DES 100Délinquante envoyée sur Terre
MEMBRE DES 100
Délinquante envoyée sur Terre

INFORMATIONS
Age : 53 Féminin Nb de Messages : 1711
En savoir +

MessageSujet: Re: Songes - Lexa   Jeu 18 Mai - 0:42





We Want War by These New Puritans on Grooveshark

SongesIt's always better when it's just a dream, because at least, somehow, you know whatever happens isn't real.



L'inconnue l'avait aidée pendant de longues heures. Elle l'avait protégée. Elle était restée à ses côtés. Et encore maintenant, Clarke ne savait pas pourquoi. Elle aimerait y voir de la bonté, mais l'inconnue l'avait aussi abandonnée près du ruisseau. A quoi bon la sauver si c'était pour la laisser seule, dans un état presqu'aussi piètre que celui dans lequel elle l'avait trouvée ? Clarke s'était vue accorder quelques heures de survie en plus, mais c'était tout. Elle allait mal, encore et toujours, à croire que sa promenade au Mont Weather avait mis en évidence le mécanisme de sa vie. Vivre, souffrir, se battre, souffrir encore. Le même roulement. Clarke n'arrivait plus à s'en dépêtrer. Elle avait perdu tout son courage avec sa force. Même son espoir était sur le point de se briser, car on ne cessait de le tromper. Clarke n'avait pas besoin de réfléchir pour savoir qu'elle avait besoin de pouvoir compter sur cette inconnue qui, étonnamment, connaissait son prénom... elle ne l'avait pourtant pas donné ! Mais son nom, associé à cette voix, sonnait bien. Cette sonorité agréable poussait Clarke à croire la native, mais elle craignait encore de tomber dans le piège, de se croire en sécurité pour finalement se faire abandonner à nouveau dans le moment où elle avait le plus besoin de quelqu'un à ses côtés.

Ce furent peut-être les mains posées sur son visage qui l'apaisèrent un peu. Elle n'osait plus bouger, souhaitant garder ce contact, mais avec la même crainte douloureuse de le perdre. Comment pouvait-on perdre quelque chose de si simple ? Clarke n'avait peut-être qu'à le dire, en quelques mots banals, qu'elle voulait que la jeune femme la tienne dans ses bras, la rassure, la garde en sécurité. Cette dernière voulait la protéger, non ? Pourquoi la lâchait-elle sans arrêt ? La réponse à la première question de la native s'échappa rapidement des lèvres de Clarke, comme une évidence :
- Si tu es là alors... ne me laisse pas. Reste avec moi.
Clarke n'avait pas laissé tous les mots lui échapper. Ils étaient restés coincés dans sa gorge. Elle craignait de faire partir la jeune femme si elle en disait trop, bien qu'elle en avait déjà dit beaucoup depuis le début de cette seconde rencontre.
- J'ai besoin que tu restes là... c'est trop te demander ?
Elle avait posé la question avec le plus de légèreté possible, mais son cœur lui pesait. Elle ne voulait pas se mettre à hurler tout ce qu'elle avait sur le cœur, car la liste était longue. Elle voulait juste pouvoir compter sur quelqu'un, que ce fût-ce pour quelques heures ou pour une vie.

© Jawilsia sur Never Utopia


_________________


There's always a way out.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t188-rapport-de-missions

avatar
PEUPLE DES ARBRESCommandante des Natifs
PEUPLE DES ARBRES
Commandante des Natifs

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 809
En savoir +

MessageSujet: Re: Songes - Lexa   Jeu 18 Mai - 22:25

SongesLexa kom Trikru & Clarke kom SkaikruYou let your feet run wild. Time has come as we all go down. Yeah but for the fall oh, my. Do you dare to look him right in the eyes ?
(Way down we go → Kaleo)
Tout cela n'était qu'un rêve. Doux, étrange, apeurant, mystérieux. Mais il était si réel. Toutes ces émotions qui traversaient le corps endormi de Clarke. On pourrait croire qu'il est vrai. On pourrait le confondre avec la réalité. Et la manière dont la native observait Clarke, cela avait presque quelque chose d'envoûtant.
-Si tu es là alors... ne me laisse pas. Reste avec moi.
Elle hocha la tête. Doucement, mais avec détermination. Si là était son souhait, et qu'elle ne lui crierait pas dessus quelques minutes plus tard, alors oui, elle resterait. Aussi longtemps qu'elle le pourra car là, elle n'avait aucune limite de temps.
-J'ai besoin que tu restes là... c'est trop te demander ?
La native lui offrit sur ces mots un doux sourire innocent, témoignant que ce choix ne tenait qu'à elle, mais qu'elle ne pouvait pas le changer. Elle n'avait qu'à l'accueillir et c'était ce qu'elle faisait. Clarke l'avait invitée dans son rêve et elle se devait de l'honorer en lui devant cette chandelle. Tous ces moments n'étaient que des instants de plus partagés avec cette fille du ciel. Mais malheureusement, contrairement à Clarke, la brune ne s'en souviendrait pas. Elle était là, mais c'était uniquement l'image que la blonde s'était faite d'elle qui était là dans ce rêve. Et en une nuit, elle n'était pas capable de la connaître dans son entier. Personne ne la connaissait ainsi. Cette jeune fille des bois était un mystère à elle-même. Elle ne se révélait pas au monde.
-Si gentiment demandé. Je ne peux refuser.
Son sourire doux de toute à l'heure devint alors malicieux, et passant une mèche blonde derrière son oreille, elle continuait de l'observer, yeux dans les yeux, fixant cet océan qui la fascine tant. Elle jeta un coup d'oeil au matelas dans le dos de Clarke.
-Tu es faible. Tu devrais au moins aller te coucher. Si ce n'est pour dormir, pour te reposer.
© 2981 12289 0

_________________


Crédit à Don (lily) de PRD pour le kit ♥


Coeur de Lexa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t43-rapport-de-missions-

avatar
MEMBRE DES 100Délinquante envoyée sur Terre
MEMBRE DES 100
Délinquante envoyée sur Terre

INFORMATIONS
Age : 53 Féminin Nb de Messages : 1711
En savoir +

MessageSujet: Re: Songes - Lexa   Ven 19 Mai - 0:13





We Want War by These New Puritans on Grooveshark

SongesIt's always better when it's just a dream, because at least, somehow, you know whatever happens isn't real.



Ce fut comme si on lui accorda le monde. Un simple hochement de tête aurait suffi à enchanter Clarke, mais elle avait une vraie approbation, une certitude comme elle n'en avait pas eu depuis trop longtemps. La seule chose certaine qui lui restait : elle ne serait pas seule, la native serait là avec elle. Cette dernière n'allait pas partir, sauf peut-être si Clarke lui demandait, ce que celle-ci ne comptait pas faire. Ses cheveux glissèrent le long de sa joue pour disparaître derrière son oreille sans que Clarke ne bouge d'un pouce. Le sourire qui apparut sur le visage de l'inconnue l'hypnotisa. Clarke n'arrivait plus à détacher ses yeux d'elle. Elle ressentait la présence de la jeune femme comme celle d'une flamme qui caressait sa peau pour la rassurer.

Elle faillit sortir de sa stupeur à la nouvelle réplique de la native, mais il y avait quelque chose de différent, dans ce sourire, dans cette voix, qui poussait Clarke à rester immobile. Combien de temps cela lui prit-il pour réagir ? Elle n'en savait rien, car il n'y avait plus de temps. Clarke n'était plus perdue. Elle n'était plus au bord du gouffre de la mort. Elle était en sécurité. Son corps s'anesthésiait avec des émotions. Une vague de positivité noyait Clarke tandis que les mots de la native prenaient sens. Dormir. Se reposer. Clarke dormirait, mais pas seule. Et certainement pas maintenant qu'une vague de joie venait la réconforter.

- Je ne peux pas... hésita-t-elle, les mots s'échappant seuls de sa bouche sans qu'elle ne puisse les contrôler. Je ne peux pas m'allonger seule. J'ai besoin de toi.
C'était mieux d'avoir quelqu'un à ses côtés. Clarke avait déjà compris qu'elle ne s'en sortirait pas seule aujourd'hui. Mais cela allait encore au-delà de ça. Clarke ne s'en sortirait pas avec n'importe qui. Il fallait que ce soit cette personne en particulier, cette fille qu'elle avait rencontrée quelques heures plus tôt et qui avait su la protéger. L'inconnu avait longtemps effrayé Clarke, aujourd'hui il s'avérait qu'elle en avait besoin, puisqu'il était incarné par une femme native à l'aura envoûtante. Les bras de Clarke glissèrent d'eux-mêmes pour s'enrouler autour de la taille de la jeune femme. Elle approcha son visage jusqu'à ce que leurs fronts se collent. Elle sentit la respiration de la native sur ses lèvres. Comment pourrait-elle s'en détacher maintenant ?
- Tu es tout ce dont j'ai besoin, exprima-t-elle dans un souffle. Elle aurait peut-être regretté ses mots si elle en avait été consciente, mais son cœur appréciait beaucoup trop ce moment pour que sa raison ne vienne le gâcher.

© Jawilsia sur Never Utopia


_________________


There's always a way out.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t188-rapport-de-missions

avatar
PEUPLE DES ARBRESCommandante des Natifs
PEUPLE DES ARBRES
Commandante des Natifs

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 809
En savoir +

MessageSujet: Re: Songes - Lexa   Ven 19 Mai - 0:46

SongesLexa kom Trikru & Clarke kom SkaikruYou let your feet run wild. Time has come as we all go down. Yeah but for the fall oh, my. Do you dare to look him right in the eyes ?
(Way down we go → Kaleo)
L'ambiance dans la pièce s'adoucit. Elle était si tendue, si triste, quelques instants auparavant. On aurait dit que toutes les émotions étaient négatives, que le doux songe virait au cauchemars, à une solitude terrifiante. Mais il avait suffi de quelques mots. Juste quelques mots pour lui faire retrouver un semblant de confiance, un semblant de bonheur qui contamina bientôt tout le reste de son être, réchauffant le corps de Clarke d'une chaleur agréable que la native aurait presque pu ressentir si elle avait été réelle. Là était la seule déception de cet instant. Tout cela n'était qu'une vision. Une vision agrémentée de la vraie vie, dans un monde hors du temps où les deux jeunes femmes pouvaient passer leur vie entière en la compagnie de l'autre. Alors qu'elles se connaissaient si peu. Comment une telle chose pouvait se produire ? La fille du ciel, la fille des bois. Deux jeunes femmes à part entière, rencontrées au hasard dans le monde de l'une tandis que l'autre était totalement déboussolée. C'était ainsi que tout avait commencé. Et que ça allait durer. Car chacune était vouée à une longue destinée. Et parfois, leurs chemins se croiseront pour se rejoindre, s'allier, et puis reprendre chacune des routes différentes. C'était la vie. Et là, cette vie, Clarke la recouvrait gentiment en compagnie du spectre de cette jeune femme qui la faisait revivre.
-Je ne peux pas... Je ne peux pas m'allonger seule. J'ai besoin de toi.
Elles ne se quitteraient plus. Cette première rencontre dans les bois ténébreux n'était que le début d'une relation longue et houleuse. Mais telle une maladie incurable, elles en prendront part jamais ne pourront s'en débarrasser.
Les bras de Clarke s'entourèrent doucement autour de la native, son front se posa lentement sur le sien. Les yeux clos, elles étaient si proches qu'elles n'osaient plus se regarder. Pourtant, sur le même souffle était si proche et si régulier, qu'il ne semblait faire plus qu'un. Une alchimie si parfaite qui ne pouvait être vraie. Mais ce rêve soulageait tellement Clarke de ces derniers jours difficiles. Elle en avait besoin. Et besoin plus que tout de voir quelqu'un extérieur du camp, qui lui était inconnu quelques heures plus tôt. Quelqu'un qui ne connaissait rien d'elle, pas même son prénom. Quelqu'un qui n'avait aucun jugement. Même si la native n'était pas physiquement là, cela, elle ne pouvait le lui enlever.
-Tu es tout ce dont j'ai besoin, lâcha-t'elle dans un souffle.
En premier lieu, elle ne répondit rien, elle se contentait d'apprécier ce moment. Moment qu'elle aurait ressenti tout autrement si un vrai coeur pompait du vrai sang dans un vrai corps. Ces paroles l'auraient atteintes au plus profond d'elle-même, car elles représentaient beaucoup pour la fille des bois. Savoir que l'on compte pour quelqu'un, qu'elle est la seule personne dont elle a besoin, que ce soit pour la vie ou pour juste quelques instants, était un sentiment qu'on ne pouvait réellement décrire. On se sentait important. On comptait dans la vie de quelqu'un.
La fille des bois se laissa donc porter par cet agréable rêve. Elle n'aurait pas agi pareillement si son vrai esprit dirigeait son corps. Là, c'était celui de Clarke, qui, en quelques sorts, prenait le contrôle. Peut-être en avait-elle besoin ? Ou alors son esprit était décidé à lui jouer des tours, à lui faire perdre le Nord. Ou juste à lui changer les idées, lui faire penser à autre chose, la soulager d'un poids si lourd que ses épaules ne pouvaient supporter. Ca allait arranger ou envenimer la situation. Clarke réagissait au quart de tour depuis le début de son sommeil, pourquoi en serait-il autrement ?
Elles étaient déjà si proches, mais la native choisit donc d'en finir avec cet espace encore trop large entre leurs deux visages les traits tirés par la fatigue. Ne brisant pas le rythme de ce rêve, elle fit fondre les derniers centimètres qui la séparaient d'elle et leurs lèvres se rencontrèrent, alliant ainsi l'Espace et la Terre dans un monde qui n'appartenait à aucune des deux, celui d'un doux rêve de coton où tout était réalisable.

© 2981 12289 0

_________________


Crédit à Don (lily) de PRD pour le kit ♥


Coeur de Lexa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t43-rapport-de-missions-

avatar
MEMBRE DES 100Délinquante envoyée sur Terre
MEMBRE DES 100
Délinquante envoyée sur Terre

INFORMATIONS
Age : 53 Féminin Nb de Messages : 1711
En savoir +

MessageSujet: Re: Songes - Lexa   Sam 20 Mai - 3:25





We Want War by These New Puritans on Grooveshark

SongesIt's gettin' hot in here.



C'était réel, pour elle. Elle n'avait pas l'idée que tout ceci était un rêve, mais elle n'avait pas non plus l'idée que tout ceci était vrai. Cela lui paraissait surréaliste, au-delà de tout ce qu'elle avait pu imaginer. La native venait de poser ses lèvres sur les siennes. Clarke garda les yeux encore ouverts un instant pour vérifier que c'était bien l'inconnue qui avait comblé la distance entre elles. Ça aurait pu être bien d'autres personnes. Mais c'était elle. C'était elle qui embrassait Clarke dans le vieux bunker abandonné, là où Clarke avait réellement embrassé Finn pas si longtemps auparavant. Quand Clarke se réveillerait, peut-être regretterait-elle que ça ne fût pas réel. Ou alors, elle en voudrait à son esprit de lui avoir donné de telles visions. Elle ne pouvait pas se permettre de telles pensées. Finn avait été une leçon assez claire. Les sentiments créaient des problèmes inutiles. Il y avait bien plus important à gérer en ce moment.

Mais comment ne rien ressentir quand des lèvres d'apparence si douces se mêlent aux vôtres ? La surprise passée, Clarke répondit au baiser. C'était nouveau pour elle. Rien à voir avec ce qui s'était passé près du ruisseau. Cela paraissait différent. Elle était incapable d'en démêler les raisons, mais ce n'était pas comme avant, dans la forêt, elle en était sûre. C'était différent de tout ce dont elle avait pu avoir l'expérience auparavant. Contrairement aux autres, la femme des bois n'avait jamais eu le goût de l'Arche sur les lèvres. La native avait un goût différent, et maintenant il se mêlait à celui de Clarke.

La fille du ciel pensait avoir rencontré la Terre des semaines auparavant, mais il semblait qu'elle avait tort. Il y avait une différence entre poser le pied sur Terre et l'embrasser, et Clarke préférait amplement le deuxième. Elle perdait peu à peu ses sensations de douleur, sentant déjà l'extase que le contact lui apportait. Elle avait l'impression de voler, et cela lui donna le vertige : elle s'accrocha au haut de la native de peur de tomber en arrière. Le tissu se froissa sous ses doigts, laissant apparaître un carré de peau que les deux plus petits doigts de Clarke frôlèrent. Si les lèvres de la native étaient douces, elle n'osait imaginer sa peau. Elle avait la curiosité et l'envie d'en connaître la texture, mais derrière le goût idyllique de ces lèvres se cachait encore la crainte de voir ce moment s'arrêter soudainement, comme si elle lui en avait déjà trop demandé.

© Jawilsia sur Never Utopia


_________________


There's always a way out.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t188-rapport-de-missions

avatar
PEUPLE DES ARBRESCommandante des Natifs
PEUPLE DES ARBRES
Commandante des Natifs

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 809
En savoir +

MessageSujet: Re: Songes - Lexa   Lun 22 Mai - 22:41

SongesLexa kom Trikru & Clarke kom SkaikruYou let your feet run wild. Time has come as we all go down. Yeah but for the fall oh, my. Do you dare to look him right in the eyes ?
(Way down we go → Kaleo)
Tout cela n'avait aucun sens. Tout cela était irréel. Tout cela avait pourtant tellement de sens pour Clarke. Tout cela agissait telle une délivrance, une confiance en soi, du baume au coeur, une paix pérenne pour le reste de son cauchemars qui, après tant de doutes et de souffrance, était enfin devenu le doux rêve dont elle avait tant besoin. La native en aurait presque regretté de ne pas avoir été réellement là en chair et en os, regretté de ne pas sentir ses lèvres contre les siennes, regretté de ne pas ressentir la chaleur mêlée à la détresse de cette étreinte. Mais cela ne lui aurait finalement que fait encore plus de mal. Car si elle ne voulait plus aimer personne, si elle s'était bâti une telle barricade, c'était parce qu'au fond, elle n'avait jamais supporté et accepté la mort de celle qui lui était chère. Elle la gardait toujours dans un coin de son coeur, la pleurant parfois, priant pour qu'elle revienne à ses côtés. Mais si la vie lui avait bien appris une chose, c'était ça: lorsqu'une vie s'en va, jamais elle ne revient. Peu importe les cris. Peu importe les pleurs. La vie est impitoyable, elle nous forge afin qu'on ressorte plus forts de ces épreuves. Mais encore faut-il savoir les surmonter...

Clarke répondit au baiser que lui offrait la native, elle attrapa son pull et sa peau entra en contact avec la sienne. Sa peau de jeune femme épuisée était tiède, presque fraîche, tandis que celle de la native, couverte par le tissus, était bien chaude. Cet échange de température fit circuler un frisson le long de l'échine de la fille des bois, qui posa également une de ses mains sur celle de Clarke. Tous ces contacts lui auraient rappelé dans de souvenirs oubliés, casés dans un coin de son esprit, espérant que jamais ils ne se ressassent. Finalement, le fait d'être seulement un spectre sans histoire n'était pas une si mauvaise solution. Au réveil, elle ne se souviendrait de rien. D'ailleurs, en ce moment même, la réelle enveloppe de la native ne dormait pas, elle était bien active dans le monde réel à régir son peuple. Elle était juste là pour le plaisir, la sécurité et le bonheur de Clarke à qui son coeur battait si fort que la brune aurait pu le ressentir à travers sa poitrine. Ce n'était pas son monde. C'était celui de la fille du ciel.

La native se sépara de la fille du ciel, ouvrant à nouveau les yeux, l'observant silencieusement, toujours aussi proche d'elle. Leurs lèvres étaient humides à présent et sans la présence de l'autre, semblaient froides et sans vie. D'ailleurs, c'était un peu ce qu'était la brune non ? Froide et sans vie, imaginée par l'esprit de Clarke. Et elle ne voulait pas aller trop loin. Après tout, elles se connaissaient à peine. Ce baiser était déjà bien trop demandé.

-Tu devrais te reposer, murmura-t'elle timidement sur le ton du conseil.

© 2981 12289 0

_________________


Crédit à Don (lily) de PRD pour le kit ♥


Coeur de Lexa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t43-rapport-de-missions-

avatar
MEMBRE DES 100Délinquante envoyée sur Terre
MEMBRE DES 100
Délinquante envoyée sur Terre

INFORMATIONS
Age : 53 Féminin Nb de Messages : 1711
En savoir +

MessageSujet: Re: Songes - Lexa   Mar 23 Mai - 14:21





We Want War by These New Puritans on Grooveshark

SongesIt's always better when it's just a dream, because at least, somehow, you know whatever happens isn't real.



Rien qu'un moment. Un instant dans la mémoire de Clarke qui la marquera à jamais. Pourquoi cette femme, pourquoi ici, pourquoi maintenant, Clarke n'avait aucune réponse. Pour le moment, elle n'en avait pas besoin. Elle ne cherchait pas à comprendre, puisque des lèvres tendres se mêlaient aux siennes, et que cela lui suffisait. Il n'y avait pas de question à se poser, dans ces moments-là, les ennuis venaient toujours après. Mais cet « après », Clarke n'arrivait pas à l'entrevoir non plus. Elle ne savait pas ce qui se passerait, elle n'avait pas même conscience que tout ceci était un rêve. En fait, ça aurait pu être réel qu'elle aurait tout de même garder la native contre elle, car ce réconfort la régénérait. Clarke se sentit vivre pendant un instant que la native coupa court. Pourquoi ? Pourquoi arrêter maintenant ? Et voilà, les questions venaient frapper l'esprit de Clarke. Ne pouvait-elle pas se débarrasser de cette panique qui l'étouffait ? Pourquoi se sentait-elle aussi mal si vite ? Pourtant, la native était encore là, près d'elle. Mais le bien-être qu'offrait les lèvres de la jeune femme manquait déjà à Clarke. Plus celle-ci en avait, plus elle en voulait. Après avoir longtemps souffert, son corps en portant encore les marques, le confort était devenu une denrée rare. Et Clarke avait l'impression de se battre pour l'avoir, car la native finissait toujours par reculer après s'être approchée au plus près.

Se reposer ? Ne se reposait-elle pas déjà à l'instant ? Elle s'était sentie si bien, contre elle, et elle devait désormais rejoindre le sol froid ? En serait-elle même capable ? Elle paniquerait, c'était certain, si elle perdait le contact de la native. Perdue au milieu des bois, seule la fille de ces bois savait vraiment la protéger. Cette dernière était la mieux placée pour ça, non ? Ce serait se mettre en péril que de lâcher l'inconnue maintenant, non ? Alors, rester avec elle était la chose rationnelle avec faire. C'était ce que Clarke devait faire pour survivre. C'était ce qu'elle devait faire pour survivre et retourner auprès des siens qu'elle devait aider. C'était ce qu'elle devait faire pour son peuple. Elle devait se reposer, mais pas sans la fille des bois pour lui garder la vie sauve.
- Pas sans toi.
Elle l'étreignit et enfouit son visage dans son cou, comme une rébellion. Il faudrait user d'une certaine force pour dégager le corps désespéré de Clarke de la source de chaleur réconfortante que représentait celui de la native. Clarke tenait le bien-être entre ses bras, et elle n'était pas décidée à le lâcher.

© Jawilsia sur Never Utopia


_________________


There's always a way out.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t188-rapport-de-missions

avatar
PEUPLE DES ARBRESCommandante des Natifs
PEUPLE DES ARBRES
Commandante des Natifs

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 809
En savoir +

MessageSujet: Re: Songes - Lexa   Mar 23 Mai - 23:55

SongesLexa kom Trikru & Clarke kom SkaikruYou let your feet run wild. Time has come as we all go down. Yeah but for the fall oh, my. Do you dare to look him right in the eyes ?
(Way down we go → Kaleo)
En fin de compte, la native en serait presque venue à regretter de s'être ainsi séparée de Clarke. Si elle avait pu ressentir de réelles émotions, c'est certainement ce qu'elle aurait pensé. Car en réalité, elle en avait également besoin de ce soutien, de ce geste doux et plaisant qui réparait les coeurs brisés. Tout était si particulier, durant ce baiser, elle aurait cru pouvoir emporter Clarke jusqu'au ciel, l'emmenant avec elle pour découvrir le sublime lever de soleil qui ravissait la Terre qu'elle était venue découvrir. Ces levers de soleil qu'elle connaissait si bien. Les ombres apparentes des arbres qui s'allongeaient, les premiers chants des oiseaux, ces rayons qui réchauffaient les esprits et les coeurs des nuits difficiles.
-Pas sans toi.
Puis à nouveau, refusant de quitter la native et ce même de quelques centimètres, elle enfouit son visage dans son cou, resserrant un peu plus son étreinte. La brune l'entoura également de ses bras d'un geste protecteur et bienveillant tandis qu'elle déposait un tendre baiser sur le haut de son crâne. Ainsi dressée l'une contre l'autre, elles donnaient l'impression d'êtres fortes, indestructibles et plus que tout, aimée l'une de l'autre. C'était le cas. Mais aimer était un bien grand mot. La native ne pouvait se résoudre à aimer quelqu'un, encore une fois. Elle ne pouvait écouter ses sentiments qui lui hurlaient de se livrer au monde, d'apprendre à offrir sa confiance. Pourtant, elle avait fait défaut à cette règle qu'elle s'était durement imposée cette nuit-là en compagnie de Clarke. Elle n'avait jamais cessé de la sauver, l'aider, la réconforter. Elle n'aurait pas dû agir ainsi. Selon ses règles strictes, elle aurait dû la laisser mourir dans cette forêt sombre. Mais c'était impossible. La jeune femme était une native, pas un monstre. Elle ne pouvait laisser une fille du ciel dépérir seule dans les bois. Elle lui était venue en aide de manière désintéressée et c'était tout ce qui comptait.
De ses bras forts qui l'étaient un peu plus dans ce rêve, la native se baissa un peu et passa un de ses bras sous les jambes de Clarke pour ainsi la soulever. Elle l'amena en quelques pas jusqu'au matelas qui jonchait sur le sol qu'elle lui avait désigné quelques instants auparavant. Tout cela se déroula sans un mot. La native s'accroupit, déposant la fille du ciel sur le matelas. Elle alla chercher le drap qu'elle avait lancé à l'autre bout de la pièce toute à l'heure, puis elle revint s'asseoir de l'autre côté du lit où elle l'avait précédemment posée. D'un geste protecteur, la native recouvrit le corps épuisé de Clarke puis s'allongea également à ses côtés. Elle se mit sur le côté, l'observant, caressant ses cheveux d'une main. Ce n'est qu'après tout cela qu'elle répondit sur un air on ne peut plus sérieux:
-Je te l'ai promis Clarke.
© 2981 12289 0

_________________


Crédit à Don (lily) de PRD pour le kit ♥


Coeur de Lexa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t43-rapport-de-missions-

avatar
MEMBRE DES 100Délinquante envoyée sur Terre
MEMBRE DES 100
Délinquante envoyée sur Terre

INFORMATIONS
Age : 53 Féminin Nb de Messages : 1711
En savoir +

MessageSujet: Re: Songes - Lexa   Mer 24 Mai - 1:53





We Want War by These New Puritans on Grooveshark

SongesIt's always better when it's just a dream, because at least, somehow, you know whatever happens isn't real.



L'inconnue aurait dû l'effrayer dès le départ. On ne laissait pas sa vie entre les mains de quelqu'un que l'on ne connaissait pas, encore moins dans un monde aussi dangereux que celui de Clarke. Mais cette dernière était déjà en danger. La mort planait au-dessus d'elle depuis un an, et Clarke se l'était imaginée comme un soulagement pendant un moment. Mourir lui aurait permis d'arrêter de penser à toutes ces personnes qui la faisaient souffrir, et à tous ces gens qui souffraient actuellement et pour qui elle ne pouvait rien faire. Alors, l'inconnu, c'était peut-être la solution. Cette inconnue-là lui apparaissait comme le remède à toute sa souffrance. La fille des bois prendrait ce mal en Clarke et irait l'enterrer quelque part dans la forêt, là où Clarke ne le croiserait plus jamais. C'était si simple de croire ça. Ça, l'espoir. C'était simple d'espérer, mais il fallait encore pouvoir tenir le choc de la réalité. Car le rêve de Clarke l'enveloppa dans une étreinte protectrice. Bientôt Clarke fut soulevée du sol et elle se laissa porter par la silhouette athlétique de la native. Son nez frotta contre le cou tanné alors que Clarke resserrait son étreinte pour s'assurer de ne pas tomber, quand bien même sa porteuse déciderait de la lâcher brusquement. Mais celle-ci ne le fit pas. Elle la posa au sol, sur le matelas de fortune, et le cœur de Clarke crut éclater lorsque la fille des bois s'éloigna ; elle revint et couvrit Clarke du drap que, plus tôt, Clarke avait rejeté.

Des doigts glissèrent dans ses cheveux, et Clarke ferma les yeux un instant pour profiter de ce nouveau contact. Mais quelque chose manquait encore. C'était difficile, pour elle, de trouver le juste milieu. Debout, elle avait été dans les bras de la native, et la seule chose qui avait manqué à son corps avait été le confort de la position du sommeil. Maintenant allongée, la proximité précédente lui manquait. Elle essaya de rester calme, allongée sur le dos, profitant des gestes tendres que la femme de la forêt lui offrait. Cela ne suffisait pas. Elle n'y pouvait rien, tout en elle en avait décidé autrement. La réplique de la native la fit craquer : elle se projeta sur le côté pour revenir se caler dans les bras rassurants de sa protectrice. C'était ainsi qu'elle se sentait vraiment bien, apte à trouver le sommeil. Un sommeil sain lui-même enfoui dans un sommeil dénué de lucidité.
Son visage retrouva sa place au creux du cou chaleureux. Elle s'installa confortablement, le souffle calme, l'esprit apaisé. Les oreilles du bunker étaient confortables, mais cette femme des bois était mieux.

© Jawilsia sur Never Utopia


_________________


There's always a way out.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t188-rapport-de-missions

avatar
PEUPLE DES ARBRESCommandante des Natifs
PEUPLE DES ARBRES
Commandante des Natifs

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 809
En savoir +

MessageSujet: Re: Songes - Lexa   Lun 29 Mai - 22:43

SongesLexa kom Trikru & Clarke kom SkaikruYou let your feet run wild. Time has come as we all go down. Yeah but for the fall oh, my. Do you dare to look him right in the eyes ?
(Way down we go → Kaleo)
Elles étaient bien, là, ensemble. A deux, elles semblaient inébranlables. Tandis que la fille des bois protégeait la fille du ciel affaiblie, elle semblait prête à relever n'importe quel danger pour la défendre, encore et encore, sans arrêt, parce qu'en fin de compte, sa vie comptait tout autant que la sienne. Elle aurait pu croire, quelques heures auparavant, que ce peuple du ciel n'était rien à ses yeux. Qu'ils ne méritaient pas de vivre, encore moins sur Terre. Ils étaient le peuple du ciel, et ils devaient y rester, chacun son territoire, ainsi ils étaient découpés pour convenir au mieux à chacun.
Mais cette rencontre avait changé tout son état d'esprit. Au départ, elle les pensait aussi cruel qu'Azgeda. Assoiffé de sang, prêt à tout détruire sur leur passage pour gagner du territoire. Mais Clarke lui avait ouvert les yeux sur leur manière d'être: comme eux. Ils ont peur pour leur peuple, ils ont peur de cet inconnu, de ces terres nouvelles. Ils ressentent cette peur, mais aussi la joie, l'espoir. Ils ont besoin d'amour, de réconfort, d'attention. Tout ce que la native reniait. Elle se l'était autorisée aux côtés de Clarke, car elle lui avait permis de voir au-delà de tous ces préjugés. Elle n'espérait pas avoir donné une aussi bonne estime des natifs à Clarke. Ils n'étaient pas amis, ils n'étaient pas alliés. Elle ne voulait pas lui faire croire à des rêves irréalisables.
Pourtant, ce rêve qui se déroulait sous ses yeux, semblait impensable.
Afin de renforcer cet sentiment d'irréalité, la jeune blonde se serra le plus possible contre la native qui l'accueillit chaleureusement. S'approchant d'elle le plus possible, sa tête ayant retrouvé sa place initiale au creux de son cou, son corps venait à nouveau réchauffer celui de la jeune native qui appréciait cela. Toute cette chaleur, ce réconfort que Clarke lui offrit. Leurs respirations s'étaient calquées l'une sur l'autre, paisible, leur souffle agitant doucement tantôt les cheveux blonds, tantôt les cheveux marrons. Dans l'ombre, elles semblaient indissociables, comme si elles avaient toujours été ainsi. Comme si elles étaient nées pour vivre dans les bras l'une de l'autre.
La native passa ses bras protecteurs autour d'elle. Elle la serra autant qu'elle le put. Elle n'aurait jamais voulu se séparer d'elle. Ainsi blotties, elle ne s'imaginait pas repartir de son plein gré. La respiration calme que lui offrait Clarke était pour elle un soutien. Sans elle, elle ne s'imaginait plus vivre, comme déréglée, à la recherche du Nord. Cette direction, ce rythme, que lui insufflait la fille du ciel.


© 2981 12289 0

_________________


Crédit à Don (lily) de PRD pour le kit ♥


Coeur de Lexa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t43-rapport-de-missions-

avatar
MEMBRE DES 100Délinquante envoyée sur Terre
MEMBRE DES 100
Délinquante envoyée sur Terre

INFORMATIONS
Age : 53 Féminin Nb de Messages : 1711
En savoir +

MessageSujet: Re: Songes - Lexa   Ven 2 Juin - 23:48





We Want War by These New Puritans on Grooveshark

SongesIt's always better when it's just a dream, because at least, somehow, you know whatever happens isn't real.



Ses bras qui se refermèrent autour d'elle auraient pu lui sembler une prison, comme la porte de sa cellule qui l'avait retenue entre quatre murs froids pendant un an. Mais les bras de la native n'avaient rien de froid, ni de rigide. Ils ne la maintenaient pas ici, au sol, sous terre, mais ils la gardaient sauve d'elle-même. Depuis des heures que Clarke se hantait de ses propres souvenirs, il était temps qu'elle trouve la paix entre les bras chaleureux d'une inconnue, quelqu'un qu'elle ne connaissait pas assez pour en avoir des cauchemars. Clarke se souviendrait de ceci comme un rêve. Doux, à l'allure de réalité, utopique. Elle n'aurait pas le droit de garder ces souvenirs comme mémoire de faits passés, puisque seul son esprit avait construit cette histoire. Elle aurait certainement aimé, pourtant, que ce fût vrai. Les choses étaient plus simples ainsi, être allongé contre quelqu'un qui ne savait rien de nous, mais en faisant cela Clarke s'oubliait elle-même. Si pour le moment elle avait besoin de cet oubli qui lui permettrait de se reposer, elle serait beaucoup trop confuse ensuite pour parvenir à distinguer rapidement les événements, et cela pourrait lui faire perdre du temps considérable sur la prise de décisions au camp.

Mais cela n'importait pas pour l'instant. Clarke avait tout ce dont elle avait besoin. Le parfum de la native était son atmosphère. Le lieu où elle se trouvait était les bras de cette femme, et non plus le vieux bunker abandonné. Clarke pouvait sentir le pouls de la femme des bois battre contre sa pommette et cela apprit à son cœur une nouvelle manière de battre. Elle resserra un peu plus son étreinte à l'écoute de cette mélodie, sentant la paix se répandre dans ses veines pour l'enfoncer dans le sommeil. Dans son rêve, elle s'endormait. Les murs du bunker disparurent. Les couleurs fades s'effacèrent. Il n'y avait plus rien d'autre que les deux jeunes femmes dans ce monde virtuel. Un monde dans lequel seule une illusion avait survécu.

© Jawilsia sur Never Utopia


_________________


There's always a way out.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t188-rapport-de-missions

Contenu sponsorisé

INFORMATIONS
En savoir +

MessageSujet: Re: Songes - Lexa   

Revenir en haut Aller en bas
 
Songes - Lexa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Parce que j'ai foiré Nuages des Songes >_
» Elle hante mes songes, et toi tu me hantes tout court TT [Japan]
» Petit moment de poésie : voyage au pays des songes ...
» Il y a du bon dans ce monde, et il faut se battre pour y arriver ✘Lexa
» dying to feel again ▬ Lexa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The 100 : New Earth :: 
₪ LES ARCHIVES ₪
 :: 
A R C H I V E S
 :: SAISON 1
-
Sauter vers: