AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sauvetage w/Nathan Miller

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
PEUPLE DU CIELPrincesse Clandestine
PEUPLE DU CIEL
Princesse Clandestine

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 127
En savoir +

MessageSujet: Sauvetage w/Nathan Miller   Mar 16 Mai - 19:27


Sauvetage

La sonnerie retentit. Enfin ! J'en avais plus que marre de cette journée. Tout avait mal commencé et ça depuis le début. Comme disait Papa, je me suis levée du pied gauche, mais ça m'arrivait encore plus souvent ces derniers jours ! Tout avait commencé alors que j'avais enfilé la moitié de mes vêtements à l'envers sans m'en rendre compte. Les yeux encore fatigués de sommeil, je m'étais rendue dans la salle de bain et je m'étais coincé les doigts dans la porte en la refermant. Et c'est en allant déjeuner que Maman avait vu mon drôle d'accoutrement et m'avait dit que je ferais mieux de me regarder dans un miroir avant de partir à l'école. Je ronchonnai en exécutant son conseil sous ses rires et m'aperçus de mon erreur. Mon index et mon majeur encore enflé, je mis mon t-shirt à l'endroit et partis avec Maman en direction de ma salle de classe. Comme elle était une maîtresse -pas la mienne malheureusement- elle commençait à la même heure que moi le matin, tandis que Papa, lui, était déjà parti depuis longtemps. Ou alors il travaillait de nuit et il rentrait pour se reposer. Mais Maman ne rentrait jamais avec moi, car elle avait souvent des copies à corriger le soir.
C'était pas facile ce matin, et ça n'allait pas l'être pour le reste de la journée. J'avais reçu une mauvaise note en math et ma maîtresse n'était pas contente du devoir que j'avais rendu. Sans compter que je n'arrivais pas bien à écrire avec mes doigts douloureux. L'école, c'était pas trop mon truc, et ça ma maîtresse le savait -ou alors mes parents m'avaient trahi en le lui révélant- et elle m'avait mise au premier rang. Terminé les rêveries en classe, désormais, à chaque fois qu'elle me voyait décrocher, elle me ravisait.

Je n'avais attendu qu'une chose tout au long de la journée, et c'était que cet affreux cours d'anglais se termine. Alors quand la sonnerie retentit, j'étais une des premières de la classe à sortir. Mes affaires rangées en moins de deux dans mon sac à dos que je me lançai sur l'épaule, je fis quelques pas afin de m'éloigner le plus possible de cette classe à l'air étouffant. J'attendais qu'Alice vienne me chercher, comme à la fin de chaque journée scolaire. Mais elle ne m'attendait pas devant la porte ce jour-là. Il lui arrivait parfois, voire même régulièrement d'être en retard car je savais qu'elle était très occupée en ce moment. J'observais donc chaque élève de ma classe passer devant mes yeux, un à un, retourner chez eux. Même ma maîtresse. Et rapidement, je me retrouvai seule dans les couloirs. Comme il m'arrivait souvent d'attendre Alice, j'avais pris l'habitude et m'assis sur un banc entre deux rangées de casiers.
Mais entendant des pas sur le sol métallique à l'autre bout du couloir, je compris rapidement que je n'étais pas si seule que je le croyais. Deux garçons se pointèrent. Je les connaissais bien, ils avaient leur petite réputation. Ils ne m'avaient jamais embêtés jusque là et j'espérais que ça n'arrive pas. Ils étaient tous les deux du genre à faire du chantage aux plus petits, à leur voler leur goûter et parfois même leurs affaires de valeur. Je sortis rapidement le premier livre que je trouvai dans mon sac, et fis mine de le lire. Chanceuse, j'étais tombée sur mon manuel de compétences terrestres, ma leçon favorite. J'espérais que la chance continue de me sourire mais ce ne fut malheureusement pas le cas. La poisse allait continuer de me coller aux baskets...

Ils s'approchèrent et je les entendais déjà ricaner. C'était mauvais signe. Je me forçais à me concentrer sur mon manuel, mais lorsqu'ils se postèrent tous les deux devant moi, je n'eus pas d'autres choix que de lever timidement les yeux. Ils étaient les deux fiers de leurs poignées de centimètres de plus et se tenaient droits devant moi, leur regard viré sur moi. Que pouvais-je réellement faire, enfant de tout juste 7 ans face aux deux teignes redoutées de toutes les classes inférieures ? L'un deux, qui s'appelait Steve, me saisit prestement mon livre des mains.
-Tiens tiens, qu'avons-nous là... Quel beau bouquin.
-Mais dis-moi, c'est qu'on a un beau bijou au poignet, fit le second, Dan, en ricanant.
-Touchez pas à mes affaires ! leur rétorquai-je vivement en me dressant sur mes frêles petites jambes
J'aurai mieux fait de me taire. Je ne pouvais quand même pas leur donner si facilement ce bracelet qui était un précieux cadeau d'anniversaire de mes parents. Il comptait trop pour moi. Mais évidemment que Steve et Dan avaient les mots justes pour me faire flancher.
-On t'a déjà expliqué ce que ça faisait de perdre un livre sur l'Arche ?
Ho non non non. Bien sûr que je savais. Ces manuels étaient vraiment précieux, ils n'arrêtaient pas de nous le répéter. Si on le perdait, c'était une énorme punition et une amende salée à payer pour les parents. Papa et Maman ne seraient pas contents du tout si je venais à leur apprendre ça.
-On fait un échange. Ton bracelet contre ce bouquin. Ca vaut l'coup non ?
-Non ! criai-je
Mais Dan m'attrapa violemment le bras, le dressant à sa hauteur, observant le bracelet. Il allait me l'arracher et partir avec le bijou et mon manuel. Voilà que je m'étais enfilée dans de beaux draps...

CODE BY MAY

_________________


Lluvia Rosewood
La vie est une aventure audacieuse ou elle n'est rien

Merci Marcus pour le kit ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t306-le-petit-journal-de

avatar
MEMBRE DES 100Délinquant envoyé sur Terre
MEMBRE DES 100
Délinquant envoyé sur Terre

INFORMATIONS
Age : 21 Féminin Nb de Messages : 75
En savoir +

MessageSujet: Re: Sauvetage w/Nathan Miller   Mar 16 Mai - 20:06

Mission Sauvetage Express.Une nouvelle journée qui commençait sur l’Arche. Comme tous les matins, Nate se levait assez tôt pour pouvoir réviser avant d’aller en cours. C’était un garçon asse travailleur. Il avait de bons résultats et voulaient les maintenir pour pouvoir suivre les études qu’ils voulaient. Bien sûr, la pression de son père n’y était pas pour rien. David Miller avait toujours voulu que son fils soit l’un des meilleurs de sa classe, et qu’il suive le même chemin que lui pour devenir un jour à son tour le chef de la garde. Le garçon avait d’autres rêves que cela, et faire la police sur l’Arche n’était pas vraiment son rêve. C’était plutôt mal placé venant de quelqu’un qui ne respectait pas le règlement. Depuis quelques mois déjà, Nate avait commencé à voler. Des petites choses, rien de grave, et pour la plupart, cela n’avait pour but que d’aider des personnes qui ne mangeaient pas à leur fin. Mais un vol était un vol ici, et peu importe que la raison soit noble ou pas, si l’on se faisait attrapé, on finissait tous au même endroit : dans la Skybox. Le garçon faisait attention, il ne voulait pas y aller. Car y être envoyé était très mauvais. Un mineur y restait enfermé jusqu’à un nouveau jugement le jour de ses dix-huit ans. Mais au final, tout le monde savait qu’ils finissaient à la dérive.

Ainsi, le garçon révisa pendant une bonne heure avant de préparer ses affaires pour se rendre dans l’une des meilleures écoles de la station Alpha. Il avait de la chance que son père soit influent ici sur l’Arche. C’était grâce à lui qu’il avait accès à de nombreux privilèges. Il commença par un cours de Sciences, l’un de ses préférés. Nate aimait bien en apprendre un peu plus chaque jour sur le sujet. Leur professeur était plutôt sympa et surtout un passionné de sa matière, alors forcément ça les aidait grandement à s’y intéresser. L’heure d’après, Nathan se mit à l’informatique. C’était une matière dans laquelle il avait un peu plus de mal, mais il travaillait tout de même beaucoup pour rester au niveau et ne pas décevoir son père. Il ne serait jamais un grand informaticien, et il le savait. La journée défila donc avec des cours plus ou moins intéressant, et plus ou moins compliqué. La fin de la journée arriva. Son père l’avait inscrit à un cours de maniement des armes. C’était une sorte de classe qui lui permettait de découvrir en avance un cours spécialisé pour ceux qui voulaient se former pour faire partie de la garde de l’Arche. Pour être totalement honnête, même si par esprit de contradiction, il ne voulait pas devenir comme son père, ce cours lui plaisait assez, et au fur et à mesure des séances, il devenait meilleur. Le maniement des armes à feu, était le cours qu’il préférait dans tous ceux qu’il avait reçu depuis le début de son éducation.

Le cours se termina un peu en retard. Nate prit le temps de discuter avec son professeur qui le félicita, et lui confia qu’il ferait surement un excellent garde s’il se tournait vers cette branche. Le garçon sourit à son mentor, avant de sortir de la salle. Comme tous les jours, le jeune homme entreprit de se promener dans les différentes stations de l’Arche. Ce n’était pas quelque chose de réellement autorisé, bien que techniquement pas interdits dans les lois de l’Arche. Miller avait de la chance que son père soit sergent dans la Garde, et c’était à cause de cela qu’on lui fichait la paix pour ses petites promenades. Chaque station avait sa spécificité, et rien n’était comparable à la Station Alpha. Nate pris la décision de se rendre dans la station agro pour essayer de voir Bryan, son petit ami. Les deux garçons se voyaient presque tous les jours pour passer un petit moment ensemble.

Mais alors qu’il était sur sa route, il tomba sur une drôle de scène. Une petite fille était en train de se faire embêter par deux garçons plus grands qu’elle. Nate n’avait pas l’intention de passer son chemin en ignorant cette scène. Il ne supportait pas l’injustice, et se mettre à deux contre une pauvre petite qui n’avait rien demandé, n’était définitivement pas digne. L’un des garçons avait attrapé violemment le bras de la petite fille. Nate ne savait pas réellement quel était les raisons, mais il se devait d’intervenir avant que cela ne prenne une mauvaise tournure. Du haut de ses seize ans, Nate était bien plus grand que les trois enfants, et forcément imposé déjà une sorte de respect. Il arriva à leur hauteur, et attrapa l’un des garçons par le bras.

– Lâche-là tout de suite.

Prononça-t-il de sa voix dure et autoritaire. Sous la pression qu’exerçait la main de Nate sur le bras de l’enfant, celui-ci lâcha la petite fille.

– Voler sur l’Arche peut vous envoyer directement en prison, et ça peu importe votre âge. Déguerpissez si vous ne voulez pas que j’appelle le Sergent Miller immédiatement.

Continua-t-il. Visiblement les enfants avaient du mal à savoir si l’adolescent était en train de bluffer ou non, et ils prirent la décision la plus sage : celle de s’en aller. Les voyant courir dans la direction opposé, Nate ramassa le livre qu’ils avaient laissé tomber par terre dans leur fuite et le tendit à la petite fille. Elle n’avait plus rien à craindre maintenant.

– Est-ce que tout va bien ? Ils ne reviendront pas t’embêter de sitôt, j’y veillerais.


© 2981 12289 0

_________________

awesome as you can't handle it

Who we are and who we need to be to survive are different things. If we need to die, I prefer to fight.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
PEUPLE DU CIELPrincesse Clandestine
PEUPLE DU CIEL
Princesse Clandestine

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 127
En savoir +

MessageSujet: Re: Sauvetage w/Nathan Miller   Mer 17 Mai - 9:35


Sauvetage

J'avais peur, j'avais peur non seulement pour mes affaires mais aussi pour moi. J'avais peur qu'ils me fassent du mal. Je sentais mon coeur battre comme si je venais de courir plusieurs minutes en cours de sport. Dan me tenait toujours le bras, il me serrait fort et je commençais à avoir mal. J'allais finir par me résoudre à lui donner ce dont il demandait, car je n'allais pas avoir le choix, mais j'entendis tout à coup des pas au fond du couloir. Je tournai la tête dans la direction mais Dan me tira le bras, me forçant ainsi à le regarder et ne pas alerter cette personne. Mais elle allait bien le voir non ? J'espérais de tout coeur qu'il s'agisse d'Alice, elle les ferait dégager en moins de deux ces deux-là ! Parce que Alice quand elle prend sa grosse voix, ça rigole pas.
Mais c'était un tout autre de grosse voix que j'allais entendre.
-Lâche-là tout de suite, gronda-t'il en attrapant le bras de Dan qui, instantanément, lâchant le mien.
Sa voix me procura un frisson. Je continuai à regarder la scène d'un regard effaré.
-Voler sur l’Arche peut vous envoyer directement en prison, et ça peu importe votre âge. Déguerpissez si vous ne voulez pas que j’appelle le Sergent Miller immédiatement.
Ils furent visiblement surpris. Steve lâcha mon manuel qui s'écrasa au sol et il prit la fuite avec son acolyte sans demander leur reste. Je les avais suivi du regard en train de disparaître dans les couloirs. Puis, voyant que mon sauveur ramassa le livre afin de me le tendre, je revins à lui. L'air béat, je ne savais pas quoi lui dire alors que mon coeur ne s'était pas encore remis de toutes ces émotions.
-Est-ce que tout va bien ? Ils ne reviendront pas t’embêter de sitôt, j’y veillerais.
Il avait pris un tout autre ton que toute à l'heure. Il avait perdu sa grosse voix de grand garçon et il parlait maintenant tout doucement dans le but de me rassurer. Peu en confiance, je jetai encore un bref coup d'oeil là où les deux voyous s'étaient enfuis mais il n'y avait plus signe de vie, à part nous deux. Cet ado était vraiment gentil. C'était peut-être un peu gros comme mots mais il m'avait sauvé la vie ! Je pris le livre qu'il me tendait depuis toute à l'heure et le rangeait vivement dans mon sac avant qu'il ne lui arrive malheur encore une fois.
J'avais besoin de réconfort. Et comme je n'avais ni Papa, ni Maman, ni Alice, je devrais me contenter de ce garçon à qui je devais beaucoup désormais. Je sautai du banc sur mes petites jambes et pris le garçons dans mes minces petits bras. J'aimais beaucoup les câlins, c'était la seule manière pour me réconforter réellement.
-Oui tout va pour le mieux maintenant ! Merci, merci !

CODE BY MAY

_________________


Lluvia Rosewood
La vie est une aventure audacieuse ou elle n'est rien

Merci Marcus pour le kit ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t306-le-petit-journal-de

avatar
MEMBRE DES 100Délinquant envoyé sur Terre
MEMBRE DES 100
Délinquant envoyé sur Terre

INFORMATIONS
Age : 21 Féminin Nb de Messages : 75
En savoir +

MessageSujet: Re: Sauvetage w/Nathan Miller   Mer 17 Mai - 16:23

Mission Sauvetage Express.Nathan avait eu la chance de naître dans une station privilégiée. Mais tout le monde n’avait pas eu cette chance, et le jeune homme s’en était rendu compte depuis qu’il avait commencé à se promener dans l’Arche. L’injustice faisait rage ici, comment la stopper ? Si lui, faisant parti de la station Alpha ne pouvait rien faire, qui le pouvait ? Il se souvenait avoir essayé d’avoir cette discussion un jour avec son père. Il lui avait donné son avis, sur le fait de faire bouger les choses ici sur l’Arche, mais David Miller n’était pas réellement de l’avis de son fils. Il y avait des inégalités et il fallait les accepter. C’était comme ça que ça marcher ici dans l’espace, et c’était la meilleure solution pour tous survivre. Même question pour le rationnement. Peu importe que des pauvres gens meurent dans leur lit, il ne fallait simplement pas gaspiller des médicaments pour des causes perdus, sans être sûr qu’il y avait beaucoup de chance de survie. Injuste. Tout ce monde était injuste, et hypocrite. Nathan se doutait bien que si c’était le chancelier qui était malade, il y aurait surement un passe-droit pour lui sauver la vie. Et cela à son sens, était simplement de l’hypocrisie.

En attendant, comme à son habitude il était parti se promener sur les stations lorsqu’il avait assisté à une scène. Deux gamins qui semblaient vouloir voler une petite fille qui ne devaient pas avoir plus d’une dizaine d’année. Nate aurait très bien pu continuer son chemin sans y faire plus attention. Après tout, il avait sans doute mieux à faire, il avait du temps pour aller voir Bryan, pour rigoler avec lui, pour discuter. Mais même s’il affectionnait chaque minute passé en la compagnie de son petit ami, il ne pouvait pas se résoudre à tourner le dos à une telle scène. Il devait intervenir pour combattre l’injustice à son échelle. Et c’est ce qu’il fut. De son physique, et sa voix impressionnante, il ordonna aux gamins de lâcher la petite tout de suite. Il leur fit très vite comprendre par la suite qu’ils pouvaient avoir de très gros problèmes. Le vol était puni sur l’Arche, et ils pouvaient peut-être finir dans la SkyBox avec un tel crime. Evidemment Nate avait joué la carte du bluff. Il n’aurait jamais appelé les gardes pour envoyer des enfants en prison. Mais la menace avait quand même eu le mérite de semer le doute dans l’esprit des garçons et les avait fait fuir. Nate avait ramassé le livre pour le tendre à la demoiselle, tout en lui demandant si elle allait bien.

Dans un premier temps, il n’eut pas de réponse. La petite attrapa le livre qu’il lui tendait et le rangea dans son sac. Sage décision, il fallait mieux mettre ce livre hors de portée avant qu’il ne lui apporte encore des ennuis. Puis la demoiselle sauta du banc, et le prit dans ses bras. Nate était un peu surpris sur le coup, mais décida de se baisser un peu pour être à sa hauteur. La petite le remercia vivement, en lui annonçant que tout allait mieux maintenant. Et cela fit décrocher un sourire sur le visage du jeune homme.

– Ça t’arrives souvent de te faire embêter par des petites brutes comme ceux-là ?

Demanda-t-il d’une voix douce, qui contrastait forcément avec le ton qu’il avait employé en présence des deux garçons. La petite était réellement jeune et mignonne. Et visiblement elle avait besoin d’un peu d’affection.

– Ne leur montre jamais que tu as peur, ou que tu es sur le point de craquer. Ils se délectent de ta détresse. Je suis sûr qu’il y a une petite guerrière au fond de toi. La prochaine fois, montre-leur qui tu es vraiment.

Annonça-t-il avec un sourire. Il marqua une courte pause avant de reprendre.

– Et si ça ne suffit pas, je ne serais jamais très loin, pour couvrir tes arrières.



© 2981 12289 0

_________________

awesome as you can't handle it

Who we are and who we need to be to survive are different things. If we need to die, I prefer to fight.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
PEUPLE DU CIELPrincesse Clandestine
PEUPLE DU CIEL
Princesse Clandestine

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 127
En savoir +

MessageSujet: Re: Sauvetage w/Nathan Miller   Jeu 18 Mai - 21:34


Sauvetage

Heureusement, ce genre de chose n'arrivait jamais. Autant dire que ça ne m'était jamais arrivé avant aujourd'hui. J'avais déjà beaucoup entendu parler de ces deux saligauds qui prenaient plaisir à martyriser et terroriser les plus petits comme moi. J'avais beau leur dire ce que je voulais, si mon sauveur n'était pas arrivé, j'aurais pu dire adieu à mon joli bracelet auquel je tenais tant... Tout était bien qui finissait bien. D'habitude, ça ne m'arrivait jamais car Alice était toujours là pour me récupérer. Mais là, elle commençait à vraiment tarder. M'avait-elle oubliée ? Pourtant, c'était notre habitude à la fin de chaque journée d'école. Elle m'attendait sur le banc où je m'étais assise et quand je sortais de classe, je prenais ma petite main dans la sienne et on rentrait dans notre bloc d'habitation. Simple et tranquille, on attendait ensuite que mes parents rentrent pour qu'elle puisse elle aussi prendre le chemin de son bloc.
Mais aujourd'hui, c'était bien différent. Je ne tenais pas la main d'Alice, j'étais dans les bras d'un garçon que je ne connaissais absolument pas mais à qui j'allais être éternellement reconnaissante ! Mais qu'est-ce que je pouvais bien faire pour le remercier ? Je n'en avais aucune idée. Alors c'était pour ça aussi que je lui avais fait un câlin. C'était pour le réconfort et le remerciement. J'avais toujours voulu être aventurière, être courageuse et ne pas avoir froid aux yeux. Mais je finissais toujours dans les bras de quelqu'un parce que j'avais trop peur. Ce n'était pas facile ce travail... Et puis, qu'y'avait-il à découvrir dans ce vieux tas de ferraille qu'était l'Arche ? Pas grand chose... Tout le monde connaissait déjà tout, y'avait rien à voir.
Sous mon geste, le garçon se baissa pour être à ma auteur et passa ses bras grands et forts autour de moi. En fermant les yeux, j'avais l'impression d'être contre Papa. Il était musclé et je me sentais en sécurité près de lui. Mon coeur reprenait enfin un rythme normal.
-Ça t’arrives souvent de te faire embêter par des petites brutes comme ceux-là ?
Sur ces mots, je desserrai un peu mon étreinte pour pouvoir le regarder. Il arborait un léger sourire et sa voix était aussi douce qu'un morceau de sucre. J'étais vraiment contente d'être avec lui, je me sentais bien et je n'avais plus peur du tout. Maman m'avait toujours dit que je ne devais pas parler aux gens que je connaissais pas. Je n'avais jamais vu la tête de ce garçon auparavant et en plus de discuter avec lui, je lui faisais un câlin. Elle aurait réellement de quoi me gronder... Mais sur le coup, je ne pensais pas faire une bêtise. Il avait vraiment l'air gentil, et moi j'avais eu peur. Alors tant pis si je ne le connaissais pas ! Pour une fois, j'oubliais un peu toutes ces règles qui m'étouffaient.
- Ne leur montre jamais que tu as peur, ou que tu es sur le point de craquer. Ils se délectent de ta détresse. Je suis sûr qu’il y a une petite guerrière au fond de toi. La prochaine fois, montre-leur qui tu es vraiment.
J'aimais beaucoup comment il parlait. Avec ces mots, je me sentais emplie d'un courage nouveau et de forces inconnues. En y réfléchissant, j'avais plein d'idées qui fusaient dans mon esprit sur comment j'aurais dû leur parler et agir ! Je regrettais de ne pas en avoir choisi l'une d'entre elles, elles étaient bien meilleures que ce que j'avais fait... Mais il avait raison car en tout aventurier se cachait une sorte de guerrier. Alors je lui souris aussi. Il m'avait fait peur quand il avait gronder les deux brutes, mais là, avec cette mimique rassurante qu'il arborait, je ne pouvais que me sentir rassurée.
- Et si ça ne suffit pas, je ne serais jamais très loin, pour couvrir tes arrières.
- C'est vrai ? lui répondis-je tout de suite
Mon sourire ne cessait de s'agrandir. Puis je décidai de répondre à ce qu'il m'avait demandé précédemment. Il s'inquiétait pour moi, alors je me devais bien de répondre à ses questions !
- C'est la première fois qu'ils viennent m'embêter. Mais tu as raison ! La prochaine fois, je ne me laisserais pas faire ! m'exclamai-je d'une voix pleine de motivation
Je déplaçai mes mains sur ses épaules puis reculai encore un peu. Je lui avais fait un câlin mais je ne voulais pas qu'il dure trop longtemps. Parce que mine de rien, je continuais de penser aux paroles de Maman qui trottaient dans ma mémoire... "Ne parle pas et ne t'approche pas des inconnus !" Mais où commençait la limite entre inconnu, connaissance et ami ? Encore une question que si je la posais, on allait me dire que j'étais trop petite pour comprendre...
- Dis, comment tu t'appelles ? m'enquis-je


CODE BY MAY

_________________


Lluvia Rosewood
La vie est une aventure audacieuse ou elle n'est rien

Merci Marcus pour le kit ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t306-le-petit-journal-de

avatar
MEMBRE DES 100Délinquant envoyé sur Terre
MEMBRE DES 100
Délinquant envoyé sur Terre

INFORMATIONS
Age : 21 Féminin Nb de Messages : 75
En savoir +

MessageSujet: Re: Sauvetage w/Nathan Miller   Ven 19 Mai - 18:55

Mission Sauvetage Express.Nathan n’avait plus vraiment l’habitude de côtoyer des enfants. Ici sur l’Arche, il y avait une politique d’enfant unique, alors personne ne pouvait avoir de petits frères ou de petites sœurs. C’était peu commun d’être entouré d’enfants beaucoup plus jeune. Pourtant, même s’il n’avait pas l’habitude, en voyant cette petite fille en détresse, il n’avait pas pu s’empêcher d’intervenir. Rester en retrait aurait été le choix le plus convenient et le plus rapide. Mais il n’était pas comme ça. Bryan comprendrait pourquoi il était en retard quand il lui raconterait ce qu’il s’était passé. En attendant, il était donc aller prêter main forte à cette petite princesse qui semblait être dans une mauvaise posture. Ce n’était pas que sa faute non plus, le jeu n’était pas juste du tout puisqu’ils étaient à deux contre un, et faisaient une bonne tête de plus qu’elle. Il fallait être un peu lâche pour s’attaquer à une petite comme ça. Mais Nate savait qu’il ne fallait pas se montrer trop dur envers les enfants. Après tout, ils étaient encore petits, et ne comprenaient surement pas encore les conséquences de leurs actes. Quand ils grandiront et prendront un peu en maturité, ils se rendront compte de ce qu’ils peuvent faire ou ne pas faire. Le fils du sergent avait décidé d’utiliser sa grosse voix pour impressionner les gamins, et leur montrer qu’il y avait toujours plus fort que soi. D’ailleurs, ils ne mirent pas beaucoup de temps à comprendre. Quand le jeune Miller eut fini son discours, ils étaient en train de déguerpir loin d’eux, laissant enfin la fillette tranquille. Au moins ces deux garnements la laisseront tranquille pour cette fin de journée. Très émotive et débordante d’affection, elle lui fit un câlin, visiblement pour le remercier de ce qu’il venait de faire pour elle.

Surpris puis touché par ce geste d’affection, le jeune homme lui rendit son accolade avant de lui demander si ça lui arrivait souvent de se faire embêter par des petites brutes comme ça. Il voulut lui donner quelques conseils, et lui conseilla donc de ne pas leur montrer quand elle avait peur. Il était sûr qu’elle était une petite guerrière au fond d’elle, et qu’elle aurait la force de leur montrer qui elle était vraiment. Mais elle n’avait plus de soucis à se faire, Nathan serait là pour surveiller ses arrières si jamais elle avait besoin. Elle lui demanda tout de suite après si ce qu’il disait était vrai. Ce qui décrocha un sourire à l’adolescent. Elle était mignonne, et son innocence était à craquer. Il se souvenait de lui-même à son âge. Il était tellement différent de la personne qu’il était actuellement. Elle avait encore le temps d’évoluer et de devenir plus forte, autant physiquement que mentalement. Elle souriait maintenant, visiblement rassuré par les paroles de son interlocuteur.

– Oui. Je viens souvent ici, maintenant je ferais un petit détour pour vérifier que tout se passe bien pour toi. Tu as ma parole.

Répondit-il très honnêtement. C’était étrange comme sensation, mais c’était comme s’il s’était lui-même donné une nouvelle mission. Maintenant que cette fillette n’était plus une inconnue, il ressentait comme un devoir de surveiller qu’elle aille bien, et qu’elle ne manque plus de rien.

Elle lui expliqua par la suite que c’était la première fois que ces petits garnements étaient venus l’embêter. Pleine de motivation, et de détermination, elle lui assura que la prochaine fois, elle ne se laisserait pas faire. Nate était content d’avoir réussi à redonner confiance en elle à la petite fille, il était sûr qu’elle saurait se débrouiller à l’avenir. Elle avait surement juste eu besoin que quelqu’un croit en elle, et lui rappelle qu’elle pouvait être forte, même si elle était une fille contre des garçons. Le sexe ne voulait rien dire dans tout ça. Puis finalement, se reculant un peu d’avantage, elle lui demanda comment il s’appelait.

– Nathan, mais tout le monde m’appelle Nate. Et toi, petite puce, comment tu t’appelles ?

Demanda-t-il avec un sourire.

– Tu veux que je te raccompagne chez toi ? De quelle station tu fais partie ?

© 2981 12289 0

_________________

awesome as you can't handle it

Who we are and who we need to be to survive are different things. If we need to die, I prefer to fight.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
PEUPLE DU CIELPrincesse Clandestine
PEUPLE DU CIEL
Princesse Clandestine

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 127
En savoir +

MessageSujet: Re: Sauvetage w/Nathan Miller   Mar 23 Mai - 0:43


Sauvetage

Je m'en rendais pas compte tout de suite, c'est Papa et Maman qui m'avaient expliqué lorsque je serais rentrée à la maison que j'avais eu chaud aux fesses ! Si mon sauveur n'était pas arrivé, je ne sais pas si j'aurais préféré donner mon bracelet ou le livre... Et dans les deux cas, c'était embêtant. Bien que le bijou avait pour moi une réelle valeur émotionnelle, ce n'était pas le cas de ce vieux bouquin, bien que j'adorais la matière dont il était le sujet. Il avait déjà passé dans bien des mains d'enfants et le perdre aurait vraiment embêté mes parents et moi-même... Parce qu'ils ne seraient vraiment pas été contents !
Mais là, tout de suite, honnêtement, je n'y pensais plus. Le coeur encore battant de cette folle situation, je regardais ce garçon avec un air héroïque. Oui, il était mon héros, vraiment. Il n'avait pas hésité à voler à mon secours... Je préférais les histoires de princesses, mais je ne pouvais pas oublier toutes les autres histoires de super-héros que Maman me racontait avant de dormir. En fait, j'aimais toutes les histoires un peu folles. Celles qui me faisaient rêver, celles qui me donnaient envie de vivre et de grandir pour accomplir toutes ces choses que ces héros faisaient. Mais sur l'Arche, qui étaient les héros ? Les gens de la garde, comme Papa ? Ou ceux du Conseil, que Maman et Papa critiquaient pourtant souvent sans que je ne comprenne réellement ? J'allais comprendre bien plus tard, qu'être un héros, ce n'était pas dû à son métier. On pouvait être garde, conseiller, maîtresse, ou juste étudiant comme ce jeune homme. Ce qui comptait étaient nos actes agis de manière totalement désintéressée dans le but d'aider quelqu'un. Aider de toutes sortes. Que ce soit pour les sortir d'une mauvaise situation, ou juste leur redonner leur sourire. Tant que l'action faisait le bien, aussi petit que soit le geste. A sept ans à peine, je ne pouvais pas décrocher la Lune à Jonathan qui me parlait tout le temps d'espace, je ne pouvais pas réaliser avec Alice tous les souhaits qu'elle me confiait, je ne pouvais pas passer plus de temps avec mes parents qui travaillaient trop. Mais ce jeune homme qui venait de m'aider, il m'inspirait. Pour lui, cet acte était certainement anodin.
Et je me sentais en sécurité contre son corps fort qui m'avait presque effrayé il y a quelques minutes de cela. Mais maintenant, c'était tout autre chose.
-Oui. Je viens souvent ici, maintenant je ferais un petit détour pour vérifier que tout se passe bien pour toi. Tu as ma parole.
Et suite à ces mots, un immense sourire se dessina sur mes lèvres. Voilà ce que c'était, être un héros. Donner le sourire, faire espérer, offrir sa confiance, aider délibérément. Je ne savais pas pourquoi et Maman me gronderait sûrement pour tout ça, mais ce garçon me donnait des ailes. Il avait tous les mots et tous les gestes qui étaient prêts à me remonter le moral et tout ce qui allait avec.
-Nathan, mais tout le monde m’appelle Nate. Et toi, petite puce, comment tu t’appelles ?
En plus, il me donnait des petits surnoms comme Maman et Papa. Ces petits surnoms qui me donnaient de l'importance et qui témoignait de l'affection qu'ils avaient pour moi. J'étais très attachée à eux. J'avais beaucoup d'amis, mais eux, c'était différent... C'était mon Papa et ma Maman, ceux qui me connaissaient par coeur, qui étaient prêts à tout pour moi et qui me faisaient croire en ce monde si beau qu'était l'Arche... Alors qu'il était en réalité qu'un cauchemars réel.
-Tu veux que je te raccompagne chez toi ? De quelle station tu fais partie ?
J'étais contente d'enfin connaître son prénom. Nathan. Ca lui allait vraiment bien ! C'était un prénom tout doux, chantant avec une sonorité en A comme dans le mien.
-Moi je m'appelle Lluvia ! prononçai-je fièrement
Et suite à sa deuxième question, je me reculai encore un peu de Nathan pour regarder dans les couloirs. Toujours aucun signe d'Alice... Combien de temps ça faisait que j'avais fini l'école maintenant ? Au moins vingt bonnes minutes... Où pouvait-elle bien être ? Ca lui arrivait parfois d'être en retard, parce que je savais qu'elle avait un peu la tête dans la lune et qu'elle ne voyait l'heure passer. Evidemment, on n'en parlait jamais à Papa et Maman, sinon, ils la gronderaient de me laisser ainsi toute seule... Dans ces cas-là, je commençais à prendre le chemin de la maison et elle m'y retrouvait. C'était peut-être ce que j'allais devoir faire aujourd'hui. Je connaissais la route, mais dans ces longs couloirs froids et métalliques qui faisaient d'étranges bruits, j'avais toujours un peu peur...
-J'habite ici dans la Station Arrow ! Normalement, il y a Alice qui vient me chercher... Tu la connais, Alice ? Elle est grande comme toi. Mais des fois elle oublie un peu, elle est un peu tête en l'air...
J'étais un peu gênée de lui dire que j'avais un peu peur de rentrer toute seule. Il m'avait dit qu'au fond, il était certain que j'étais une guerrière mais sur le coup, je n'en étais plus si sûre... Je baissai les yeux, un peu timide. J'aurais voulu me montrer forte comme lui, être un héros comme lui. Mais peut-être que j'étais encore trop petite pour ça.
-Comme elle n'a pas l'air de venir, je vais rentrer. Mais j'aime pas trop rentrer seule... Alors oui, ça te dérangerait pas que tu me raccompagnes, au moins un petit bout ?


CODE BY MAY

_________________


Lluvia Rosewood
La vie est une aventure audacieuse ou elle n'est rien

Merci Marcus pour le kit ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t306-le-petit-journal-de

avatar
MEMBRE DES 100Délinquant envoyé sur Terre
MEMBRE DES 100
Délinquant envoyé sur Terre

INFORMATIONS
Age : 21 Féminin Nb de Messages : 75
En savoir +

MessageSujet: Re: Sauvetage w/Nathan Miller   Mer 24 Mai - 15:39

Mission Sauvetage Express.Nathan avait été finalement bien inspiré de passer pour ce chemin pour aller voir Bryan. Car sans cela, la petite fille aurait été toute seule face à ces garçons. Elle n’aurait peut-être pas réussi à se défendre toute seule et aurait perdu l’un de ses biens. Les livres d’école, n’étaient en soit, pas très précieux pour les élèves. Mais en réalité, ils se rendaient vite compte qu’en perdre un pouvait être très compliqué. Ils devaient évidemment le payer, et c’était souvent très cher. Ici, sur l’espace, ils se servaient de livres vieux de presque un siècle qui étaient irremplaçable. Au moins, aujourd’hui, la petite n’aurait pas de problèmes avec cela. Tout était bien qui finissait bien. Grâce au jeune Miller, elle avait récupéré le livre, et était désormais débarrassé de ses camarades. Le garçon aurait pu l’abandonner ici une fois qu’il avait réalisé sa bonne action. Mais étrangement, il avait eu envie de rester un peu pour discuter avec elle, et la rebooster un peu. On avait tous besoin de quelqu’un qui nous fasse sentir meilleur, qui nous dise qu’on est fort et qu’on peut s’en sortir. Nate faisait cela pour la petite Lluvia aujourd’hui. Au fur et à mesure de la conversation, elle semblait d’ailleurs se sentir de mieux en mieux. Plus en confiance, moins timide, et c’était une belle réussite pour l’adolescent.

Quand il avait son âge, il n’était pas du tout comme cela. A vrai dire, il avait de l’embonpoint, et se faisait souvent moquer par ses camarades. Rajouté à cela, il était un petit intello. Les autres enfants n’avaient pas forcément été très tendre avec lui, et c’était sans doute de là que venait sa force. Il avait puisé dans les moqueries pour se construire une carapace. A seize ans, il était maintenant un grand jeune homme, mince et musclé, le genre de garçon à qui on ne cherche pas des noises pour rien. Il avait grandement évolué. Et Lluvia avait elle aussi du chemin à faire avant de devenir cette femme superbe qu’elle serait. Nathan suivrait surement son parcours d’un œil. Il était curieux de savoir ce qu’elle allait devenir.

Nathan continua donc sa discussion avec la petite demoiselle, et lui demanda dans un premier temps si elle venait souvent ici. Il lui donna ensuite son prénom. Parce qu’après tout, ils pouvaient bien connaître l’un et l’autre un détail important. La petite s’appelait donc Lluvia. Nate trouvait cela très jolie même s’il n’avait jamais entendu ce prénom auparavant. C’était original, et plein de fraicheur. Du moins, c’était comme ça qu’il le voyait.

– C’est très mignon, et ça te va très bien.

Répondit le garçon avec un sourire. Nathan lui demanda par la suite si elle voulait qu’il la ramène chez elle. Il n’avait pas réellement envie de la laisser toute seule maintenant, surtout que si les garçons n’étaient pas loin, ils pouvaient toujours revenir l’embêter une fois qu’il serait parti. Etrangement, il se sentait un peu responsable de la petite fille maintenant qu’il l’avait aidé. Et il ne serait surement pas tranquille tant qu’elle ne serait pas avec quelqu’un ou chez elle. Bryan devait déjà l’attendre, mais ce n’était pas très grave, il comprendrait surement le retard de son petit ami quand celui-ci lui expliquerait plus tard. Il observa la demoiselle. Elle était en train de regarder dans les couloirs comme si elle cherchait quelqu’un. Sa maman ou son papa devaient peut-être venir la chercher et ils avaient eu un empêchement ? Nathan ne savait pas réellement ce qui se passait ou les habitudes de la petite, mais il resterait avec elle, elle n’avait pas à avoir peur.

Elle lui apprit enfin qu’elle habitait dans la Station Arrow, donc exactement là où ils se trouvaient. Au moins, ce n’était pas très loin. Nate connaissait assez bien cette station, pour la simple et bonne raison que c’était ici que les gardes étaient formés. Son père lui avait aussi raconté que c’était ici que l’Arche entreposait toutes les armes qu’ils avaient récupérés sur Terre avant de venir dans l’Espace. Nate n’avait jamais vu cet endroit, mais il était curieux de voir toutes les armes qui se cachaient ici. Il n’en aurait sans doute jamais l’occasion, pourtant. Une certaine Alice devant venir la chercher.

– Je fais partie de la station Alpha, moi. Euh … Alice ? Non ça ne me dit rien. Comment peut-elle oublier une petite princesse comme toi ?

Répondit-il en souriant. Mais cette fameuse fille qui devait venir la chercher et s’occuper d’elle n’était visiblement pas là. Lluvia lui avoua qu’elle n’aimait pas réellement rentrer toute seule, alors elle voulait bien que Nate la raccompagne.

– Je viens avec toi, ne t’inquiète pas.

Annonça-t-il alors qu’ils commencèrent à marcher.

– Tu as déjà une petite idée de ton futur métier sur l’Arche ?


© 2981 12289 0

_________________

awesome as you can't handle it

Who we are and who we need to be to survive are different things. If we need to die, I prefer to fight.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
PEUPLE DU CIELPrincesse Clandestine
PEUPLE DU CIEL
Princesse Clandestine

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 127
En savoir +

MessageSujet: Re: Sauvetage w/Nathan Miller   Lun 29 Mai - 22:07


Sauvetage

J'étais heureuse. Tous mes soucis s'étaient envolés en sa présence. Il me faisait rire, il me faisait oublier la peur que j'avais pu ressentir quelques instants plus tard. C'était le pouvoir de super-héros de Nathan, celui de faire passer à autre chose, de voir au-delà de nos peurs. On avait tous nos instants d'incertitudes, de frayeur et de solitude. Il fallait juste trouver la personne qui avait ce pouvoir sur nous-même. Nathan avait réussi à me redonner confiance et la prochaine fois, je vais lui promettre, je ne me laisserais pas faire. De un parce qu'il m'avait prouvé que je pouvais le faire et de deux, parce que je saurais qu'il sera toujours dans mon dos à surveiller qu'ils ne m'embêtent plus.
-C’est très mignon, et ça te va très bien.
Je lui souris à ce compliment. Il y avait plein de mes amis dans ma classe qui n'aimaient par leur prénom. Ils faisaient sans cesse des discussions interminables sur le prénom qui leur aurait réellement plu. Mais moi, j'aimais mon prénom. Mes parents l'avaient choisi avec plaisir, avec ardeur, en sachant qu'il m'irait bien avant même de me voir. Je respectais ce choix et en aucun cas je n'aurais souhaité le changer. Au contraire, mon prénom me fascinait. Il voulait dire "pluie" dans une langue quasiment disparue de l'ancien monde. La pluie. C'était un concept bien étranger des gens de l'Arche. Je n'avais aucune idée à quoi ça pouvait bien ressembler. A l'école, on avait appris que c'était de l'eau qui tombait du ciel. C'était bizarre. Depuis quand des choses tombaient du ciel ? Il y avait quelque chose, je n'avais pas très bien compris, avec les nuages. Ceux-là, je les voyais quand je regardais la Terre depuis l'espace ! Ces immenses tâches blanches. Papa m'avait expliqué que c'était comme des grosses éponges qu'on pressait au-dessus de nos têtes, et de l'eau en coulait. C'était la pluie. J'aimerais tant voir la pluie. Savoir ce que ça faisait. C'était sûrement comme prendre une douche après tout non ? Mais est-ce qu'elle était froide ou chaude cette eau ? Je ne voulais pas quitter ce monde sans découvrir la pluie, sans découvrir à quoi se résumait réellement ma vie, portant un prénom d'un concept que je ne connaîtrais jamais.
-Je fais partie de la station Alpha, moi. Euh … Alice ? Non ça ne me dit rien. Comment peut-elle oublier une petite princesse comme toi ?
C'est vrai que s'il n'habitait pas dans la même station que nous, ça aurait été fou s'il avait eu l'occasion de la rencontrer. Mais Alice était tellement géniale, aventureuse et tout, je savais qu'en réalité elle me cachait beaucoup de choses. Qu'elle ne faisait des trucs pas très bien, que parfois, elle risquait même certainement sa vie... Je le sentais, mais elle ne m'en parlait pas. Et Nate alors, que faisait-il ici au milieu de la Station Arrow ? C'était bien loin de chez lui... C'était rare, pour moi, d'aller visiter d'autres stations. On devait les apprendre par coeur à l'école, mais la plupart d'entre nous ne nous y étions jamais rendus.
-Je viens avec toi, ne t’inquiète pas.
J'étais rassurée qu'il accepte ma demande. Ca m'embêtait un peu de lui demander ça. Il avait sûrement bien des choses à faire... Quand je voyais la vie d'Alice bien remplie, je me demandais si tous les adolescents étaient comme ça. S'ils ne cessaient de courir partout, cherchant à rattraper le temps perdu. Moi j'avais mon petit train de vie tranquille, j'avais bien du temps à tuer... Heureusement que j'avais des amis pour m'occuper. Ces jours passaient bien plus vite.
Souriante, je me séparai de lui pour prendre mon sac à dos. J'enfilai les deux anses sur mes épaules. J'étais prête à retourner à la maison. Tant pis pour Alice. Elle nous croisera en chemin et sinon, voyant que je ne serais plus là, elle pensera forcément que j'étais rentrée seule et me retrouvera à la maison.
-Merci beaucoup ! lui lançai-je en premier. Je ne sais pas, elle a beaucoup de choses à faire... C'est rare qu'elle m'oublie, mais ça arrive. Je ne lui en veux pas, je l'adore Alice !
J'aurais pu tout lui dire, tout lui raconter. Ma petite vie, voguant sur un fleuve paisible, aimée de mes parents, aimée par mes amis, aimée par les grands qui me faisaient rêver et me racontant de merveilleuses histoires. J'avais de la chance, je le savais. Il y avait quelques enfants dans ma classe qui n'avait plus de Maman ou de Papa... Certains avaient eu des maladies, ou d'autres avaient brisé les règles et ils avaient juste disparus... On n'en parlait jamais. Je discutais jamais de ça avec eux, et je ne leur parlais jamais des bons moments que je vivais avec mes parents. J'avais peur de leur faire de la peine... J'aimais tellement Maman et Papa que je ne pouvais pas m'imaginer vivre sans eux. Comment certains le pouvaient ? C'était tellement triste.
Alors que je menais la marcher, commençant à déambuler dans les couloirs, Nate me posa une question qui avait le don de m'inspirer.
-Tu as déjà une petite idée de ton futur métier sur l’Arche ?
Je lui jetai un regard fier. Bien sûr que j'avais une idée. Mais était-il vraiment réalisable ? Non. Papa et Maman ne cessaient de me le dire... Pourtant, je ne pouvais m'enlever cette idée de la tête.
- Ho oui ! Mon rêve, c'est d'être aventurière. De découvrir des nouvelles choses. Mais sur l'Arche, il n'y a rien à découvrir... Pas vrai ? Papa et Maman ne cessent de me le répéter... Ils disent que je suis encore dans ma bulle. Et finalement, j'aimerais bien y rester. Là, je peux rêver comme je veux au moins ! Il n'y avaient pas que mes parents qui me le répétaient d'ailleurs. Leurs amis, ma maîtresse, tous les adultes que je connaissais. Et toi Nate ? Tu voudrais faire quoi comme métier ?



CODE BY MAY

_________________


Lluvia Rosewood
La vie est une aventure audacieuse ou elle n'est rien

Merci Marcus pour le kit ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t306-le-petit-journal-de

avatar
MEMBRE DES 100Délinquant envoyé sur Terre
MEMBRE DES 100
Délinquant envoyé sur Terre

INFORMATIONS
Age : 21 Féminin Nb de Messages : 75
En savoir +

MessageSujet: Re: Sauvetage w/Nathan Miller   Mar 30 Mai - 3:21

Mission Sauvetage Express.Cette petite poupée était vraiment irrésistible. Son petit teint de porcelaine, et ce petit sourire malicieux avait réellement touché Nathan. Il n’avait pas l’habitude de côtoyer des enfants. Il n’était pas le genre de garçon à faire du baby-sitting ou bien à parler avec des petits qu’il croisait sur l’Arche. Et pourtant, il avait décidé d’intervenir dans cette querelle de petits. Parce qu’il n’aimait pas l’injustice, et encore moins le vol. Ces deux garçons avaient compris la leçon, du moins Nathan l’espérait grandement. Ces prochains jours, il allait vivement s’assurer qu’une telle chose n’allait pas recommencer. Il se promenait beaucoup sur l’Arche, alors un petit détour par cet endroit chaque jour à la même heure n’allait pas réellement le retarder. Nate ne comprenait pas réellement l’intérêt de s’en prendre à plus petit que soit. Qu’est-ce que ressentait ces gosses quand ils faisaient presque pleurer une petite, est-ce qu’ils y prenaient du plaisir ? Etait-ce un jeu pour eux ? C’était compliqué à dire. Et c’était surtout dangereux qu’ils soient comme cela à leur âge. Ils avaient le temps de grandir, certes, mais dans un endroit où tout comportement déviant est puni par la loi, ce n’était pas de bon augure.

L’important était quand même la petite fille qui n’avait rien demandé à personne. Elle attendait que quelqu’un vienne la chercher et n’avait surement pas voulu se retrouver au milieu d’un confit. Pour autant, même si elle avait sans doute eu très peu, Nate était venu à son secours, et elle était maintenant en sécurité avec lui, et avec toutes ses affaires. Le jeune Miller lui avait même proposé de la raccompagner chez elle. Après tout, il n’allait pas la laisser toute seule dans les couloirs de l’Arche. On ne savait jamais ce qui pouvait arriver. Il se sentirait mieux en la sachant chez elle, loin des petits fauteurs de troubles. Et elle était contente de cette attention, puisqu’elle avait eu l’air un peu nerveuse à l’idée de rentrer toute seule chez elle. Elle n’avait pas de soucis à se faire. Nate était avec elle maintenant, et il n’avait pas l’intention de la lâcher. Il ne se prenait pas pour un super-héros, ou pour un justicier, loin de là. Mais il avait de l’empathie, et sentait maintenant presque responsable de cette petite qu’on lui avait mis sur son chemin. L’histoire avec la petite Lluvia n’était pas fini. Il savait qu’il allait la revoir. Et il en avait envie. Il voulait voir cette petite évoluer, grandir et s’épanouir sur l’Arche. Si elle avait besoin de lui un jour, il serait là pour elle. Elle n’avait plus à avoir peur de personne. Tant que Nathan était là, il ne lui arriverait rien.

*Fais attention à pas faire toi-même trop de bêtises alors.*

La jeune fille qui devait venir la chercher s’appelait Alice. Nathan avait beau chercher dans sa mémoire, il n’arrivait pas à se souvenir d’une fille de son âge qui s’appelait comme ça. Ce n’était sans doute pas très étonnant. Ils ne devaient pas faire partis de la même station et n’avaient pas dû se croiser auparavant. Le jeune homme trouvait cela étrange que cette jeune femme ait pu oublier une petite fille aussi facilement, et qu’elle l’ait laissé livrer à elle-même toute seule dans des grands couloirs de l’Arche. Elle devait se montrer plus prudente, s’occuper d’un enfant était quand même une grande responsabilité qu’elle ne devait pas prendre à la légère.

– Bon si ça n’arrive pas souvent, c’est une bonne chose. Il ne faudrait pas qu’il t’arrive quelque chose à cause de l’insouciance des grandes personnes.

Répondit le jeune Miller d’une voix douce. Il ne voulait pas que la petite croie qu’il était énervé face à l’attitude de sa baby-sitter. Il ne l’était pas réellement, mais cette fameuse Alice avait quand même de la chance que Nate ait été là, sinon la pauvre petite aurait réellement passé un mauvais moment, et elle serait arrivé trop tard pour lui venir en aide

Ainsi pour changer de sujet, le garçon lui demanda si elle avait une idée de son futur métier sur l’Arche. C’était un sujet de discussion banale mais finalement intéressant à aborder avec une enfant de l’âge de Lluvia. Puis le retour jusqu’à sa box irait beaucoup plus vite comme cela. Nate écouta la demoiselle lui répondre qu’elle avait bien une idée en tête. Quand elle commença à en parler, le garçon vit son visage s’illuminer. Ce qui lui donna immédiatement le sourire. Les rêves d’un enfant étaient beaux et touchants à entendre. Lluvia voulait être une aventurière. Ce n’était pas quelque chose de commun, surtout sur l’Arche. Et visiblement ses parents avaient déjà essayé de limiter ses désirs, en lui disant qu’il n’y avait pas grand-chose à découvrir ici. Bon pour le coup, ils n’avaient pas tout à fait tord surement.

– Sur l’Arche non. Mais qui sait, peut-être qu’un jour, ils enverront des gens sur la lune, et là-bas tu pourras peut-être jouer les aventurières.

Annonça le garçon avec un sourire. Bon ce n’était surement pas dans les projets de l’Arche, Nathan le savait bien. Mais il n’avait pas envie de détruire tous les rêves de cette petite. C’était important d’avoir des rêves à cet âge. Elle grandirait bien assez vite. D’ailleurs elle lui retourna très vite la question en lui demandant ce qu’il voudrait faire comme métier.

– Mon père voudrait que je suive ses traces en devenant un garde de l’Arche. Mais … Je ne suis pas sûr d’en avoir réellement envie.

Petite pause pour réfléchir.

– Je voudrais faire quelque chose qui aide les gens, mais je ne sais pas réellement quoi au final.

La pauvre petite n’allait peut-être pas tout comprendre à ce qu’il était en train de lui dire. Nate était un peu paumé par rapport à son avenir, et finalement n’avait pas un métier rêvé.

© 2981 12289 0

_________________

awesome as you can't handle it

Who we are and who we need to be to survive are different things. If we need to die, I prefer to fight.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
PEUPLE DU CIELPrincesse Clandestine
PEUPLE DU CIEL
Princesse Clandestine

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 127
En savoir +

MessageSujet: Re: Sauvetage w/Nathan Miller   Dim 4 Juin - 11:09


Sauvetage

On marchait dans les couloirs, d'un pas calme et tranquille. J'adorais faire de nouvelles rencontres et je n'aimais pas les abréger. Ma curiosité me poussait à vouloir en savoir plus sur ce Nathan qui m'avait beaucoup aidé. J'aurais aimé voulu connaître sa vie, ses rêves, si son imagination était aussi poussée que celle d'Alice ou de Jon qui pouvaient me raconter des histoires toute une nuit sans être jamais à cours d'idée. Et j'aimais aussi le fait qu'il s'intéresse à moi. A mes rêves, au métier que je voulais faire plus tard. Je n'avais pas d'autres idées quoi faire, car aventurière, c'était vraiment ce que je voulais faire. Alors j'étais bien embêtée... Mais Papa et Maman me disaient que les idées me viendrait avec le temps, qu'en grandissant je deviendrai plus sage et que j'apprendrai à mettre mes rêves de côté. Et d'ailleurs, je trouvais ça bien triste... Pourquoi ne pouvait-on simplement pas laisser place aux rêves de chacun sur l'Arche ? Est-ce que c'était différent, sur Terre ? Est-ce qu'on pouvait se permettre de rêver là-bas ? Pouvait-on y faire ce qu'on voulait ? Rares n'étaient pas les fois où je me posais devant un hublot, fixant cette planète bleue, si belle, en m'imaginant tout ce qu'on pourrait y faire. Toutes les terres à découvrir.
-Sur l’Arche non. Mais qui sait, peut-être qu’un jour, ils enverront des gens sur la lune, et là-bas tu pourras peut-être jouer les aventurières.
Je croyais que sa phrase allait être aussi monotone que ce que pouvait me raconter parfois mes parents. Il n'y a rien à découvrir ici, puisque tout a été créé par les hommes, ce qui n'est pas le cas de la Terre. Mais en réalité non, il était parvenu à conclure sa phrase parfaitement et réussit de ce fait à me faire sourire. Ho oui, la Lune ! Elle aussi était si belle ! Bien que plus uniforme, elle n'avait pas toutes les couleurs de la Terre, elle devait elle aussi recueillir son lot de mystères et de lieux à découvrir. En plus, nous en étions si proche de cet astre ! Elle ne demandait qu'à être découverte... Peut-être par moi-même, un jour ?
En revanche, sa réponse à cette même question semblait bien plus triste que la mienne.
-Mon père voudrait que je suive ses traces en devenant un garde de l’Arche. Mais … Je ne suis pas sûr d’en avoir réellement envie.
Garde ? Mais c'était le métier de Papa ! Je pouvais comprendre que ce n'était pas le métier rêvé de faire tout le temps la police sur l'Arche. Il ne me parlait pas souvent de son travail, il me disait que j'étais encore trop petite pour qu'il m'en parle dans tous ses détails. Je ne voyais peut-être pas le métier de l'intérieur, mais je le voyais de l'extérieur. Et de ce fait, Papa avait des horaires compliqués et il y avait des périodes où je ne le voyais pas beaucoup.
-Je voudrais faire quelque chose qui aide les gens, mais je ne sais pas réellement quoi au final.
Continuant de suivre ses pas, je levais mon regard vers lui, mes mains bien accrochées à mon sac d'école. Il était bien plus grand que moi. Et il avait déjà des muscles, un peu comme Papa. Il devait sûrement écouter le sien en prenant déjà des cours pour être garde, même si ce n'était pas réellement ce qu'il voulait. D'après ce que j'avais cru comprendre maintes fois, on n'a pas vraiment le choix de notre métier de rêve sur l'Arche... Ils n'étaient pas très variés. Peut-être qu'il ne fallait pas se focaliser sur le métier, mais sur tout ce qu'on peut faire autour de ses horaires de travail ? Les services, les amis, sa famille... Il fallait savoir saisir le meilleur dans sa vie.
-Mon Papa est garde sur l'Arche. Il ne me parle pas souvent de son métier, mais par contre, il n'est pas souvent à la maison... C'est dur des fois, lui confiai-je. Tu m'as aidé aujourd'hui ! Moi je pense qu'on a pas besoin d'un métier qui nous fasse rêver, mais qu'on puisse faire ce dont on rêve et ce qu'on aime en dehors de ça, comme tu l'as fait aujourd'hui avec moi !

CODE BY MAY

_________________


Lluvia Rosewood
La vie est une aventure audacieuse ou elle n'est rien

Merci Marcus pour le kit ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t306-le-petit-journal-de

avatar
MEMBRE DES 100Délinquant envoyé sur Terre
MEMBRE DES 100
Délinquant envoyé sur Terre

INFORMATIONS
Age : 21 Féminin Nb de Messages : 75
En savoir +

MessageSujet: Re: Sauvetage w/Nathan Miller   Lun 3 Juil - 17:51

Mission Sauvetage Express.Nathan avait donc rencontré cette petite demoiselle tout à fait par hasard. Et heureusement qu’il était passé par là sinon elle aurait été vraiment mal face à ses deux agresseurs. Nathan ne comprenait pas pourquoi les enfants devaient sans cesse s’en prendre à plus petit que soit. Surtout qu’elle était vraiment adorable, comment pouvait-on avoir envie de lui faire du mal. Pour le coup, l’adolescent ne comprenait pas. Encore des injustices auxquelles il avait définitivement du mal à se faire. Mais elle n’avait plus de soucis à se faire maintenant, puisqu’il était avec elle. Il prendrait du temps maintenant pour passer la voir, et pour s’assurer qu’elle aille bien. C’était comme si un petit lien s’était formé entre eux à cause de cette mésaventure, et il se sentait responsable de cette petite fille qu’il ne connaissait à peine.

Ils avaient commencé à discuter sur le chemin de la maison. Nathan s’intéressait à la petite demoiselle, en lui demandant ce qu’elle voulait faire plus tard. Son rêve était d’être une aventurière. Mais on lui avait déjà fait quelques réflexions sur l’impossibilité de le réaliser. Nate ne voulait pas penser négativement. Elle était encore tellement jeune, et cela ne faisait de mal à personne que de rêver un peu à une vie passionnante, faite de pleins d’aventures. Il voulait qu’elle ne laisse pas tomber aussi facilement. Après tout, le temps qu’elle grandisse peut-être qu’elle pourrait le réaliser. Si la colonisation de planètes n’était pas à l’ordre du jour, peut-être que d’ici une dizaine d’années, ils allaient envoyer des gens sur la lune. Ou pourquoi pas sur une autre planète, histoire de faire des tests et de découvrir s’ils pouvaient en coloniser une autre, en attendant que la terre ne soit plus irradiée de façon mortelle. Il y avait tellement de possibilité, et le futur était tellement imprécis, qu’elle pouvait s’imaginer pleins de choses. C’était très sain d’ailleurs. Lui n’avait pas vraiment d’idée de ce qu’il voulait vraiment faire. Pour le moment, il était bien parti pour suivre les traces de son père en devenant un garde sur l’arche. C’était un métier comme un autre. Un métier qui apportait la sécurité et une place importante au niveau de la colonie, mais est-ce que cela aidait vraiment les gens ? Et Nate était-il vraiment en position pour en devenir un ? Avec ce qu’il faisait : voler, il pouvait lui-même être arrêté par les gardes. Ce n’était pas un comportement exemplaire pour en devenir un.

Ce qu’il voulait faire : quelque chose qui aide les gens. Il voulait apporter son aide, réduire cette injustice, et augmenter la qualité de vie des Archéens. Et pas seulement ceux des quartiers favorisés, dont il faisait lui-même parti. Mais c’était un doux rêve, plus facile à penser qu’à mettre en œuvre au final. Parler de cela avec la petite fille était étrange mais dans un même temps, elle était une enfant, elle voyait donc tout cela avec une certaine innocence qui faisait du bien au jeune adulte qu’il était en train de devenir. Elle lui apprit que son père était également un garde, mais qu’il ne lui parlait pas souvent de son métier. Elle lui donna son avis sur ses propres paroles, et réussit à lui faire décrocher un petit sourire en coin.

– Il te manque parfois ? Mon père n’était pas souvent à la maison aussi quand j’avais ton âge, d’ailleurs c’est pour ça que j’ai commencé à me balader dans les différentes stations, j’avais envie de découvrir le monde autour de moi.

Lui confia-t-il. Cela sonnait un peu comme un aventurier. Elle pourrait faire de même si cela était vraiment son rêve, même s’il préférait qu’elle soit accompagnée par quelqu’un si elle se risquait à se promenait seule dans les stations. Ce n’était pas vraiment sûr pour une petite fille de son âge.

– Tu n’as pas totalement tort. On peut aider les gens à différents niveaux. Mais au final c’est dur de faire bouger réellement les choses. J’aimerais qu’il y ait plus d’égalité et de justice entre tous les habitants de l’Arche.

Quel doux rêve. Nathan était surement naïf de croire qu’une telle chose puisse arriver un jour. Il y aurait toujours des riches et des pauvres, des puissants et des faibles …

© 2981 12289 0

_________________

awesome as you can't handle it

Who we are and who we need to be to survive are different things. If we need to die, I prefer to fight.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
PEUPLE DU CIELPrincesse Clandestine
PEUPLE DU CIEL
Princesse Clandestine

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 127
En savoir +

MessageSujet: Re: Sauvetage w/Nathan Miller   Hier à 22:44


Sauvetage

Plus nous avancions, plus je commençais à reconnaître les couloirs qui m'entouraient. Ils me devenaient de plus en plus familier. Bien que le chemin de l'école était ancré bien profondément dans ma mémoire, j'appréciais toujours retrouver la douce odeur familière de notre box qui s'approchait. Retrouver ma chambre, cet endroit réconfortant où Maman et Papa venaient me bercer tous les soirs, où Alice et Jonathan me racontaient des histoires à dormir debout. La salle commune où je passais beaucoup de temps avec mes parents, à table, à nous raconter nos journées. Elles étaient si banales... Dans l'Espace, tout semblait monotone, gris, futile. Il ne se passait jamais rien d'extravagant, à part les notes que je faisais à l'école ou une dernière bêtise inédite que Papa avait dû arrêter. Mais ce soir-là, je savais que j'aurais quelque chose à leur raconter. Quelque chose qui comptait beaucoup pour moi, car il s'agissait d'une nouvelle rencontre. Elle avait d'abord si mal commencée, à cause d'une situation tellement horrible. Puis tout était devenu mieux. Plus rassurant, chaleureux, coloré. Après quelques instants je m'étais senti bien à nouveau, je discutais avec ce jeune homme comme si je le connaissais depuis des années. Je ne savais pas vraiment quoi faire pour le remercier, alors je me disais qu'on pouvait apprendre à se connaître, c'était déjà pas si mal. Alors on se livrait, l'un à l'autre, sur des sujets du quotidiens, banals, mais qui aidaient à comprendre l'autre. Et ce Nathan me plaisait, je devais l'avouer. Il était très gentil avec moi, protecteur et curieux. Je savais que j'allais pouvoir compter sur lui désormais.
Quand il me demanda si, parfois, Papa me manquait, j'hochai timidement la tête, baissant les yeux en fixant le sol métallique qui défilait sous nos pas. Heureusement, il arrivait toujours à trouver des bons horaires, pour faire de sorte que je le vois toujours au moins une fois par jour. Si je passais une journée sans le voir, j'avais l'impression qu'elle était incomplète, qu'il manquait quelque chose pour que ce jour écoulé soit beau, à ranger dans mes doux souvenirs d'enfant. J'aimais mes parents plus que tout. Tous les trois, notre petite famille, nous étions très fusionnels. Nous nous entendions tous très bien et nous donnions beaucoup d'amour. Ils étaient compréhensifs envers moi, qui était une petite fille rêveuse, et moi je me contentais de ne pas poser trop de questions quand au monde des grands. Car quand je le faisais, souvent ils me disaient "profite de ton enfance chérie, tu grandiras bien assez vite." Alors même si du coup je ne comprenais pas grand chose quand ils parlaient, je me disais que ce n'était pas si grave. Qu'un jour je comprendrais et que ce jour-là, je serais grande.
Justement, j'écoutai Nathan quand il me parla des injustices qui régnaient sur l'Arche, qu'il espérait qu'un jour nous puissions tous être égaux. Là, je ne compris pas tout. Car moi, je n'avais connu ni la richesse, ni la misère. Nous étions dans une classe moyenne, nous vivions bien. Alors je ne comprenais pas de quoi il parlait. Une discussion de grands... Bien que lui n'était pas aussi grand que mes parents. Ca me rassura dans un sens, de savoir que je n'allais pas avoir besoin d'être aussi grande que Maman pour comprendre. Être grande comme Nate allait suffire.
Enfin, je m'arrêtai face à une porte close. La porte de notre appartement. Le chemin était passé bien vite en discutant ainsi avec lui. En fin de compte, ça passait toujours vite, sauf quand j'étais toute seule. Avec Alice, c'était la même chose, nous avions toujours tellement de choses à nous raconter.
-On est arrivé ! m'exclamai-je
J'ouvris mon sac à dos avec mes précieuses affaires à l'intérieur, à la recherche du pass qui allait me permettre d'ouvrir la porte. Je remuais toutes mes affaires et finis par le retrouver entre deux pages d'un des livres que j'avais failli me faire dérober. Heureusement que Nate était intervenu, je n'aurais pas même pu rentrer chez moi. Refermant mon sac, je me tournai à nouveau vers mon nouvel ami, arborant un sourire béat aux lèvres. Un sourire d'enfant heureux, tout simplement. Parfois, c'était tout ce qu'il fallait au monde pour qu'il paraisse un peu plus beau, un peu plus lumineux.
-Merci pour tout Nathan ! Je me rapprochai de lui et, serrant ma carte entre mes petits doigts, je vins l'étreindre dans un doux câlin. J'espère qu'on se reverra vite.

CODE BY MAY

_________________


Lluvia Rosewood
La vie est une aventure audacieuse ou elle n'est rien

Merci Marcus pour le kit ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t306-le-petit-journal-de

Contenu sponsorisé

INFORMATIONS
En savoir +

MessageSujet: Re: Sauvetage w/Nathan Miller   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sauvetage w/Nathan Miller
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sauvetage w/Nathan Miller
» Appel aux dons sauvetage canichous Refuge de Fontorbe
» 1- Marissa Miller VS Maryse Ouellet
» Mado fem Lhassa-apso 9a sauvetage
» BESOIN D'AIDE POUR UN SAUVETAGE DE 21 CHIENS DE CEUTA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The 100 : New Earth :: 
₪ L'ESPACE ₪
 :: 
L'Arche
 :: Les Couloirs
-
Sauter vers: