AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Relique w/ Costia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
PEUPLE DES ARBRESCommandante des Natifs
PEUPLE DES ARBRES
Commandante des Natifs

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 1061
En savoir +

MessageSujet: Relique w/ Costia   Lun 5 Juin - 16:39

ReliqueLexa & CostiaI am not the only traveler who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again. Take me back to the night we met.
(Add it up → Shawn Mendes)
Polis, 2149
J'emprunte les escaliers de l'immense tour de Polis. Le soleil vient de se coucher, les ténèbres enveloppent désormais notre monde. Ce fut une longue journée, avec beaucoup de devoirs et de problèmes à régler. Comme chaque jour. Et parfois, j'aurais aimé que tu puisses être encore là. A m'attendre après ces rudes jours, dans la chambre, comme tu le faisais autrefois. Je sais que je ne t'accordais pas tout le temps qu'une femme comme toi méritait. Mais tu l'acceptais, tu comprenais, qu'aimer la Commandante n'aurait pas été une chose facile. Néanmoins, tu restais. Et chaque soir, en allant me coucher, je te retrouvais. Je retrouvais ta chaleur réconfortante, ton souffle chaud, ta présence qui m'englobait dans une bulle de bonheur. Le bonheur des fins de journées où enfin nous pouvions nous retrouver. Je me souviens pourtant de cette terrible soirée où malheureusement, tu n'avais pas été là, à notre rendez-vous nocturne. Cette nuit fut gravée dans ma mémoire. Et pourtant, Dieu sait que j'aimerais oublier.
Je m'arrête dans les escaliers. Je jette un oeil à l'extérieur, par la fenêtre et mon regard se balade sur les rues en contrebas, éclairées par les torches qui viennent d'être allumées. Il se stoppe pourtant sur la rue principale, celle où se trouve le marché. La rue normalement la plus prisée, mais là, sous la lumière de la lune, elle était déserte. Je fermai alors les yeux, un vent de mélancolie soufflant à mon oreille, m'amenant doucement une vieille relique que je prends moi-même comme un trésor. Comme tous les souvenirs qui me restent de toi.

Polis, 2143
Le verdict était tombé il y a plusieurs jours désormais. Le Conclave remporté, chaque village Trikru alluma un feu et y jetèrent de la poudre afin d'en créer une fumée rouge. Les Commandants des années passées avaient choisi leur successeur. Lexa kom Trikru. Le jour de mon ascension passé, le présent de mes prédécesseurs reçus, j'allais pouvoir entamer un nouveau règne plein de promesses, de devoirs et de grandes responsabilités. J'étais pourtant si jeune. A peine 16 ans, j'étais l'une des plus jeunes commandantes qu'ait connu le clan. Certains peinaient à croire à mon règne, pourtant, la flamme ne se trompe jamais.
Plusieurs jours passèrent. Et en tant que nouvelle Commandante, je me devais d'apprendre à connaître mon peuple ainsi que de me faire connaître moi-même. Il n'était donc pas rare qu'accompagnée de quelques gardes, je sortais dans les rues. Ces rues que j'avais si bien appris à connaître étant enfant natblida, elles n'avaient plus du tout le même sens depuis le Conclave. Elles pouvaient s'avérer dangereuses, et mon peuple ne me voyait plus en tant que jeune sang de nuit, mais comme leur chef. Et c'était à ce moment-là que tout changeait.
C'était une douce journée, c'était la fin du mois de février. C'était la fin de l'hiver, l'air était encore frais, mais le soleil donnait déjà la chance aux arbres du territoire de bourgeonner à nouveau. Deux gardes me suivant de près, je faisais un tour dans le marché, observant les stands des vendeurs, ce qu'ils y proposaient, j'échangeais parfois quelques paroles avec eux.
M'arrêtant à l'un d'eux, je scrutai avec attention ce qu'il vendait. Honoré que je m'intéresse autant à son stand, le marchand n'hésita pas une seconde à me conseiller. Il proposait différentes pierres précieuses venues de tous les coins du territoire et pas seulement Trikru. Elles étaient toutes plus scintillantes les unes que les autres et de couleurs très variées. Il m'apprit par la suite que chacune de ces pierres, portées autour du cou, pouvait guérir de certains maux. Alors que je l'écoutais attentivement, on me bouscula de manière inattendue et instantanément je me retournai. Malek et Sunev décochèrent leurs armes, les pointant sur la jeune femme qui avait failli me renverser, lui ordonnant de s'excuser pour ce qu'elle venait de commettre, lui expliquant qu'il s'agissait bien de Heda qu'elle venait d'importuner et que ce n'était donc pas quelqu'un de moindre importance.
Costia, c'est à cet instant que mes yeux se sont portés sur toi pour la première fois.

© 2981 12289 0

_________________


Merci Roandoudou
pour ce superbe kit ♡
★ But still, like dust, I rise.


Femme ? Aime moi ♡:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t43-rapport-de-missions-

avatar
JE SUIS UN PNJ
Whatever the hell we want !

INFORMATIONS
Age : 100 Masculin Nb de Messages : 48
En savoir +

MessageSujet: Re: Relique w/ Costia   Mar 6 Juin - 0:38



1 RELIQUE


Ce qui arrive en fin de compte, ce n'est pas l'inévitable
mais l'imprévisible.

" Excuse toi avant que je t'embroche pour avoir osé bousculé Heda. "

Ou quelque chose comme ça... C'était une phrase de ce genre là qui avait marqué le commencement de cette histoire. Une ombre venait de bousculer celle qui avait été désignée pour être la Commandante, l'Heda respectée de tous. Ce n'avait évidemment pas été voulu, il s'agissait d'une simple maladresse, un croche-patte involontaire, qui l'avait fait trébucher sur la mauvaise personne. Tous avaient entendus, tous s'étaient retournés vers la scène qui se produisait. C'était l'événement sur le marché : une inconnue venait de défier Heda. Il fallait bien qu'elle soit une guerrière de premier ordre pour oser pareille acte. Pourtant, impossible de la décrire, un long manteau gris dotée d'un capuchon la recouvrait, ne permettant pas de discerner qui pouvait être cette inconsciente.
Cela faisait pourtant un moment que cette ombre errait dans les rues de Polis, ville qu'elle n'avait jamais vraiment eu l'occasion de visité. Personne ne l'avait remarqué jusqu'à lors, elle se faisait discrète. Certainement que sans cette maladresse personne ne l'aurait jamais remarqué et elle aurait passé sa route, sans jamais rencontrer la jeune Heda. L'imprévisible c'était pourtant produit, et la voilà qui se découvrait face à la commandante. On aperçu alors une jeune femme qui n'avait pas la vingtaine, à peine sortie de l'adolescence. D'elle se dégageait une certaine élégance naturelle, ainsi qu'une étrange sérénité, mais rien de guerrier. Malgré les armes qui la menaçait, elle semblait n'éprouver aucune peur. Elle s'abaissa doucement pour présenter ses excuses.
" Pardonnez-moi de vous avoir importuné, Heda. "
Elle se remit droite sans pouvoir s'empêcher de fixer la commandante dans les yeux, trouvant qu'une certaine force s'en dégageait. C'était la première fois qu'elle rencontrait celle qui était souvent le sujet de discussions des autres natifs depuis plusieurs mois. Cela faisait un moment qu'elle se demandait à quoi elle pouvait bien ressembler. Elle qui, si jeune, avait gagné le conclave alors que personne ne s'y attendait. Il sembla à la jeune femme comprendre pourquoi maintenant. Ce n'était pas que de la force qui se dégageait d'elle, il y avait aussi toute la sagesse des commandants. Elle n'avait pas été que choisie, on sentait qu'on pouvait lui faire confiance, que c'était mérité. Elle avait du charisme. Lorsque les armes reprirent leurs fourreaux, la jeune femme au manteau gris s'autorisa un sourire à l'Heda. La rencontre était fortuite, mais elle n'était pas déplaisante.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
PEUPLE DES ARBRESCommandante des Natifs
PEUPLE DES ARBRES
Commandante des Natifs

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 1061
En savoir +

MessageSujet: Re: Relique w/ Costia   Mer 7 Juin - 22:48

ReliqueLexa & CostiaI am not the only traveler who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again. Take me back to the night we met.
(Add it up → Shawn Mendes)
Est-ce que tu savais qui j'étais ? Est-ce que tu avais fait semblant de me bousculer ? Pour entrer en contact avec moi ? Ou était-ce simplement le hasard, juste notre destinée, nos chemins qui se croisaient cet après-midi-là ? Quelles auraient été les probabilités qu'on se rencontre ? Nous étions si différentes. Nos histoires n'auraient jamais été menées à se rencontrer, à se mêler, sans cet imprévu, cette bousculade. Sur le coup, je n'avais pas apprécié ce geste, évidemment. Et mes gardes non plus. Ils te pointaient du bout de leur lame, te fixant, l'air dur, te réprimant sur le mauvais acte que tu venais de commettre. Autour de nous, plusieurs personnes s'arrêtèrent, jetèrent un curieux regard sur cette mystérieuse inconnue qui avait osé bousculer la nouvelle Heda. Aucun n'aurait aimé être à sa place, c'en était certain. Tous auraient eu peur de ma réaction, ou de la punition que j'aurais pu donner.
Je cherchais à dresser un portrait de l'inconnue. Hors, son vêtement m'empêchait de dresser les théories que j'aurais voulu. J'en avais pourtant rapidement déduis qu'il s'agissait d'une femme. D'abord par la finesse de son corps, malgré qu'il ait été caché par un long manteau gris, et ensuite car sa capuche laissait s'évader quelques mèches châtains qui prenaient quelques légers reflets roux sous l'éclat du soleil. Mais alors, comprenant sa faute, elle fut obligée de relever la tête, dévoilant ainsi son visage. Une peau claire, légèrement bronzée et aux pommettes rosées, de fines lèvres, un regard marron qui révélait toute la profondeur de cette jeune femme, et ce qui m'intrigua, c'était ses trais incroyablement détendus, sans malaise, elle n'avait l'air aucunement dérangée par son erreur.
Nos regards se croisèrent, et elle s'inclina légèrement, m'adressant ses plus plates excuses, sur un ton de voix très calme et paisible, presque chantant. Je jetai alors un bref coup d'oeil à Malek et Sunev, ils comprirent alors qu'ils pouvaient ranger leurs armes. Sous le crissement des lames se rangeant dans leur fourreau, un sourire se dessina lentement sur ses lèvres. Qu'elle n'en fut pas la surprise, de rencontrer ainsi une jeune femme qui avait pris de hauts risques en provoquant ainsi la nouvelle commandante, et qu'elle continuait d'agir aussi simplement, aisément, tout en tranquillité et gardant néanmoins toute la politesse qu'elle était capable d'offrir.
Lui adressant un léger hochement de tête, j'acceptai donc ses excuses. Je ne me voyais pas faire autrement. Cette jeune femme m'intriguait. Elle dérangeait mon fort intérieur qui me poussait ardemment à la questionner. La curiosité était un vilain défaut, je me souvenais bien évidemment de ces paroles prononcées bien trop souvent par Titus à nous, ses natblidas. En tant que commandante, je me devais de voir le danger partout. Le danger en chaque personne, chaque goutte d'eau, chaque morceau de nourriture. Mais là, en cet instant, je ne pouvais pas m'imaginer autant de mal dans ce petit bout de femme semblant pourtant si fort en face de moi.
-J'ose supposer que vous n'êtes pas de Trikru. Me trompe-je ?
© 2981 12289 0

_________________


Merci Roandoudou
pour ce superbe kit ♡
★ But still, like dust, I rise.


Femme ? Aime moi ♡:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t43-rapport-de-missions-

avatar
JE SUIS UN PNJ
Whatever the hell we want !

INFORMATIONS
Age : 100 Masculin Nb de Messages : 48
En savoir +

MessageSujet: Re: Relique w/ Costia   Sam 10 Juin - 18:58



1 RELIQUE


Ce qui arrive en fin de compte, ce n'est pas l'inévitable
mais l'imprévisible.

Le sourire qu’elle portait à la commandante s’élargit doucement. Non, elle n’avait pas eu peur et n’était pas intimidé. Ou peut-être que si, mais elle n’en laissait rien paraître. Personne ne savait qui était cette inconnue et s’ils avaient su, ils n’en auraient certainement pas été plus avancés. C’était son caractère qui était comme ça, depuis toujours. Elle avait été cette petite fille qui courait pieds nus, se laissant s’enfoncer dans la boue à chacun de ses pas, sa peau pâle relevant encore plus le contraste des tâches qu’elle se faisait. Elle avait aimé la terre, le contact frais qu’elle procurait ainsi que cette impression de liberté, cette légèreté que ses pieds nus lui rendait. Elle faisait partie d’un tout entre sa terre natale, sa famille, et le reste du monde. Encore aujourd’hui, elle était cette petite fille. Et ce jour, c’était la première fois que cette petite fille visitait Polis. Elle n’était plus pieds nus et sans aucune trace de boue sur sa peau, pourtant, elle gardait cette sensation complète d’appartenir à ce monde qui, étrangement, semblait de plus en plus tourner autour de la nouvelle Heda.
" Non, vous ne vous trompez pas. "
La commandante pouvait se poser des questions sur l’origine de celle qui l’avait maladroitement bousculée, mais celle-ci ne semblait pas être prête à en dévoiler sur elle. Elle n'était qu'une ombre, touriste de quelques jours et rien chez elle ne permettait de définir à quel clan elle pouvait appartenir. Ses habits étaient simples, sans être de mauvaise facture, sa cape grise en cachait une grande partie et aucun écusson n’était visible. Elle n’avait ni tatouage, ni spécificité apparente, on pouvait alors supposer ce qu’elle n’était pas, mais il était difficile de définir ce qu’elle était, outre qu’une jeune femme aux cheveux châtains. Sa façon d'être ne révélait d'elle rien de plus que sa sérénité, comme si elle savait qu'il ne pouvait rien lui arriver. Peut-être n'était-ce que de l'inconscience, mais cela ne lui avait pas porté préjudice jusqu'à maintenant. L'Heda même avait accepté ses excuses.
“ Mon clan n’a que peu d’importance. J’erre simplement. “
Peut-être était-elle née sous le clan de la bonne étoile. Mais une chose était presque sûre, elle ne venait pas de celui des arbres.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
PEUPLE DES ARBRESCommandante des Natifs
PEUPLE DES ARBRES
Commandante des Natifs

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 1061
En savoir +

MessageSujet: Re: Relique w/ Costia   Mar 13 Juin - 23:28

ReliqueLexa & CostiaI am not the only traveler who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again. Take me back to the night we met.
(Add it up → Shawn Mendes)
Tu m'étonnais Costia. Tu l'as toujours fait, tu as toujours su évoquer en moi l'émerveillement, qu'il s'agisse de tes réactions, de tes actes, ton caractère. Dès le début, tu as su attirer en moi une curiosité que je ne me connaissais pas. Tu me donnais envie d'en apprendre plus à ton sujet, je voulais te connaître, savoir les secrets que tu cachais. Car tout le monde avait des secrets, moi la première, et je devais plus que jamais les garder pour moi. Personne ne devrait jamais les connaître, je ne devrais jamais les confier. Seule mon âme en aura connaissance. Et à cet instant, je ne le savais pas, mais la tienne également. Et je n'avais même plus besoin de t'en faire part car à la fin, tu me connaissais si bien que tu les découvrais par toi-même.
Tout nouveau commandant aurait dû trouver ce comportement totalement puérile et irrespectueux. Pourtant, ce n'était pas mon cas, c'était bien tout le contraire. Oser provoquer ainsi Heda et lui répondre d'un sourire radieux, c'était chose peu courante. Je n'étais pas aux commandes depuis longtemps certes, mais je savais déjà bien comment les gens réagissaient en ma présence. Déjà parce que j'avais appris à agir comme eux, avant d'être moi-même Heda et de devenir celle à qui on devait le respect. Mais je n'étais pas prétentieuse et je ne voulais pas qu'on me prenne comme quelqu'un que je n'étais pas. Je ne voulais pas que cette inconnue se fasse une fausse idée de moi. "Mon clan n’a que peu d’importance. J’erre simplement." Sa voix était douce, mélodieuse, tout en harmonie avec le reste du visage qu'elle osait dévoiler derrière sa cape. Je déduisis de part ses paroles qu'elle était donc une voyageuse. Comme toute personne, elle avait des racines, un clan natal, mais elle ne voulait pas me le dévoiler et je comprenais. Je ne connaissais rien d'elle. Je construisais en moi des déductions, des a priori, mais ce n'était là que des idées préconçues. Elle m'intriguait, et je ne voulais pas de ces préjugés pour elle. Je voulais la réalité.

Jetant un regard derrière moi, je fixai tour à tour Malek et Sunev qui attendaient derrière moi, droits, prêts à répondre aux ordres. De simples mots, je leur demandai:
-Laissez-nous. Je continue la route seule.
-Heda, nous ne pouvons pas...
Je n'hésitai pas à couper le guerrier Malek d'un geste de la main, lui indiquant qu'il ne fallait pas chercher à me convaincre, mon idée était déjà toute dessinée dans ma tête. Je ne voulais pas m'encombre de deux gardes qui écoutaient toutes mes conversations. Je savais qu'ils pouvaient être de confiance, mais être constamment accompagnée avait le don de m'exaspérer. J'aimais prendre l'air seule, sans me soucier de la présence d'autrui, juste moi-même, tranquille, paisible. Je avais qu'ils voulaient bien faire, qu'ils voulaient me protéger. Mais je n'étais pas la commandante pour rien. J'avais vaincu le Conclave. Je savais me défendre.
Les deux soldats s'échangèrent un regard quelque peu confus, avant de faire demi-tour et de s'éloigner. Ils allaient payer le prix de la colère de Titus de m'avoir laissée seule, et je savais qu'il aurait son mot à dire à mon retour. Mais Titus était bien trop protecteur selon moi et si je l'écoutais à chaque fois, je ne vivrais plus.
Me tournant à nouveau vers la voyageuse, je lui déclarai simplement:
-Eh bien, connaissez-vous la capitale ? Je peux vous faire visiter, si vous le souhaitez.

© 2981 12289 0

_________________


Merci Roandoudou
pour ce superbe kit ♡
★ But still, like dust, I rise.


Femme ? Aime moi ♡:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t43-rapport-de-missions-

avatar
JE SUIS UN PNJ
Whatever the hell we want !

INFORMATIONS
Age : 100 Masculin Nb de Messages : 48
En savoir +

MessageSujet: Re: Relique w/ Costia   Sam 17 Juin - 20:44



1 RELIQUE


Ce qui arrive en fin de compte, ce n'est pas l'inévitable
mais l'imprévisible.

Cette altercation aurait pu être tout ce qu’il y avait de plus anodin, mais quelque chose retenait les deux femmes ; chacune éprouvait une étrange curiosité vis à vis de l’autre. C’était indéniable. Toutes deux semblaient porter un voile sur sa véritable personne, que cela soit pour des raisons inconnues ou pour se conformer à son nouveau titre, aucune ne savait à qui elle avait vraiment affaire.
Elle était en face de Heda, la grande gagnante du Conclave, celle qui avait été choisie par la Flame et dont on espérait la destinée grandiose. Une Commandante pour un peuple prêt à mourir pour elle, mais qui se cachait cette jeune femme à peine sortie de l’adolescence ? Il y avait toujours l’Histoire qu’on nous racontait, faites d’aventures interminables, de batailles épiques et de héros vaillants, pourtant ces gens là étaient des personnes comme les autres. Et ce jour-là, l’étrangère observait devant elle une fille d’à peu près son âge, se demandant si cette force de caractère qu’elle percevait était dû à son entraînement de natblida ou si elle était innée.
Elle fut surprise lorsque la Commandante renvoya ses gardes parce qu’il était rare de voir un chef seul, encore plus que de le voir discuter avec une inconnue sans se méfier. Car même si la prudence était de mise et la suspicion considérée comme mère prévenante, il n’y avait dans cette rencontre aucune méfiance. Cette encapuchonnée aurait pu être une assassin, guerrière envoyer pour mettre un terme à la vie de Heda pour n’importe quelles raisons, il y en avait milles plausibles qui mettrait en avant tous les dangers qui pouvaient être. Et pourtant, rien de tout ça ne ressortait de ce moment. Au contraire, une aura douce semblait les envelopper, laissant derrière les principes habituels que l’on appliquait au quotidien. Sans pour autant se relâcher complètement, la jeune étrangère profitait de cette atmosphère saine.
“ Volontiers. C’est la toute première fois que je viens ici, je serais ravie de découvrir cette ville. “
Polis était une grande ville, certainement la plus grande que les natifs pouvaient connaître. Beaucoup de gens revenaient impressionnés par la tour qui veillait sur elle et en parlait énormément. Mais peu étaient ceux qui avait la chance de visiter la ville accompagné par une compagnie si intéressante. Nul doute que cette histoire là ne serait pas racontés parmi les récits héroïques habituels, mais elle resterait graver dans ses souvenirs.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
PEUPLE DES ARBRESCommandante des Natifs
PEUPLE DES ARBRES
Commandante des Natifs

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 1061
En savoir +

MessageSujet: Re: Relique w/ Costia   Dim 18 Juin - 3:00

ReliqueLexa & CostiaI am not the only traveler who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again. Take me back to the night we met.
(Add it up → Shawn Mendes)
Il n'y avait pas que les gardes que je venais de renvoyer qui étaient surpris. Toi et moi, nous étions comme dans une petite bulle. J'avais été si longtemps, enfermée seule dans la mienne, je n'avais jamais laissé personne y entrer. Toi, tu y étais venue de manière un peu brusque certes, mais tu avais réussi à t'incruster sans la faire éclater. Au contraire, nos deux bulles ne formaient qu'une. Le monde autour de nous n'existait plus et pourtant, il nous observait. Les gens trouvèrent fou que je prenne le risque de renvoyer les gardes. Beaucoup avaient entendu mes paroles et me jetaient des regards discrets pour certains, indiscrets pour d'autres. Beaucoup d'entre eux auraient aimé être à ta place Costia. La commandante était d'habitude inatteignable, les seuls moments qu'elle s'accordait réellement avec des gens de son peuple étaient quand elle avait des demandes spéciales qui demandaient de rencontrer la personne. Et là, Costia était arrivée, amenant avec elle son lot de bouleversements. Dès le premier regard, j'avais senti que cette femme allait croiser mon destin plus d'une fois... Avant de s'y mêler pour toujours.
-Volontiers. C’est la toute première fois que je viens ici, je serais ravie de découvrir cette ville.
J'appréciais qu'elle accepte. Je lui répondis d'un simple sourire satisfait. Le vendeur de pierres précieuses avait assisté à toute la rencontre et je sentais son regard lourd posé sur nous. Pourtant, je n'en fis rien. J'avais trouvé plus belles occupations que son banc. Je m'étais donné la mission de faire visiter Polis à cette voyageuse dont je ne connaissais pas même le prénom. Elle connaissait le mien, c'en était certain, car tout le monde parlait de moi en ce moment. Je venais d'être nommée Heda et le peuple n'hésitait pas à critiquer mes moindres faits et gestes, qu'ils soient bons ou mauvais. Je savais que la plupart des gens étaient de mon côté, mais il y avait toujours une part de la population qui était contre moi et qui avaient dans le but de m'atteindre. Je devais rester sur mes gardes. Mais je n'avais pas peur de rester seule sans garde. Je n'étais pas Heda pour rien, j'avais tout de même gagné le Conclave. J'avais le combat et la mort dans le sang, je n'avais pas peur de les affronter.
J'invitai la jeune femme à me suivre d'un geste de la main. Nous étions dans la rue marchande, l'avenue la plus populaire et la plus vivante de la ville. C'était là où se déroulait tous les échanges, trocs et autres ventes diverses. On trouvait de tout, chaque marchand cherchant à se spécialiser dans un domaine. On trouvait des épices Sankru, du mouton Boudalan ou Trishana, du sel et du poisson Floukru, également des éleveurs Ingranrona qui cherchaient à faire affaire. Toute personne pouvait y trouver son bonheur.
-C'est avec plaisir que je vais vous faire découvrir les secrets de Polis. Dites-moi, depuis quand êtes-vous en terres Trikru ?

© 2981 12289 0

_________________


Merci Roandoudou
pour ce superbe kit ♡
★ But still, like dust, I rise.


Femme ? Aime moi ♡:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t43-rapport-de-missions-

avatar
JE SUIS UN PNJ
Whatever the hell we want !

INFORMATIONS
Age : 100 Masculin Nb de Messages : 48
En savoir +

MessageSujet: Re: Relique w/ Costia   Lun 26 Juin - 21:38



1 RELIQUE


Ce qui arrive en fin de compte, ce n'est pas l'inévitable
mais l'imprévisible.

Heda se révélait être quelqu'un de courtois, une commandante qui n'avait pas tant à cœur le combat et les guerres. C'était quelque chose de rassurant pour celle qui l'accompagnait, elle, qui n'avait jamais eu l'impression d'être en terre quelque chose. Elle avait toujours eu du mal avec ces notions de territoires et de frontières, elle ne voulait pas avoir à s'imposer de limite dans son voyage, ni même dans sa vie. Elle avait bien grandit quelque part et s'y sentait reconnue, adoptée, mais même si l'ailleurs lui était moins familier, il lui était tout autant attrayant. Elle était de celles qui allait simplement là où leurs intérêts les éveillent.

" Je ne saurai dire... Quelques jours sans doute. Il me semble ne pas être passée loin de TonDc avant d'arriver ici. "

Trikru n'était pas son territoire, mais elle ne s'y sentait pas plus étrangère que ça. Le clan des arbres était assez connu, il y avait une forte inimitié entre lui et Azgeda, le clan des glaces, mais ce clan là ne s'entendait avec personne. Autant elle était une vagabonde, autant elle n'avait absolument aucune envie d'aller se geler chez ces gens. Le peuple des arbres avait le mérite d'imposer un certain respect à ses yeux, sans être cruel, ce qui le rendait comme destination bien plus enviable. Peut-être certains pouvaient considérer qu'elle n'avait rien à y faire pour autant et ils n'auraient pas forcément tords, mais la jeune pèlerine se laissait guider sans s'en soucier. Et leurs capitale, Polis, tout le monde la connaissait, elle était au centre de tellement d'histoire qu'on racontait... Sa tour était un peu magique, si imposante qu'elle en devenait intimidante. Le fait qu'il s'y trouve l'autel et les reliques de la Pramheda jouait aussi beaucoup sur l'appréciation des gens.
Le marché lui, regorgeait de plein de merveilles venant d'un peu partout. C'est ce qu'elle regardait à la base avant de bousculer la commandante. Elle avait pu voir pas mal de choses pendant son voyage, mais ici était concentré ce que chaque endroit avait de meilleur, c'était impressionnant. Elle laissait ses yeux défiler sur les étalages, émerveillée par tout ça. Pour les habitants de cette ville, le marché était toujours le même, mais pour les autres, c'était unique. La plupart des autres marchés qu'elle avait vu était plus petit, et un peu moins variés.

" C'est fou tout ce qui se trouve dans un endroit aussi restreint... "


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
PEUPLE DES ARBRESCommandante des Natifs
PEUPLE DES ARBRES
Commandante des Natifs

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 1061
En savoir +

MessageSujet: Re: Relique w/ Costia   Jeu 29 Juin - 23:34

ReliqueLexa & CostiaI am not the only traveler who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again. Take me back to the night we met.
(Add it up → Shawn Mendes)
J'appréciais beaucoup Polis. Déjà bien avant que je ne devienne une natblida, Anya m'en avait toujours beaucoup parlé. Je voyais cette ville comme un mythe, une légende, une chose qu'on ne s'imagine que dans les contes. Quand j'avais découvert mon sang noir et que j'avais réalisé tout ce que cela comportait, je ne pouvais plus tenir en place. D'un côté, je me réjouissais mais d'un autre, j'étais terriblement stressée à l'idée de tout ce que j'allais devoir affronter.
Mais lorsqu'on voit Polis pour la première fois, nous avons tous cette même impression, peu importe d'où nous venons: immensité. Cette immense tour jaillissant de nulle part et ces maisons qui semblaient si petites à côté d'elle. Les rues étaient un vrai labyrinthe pour quelqu'un qui ne connaissait pas le coin, tant elles étaient nombreuses et hasardeuses. Désormais, je les connaissais par coeur. Trikru était mon territoire d'origine mais Polis, c'était là où je résidais depuis plusieurs années, d'abord en tant que natblida puis en tant que commandante. J'en connaissais les moindres recoins.
Et l'idée de la faire découvrir à quelqu'un était pour moi un privilège. Je ne connaissais rien de cette jeune femme, pas même son prénom et plus les secondes passaient, plus je m'en rendais compte. Elle devait me connaître évidemment, mais malheureusement ça ne pouvait pas aller en sens inverse. Tout le monde me connaissait mais en réalité, moi, je ne connaissais personne.
-C'est fou tout ce qui se trouve dans un endroit aussi restreint...
Alors que nous déambulions dans la rue du marché, je voyais le regard de la voyageuse se balader partout, jetant un oeil à chaque banc, chaque article. Polis était la plus grande ville de tout l'Est du continent, elle était un comptoir important pour le commerce et le troc. Pour faire des bonnes affaires, il n'y avait pas meilleur endroit.
-Ici les vendeurs se retrouvent de partout à la recherche des meilleures affaires. Vous y trouverez toujours ce dont vous avez besoin.
Nous continuions de marcher, simplement, la jeune femme découvrant ce nouvel univers. J'aimais partager ça avec quelqu'un. Avoir le plaisir de lui faire découvrir mon havre depuis plusieurs années. Je savais pertinemment que tout le monde me reconnaissait. Certains agissaient comme si de rien n'était, m'adressant un regard timide puis retournaient à leurs affaires. D'autres en revanche, m'adressaient des signes ou venaient me saluer. Je répondais à chacun d'eux respectueusement. Tous devaient se demander qui était cette mystérieuse jeune femme, ils devaient penser qu'elle était quelqu'un d'important pour avoir la chance d'approcher Heda ainsi. Pourtant, même moi je ne savais pas qui elle était... Un prénom, c'était tout ce que je voulais savoir pour l'instant.
-D'ailleurs, ça m'est complètement sorti de l'esprit. Comment vous appelez-vous ?
© 2981 12289 0

_________________


Merci Roandoudou
pour ce superbe kit ♡
★ But still, like dust, I rise.


Femme ? Aime moi ♡:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t43-rapport-de-missions-

avatar
MEMBRE DES 100Délinquant envoyé sur Terre
MEMBRE DES 100
Délinquant envoyé sur Terre

INFORMATIONS
Age : 17 Masculin Nb de Messages : 663
En savoir +

MessageSujet: Re: Relique w/ Costia   Ven 7 Juil - 23:46



1 RELIQUE


Ce qui arrive en fin de compte, ce n'est pas l'inévitable
mais l'imprévisible.

Qui était-elle ? Une jeune femme, presque la vingtaine, certainement à peine plus âgée qu'Heda. Elle avait les cheveux longs, châtains, lissent et détachés. Ils tombaient sur des épaules menues, car sous sa cape se cachait un corps fin, presque fragile. Elle n'était pas une guerrière et tout autour d'elle se dégageait une douceur infinie, même si c'était certainement dans ses yeux marrons qu'elle rayonnait le plus. Cette douceur était pourtant accompagnée d'une certaine force, pas celle des combats mais celle de la conviction. Oui, elle pourrait certainement s'avérer têtue, peut-être cachait-elle un mauvais caractère, mais la seule chose qui était sûre c'est qu'elle n'avait pas l'air de se laisser marcher sur les pieds.
Elle était jeune et il lui semblait avoir le monde à découvrir. Toutes les routes menaient à de nouvelles rencontres, agréable ou non, elle apprenait de tout. Heda avait-elle seulement pu faire la même chose ? Les responsabilités que lui donnaient son sang noir devaient avoir bridé ses déplacements, en même temps que lui avoir donner l'importance d'un joyau. Son sort n'était pas très enviable à ses yeux, elle, elle se sentait libre. Peut-être avait-elle elle même fuit ses responsabilités, peut-être n'était-ce qu'un voyage initiatique. La chose était qu'elle se trouvait là, et qu'elle adorait ça.
Elle débordait d'énergie, on pouvait le remarquer à sa façon d'errer entre les différents marchands. Ce n'était pas une errance molle, lente, au contraire, son pas était décidé et son visage illuminé. Elle avait cette force et énergie tranquille qui coulait dans tous son être. Beaucoup aurait été si impressionnés d'être accompagnés par l'Heda qu'ils en auraient tuent leurs personnalités, s'effaçant au maximum pour laisser resplendir celle qui était la reine de Polis. Mais elle, elle semblait ne pas s'en préoccuper. Elle agissait comme elle aurait agit normalement, menant quasiment leur promenade, semblant n'être au marché qu'avec n'importe quelle amie. Pourtant, elle éprouvait un grand respect pour celle qui l'accompagnait et, lorsqu'elle lui posa une question, elle lui répondit dans un sourire non dissimulé. Honorée que la Commandante s'intéresse à son nom.
" Je m'appelle Costia. "



_________________

⌘ Champion Officiel des Hungers Kicks
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t343-jonathan-shepard-sp

avatar
PEUPLE DES ARBRESCommandante des Natifs
PEUPLE DES ARBRES
Commandante des Natifs

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 1061
En savoir +

MessageSujet: Re: Relique w/ Costia   Sam 8 Juil - 12:25

ReliqueLexa & CostiaI am not the only traveler who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again. Take me back to the night we met.
(Add it up → Shawn Mendes)
Costia. Ce prénom s'allait fabuleusement bien à la personne qui se trouvait à mes côtés. Je n'aurais su expliquer pour quelle raison. Mais je n'aurais pu trouver d'autre nom à cette jeune femme pleine de grâce qui m'accompagnait. A la fois court, chantant et doux, je fus heureuse de pouvoir enfin mettre une nomination sur elle. Costia. Ce mot résonna au sein de mon être, marquant au fer rouge cette nouvelle rencontre dans ma mémoire. Dès lors, je n'aurais jamais pensé que ce prénom me hanterait jusqu'à la fin de mes jours.
Les yeux de Costia étincelaient. Je devais l'avouer, je la contemplais plus que je n'observais le marché, profitant des nombreuses distractions qu'il offrait, elle n'avait pas le temps de me regarder. Elle était intriguée, contemplative, elle semblait vouloir tout voir, tout découvrir. De son âme s'émanait une agréable aura de liberté. Elle était une voyageuse. Elle foulait les terres de notre monde, passant son temps à s'émerveiller des merveilles de notre planète. J'aurai aimé faire de même, un jour. Mais j'avais bien peur que mes obligations de nouvelle Heda ne m'ancrent à Polis jusqu'à la fin de mon règne. Costia découvrait le monde et en la regardant se mouvoir à travers le marché, je le découvrais à ses côtés, comme si sa démarche relatait tout ce qu'elle avait pu voir depuis le début de son périple. Maintenant que je savais son prénom, mille et une questions me trottaient dans la tête. J'avais envie de tout savoir, tout connaître, que ce soit d'elle ou du monde. Je voulais qu'elle me fasse part de ses expériences, de son savoir. J'avais mes propres connaissances moi aussi, j'étais loin d'être ignorante, mais probablement que nous n'avions pas la même culture. Nous aurions tant à échanger. J'aurais à partager avec chaque personne foulant ce marché, mais sans que je sache pourquoi, toute mon attention se portait sur Costia, et uniquement sur elle.
-Par ici, suivez-moi, dis-je en frôlant son bras, que j'avais deviné sous sa cape, afin d'attirer son attention sur la direction à prendre.
De la route principale, nous arrivâmes dans une petite rue parallèle, beaucoup moins fréquentée. Nous étions dans les habitations de Polis et nous nous rapprochions de la tour. Jetant un regard vers le ciel, je ne pouvais cesser de m'émerveiller face à la grandeur démesurée de la tour. J'avais beau en avoir gravi les marches par centaines de fois et la voir quotidiennement depuis six ans, j'étais toujours impressionnée. Je me demandais s'il en était de même pour Costia. Je me demandais si d'où elle venait, ils avaient aussi des constructions semblables, ou remarquables de part leur authenticité. Mais étrangement, je n'avais aucune envie de savoir quel était son peuple d'origine. En cet instant, nous étions citoyennes du monde, et c'était amplement suffisant.
Je conduisais la voyageuse à travers le dédale des rues de Polis. Désormais, nous longions la tour. Il y avait bon nombre de choses remarquables à lui faire visiter et je ne savais pas réellement par quoi commencer. Alors j'avais décidé de l'amener à l'antre du fleimkepa. L'entrée était gardée par deux gardes qui me saluèrent d'un acquiescement de la tête, auquel je répondis. Puis, reposant mon regard sur mon invitée, je lui expliquai:
-Voici le lieu où le fleimkepa se recueille. Il y repose l'esprit des défunts commandants et toute l'histoire de Polis.
© 2981 12289 0

_________________


Merci Roandoudou
pour ce superbe kit ♡
★ But still, like dust, I rise.


Femme ? Aime moi ♡:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t43-rapport-de-missions-

avatar
JE SUIS UN PNJ
Whatever the hell we want !

INFORMATIONS
Age : 100 Masculin Nb de Messages : 48
En savoir +

MessageSujet: Re: Relique w/ Costia   Jeu 24 Aoû - 0:27



1 RELIQUE


Ce qui arrive en fin de compte, ce n'est pas l'inévitable
mais l'imprévisible.


Elle était émerveillé par cette ville d'abondance et de mélange, comme si tout se trouvait là, la capitale formant un mini-monde à elle toute seule. Chaque fruit, viande, tissus, etc... Tout provenait d'un endroit de cette Terre, et tout ceux qui en avait ramené semblait vivre en harmonie ici. Cela paraissait fabuleux.
La notion de citoyen du monde n'arrivait pourtant pas dans l'esprit de Costia. Il n'était ni question de citoyenneté ou même d'humanité pour elle. A ses yeux, le monde était un tout formé autant par elle que par son cheval, cet arbre un peu plus loin ou ses graviers qui grinçaient sous ses bottines. C'est bien cela qui faisait la beauté du monde et prouvait l'importance de chaque chose. Elle n'avait pas qu'été élevé dans cette philosophie, c'est quelque chose qu'elle avait toujours ressenti au fond d'elle même. Une harmonie profonde avec le monde. Elle savait que tout ce qui lui arrivait devait arriver. Elle n'avait pas peur, car la peur n'avait pas lieu d'être dans ces cas-là. Il suffisait de laisser se dérouler les événements, la vie se formait d'elle-même.
Ainsi, cette rencontre fortuite ne l'était pas tellement à ses yeux. L'intérêt qu'elle portait à Heda et inversement était, à cet instant, purement naturel et de par ce fait, inévitable. La jeune femme ne se posait pas plus de question que ça sur le pourquoi des événements, mais restait tout autant curieuse du "comment". Cette curiosité se reportait sur la Commandante, dont le nom, malgré qu'il soit connu d'à peu près tous, lui faisait défaut à l'instant. Cela ne faisait que démontrer une chose que Costia savait depuis longtemps : malgré tout ce qu'on raconte sur la nouvelle Commandante, peu de gens peuvent se flatter de la connaître réellement. Avant, elle était une Natblida parmi quelques autres, aujourd'hui, elle était Heda. Celle qui frôla le bras de Costia, lui laissant un frisson de surprise, était une inconnue.
Cela n'empêchait évidemment pas la jeune étrangère de la suivre. De par ses pas légers et décidés, cela se voyait que sa guide avait vécu des années dans ces ruelles. Il lui semblait suivre une brise d'été, calme et douce, loin de la guerrière qu'on aurait pu imaginer.
" Excusez-moi, Heda, mais je me demandais... Vous aviez bien un nom avant de devenir Commandante ? "
Jusqu'alors, Costia évitait les questions directes. C'était le respect pour celle qui avait été choisie par les esprits qui l'a retenait, mais peu à peu, elle se sentait plus libre dans ses paroles...
Elles arrivèrent quelques pas plus tard devant un bâtiment étrange, gardé par deux hommes armés. Il ne fallait pas être très intelligent pour deviner qu'il s'agissait d'un endroit important, mais Costia ne s'attendait pas à se retrouver face à ce lieu sacré. Lorsqu'elle l'appris ses yeux changèrent d'expression, reflétant aussitôt un grand respect pour l'autel du Fleimkepa. Comme quasiment tous les natifs, elle portait beaucoup d'attention à ce culte. Très respectueusement, elle s'abaissa légèrement devant le bâtiment puis devant la nouvelle Heda.
" C'est un honneur de pouvoir apercevoir ce lieu. Merci. "


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
PEUPLE DES ARBRESCommandante des Natifs
PEUPLE DES ARBRES
Commandante des Natifs

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 1061
En savoir +

MessageSujet: Re: Relique w/ Costia   Jeu 24 Aoû - 22:44

ReliqueLexa & CostiaI am not the only traveler who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again. Take me back to the night we met.
(Add it up → Shawn Mendes)
-Lexa, lui avais-je dis. Je n'avais jamais été si honorée que quelqu'un me demande mon réel prénom. Tout simplement parce que cela n'arrivait jamais. Pour tout le monde, j'étais connue sous le pseudonyme de Heda, et la plupart connaissaient mon prénom de par ma réputation. Costia était comme sortie d'un autre monde. Elle n'avait cure de mon prénom, savait-elle que j'étais toute jeune couronnée ? Je me le demandais. Cette jeune femme semblait vivre au gré du vent, se laissant porter agréablement où la brise la portait. Une senteur de liberté émanait d'elle, m'incitant à vouloir m'évader moi aussi. Elle menait sa vie comme bon lui semblait, sans s'occuper des autres, juste d'elle-même. Elle vivait sereine au sein de ces terres hostiles, y semant derrière elle un sentier de paix.
Mais comme le disait si bien Costia, ma vie de Commandante n'avait réellement commencé qu'à mes seize ans. Avant cela, j'étais Lexa, tout simplement. Une natblida orpheline depuis ses huit ans, recueillie par une cheffe de guerre avec qui elle apprit les rudiments de la vie, du combat. Hormis mon sang, rien ne me sortait de l'ordinaire. J'étais une petite fille comme les autres, au destin tout tracé, celui de devenir une véritable guerrière. Aujourd'hui, j'étais bien plus. J'étais celle que tout le monde connaissait et reconnaissait. Celle que tout le monde honorait et respectait. De la petite fille adolescente je passai à la Commandante de son peuple. Un immense bond qui aurait dû m'effrayer, alors que ce n'était pas le cas. Car je sentais, au fond de moi, que j'avais été choisie pour cela.

Alors que j'eusse expliqué à Costia le monument qu'elle avait en face d'elle, je me permis de lui lancer un regard discret, l'observant sans un bruit. Ses yeux écarquillés fixaient l'antre de Titus, visiblement honorée que je l'amène découvrir de telles choses au sein de la ville. Chaque personne, chose ou objet qui rencontraient son regard semblaient comblée d'un renouveau, d'une redécouverte, comme lorsqu'un bambin découvre le monde qui l'entoure. Or, ce n'était pas le cas de Costia, et c'était cela qui me plaisait. Elle se réjouissait, vivait de l'instant présent. Elle faisait de chacun de ces moments des perles, de souvenirs à ne jamais oublier, des leçons de vie importantes pour devenir plus grande encore, tout en gardant toute sa modestie et sa simplicité.
Flattée, elle adressa un signe de grand respect envers l'antre du fleimkepa et moi-même, me remerciant pour l'avoir emmenée en ce lieu sacré. Le graal aurait été d'y entrer, hélas seuls les élus pouvaient y pénétrer. Moi-même je devais posséder un conseil de Titus pour y entrer. Toute personne non destinée à ce lieu risquait le malheur, risquait de recevoir la malédiction de tous les anciens commandants.

Alors que je m'apprêtais à emmener Costia dans un autre recoin de la ville, j'aperçus dans son dos une femme âgée s'approcher de nous. Ma cape sur ma tête me permettait une certaine discrétion auprès du public, mais celle-ci sembla m'avoir reconnue. Et son visage ne m'était pas inconnu. Lorsque j'étais natblida, pendant mes heures perdues à errer avec les autres dans la ville, nous n'accordions pas une grande confiance en cette femme qui racontait beaucoup de choses. Elle disait connaître l'avenir. Mais à vrai dire, je n'avais jamais réellement cru à ses prédictions. Je ne les avais même jamais écoutées. Elle nous paraissait étrange et non digne de confiance... Elle arriva à notre hauteur, se mettant à profaner d'étranges paroles qui ne semblaient pas être issues du trigedasleng. "Cave gelidus Sanguis Noctem, Viator. Sic faciam tibi perdere in caput tuum. Cave, fuge dum adhuc dies sunt !" Elle lança un regard foudroyant à Costia, avant de poursuivre sa route.
-Ne cherche pas à comprendre ses dires. Cette femme est connue pour perdre la tête suite à son âge avancé. Nous devrions poursuivre notre route, suggérai-je à Costia, tentant d'ignorer les étranges paroles de la vieille femme.
© 2981 12289 0

_________________


Merci Roandoudou
pour ce superbe kit ♡
★ But still, like dust, I rise.


Femme ? Aime moi ♡:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t43-rapport-de-missions-

avatar
CLAN DE LA VALLEEMarchande sourde
CLAN DE LA VALLEE
Marchande sourde

INFORMATIONS
Age : 18 Féminin Nb de Messages : 125
En savoir +

MessageSujet: Re: Relique w/ Costia   Mer 30 Aoû - 17:05



1 RELIQUE


Ce qui arrive en fin de compte, ce n'est pas l'inévitable
mais l'imprévisible.


Lexa. Ce nom résonnait dans les oreilles de la jeune femme. Non, il ne s'agissait pas là d'un nom qui lui était inconnu, mais ce n'était pas étonnant au vu de la personne qui le portait. Cela restait pourtant un nom, son nom, et Costia avait de plus en plus envie de connaître non pas Heda, mais Lexa. Le fait que celle-ci lui ai proposé de la balader dans Polis, allant même jusqu'à lui présenter le bâtiment le plus sacré de la ville, mettait en confiance l'étrangère - qui se sentait de moins en moins comme tel.
Costia se sentait ainsi plus qu'honorée ; elle se sentait presque chez elle. Si pour certain l'attrait de la religion et des traditions pouvaient paraître pompeux, sans tomber dans l'irrespect, pour la jeune femme c'était très important. Elle y avait foi de tout son cœur et se posait même beaucoup de question sur le sujet. Lexa entendait-elle dans sa tête les voix de ses prédécesseurs ? Commentaient-ils tout ce qu'elle faisait, chaque choix, décision ? Était-il en train de lui parler actuellement ? Ou est-ce que tu cela tenait plus de l'instinct, d'un ressentit amplifié qui guidait ses pas sur le bon chemin ?
Costia était perdue dans ses questionnements lorsqu'elle fût interpellée par une femme mystérieuse, portant des vieux haillons et d'une vieillesse antique. Costia jeta un coup d’œil vers celle qu'elle préférait nommée Lexa, cette dernière semblait reconnaître la vieille. Il faut dire que même la jeune voyageuse avant eu l'occasion de rencontrer ce genre de personnage durant son voyage. Des marginaux, souvent qualifiés "d'étranges" ou de "bizarres". Ils vivent à côté du système et passent souvent pour des fous, clamant des bizarreries qui ressemblaient bien plus à des inepties. La plupart des gens les évitaient, certains les pensaient en connexion avec un ailleurs. Costia hésitait. Elle était certaine que certains d'entre eux n'avaient que purement perdu la raison, mais elle se demandait si perdre la raison n'était pas une conséquence d'une prise entre deux mondes. Aussi bien que Costia vivait et ressentait celui-ci, peut-être que certains en distinguaient d'autres. Elle n'éprouvait donc aucun ressentiment envers ceux âmes perdues, mais plutôt une large compassion, et une pointe de curiosité non dissimulée. Si bien, que lorsque la vieille femme commença à baragouiner dans une langue inconnue à la jeune femme ce qui ressemblait fortement à un avertissement, Costia ne put s'empêcher de répondre par des questions :

" Que ? Qu'est-ce ? Que voulez vous me d- "

Mais la femme pris à peine le temps de lui jeter un regard terrifiant avant de s'en aller au loin, sans attendre.
Laissant Costia, perdue. Sa compagne de promenade pris pourtant la peine de la rassurer, mais ce n'était pas de la peur qui animait la jeune femme. Il s'agissait d'un mal bien pire et beaucoup plus tenace : La curiosité.

Mais quel est cet étrange langage utilisé ? Le connaissez vous ? Il nous faut découvrir d'où cela vient ! Et si elle avait vu quelque chose ?


Emballée par cette drôle d'histoire, elle tournait en rond en réfléchissant à voix haute, sans vraiment écouter les réponses qu'on pourrait lui donner. Mais au bout de quelques dizaines de secondes, d'un coup, elle s'arrêta. Le regard éclairé par une bougie intérieur, elle semblait avoir une grande idée ; elle s'empressa de s'engouffrer dans les ruelles.


_________________

Le monde est un endroit magnifique pour lequel il vaut la peine de se battre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
PEUPLE DES ARBRESCommandante des Natifs
PEUPLE DES ARBRES
Commandante des Natifs

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 1061
En savoir +

MessageSujet: Re: Relique w/ Costia   Jeu 31 Aoû - 12:01

ReliqueLexa & CostiaI am not the only traveler who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again. Take me back to the night we met.
(Add it up → Shawn Mendes)
Je gardais mon regard posé sur la vieille femme qui s'éloignait lentement, comme si rien ne s'était passé. Comme si ses paroles ne signifiaient rien, comme si elles n'étaient pas à prendre en compte. Pourtant, j'avais vu le regard qu'elle avait porté à Costia. Foudroyant, comme si elle avait lu l'avenir. Je ne savais que penser. Cette vieille femme, je la connaissais depuis longtemps, et désormais sa réputation la précédait. Il n'était pas rare qu'elle arrive vers quelqu'un qui lui était totalement inconnu et qu'elle profane des phrases de ce genre, dans une langue que personne ne comprenait. Personne n'arrivait à définir ce qu'elle avait dit et de ce fait, cette apparition étrange demeurait dans le mystère.
La curiosité de mon invitée sembla attirée envers cette personnage âgée qui nous tournait le dos et marchait difficilement à l'aide de sa canne. D'honoré, son regard devint curieux et elle tenta de questionner la profanatrice qui, comme à son habitude, poursuivait son chemin comme s'il ne s'était rien passé. Costia me posa plusieurs questions, se mettant à tourner en rond, la mine non pas inquiète, mais en pleine réflexion. Je découvrais une nouvelle part de la jeune voyageuse, la curiosité. C'était probablement normal après une telle rencontre. Moi, j'y étais habituée et je n'y prenais même plus gare.
-Il arrive régulièrement à cette femme de profaner des mots dans cette langue. Personne ne la comprend jamais. Certains disent qu'elle voit le futur. Mais je ne crois pas à ces choses-là. Je croyais en beaucoup de choses, mais pas en la prédilection. Selon moi, on ne pouvait prédire ce qui n'était pas encore arrivé. Mais cette vieille femme avait ses fidèles et certains la croyaient sur parole. Ce n'était pas mon cas. Et je me demandai un instant si Costia avait réellement écouté ma réponse. Elle tournait comme une hélice. Je me demandais ce qui pouvait autant la tracasser. Avait-elle réellement pris cet avertissement contre elle ? Puis elle s'arrêta, redressant la tête. Je lus dans son regard, une étincelle nouvelle, une idée jaillissant de son esprit. Je m'attendais à ce qu'elle me l'explique de vive voix, mais au lieu de cela... Elle se mit à courir.
Je mis un instant à réaliser ce qu'il se déroulait sous mes yeux. Je clignai des paupières, fixant l'endroit où Costia se trouvait une seconde plus tôt. Mais elle était réellement partie.

Alors je la suivis. M'élançant à travers les ruelles, gardant ma capuche sur mon visage, je me lançai à sa poursuite. Je me revis des années plutôt. Enfant, dans les rues de Polis, à passer notre temps libre aux côtés des autres natblidas, qui étaient devenus comme une famille au fil des années. Une famille qu'il m'avait fallu assassiner. Je me revoyais courir et rire aux côtés de Luna, la seule encore en vie à ce jour. Et alors que mon souvenir de Luna était si claire, il se transforma, lentement. Je grandis, et ce n'était plus mon amie que je poursuivais, mais Costia, cette parfaite inconnue qui éveillait en moi tant de mystères et de questionnements.

© 2981 12289 0

_________________


Merci Roandoudou
pour ce superbe kit ♡
★ But still, like dust, I rise.


Femme ? Aime moi ♡:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t43-rapport-de-missions-

avatar
JE SUIS UN PNJ
Whatever the hell we want !

INFORMATIONS
Age : 100 Masculin Nb de Messages : 48
En savoir +

MessageSujet: Re: Relique w/ Costia   Mer 13 Sep - 20:10



1 RELIQUE


Ce qui arrive en fin de compte, ce n'est pas l'inévitable
mais l'imprévisible.

Elle ne marchait pas; elle courait, personne ne savait où. En quelques fractions de seconde, Costia semblait être devenue encore plus étrange que la vieille femme qui les avait abordées plutôt. Son pas était aussi décidé qu'hésitant, montrant à la fois la sûreté de son idée mais aussi sa connaissance bancale des rues qu'elle arpentait. Après-tout, elle était à peine en train de découvrir cette ville et déjà, elle souhaitait se rendre à différents points en usant au plus de raccourci - malheureusement la plupart se trouvait être plus long que le chemin qu'elle aurait pu prendre de base, mais impossible pour elle de s'en rendre compte à ce moment là. Et, lorsqu'on sait que sa connaissance du territoire laissé à désirer, qu'il faut pourtant s'empresser, on se doit de courir. Ce que la jeune femme faisait d'ailleurs très bien, on pouvait voir à sa vive démarche que cela n'était pas la première fois qu'elle s'attelait à la tâche et qu'elle y mettait un certain talent, si bien, qu'il n'était pas aisé de la suivre - même si cela restait toujours largement possible.
" - Là ! " s’esclaffa-t'elle en se dirigeant vers l'un des stands tenu par un homme d'âge moyen, portant une large cicatrice sur tout le haut du front et la regardait quelque peu incrédule. " Vous l'avez encore ? Ce drôle de truc là, avec ces machins ! " Elle s'exprimait autant avec sa voix qu'avec ses mains et le reste de son corps, démontrant l'emballement dans lequel elle se trouvait. Pourtant, elle n'était en rien violente, même si sa quiétude semblait ébranlé, restait en elle cette douceur. Elle pouvait hausser le ton sans que cela ne vexe personne, tout le monde ressentant juste sa fougue sans la subir.
Cette force qui l'avait conduite ici, c'était celle d'une idée, qu'elle avait eu en se souvenant de ces marchandises. Elle était passé devant un peu plus tôt, et avait remarqué du coin de l’œil quelque chose qui prenait d'un coup ton son sens. Mais pour l'instant elle cherchait parmi les vieilleries abîmées présentes partout sur le présentoir. On pouvait vraiment se demander à quoi certaines choses traînant là avait pu servir, certaines semblaient si vieille qu'elle ne provenait certainement pas des clans en eux-mêmes, mais plutôt de ces vieux bâtiments abandonner, datant d'avant Pramfaya.
" Voilà ! C'est cela ! " La jeune femme attrapa un vieux carré souple détaché en des dizaines de feuillets et, au vu de ce qui servait de reliure, il en manquait une très grande partie. Costia se pencha alors sur cette vieillerie empestant les archives et tâché de toute part, commençant à essayer de déchiffrer.
" Pla.. Plaute. Mmmm. Amanti... argento filio au-auxiliarier.. Sub inperio vivens volt senaxex ux..xorio. " Elle se retourna alors vers Lexa, s'inquiétant enfin de savoir si celle-ci l'avait bien suivit avant de reprendre : " Vous ne trouvez pas que cela ressemble à cet étrange langage de tout à l'heure ? "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
PEUPLE DES ARBRESCommandante des Natifs
PEUPLE DES ARBRES
Commandante des Natifs

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 1061
En savoir +

MessageSujet: Re: Relique w/ Costia   Ven 15 Sep - 14:59

ReliqueLexa & CostiaI am not the only traveler who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again. Take me back to the night we met.
(Add it up → Shawn Mendes)
Alors que je filais derrière Costia, le temps semblait se ralentir. Nos pas se faisaient plus longs, plus légers, l'air qui nous fouettait le visage devenait plus doux, plus agréable. Comme un souffle chaud qui nous caressait. Je ne savais pas où nous allions, je ne regardais pas le chemin que nous empruntions. Je me contentais de la poursuivre, comme si ma vie en dépendait. J'avais un peu cette impression en cet instant-là d'ailleurs. Je n'avais aucune idée de tout ce que le futur avait à nous offrir, de tous ces merveilleux moments que nous allions passer ensemble, de tout ce bonheur que nous allions semer dans notre dos, faisant pousser une traîner de fleurs d'espérance.
Elle n'était pas sûre. Elle connaissait à peine ces rues. Mais elle se laissait porter. Sa démarche laissait penser qu'elle était un oiseau en train de prendre son envol. Nos vêtements, amples, battaient l'air et nous donnaient l'impression d'avoir des ailes. Une impression de liberté, de légèreté et d'insouciance presque puérile. Mais il faisait si bon, s'en aller ainsi. Prendre son envol et se couper du monde. Apprécier l'instant présent, tout simplement.

Bientôt, nous nous retrouvâmes à nouveau dans le marché. Visiblement, c'était là que Costia avait voulu nous emmener. Je ne savais toujours pas ce qu'elle voulait faire, ni dans quel but. Elle était simplement partie sans une seule explication et je m'étais contentée de la suivre. Son regard perçant fouilla tout le marché, à la recherche de cette chose, que moi j'ignorais encore. Elle sembla enfin repérer le stand recherché et s'y précipita. Je découvris l'homme, il portait une drôle de cicatrice sur le visage, mais ce n'était pas lui qui m'intéressait. C'était le visage de Costia, son regard si occupé à fouiller tous les bibelots que vendait le mystérieux homme. Elle questionna le vendeur, mais sa recherche était si vague et si floue qu'il ne put l'aider.
Lorsqu'elle trouva l'objet recherché, son regard et son visage s'illuminèrent. Elle le saisit entre ses mains et je découvris avec elle qu'il s'agissait d'un livre, un très vieux livre. Si ça se trouve, il datait même d'avant Pramfaya. Elle commença à tourner les pages avec précaution. Le papier avait si vieilli qu'il avait jauni et était très friable. Le moindre choc pourrait le briser et perdre de ce fait des informations inestimables. Costia semblait l'avoir compris et le feuilletait avec grande douceur. Je me demandais si elle savait lire, et j'eus bien rapidement ma réponse. Je compris alors que Costia n'était pas n'importe qui. Et de là où elle venait, elle était quelqu'un d'important. Elle déchiffra difficilement les mots inscrits, les prononçant à voix haute un par un, ses lèvres recherchant la prononciation correct de ces mots nouveaux.
Et enfin, elle s'intéressa à nouveau à moi. Elle me demanda si ce qu'elle venait de dire ne ressemblait pas aux paroles de la vieille femme.
-Les mots ne sont pas les mêmes, mais les sons ont l'air semblables. Passant mon doigt sur les pages abîmées, j'essayais moi aussi de lire ces mots dont je n'arrivais pas à comprendre le sens. Peut-être que cette vieille femme trouvait ces incantations dans ce livre ? Peut-être l'avait-il perdu et qu'il s'était retrouvé ici, sur un banc du marché ? Me penchant vers Costia et donc me rapprochant d'elle, je cherchais à comprendre le sens de ces mots. Je poussai doucement une des mains de la voyageuse afin de découvrir la couverture du livre. Elle était faite de cuire et il y était inscrit un mot Latine. On m'avait déjà parlé de cette langue. Elle datait de plusieurs siècles désormais. Et même avant Pramfaya, elle n'était déjà plus pratiquée. Il s'agit du latin. C'est une langue du passé, bien différente de la notre. Elle n'est plus utilisée depuis des lustres. Je me demande bien ce que cette vieille femme a voulu nous dire...

© 2981 12289 0

_________________


Merci Roandoudou
pour ce superbe kit ♡
★ But still, like dust, I rise.


Femme ? Aime moi ♡:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t43-rapport-de-missions-

Contenu sponsorisé

INFORMATIONS
En savoir +

MessageSujet: Re: Relique w/ Costia   

Revenir en haut Aller en bas
 
Relique w/ Costia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La relique oubliée [Event]
» [ Le gage d'une perfect - partie I ] - [PV]
» Le couvent de Haël.
» Adrian Korbel
» UNE RELIQUE DU SECOND EMPIRE A VENDRE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The 100 : New Earth :: 
₪ BIENVENUE SUR TERRE ₪
 :: 
Polis
 :: Le Marché
-
Sauter vers: