AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les coulisses de la bataille - Lyorah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
PEUPLE DES ARBRESGuerrier sans passé
PEUPLE DES ARBRES
Guerrier sans passé

INFORMATIONS
Age : 53 Masculin Nb de Messages : 163
En savoir +

MessageSujet: Les coulisses de la bataille - Lyorah   Mar 13 Juin - 21:09



Les coulisses de

la bataille.

« One more bullet from the sky. »

Tout s'était passé très vite. Les guerriers étaient partis combattre, et en tant qu'apprenti, je ne faisais que des tâches simples. J'avais laissé Elmet partir avec les deux autres guerriers de notre village. Avec le départ pour la guerre de tous les combattants, TonDC se trouvait bien vide. Je rangeai un peu le bazar qu'avait mis les guerriers avant de partir pour que le village soit apte à traiter au plus vite les blessés. Peu importait la force de guerre, il y avait toujours des blessés dans les combats, d'un côté comme de l'autre. J'espérais simplement qu'aucun guerrier de mon village ne serait touché. Je ne me voyais pas annoncer au village la mort de l'un d'entre eux. Leurs familles tenteraient de cacher leur peine malgré la douleur de leur perte. Cette douleur, je la connaissais bien. Je n'avais toujours pas fait mon deuil pour une simple et bonne raison. Mais cela viendra, un jour. Peut-être.
J'alimentais le feu de la place publique quand j'entendis des gémissements familiers. Quelqu'un approchait, souffrant, et je savais qui c'était. Je suivis les sons rauques et trouvai Elmet à quelques pas de l'entrée du village. Mes yeux s'écarquillèrent face au trou sanguinolent dans son torse. J'accourai, passant un bras autour de lui pour le soutenir et l'aider à rejoindre le village. Je ne pouvais m'empêcher de jeter des regards anxieux à son abdomen. Où était-il touché ? Je devais me souvenir de mes cours de biologie. Ça devait être l'estomac, ou les intestins, ou le foie, je n'en savais rien ! Je comprenais mieux les machines que les être humains. Ces derniers étaient des machines beaucoup trop complexes pour moi. Je fis comme je pus pour l'amener le plus rapidement possible à la tente de Lyorah. J'espérais qu'elle fût là, disponible, pour m'aider. Je ne saurais sauver Elmet seul.

« Lyorah, un guerrier Trikru est blessé ! » l'avertis-je dès que j'aperçus sa silhouette dans la tente.

La bataille avait commencé il y avait peu, mais les balles filaient vite, et il n'y avait nul besoin d'être doué au tir pour toucher quelqu'un. Elmet avait probablement reçu une balle perdue. Ce n'était pas rare. Elmet balbutia quelques mots. Il confirma mes pensées : une balle était sortie de nul part et l'avait fait chuter de son arbre. Je serrai les mâchoires. Elmet pissait littéralement le sang et l'idée de le perdre me trancha la gorge. Je devais me reprendre. Rester sérieux, ne pas me laisser avoir par mes émotions comme Elmet me l'avait appris. Il ne pouvait pas mourir. Il était mon frère. Le premier à m'avoir réellement accepté parmi les siens. En peu de temps, il m'était devenu plus proche que mes propres parents encore sur l'Arche. Il me paraissait plus réel, plus vrai, que tous ceux que j'avais rencontré dans l'espace. Je ne pouvais le perdre. Je déglutis et ajoutai :

« Encore un touché par une balle perdue. Il s'appelle Elmet... Lyorah, dis-moi qu'on peut le sauver. »

Je me voyais déjà massacrer tous les gens de mon ancien peuple à la simple idée du corps dénué de vie d'Elmet en train de brûler. Encore une personne de plus à venger ?
Non, il n'était pas encore mort. On pouvait le sauver. On le pouvait. On le devait.




Code by Wiise sur Never-Utopia



_________________

Yu gonplei ste odon. Ai gonplei ste nau.


La vérité:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
PEUPLE DES ARBRESGuérisseuse Trikru
PEUPLE DES ARBRES
Guérisseuse Trikru

INFORMATIONS
Age : 29 Féminin Nb de Messages : 103
En savoir +

MessageSujet: Re: Les coulisses de la bataille - Lyorah   Mer 14 Juin - 19:57

ONE MORE BULLET FROM THE SKY.
Owan & Lyorah
La guerre. C'était un mot que je n'avais pas entendu depuis un long moment. Je me sentais tranquille et en sécurité ici... Enfin pas totalement non plus, je regardais toujours derrière moi quand je sortais, je faisais bien attention de ne jamais parler trop et dire des choses sur ma vie en dehors de mon travail. En fait, je ne faisais que mon travail sans rien dire. J'aimais ça et je pense que les gens le savaient. Tant que je soignais, que j'écoutais leur plaintes et que mon travail était efficace, personne ne semblait vouloir en apprendre plus. Et ceux qui s'approchaient de trop près finissait souvent par être ennuyé par le silence. C'était lui mon meilleur ami : le silence.

J'avais vu trop de cadavre jusqu'ici. A commencer par ma propre famille puis par ces clans qui s'entre tuaient. La coalition avait beaucoup aidé, mais maintenant que tout était plus ou moins en place, voila qu'il y allait y avoir la guerre. Encore. Et tout ça voulait surtout dire plus de travail, plus de recherche et surtout plus de blessés.
J'avais été tranquille jusqu'ici, a chercher des remèdes et a faire des essais. A présent j'allais devoir appliquer mes remèdes sur des personnes... Pas que je ne l'avais jamais fait, mais ce n'était pas une partie de plaisir non plus. Une fois au travail, je faisais tout ce qu'il fallait mais c'était après... Quand mon esprit divaguait et revoyait tout ce sang, ces blessures...

J'étais en train de préparer une mixture de plante, sachant qu'elle était plus utile séchée que humide, il fallait la faire avant la tombée de la nuit. les guerriers étaient partis depuis un bon moment, je devais me dépécher pour avoir tout le nécessaire pour ceux qui reviendraient. S'ils revenaient... Certains avaient déja subit les dégats des armes du peuple du ciel, j'espérais juste que ce peuple la utiliserait aussi des armes que je connaissais. Je n'avais plus envie de fouiller dans le sang a la recherche du bout de l'arme dans des corps.

Alors que je m'empressais de récupérer une fiole pour la mélanger a la poudre verte que j'avais dans le bol, j'entendis un bruissement et une voix dans mon dos. Cette vois me dit quelque chose... Cet accent me fait froncer des sourcils, parce que je n'arrive pas tout de suite a me souvenir de qui il s'agit. Owan Dis je avec un sourire en le voyant. Mais rapidement mes yeux se pose sur le blessé a ses cotés et je m'empresse de l'aider pour venir allonger l'homme sur une paillasse.

Je me dépêchais a enlever les couches de vetement pour atteindre plus facilement la plaie. Pendant ce temps, le garçon m'expliqua qui il était et je sentis dans sa voix quelque chose comme... De la compassion ou peut etre de la peur? Un les deux choses mélangées... Une arme des gens du ciel? Demandais je en sachant que la réponse était probablement positive. Vu l'état de la blessure, ce n'était pas une lame, l'entrée était trop petite. Je n'avais pas voulu répondre a sa question, parce qu'il était trop tot pour dire quoi que ce soit. Parce qu'il n'aurait pas supporter une réponse négative.

Donnes moi l'eau,
dis je en désignant le grand bol d'eau clair que j'avais gardé de coté pour soigner un des blessé dans la tente. Il fallait que je vois ça de plus près, mais le sang qui coulait ne m'aidait pas a visualiser l'entrée de la blessure. J'avais besoin de nettoyer la plaie pour mieux voir et peut etre de l'ouvrir un peu plus pour enlever le bout dans son corps... Enfin... S'il y en avait un.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t220-rapport-de-mission-

avatar
PEUPLE DES ARBRESGuerrier sans passé
PEUPLE DES ARBRES
Guerrier sans passé

INFORMATIONS
Age : 53 Masculin Nb de Messages : 163
En savoir +

MessageSujet: Re: Les coulisses de la bataille - Lyorah   Sam 17 Juin - 15:03



Les coulisses de

la bataille.

« One more bullet from the sky. »

Lyorah m'aida à allonger Elmet sur un lit de fortune. Elle ne répondit pas à mes questions, je compris que l'avenir d'Elmet était incertain. Comprendre, c'était un beau mot. Je savais qu'Elmet avait peu de chance de s'en sortir. J'espérais simplement qu'il aurait cette chance. Pourquoi pas, après tout ? Tout le monde n'avait pas forcément besoin de mourir. Certains pouvaient bien survivre un peu plus longtemps. Et puis, pourquoi toujours les miens ? Pourquoi ma famille devait mourir à chaque fois ? Mia, puis Elmet, pourquoi toujours les personnes les plus chères à mes yeux ? La mort ne pourrait-elle pas faire une exception pour une fois ?
Je trouvais mes propres pensées stupides. La mort n'était pas. Il n'y avait pas de dame pour venir vous chercher le moment venu. Au contraire, tu pouvais choisir toi-même le moment de ta mort. Mia l'avait fait. Elle avait décidé de mettre fin à sa vie et personne ne l'en avait empêchée. Pas même moi. Car je ne savais pas. Je ne savais jamais rien. Et là, je ne savais pas si Elmet allait s'en sortir et mon cœur s'en serrait de plus en plus au fil des secondes, me donnant une sensation désagréable de lourdeur au creux de la poitrine.

« Oui, et pas une petite arme. » répondis-je dans le but de me concentrer sur la situation actuelle.

J'avais pu apercevoir les armes des délinquants. Des armes à feu longues. Les balles devaient l'être aussi. Je donnai l'eau à Lyorah, comme elle venait de me le demander. J'essayais de ne pas la gêner malgré mon anxiété apparente. Elmet tremblait beaucoup trop pour que sa blessure soit bénigne. J'avais l'impression de redécouvrir le cadavre de Mia : vous voyez le corps inerte de la personne que vous aimez et, en sachant qu'il est déjà trop tard, vous vous approchez, vous espérez, vous le secouez, vous cherchez un signe de vie, mais elle vous a déjà échappée.

« C'est l'un de ses organes n'est-ce pas ? La balle a percé un de ses organes ? » demandai-je nerveusement.

J'attendais que Lyorah me dise quoi faire pour l'aider à sauver la vie d'Elmet. Elle était mon seul espoir et je m'y accrochais. Il était peut-être déjà trop tard, je devais garder cette idée en tête, me préparer au pire. Comme si je pouvais me résilier à laisser Elmet partir.




Code by Wiise sur Never-Utopia



_________________

Yu gonplei ste odon. Ai gonplei ste nau.


La vérité:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
PEUPLE DES ARBRESGuérisseuse Trikru
PEUPLE DES ARBRES
Guérisseuse Trikru

INFORMATIONS
Age : 29 Féminin Nb de Messages : 103
En savoir +

MessageSujet: Re: Les coulisses de la bataille - Lyorah   Dim 18 Juin - 0:43

ONE MORE BULLET FROM THE SKY.
Owan & Lyorah
Il me tend la bassine et j'en profite pour remonter ses vêtements pour avoir un meilleur accès a la blessure. Il ne fait pas particulièrement froid ces temps ci, donc il y a moins de choses a enlever, mais les guerrier partent toujours avec quelques vêtements supplémentaire surtout pour la nuit quand il fait froid.
Je fis couler l'eau pour nettoyer le sang, le trou semblait assez gros, je comprenais maintenant pourquoi Owan disait qu'elle n'était pas petite. Tu l'as vu? Demandais je en espérant avoir un peu plus d'information, pendant que je fouillais de mes mains la blessure. Arrachant des gémissements a Elmet, je compris que je n'allais pas la trouver si facilement. Me souvenant d'une autre blessure d'un autre guerrier, je m'empressais de poser la bassine pour attraper le bras d'Elmet.

Je ne sais pas... Aide moi a le retourner, je dois voir derrière. Expliquais je alors que j'avais déjà commencé a le tirer doucement pour le tourner sur le coté. Je n'avais aucune idée de ce qu'il se passait dans le corps l'Elmet. Ni comment faire pour le soigner de l'intérieur. Peut être que c'est de l'autre coté... Peut être que ça a traversé.

Je voyais bien qu'il n'était pas tout a fait lui même. Elmet devait être quelqu'un de particulier pour lui, bien que je n'ai jamais compris ce genre de chose. Pour moi, il fallait savoir mettre de la distance avec les autres... Surtout pour mon métier, sinon je n'arriverais jamais a soigner les personnes de mon clan. Finalement être discrète et parler peu avait ses avantages. Les autres ne venaient pas me parler et en contre partie je pouvais les guérir sans avoir avoir peur. Si j'étais trop proche d'eux, je ne pourrais pas aussi bien les soigner. J'aurais trop peu de les tuer ou de leur faire mal.

En le tournant je vois que le sang a taché la table. C'est peut être pour ça que je n'ai pas trouvé le bout de l'arme des gens du ciel dans le corps d'Elmet. Je crois que ça va etre difficile. Expliquais je a Owan. Il perds trop de sang... Commençais je en le reposant doucement sur la table. Les gémissement du guerrier s'était arrêtés, il avait du s'endormir a cause de la douleur trop forte.

Je fis des pas rapide jusqu’à mon établi pour récupérer une fiole et la poser sur l'établit. J'attrapais un bol remplit d'une mixture et l’amenais vers le blessé. Je savais que c'était juste pour retarder les choses. Que cette mixture allait bloquer le sang... Mais je ne savais pas si a l'intérieur de son corps c'était la même chose. Il avait perdu beaucoup de sang, il allait etre faible alors qu'il devait combattre ce mal qui le rongeait.

J'appliquais la mixture sur sa plaie, espérant que ça arrête le sang de couler. Je fis de même de l'autre coté une fois qu'Owan m'aida a le retourner pour la deuxième fois. J'en profitais pour prendre le petit bol en bois sur la table. et récupérait la petite fiole que j'avais laissé sur ma table de préparation. Il faut qu'il boive ça. Je pense que ça ne lui fera pas de mal... Je n'avais pas d'autres options. Ensuite nous allions devoir attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t220-rapport-de-mission-

avatar
PEUPLE DES ARBRESGuerrier sans passé
PEUPLE DES ARBRES
Guerrier sans passé

INFORMATIONS
Age : 53 Masculin Nb de Messages : 163
En savoir +

MessageSujet: Re: Les coulisses de la bataille - Lyorah   Mer 21 Juin - 12:17



Les coulisses de

la bataille.

« One more bullet from the sky. »

Je l'aidai à retourner Elmet, perplexe. Le sang battait fort contre mes tempes. Que devais-je dire à Lyorah ? Que j'avais vu les armes des délinquants ? Que je savais comment elles fonctionnaient puisque nous en avions quelques unes sur l'Arche et que ces armes trouvaient toujours leur place dans nos cours d'histoire ou de physique ? Cela ne sauverait pas Elmet. Ou peut-être que si. Je n'en savais rien. Je n'arrivais plus à réfléchir clairement. Nous découvrîmes que la balle avait complètement traversé le corps d'Elmet. L'homme était troué de part et d'autre. Mon frère était percé. La vague de rage qui me frappa me donna la nausée et je reculai d'un pas. Je pris une longue bouffée d'air et l'expirai le plus calmement possible.

« Je les ai vu, » répondis-je finalement, sachant mon regard assombrit par la haine. « Ils ont juste à appuyer sur la gâchette et la balle file dans l'air. Ils n'ont aucun honneur. »

Le mot sang sorti de la bouche de Lyorah augmenta ma rage. Elmet avait perdu énormément de sang et Lyorah allait certainement m'annoncer qu'il était trop tard pour lui. Je voyais bien qu'elle faisait ce qu'elle pouvait, j'espérais encore un miracle. Je vis la main d'Elmet trembler alors qu'il semblait être parti dans un sommeil profond qui atténuait sa douleur. Je saisis la main et me penchai pour glisser quelques murmures à son oreille. Je lui répétai ce qu'il m'avait dit quand il m'avait surveillé, espérant me voir me réveiller bientôt. J'étais passé près de la mort, mais lui et les siens m'avaient sauvé. Je ne pouvais pas le laisser tomber, le laisser mourir alors qu'il était parvenu à me sauver. Je ne pouvais pas lui faire ça à lui, ni aux siens qui étaient devenus les miens.
Je me redressai. On ne pouvait rien faire d'autre qu'attendre. Attendre qu'il se réveille, ou attendre qu'il meurt. Son pouls au poignet était faible contre mes doigts. J'hésitai un instant à lâcher sa main, mais ne m'en résolus pas.

« Je vais les tuer, » soufflai-je avec la même rage qui me torturait encore, « je vais les tuer avec leurs balles s'il le faut. Mais avant, je vais m'assurer qu'ils souffrent pour tous ceux qu'ils m'ont pris. »

Je pensais à Mia, et à ma vie d'avant. Ma vie qui aurait pu être banale sur l'Arche, mais incroyable avec elle. Et maintenant, Elmet et les deux autres guerriers de chez moi, partis au combat, manquaient de périr sous les coups de feu lâchent des délinquants. Ils ne méritaient qu'une chose : une mort douloureuse. Ils prenaient plaisir à faire souffrir les autres et n'assumaient pas leurs actes. Ils se trouvaient toujours des excuses pour éviter la culpabilité. Mais cette culpabilité, je la ressentais bien. Je la portais avec moi avec l'espoir d'éclaircir l'histoire de Mia une bonne fois pour toute. Je portais la douleur avec l'espoir de devenir quelqu'un de meilleur, un guerrier honorable qui ferait tout pour son peuple. Mes espoirs étaient peut-être vains, mais ils me permettaient de continuer d'avancer. Autrement, j'aurais peut-être rejoint Mia depuis un moment.




Code by Wiise sur Never-Utopia



_________________

Yu gonplei ste odon. Ai gonplei ste nau.


La vérité:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
PEUPLE DES ARBRESGuérisseuse Trikru
PEUPLE DES ARBRES
Guérisseuse Trikru

INFORMATIONS
Age : 29 Féminin Nb de Messages : 103
En savoir +

MessageSujet: Re: Les coulisses de la bataille - Lyorah   Sam 24 Juin - 22:18

ONE MORE BULLET FROM THE SKY.
Owan & Lyorah
J'écoutais d'une oreille ce qu'il me racontait mais j'avais du mal a tout comprendre. Sur le coup j'avais mit ça sur l'effet du stress et de la concentration que je me devais d'avoir pour soigner le blessé. Mais en fouillant dans ma mémoire, je remarquais que ce n'était pas tout a fait exact. Le mot qu'il avait employé "gâchette"... Je n'avais aucune idée de ce que c'était. "Balle" par contre, je l'avais appris de mon mentor. C'était lui qui m'avait enseigner comment soigner ce genre de plaie. Mais personne n'en n'avait jamais vu jusqu’à l'arrivé des gens du ciel.

En reposant le blessé sur la table je me tournais enfin vers Owan qui était rouge de colère. Je fronçais des sourcils n'arrivant pas a comprendre pourquoi. Je sais que c'est habituel pour des nouveau guerrier d'etre lié a son mentor... Mais s'ils ont de la colère ils ne l'expriment pas ainsi. Tout ceux...? Répétais je en fronçant des sourcils. Tu en as perdu beaucoup?

Il était apprenti guerrier, il avait du perdre quelques amis et plus récemment son mentor Elmet. Mais c'était les risques et tout apprenti le savait. Il semblait beaucoup trop rempli de rage pour continuer une conversation normale. Avec un dernier regard vers le blessé je me dirigeais vers mon établi. Je ne pouvais plus rien faire d'autre pour Elmet. Attendre que les plantes fassent leur travail était la meilleure chose que je pouvais faire.

Je fouillais mes préparations du regard, cherchant un petit bol ou j'avais préparé une mixture. Je tendis la main pour regardé dans plusieurs bols et lorsque je vit le liquide ambré je souris. Je récupérais une petite tige en bois pour en prélever quelques gouttes et les déposer dans un verre. Je rajoutais un peu d'eau avant de me retourner pour lui tendre le tout. Tu devrais boire, ça apaisera ta colère... Pas ta peine, continuais je avec un sourire triste. Pour ça je ne peux rien faire malheureusement.

En réalité j'avais des plantes pour ça, mais c'était surtout pour endormir la douleur... Et prise a trop haute dose elles pouvaient rendre fou ou tuer. Owan avait l'air trop furieux, il fallait qu'il s’apaise avant de parler... Bien que je ne sois pas complètement sûre qu'il veuille boire cette potion. Depuis que je l'avais croisé je sentais qu'il y avait quelque chose de bizarre. Je ne pouvais dire exactement ce que je ressentais mais... Tout ce que je voyais c'était sa façon de ne pas trop parler et de rester la en retrait. C'était bien la première fois que je le voyais exprimer un sentiment aussi fort. Comme s'il s'était retenu depuis tout ce temps.

Peut etre... Peut etre qu'il y avait quelque chose d'autre caché derrière cette simple colère. Il semblait si furieux envers ces gens du ciel, pas que les guerriers ne le soient pas, mais il y avait quelque chose d'autre que les hommes de mon clan n'avaient pas. Cette rage destructrice. C'était difficile de l'expliqué, mais c'était la.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t220-rapport-de-mission-

avatar
PEUPLE DES ARBRESGuerrier sans passé
PEUPLE DES ARBRES
Guerrier sans passé

INFORMATIONS
Age : 53 Masculin Nb de Messages : 163
En savoir +

MessageSujet: Re: Les coulisses de la bataille - Lyorah   Dim 2 Juil - 18:18



Les coulisses de

la bataille.

« One more bullet from the sky. »

Je n'osais même plus regarder Elmet. J'avais l'impression que j'allais exploser si je lui jetai ne serait-ce qu'un regard. Sa vue me rappelait toute la cruauté des Skaikru. Ce peuple qui ne comptait plus les vies qu'il prenait. Il en ignorait les noms, les visages, les personnes pour qui ils étaient chers. C'était simple sur l'Arche de se débarrasser d'un corps. Il suffisait de le jeter dans l'espace. Aucune tombe. Aucun nom gravé. Jeté dans l'oubli. Moi je me souvenais de chaque personne que j'ai vu exécutée depuis la mort de Mia. J'avais compris, après la mort de celle-ci, que les morts ne se souvenaient pas et qu'il fallait le faire pour eux. Rares étaient ceux qui se souvenaient. Les autres préféraient oublier.
Je ne pouvais pas répondre à la question de Lyorah. Je ne savais pas comment. C'était compliqué. Comment expliquer que je n'avais pas perdu beaucoup de personnes chères mais l'équivalent ? C'est en perdant Mia que je m'étais rendu compte de son importance dans ma vie. Et ici, sur Terre, alors qu'Elmet était aux portes de la mort, je me rendais compte de son importance à lui aussi. Je me savais déjà chanceux auparavant, mais à ce point ? Je ne serais plus rien sans lui. Parmi les trois guerriers de mon village, il était le meilleur, et il était mon mentor. Plus que cela encore, il était ma famille. Mais comment pourrais-je formuler ça ? Je ne savais pas expliquer mes sentiments aux autres, sauf à toi, Mia, mais seulement depuis que tu es morte. Ironique, n'est-ce pas ?

Il allait mourir, comme elle, et je ne le supportais pas. Alors, quand un objet fit son entrée dans mon champ de vision, je l'envoyai au loin d'un coup sèche de la main. Je me rendis compte de mon erreur seulement lorsqu'un liquide clair glissa sur le sol jusqu'à s'insinuer sous mes pieds. Je n'avais pas voulu me montrer violent envers elle. Je ne voulais pas me montrer violent du tout. Elle voulait simplement m'aider. Sans elle, Elmet serait certainement déjà mort dehors. Je m'appuyais sur la table, la rage poussait mes épaules vers le bas, et je craignais de m'écraser.

« Je suis désolé, » murmurai-je, le souffle lourd, « je ne voulais pas réagir ainsi. Merci de m'aider. »

Mon regard retomba sur Elmet. Il dormait. S'il passait la nuit, il s'en sortirait certainement. Je ne pouvais rien faire d'autre que patienter. L'attente s'annonçait horriblement difficile. J'ouvris la bouche pour dire autre chose avant de prendre compte des mots que j'allais employer. Je ne pouvais pas dire ça. Ou le pouvais-je ? J'avais déjà foiré avec Lyorah. Elle n'avait pas l'air d'une traîtresse. Pouvais-je prendre ce risque ? Sans elle, Elmet serait déjà mort. Elle méritait au moins la vérité.

« Skaikru m'a beaucoup pris, » ajoutai-je sans plus réfléchir. « Je ne supportais plus leur cruauté, alors je suis parti. »
Les mots que je me devais encore d'ajouter restèrent bloqués dans ma gorge. Je pris une profonde inspiration et les prononça doucement, me libérant d'un énorme poids.
« Je suis né dans l'espace, mais je ne suis pas des leurs. Je ne peux pas...plus... »
Je sentais les larmes aux bords de mes yeux. Elles menaçaient de s'écouler et j'essayais de les comprendre. La rage et la peine se mélangeaient sans que je sache qui allait vaincre. Seul l'espoir de voir Elmet survivre me permettait de tenir debout.





Code by Wiise sur Never-Utopia



_________________

Yu gonplei ste odon. Ai gonplei ste nau.


La vérité:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
PEUPLE DES ARBRESGuérisseuse Trikru
PEUPLE DES ARBRES
Guérisseuse Trikru

INFORMATIONS
Age : 29 Féminin Nb de Messages : 103
En savoir +

MessageSujet: Re: Les coulisses de la bataille - Lyorah   Mar 4 Juil - 21:34

ONE MORE BULLET FROM THE SKY.
Owan & Lyorah
Nous nous étions écartés du malade, qui reposait sur la paillasse. A ce stade je ne devais pas trop m'éloigner, mais rester juste près de l'entrée de ma cabane était suffisant. D'ici je pouvais encore le voir sur sa paillasse et je pouvais aussi surveiller les allées et venue juste devant ma cabane.
Je lui avais tendu le verre et il s'était excusé. J'avais sourit. Tout le monde réagit différemment face a la douleur. Et je savais tout a fait de quoi je parlais. Surtout ces derniers temps. Et il est difficile de la contraindre trop longtemps. J'avais moi même essayer lors de la mort de mes parents. La solitude m'avait prise sous son aile et j'avais fini par y trouver du réconfort. Mais la mort, surtout des personnes proches, restait quelque chose de difficile a surmonter pour moi.

Il gardait sa colère et sa peine, c'était probablement la pire chose a faire. La garder sans jamais oser la laisser s'en voler et s'éloigner parce qu'ensuite, s'installerait la colère et la rancœur... Ce n'était clairement pas une bonne chose, surtout pour les guerriers qui se devaient de garder un minimum de contrôle sur eux même. Je regardais les environs, tout le monde était assez loin, s'afférant a sa tache. Mais dans le village nous étions peu nombreux. La majorité était partit en repérage ou même dans les alentour. C'était une période de la journée plutôt calme. Je reportais mon attention sur le jeune garçon qui s'était tu le temps de boire. Enfin je le supposais puis que j'avais regardé ailleurs.

Le début de sa phrase me fit légèrement froncer des sourcils. Comment Skaikru pouvait lui avoir tant pris alors qu'ils n'étaient pas la depuis très longtemps? Est ce qu'Elmet était sa seule famille? C'était probable, vu qu'il ne semblait pas très bavard depuis que je l'avais rencontré... Et que sa rage s'était seulement exprimée suite a la blessure de son mentor.

Mais un silence s'installa. Je n'osais le troubler, sentant qu'il était sur le point de me dire quelque chose d'important. La difficulté de ces mots me fit regarder a nouveau dans une autre direction. Espérant qu'il puisse trouver le courage de parler. Je n'étais pas la meilleure des confidentes, mais j'étais a l'écoute... Certains me parlaient pour soulager leur conscience, d'autres se contentait d'avouer les horribles choses qu'ils avaient faites... Mais toujours dans les derniers moments. Un peu comme si l'avouer venait a les effacer. Un aveux, juste au cas ou leur âmes doivent s'envoler quelque part ou ils ne seront plus jamais capable de parler.

Le son de sa voix me figea sur place. Je mis quelques secondes avant de le regarder a nouveau. Cet aveux ne m'avais pas choqué dans le mauvais sens. A vrai dire j'avais toujours senti quelque chose... Peut etre parce que j'étais plus ou moins dans la même situation que lui. Mais c'était surtout parce que je ne m'attendais pas a ce qu'il me le dise si vite et surtout comme ça.

Je n'étais pas la pour le juger, il avait probablement ses raisons pour avoir rejoint nos rang et se battre a nos coté contre ceux qui l'avaient vu grandir... Cepdant, je m'étais toujours posé des questions sur leur mode de vie. Par curiosité, parce que j'avais découvert moi même les différents rites entre les Yujleda et les Triku et que certains m'avaient fait plus réver que d'autre... Mais la vie dans l'espace restait quelque chose de très étrange pour moi. Je n'arrivais pas a comprendre comment on pouvait voler dans quelque chose.

Pourquoi? Que t'ont ils fait?
demandais je simplement, essayant de refouler mes nombreuses questions sur sa vie la haut. Enfin... Tu n'es pas obligé de me répondre, si c'est trop douloureux. Encore une fois je me rendais compte que mon empressement ne m'avait pas fait réfléchir. J'aurais du lui demander ça avant.

_________________
THE INNOCENT
and the beautiful have no enemy but time...
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t220-rapport-de-mission-

avatar
PEUPLE DES ARBRESGuerrier sans passé
PEUPLE DES ARBRES
Guerrier sans passé

INFORMATIONS
Age : 53 Masculin Nb de Messages : 163
En savoir +

MessageSujet: Re: Les coulisses de la bataille - Lyorah   Jeu 6 Juil - 21:56



Les coulisses de

la bataille.

« One more bullet from the sky. »

Les mots de Lyorah étaient apaisants, pourtant j'avais du mal à me calmer. J'avais mal, j'avais peur, j'étais terrifié. Je ne savais pas gérer mes émotions, c'est bien pour ça que les gardes de l'Arche m'avaient enfermé : je les avais accusé du meurtre de Mia et leur avais promis de ne pas lâcher l'affaire avant qu'ils avouent leur crime. Ils m'avaient piégé entre quatre murs. Ils avaient préféré me faire taire plutôt que d'assumer leurs actes. La prison n'avait pas suffi à calmer mes nerfs. J'avais pris ma décision de quitter l'Arche dès mon emprisonnement. Je serais peut-être mort s'ils ne m'avaient pas envoyé sur Terre. Je n'aurais jamais pu vivre à nouveau parmi eux.
Les natifs représentaient ma seconde chance, mais je savais qu'ils ne m'accepteraient pas si j'avouais mon secret à tous. Lyorah, elle, ne réagit pas mal. J'en étais étonné. Elle avait toutes les raisons d'être furieuse, de m'en vouloir, de vouloir ma mort, mais elle n'en fit rien. Elle semblait comprendre. A sa question, mon cœur s'arrêta une seconde pour repartir plus calmement. Elle se souciait de mon histoire. Elle voulait savoir ce qu'ils m'avaient fait, et je trouvai là une curiosité sur mon peuple de naissance en général, mais elle avait le droit de savoir. Mon histoire, leur histoire, se confondaient. Je ne pouvais parler de moi sans parler du peuple de l'Arche.

« Là-haut, dans l'espace, Skaikru ne se contente pas de te tuer. Il préfère te pousser à la mort. Ils te conduisent à devenir la pire personne que tu aurais pu être. Ils te poussent à te tuer toi-même. »

Les larmes frôlaient ma peau, prêtes à tomber. Je revoyais le corps de Mia étalé sur le sol. Ce jour-là, je m'étais rendu compte de la quantité de sang qu'un corps humain contenait. Beaucoup. Une quantité qui avait quitté le corps de Mia pour tâcher le métal gris qui l'avait enfermée pendant quinze ans, et dont elle n'avait pu échapper.

« Mia, » admis-je enfin, « elle s'appelait Mia. »

Je clignai des yeux et essuyai du revers de la main les deux larmes qui commençaient à s'écouler sur mes joues. Je décidai de me concentrer sur autre chose. Je ne pouvais pas parler d'elle maintenant. Elmet avait besoin de moi. Je devais rester concentré sur lui et donner des informations utiles.

« Ils nous appelaient les Cent. Le groupe qui a atterri sur Terre, les Cent. J'en faisais partie. J'ai fui dès notre arrivée. Je ne pouvais pas rester avec eux. C'est eux qui ont tiré sur Malic, et aujourd'hui sur Elmet. Une centaine de délinquants de l'Arche envoyés sur Terre pour voir si elle est viable. Et elle l'est... Lyorah, le reste de l'Arche va arriver sur Terre puisqu'ils ont maintenant la preuve que la Terre est viable. »

J'espérais que les délinquants n'aient jamais pu contacter l'Arche pour les prévenir, mais l'Arche n'échouait jamais dans ses missions, ils trouvaient toujours un moyen de réussir. Les délinquants avaient certainement réussi à leur demander de l'aide. Ils devaient avoir peur de nous, les natifs, les personnes qu'ils avaient attaqué en brûlant des villages. Skaikru détruisait toujours tout sur son passage.




Code by Wiise sur Never-Utopia



_________________

Yu gonplei ste odon. Ai gonplei ste nau.


La vérité:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
PEUPLE DES ARBRESGuérisseuse Trikru
PEUPLE DES ARBRES
Guérisseuse Trikru

INFORMATIONS
Age : 29 Féminin Nb de Messages : 103
En savoir +

MessageSujet: Re: Les coulisses de la bataille - Lyorah   Jeu 31 Aoû - 19:27

ONE MORE BULLET FROM THE SKY.
Owan & Lyorah
Je ne pensais pas qu'il allait me répondre. J'aurais bien été la première a me cacher derrière des silences pour éviter de dévoiler des choses.

Nous étions toujours la, cote à cote. Je jetais des coups d’œil au passants, ne m'attendant pas vraiment a ce qu'il continue dans sa lancé. Je saluais quelques rares personnes qui jetais un regard vers moi d'un signe de tête. heureusement pour nous, ils ne venaient pas vers moi pour discuter. Ils savaient très bien que je n'avais pas grand chose a dire de toute façon.

Je me tournais lorsqu'il m'expliquait ce que faisait les skaikru. Mais son explication était très vague, je n'arrivais pas très bien a comprendre comment ils pouvaient "pousser les gens a la mort". Ils ne vivaient pas dans la foret, ils n'avaient pas d'arbres... Pouvait ils les lancer dans le vide vers la terre? Comment arrivaient ils a le faire? Est ce que les hommes qui tombaient mourraient ensuite? Ils devaient etre fort pour pouvoir les tuer sans avoir a les toucher ou a leur tirer dessus.

C'était difficile pour moi d'imaginer qu'on pouvait vivre la haut. Plus haut de les arbres et les montagnes, je veux dire. Les sommets des montagnes n'étaient pas habités, du moins a ce que j'en avais entendu dire. Je n'avais jamais pu voir toutes les montagnes... Pas encore...

Mia. C'était un joli nom. Je me tournais vers lui pour le regarder. Ses yeux étaient remplis de larmes qu'il ne voulait pas laisser couler. Cette fille devait etre très importante a ses yeux, mais je ne voulais pas le lui demander. Il n'avait pas fini de tout raconter, je le sentais. Il fallait juste etre un peu patient et savoir entendre a travers ses silences.
Je reportais mon attention sur le village autour de nous, je savais a quel point les hommes n'aimaient pas se sentir faible. Encore moins devant une femme. Même si Owan n'était pas de mon clan, il restait un homme. Ou un jeune homme. Mais ça en revenait au même.

Je me demandais comment leur vie était la haut. Comment ils pouvaient survivre si haut dans le ciel. S'ils avaient aussi des maisons et comment ils se nourrissaient. Y avait il des animaux la haut aussi?
Je fronçais les sourcils en l'entendant reprendre son discourt. Mais ça n'avait plus rien a voir avec Mia et la raison pour laquelle il leur en voulait. Ou peut etre qu'il l'avait dite? Je n'étais pas bien sure d'avoir tout comprit. Fronçant des sourcils j'essayais de comprendre ce qu'il voulait me dire. D'autres personnes allaient venir sur terre?

L'arche... Commençais je. C'est l'endroit ou tu vivais... La haut? Ils avaient un endroit ou ils vivaient la haut... Jusque la je pouvais comprendre, bien que je n'arrivais pas a l'imaginer. Je savais que ma question n'était pas la plus importante, j'aurais voulu en apprendre un peu plus. Savoir comment ils vivaient et comment leur clan avait réussit a monter si haut dans le ciel. Mais ce n'était pas le moment.

Est ce qu'il ont... Des armes aussi? Si jamais ceux qui descendaient avaient des armes, nous étions vraiment en très mauvaise position. Il fallait trouver un moyen de ne pas se faire décimer par ce nouveau peuple qui s'incrustait sur nos terre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t220-rapport-de-mission-

avatar
PEUPLE DES ARBRESGuerrier sans passé
PEUPLE DES ARBRES
Guerrier sans passé

INFORMATIONS
Age : 53 Masculin Nb de Messages : 163
En savoir +

MessageSujet: Re: Les coulisses de la bataille - Lyorah   Ven 1 Sep - 2:49



Les coulisses de

la bataille.

« One more bullet from the sky. »

Je me sentis idiot en réalisant que je venais de raconter des choses très lointaines pour Lyorah. Comment pouvait-elle comprendre les notions d'Arche, de suicide, de vie dans l'espace ? La culture native était si différente de la nature skaikru, et en tentant un appel à l'aide, je ne faisais que rendre Lyorah confuse. Mes mots n'avaient aucun sens pour elle. Je me devais d'être plus clair, mais cela faisait longtemps que je n'avais pas autant parlé et les mots me manquaient pour exprimer ma détresse. La rancune faisait palpiter mon coeur et je crus que j'allais lâcher et balancer l'histoire de Mia comme ça, alors que cela me faisait déjà si mal d'y penser. Expliquer comment elle était morte revenait à montrer la cruauté des skaikrus. Elle faisait un bon exemple. Mais je ne voulais pas que l'on se souvienne de Mia comme un exemple de la cruauté du Ciel. Je voulais qu'elle reste belle comme elle était, brillante, blagueuse. Je voulais qu'elle reste en vie. Mais je ne voulais pas qu'on l'oublie non plus.

Que pouvais-je dire à Lyorah pour lui expliquer les choses, la convaincre de toujours rester éloignée de Skaikru ? Je ne voulais pas qu'il arrive quoi que ce soit à Lyorah à cause de moi. Si Skaikru venait à mettre la main sur elle, je les tuerais moi-même. Je ne pouvais pas les laisser prendre tout le monde. Lyorah, tout comme Mia, était innocente. Elle n'était même pas guerrière. Et pourtant, l'imaginer mourir du courroux de l'Arche me donnait la nausée.
« L'Arche était... comme une grande boîte de métal. On vivait là-dedans. C'est pas aussi petit que ça en paraît... seulement, quand tu vis là-bas, tu ne peux pas en échapper. »
Je m'étais engagée sur ces paroles. Ma gorge me brûlait. Je ne pouvais tout de même pas déjà être à bout...
« Quand tu n'es pas à ta place, quand on te fait du mal, » expliquai-je, le regard noir et les mains tremblantes l'une dans l'autre, « tu ne peux pas t'échapper. Tu es coincé. Et on continue de te faire du mal. On continue jusqu'à ce que tu te ôtes toi-même la vie. » Une larme s'écoula finalement. Et mes yeux se vidèrent. Ils voulaient se débarrasser de cette rage qui les brûlait, sans savoir qu'elle ne me quittera jamais vraiment. Je n'arrivais pas à faire mon deuil. J'étais probablement condamné à souffrir de la mort de Mia toute ma vie. Il y avait des choses dont on ne se remettait jamais vraiment. « C'est ce qui est arrivé à Mia, » concluai-je.
Et la cruauté de mon peuple d'origine mise en lumière, je déclarai : « Des centaines de personnes vont descendre du ciel. Ils sont bien armés. Lyorah... tu n'imagines pas le danger que nous courons... »
Car oui, je craignais. Je craignais de voir mon peuple adoptif ravagé par les feux du Ciel. Je craignais de voir Skaikru me prendre encore les miens, comme si Mia n'avait pas suffi. Je craignais pour ce peuple de la forêt qui vivait paisiblement parmi les Arbres. Jusqu'à ce que la guerre les ravage.




Code by Wiise sur Never-Utopia



_________________

Yu gonplei ste odon. Ai gonplei ste nau.


La vérité:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
PEUPLE DES ARBRESGuérisseuse Trikru
PEUPLE DES ARBRES
Guérisseuse Trikru

INFORMATIONS
Age : 29 Féminin Nb de Messages : 103
En savoir +

MessageSujet: Re: Les coulisses de la bataille - Lyorah   Sam 2 Sep - 22:06

ONE MORE BULLET FROM THE SKY.
Owan & Lyorah
Je m'étais tournée pour lui faire face, totalement captivée par son récit. Lorsque j'étais arrivée chez les triku, j'avais du apprendre leur coutumes et faire comme eux. Nous n'avions pas toujours les mêmes rites et il m'avait fallu un long moment avant de comprendre certaines coutumes. Mais la, nous étions en train de parler d'un peuple totalement différent. De personnes qui vivaient dans des boites... Sans arbres et sans rivières. D'ailleurs, comment faisaient il pour se soigner sans la foret?

J'avais bien du mal a nous imaginer tous bloqués dans le village. Comme si un mur s'était installé tout autour de nous, nous empêchant de sortir. Mais je ne crois pas que j'aurais réussit a vivre dans ces conditions. J'avais besoin de la foret. J'avais besoin de sortir. J'avais besoin d'espace.

Lorsqu'il m'expliqua qu'il n'avait pas le moyen de s'enfuir, je n'avais pu m’empêcher de m'avancer vers lui pour lui toucher l'avant bras... Je n'osais pas non plus le prendre dans mes bras, ne sachant pas trop comment il le prendrait. Mais j'avais de la peine pour lui. Vivre entouré d'un mur dans une énorme boite avec des gens qui ne vous aimaient pas. Ça n'avait pas du être une vie facile. Je suis désolée... Dis je, alors que je savais que je n'aurais rien pu faire. Il avait vécu dans cette grosse boite et moi sur terre. Comment aurais je l'aider, sachant que je ne savais pas qu'il y avait du monde la haut?

Sa dernière phrase me faisait peur. Si ces nouvelles personnes arrivaient qu'en adviendrait il de mon peuple? Nous décimeraient ils comme ceux de la montagne? Ceux qu'on ne voyait pas mais qui étaient toujours la, tapis dans l'ombre?

Nous devons prévenir le chef de clan... Il préviendra le Heda. Si jamais ceux qui descendaient avaient des armes, nous étions vraiment en très mauvaise position. Il fallait trouver un moyen de ne pas se faire décimer par ce nouveau peuple qui s'incrustait sur nos terre.

Seulement, j'avais parlé trop vite. Comment pouvais je savoir qu'ils détendraient tous? Comment moi, simple guérisseuse, savait qu'une autre chose descendu du ciel serait remplie de gens bien armés?

Si ceux de ton clan ont décidés de venir ici armés, il faut que notre clan puisse se défendre.
Les armes étaient déja plus puissante que celle que nous avions... Alors, s'ils arrivaient ici par surprise, les triku serait forcément assez vite tués. Ce n'était pas équitable. Même si je n'aimais pas la violence, je n'avais pas envie que les guerriers de mon clan se fasse tuer si facilement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t220-rapport-de-mission-

avatar
PEUPLE DES ARBRESGuerrier sans passé
PEUPLE DES ARBRES
Guerrier sans passé

INFORMATIONS
Age : 53 Masculin Nb de Messages : 163
En savoir +

MessageSujet: Re: Les coulisses de la bataille - Lyorah   Sam 2 Sep - 22:27



Les coulisses de

la bataille.

« One more bullet from the sky. »

Elle s'excusa, m'offrant une sorte de condoléances. Je lui en étais reconnaissant, bien que j'étais au-delà de ça. J'avais arrêté de me sentir désolé. J'avais arrêté de penser à la tristesse simple pour me concentrer sur la rage bouillonnante qui me consumait depuis. C'était mon essence, ce qui me donnait la force d'avancer. Je n'avais pas besoin de ce genre de réconfort, mais Lyorah faisait de son mieux, et en un sens, savoir qu'elle m'écoutait me fit du bien. Ce fut cette ambiance pendant quelques secondes, puisque les nouvelles que j'annonçais firent trembler la guérisseuse. Tout comme moi, elle craignait pour notre peuple. Skaikru allait débarquer à tout moment et ne serait pas adepte d'une colocation avec les natifs, les deux peuples étaient bien trop différents, et il y avait sur l'Arche des êtres qui voulaient tout pour eux. Ils voulaient posséder. Ils voulaient diriger. Peu leur importaient les dommages collatéraux, tant qu'ils obtenaient ce qu'ils voulaient. Comme Lyorah, je ne savais que faire. Prévenir un chef ? Prévenir Heda ? La plus grande armée de native suffirait-elle au moins à mettre un terme à la furie du ciel ?

Vu les armes, vu les capacités d'adaptation de Skaikru, il était peu probable qu'une armée, aussi grande soit-elle, puisse décimer le peuple du ciel avec des épées et des arcs. Il fallait plus que ça. Mais là-dessus, j'étais impuissant. Pour l'instant, je voulais juste qu'Elmet s'en sorte. Je vérifiais son pouls. Il respirait. Il avait survécu jusque-là, il devrait survivre. Il le devait. Comment ferais-je sans mon mentor, mon frère ? J'avais déjà tant perdu sur l'Arche, je ne pouvais pas en plus perdre Elmet ici, encore une fois sous le courroux des Archéens.
« Je ne sais pas, Lyorah... je n'ai aucune idée de quoi faire. En étant des leurs, je n'ai même pas réussi à sauver Mia, alors tout un peuple ? » Je soupirai. Je ne pouvais rien pour Trikru. J'étais un incapable. Je m'accrochais à l'espoir de devenir un jour quelqu'un de fort et de sage. Quelqu'un qui trouverait une solution à ce dilemme. Mais pour l'instant, tout ce que je pouvais proposer était :
« Si on ne fait pas la paix avec eux, les pertes seront énormes, d'un côté comme de l'autre, et ça n'en finira plus. »
Car autant les archéens que les natifs ne lâchaient pas l'affaire. Si une guerre perdurait, ils se battraient jusqu'à ce que plus personne ne tienne debout.




Code by Wiise sur Never-Utopia



_________________

Yu gonplei ste odon. Ai gonplei ste nau.


La vérité:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
PEUPLE DES ARBRESGuérisseuse Trikru
PEUPLE DES ARBRES
Guérisseuse Trikru

INFORMATIONS
Age : 29 Féminin Nb de Messages : 103
En savoir +

MessageSujet: Re: Les coulisses de la bataille - Lyorah   Mer 13 Sep - 16:14

ONE MORE BULLET FROM THE SKY.
Owan & Lyorah
Je voyais bien qu'il semblait complètement dépassé parce qui allait se produire. Et si je devais être honnête, je devais avouer que je n'étais pas bien sûre de savoir quoi faire non plus. Si les gens de son peuples arrivaient a nous battre, que deviendrons nous? Et est ce qu'il ne détruiront pas la terre comme avant? Les armes était quelque chose de destructeur c'était la raison pour lequel notre peuple utilisait la terre pour se battre. Une branche d'arbre pour arc et flèches, et des épées construite par les entrailles de la terre. Alors qu'une arme... Tout était totalement modifié par l'homme. Ça n'avait plus aucun rapport.

La paix était fragile depuis certaines rumeurs sur Azgeda. Alors oui, la coalition existait et nous pouvions peut etre trouver une trève avec ce nouveau peuple... Sauf que les jeunes qui étaient arrivés ne nous avaient pas donné une très bonne image de leur clan. La paix serait notre meilleure arme... Commençais je. Seulement, ceux de ton clan se sont appropriés nos terres.

Je ne savais pas si Owen pouvait comprendre notre façon de faire. Ici, avoir notre terre était précieux et sacré. Peut importait le clan, nous ne pouvions pas venir a un endroit dans un clan et proclamer cet endroit comme étant le notre. Ici, tu ne peux pas prendre une terre qui n'est pas a toi. Mon clan a répondu par le sang parce que le sang appel le sang. Grimaçais je. Je n'aimais pas la guerre et j'avais été heureuse de la coalition... Seulement, maintenant, les choses risquaient a nouveau de s'empirer. Nous allions de nouveau rentrer en guerre. Beaucoup de guerrier ne voudront pas de paix, mais la guerre. Pour retrouver leur terres. Le sang appelait toujours le sang, même avant leur venue. Je n'arrivais pas toujours a comprendre pourquoi les guerrier étaient prêt a donner leur vie alors qu'une trêve ou qu'une paix pouvait être possible.

Lorsque j'étais enfant, ma mère s'amusait souvent de ces questions et me disait que je ne pourrais jamais être une guerrière. Que j'irais probablement me marier dans un clan pacifiste. Le temps avait avancé, et j'étais restée célibataire... Mais j'avais toujours cette vision de paix. Un jour, pensais je, un jour cela pourra être possible.

Nous devons trouver le chef de guerre. Lui dire qu'ils seront bien plus nombreux bientôt. Je ne peux rien faire d'autre pour toi... Je parlais de cette future guerre, mais aussi de son ami. Je me tournais pour voir qu'il dormait toujours. Même si ce n'était que passager, c'était toujours mieux que de souffrir toute la journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t220-rapport-de-mission-

Contenu sponsorisé

INFORMATIONS
En savoir +

MessageSujet: Re: Les coulisses de la bataille - Lyorah   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les coulisses de la bataille - Lyorah
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Élections-US :La bataille des sondages ?
» rapport de bataille apocalypse
» Règle sur la bataille navale.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The 100 : New Earth :: 
₪ BIENVENUE SUR TERRE ₪
 :: 
Le Territoire Trikru
 :: Tondc
-
Sauter vers: