AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Déluge w/Ankara

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
PEUPLE DES ARBRESCommandante des Natifs
PEUPLE DES ARBRES
Commandante des Natifs

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 718
En savoir +

MessageSujet: Déluge w/Ankara   Mar 13 Juin - 22:33

Date du RP / Repère Chronologique : Mai 2145 - Une semaine après la mort de Costia


DélugeLexa & AnkaraI am not the only traveler who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again. Take me back to the night we met.
(Add it up → Shawn Mendes)
Polis, 2145
Une éprouvante journée venait de se terminer. Une journée de plus sans toi. Une journée de plus où le vide m'envahissait. Un vide qui n'avait pas de fin, qui emplissait mon coeur, mon âme, dès que la solitude me gagnait. Dès que je me retrouvais dans cette chambre, si calme, sans chaleur, sans présence, telle que tu l'occupais autrefois. En franchissant le pas de la porte, à chaque fois, j'ose espérer que tu sois là, mon esprit se le permet et chaque fois, mon coeur se serre un peu plus. Oui, je souffre. Non, je ne le montre pas. A personne. Personne n'a besoin de savoir à quel point tu me manques. Nia a voulu m'atteindre, elle aurait voulu m'atteindre en découvrant mes secrets. Mais rien ne me fait plus mal de te savoir partie. M'aimer t'avait mise dans un tel danger. Chaque jour, tu risquais ta vie à mes côtés. Tu connaissais les risques. Tu les avais accepté et ensemble, nous nous battions. Tu me donnais la force de vaincre. Mais là, au beau milieu de cette guerre contre la Nation des Glaces, j'ai l'impression d'avoir perdu mon guide. Sans toi, je ne retrouve plus le Nord, car mon esprit me ramène sans cesse vers toi et non contre les plans qui devraient mener mon clan à la victoire. Tu me manques Costia. Chaque jour un peu plus. Voilà une semaine que l'on m'a livré ta mort et avec elle, son lot de tristesse.
Je me suis changée en ma robe de nuit, légère et douce. Je fais le tour de ma chambre, allumant tour à tour chaque bougie, éclairant chacune d'elle la salle d'une réconfortante lumière à travers ces ténèbres qui tentaient de me conquérir, autant physiquement que littéralement parlant. C'était un éternel combat que je menais face à moi même, à ces terribles souvenirs qui me submergeaient. En ces bougies, j'y trouvais une agréable quiétude qui permettait d'éclairer mon sombre chemin.
Alors je me prends place sur les sièges au centre de la pièce, tout entourée de longues cierges. Je croise les jambes, ferme les yeux. J'espère trouver en la Flamme le réconfort, le guide, l'espoir que j'avais perdu. J'espérais réellement que les commandants des temps passés puissent m'aider à surpasser cette épreuve, ainsi je leur prouverais que j'étais digne moi aussi de me relever et d'en revenir plus forte, pour vaincre.


© 2981 12289 0

_________________


Crédit à Don (lily) de PRD pour le kit ♥

Lexa, aka Lexiator, Dragon de la Jalousie

The 100: New Earth / Credits du 14 mai 2017:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t43-rapport-de-missions- En ligne

avatar
LOUWODA KLIRONCheffe de Guerre
LOUWODA KLIRON
Cheffe de Guerre

INFORMATIONS
Age : 25 Féminin Nb de Messages : 44
En savoir +

MessageSujet: Re: Déluge w/Ankara   Mar 13 Juin - 23:53

@Ankara a écrit:






Mess with me, I'll let Karma do its job. Mess with my Family, I become Karma. Nothing stops Karma.



La nouvelle était parvenue à mes oreilles comme à celles des proches de Heda. Costia était morte de la main de la reine Nia de Azgeda. Selon les dires, sa tête aurait été envoyée à Lexa. Cette fameuse reine était d'un cruauté sans pareil mais sur Terre, tous les coups sont permis malheureusement. Si j'avais présenté mes condoléances à Heda, je n'étais pas revenue la voir. J'ignore ce que c'est d'aimer une personne très fort. Mais ce dont je me doute, c'est que lorsque l'on est blessée au plus profond de soi, voir les autres est un calvaire. Surtout lorsque l'on porte sur ses épaules le poids de la Flamme et d'une coalition. Je me doute aussi que la solitude est capable d'aider à la guérison. Mais j'en étais beaucoup moins sûre. En cette soirée, j'avais décidé de lui rendre visite. De voir son état, de tenter de lui remonter le morale ou simplement de lui offrir une présence. J'avais chevauchée toute la journée pour revenir à Polis. J'avais été appelée à Kapastelt et je comptais bien voir Lexa. Je n'avais pas connue Costia, mais je savais très bien d'où elle venait. Je connaissais ses origines. Azgeda paierait chère, Nia paierait chère son acte de provocation. Une fois arrivée à Polis, je laissais Nyrne dans une stalle puis me rendait à la tour. Je saluais les gardes puis entrais dans l'ascenseur tiré par des natifs. Le temps de la montée, je me pinçais les lèvres en imaginant l'état de Heda dans sa vie privée. Elle devait être mal... J'étais vêtue d'une tenue simple en cuir robuste. J'avais laissé mon bouclier et ma cape en fourrure dans ma petite demeure. Inutile de s'encombrer. Mes cheveux dorés étaient relâchés sur mes épaules. Une fois arrivée en haut de la tour, je sortais de l'ascenseur puis me présentais devant les gardes. Eux, je ne les connaissais pas, peut-être venaient-ils d'un autre clan ? Je remarquais que la sécurité avait tout de même été renforcée. « Ai laik Ankara kom Louweda Kliron. Hedagona kom Polis. » L'un d'eux hocha la tête puis ouvrit la première porte. Une fois entre les deux, je toquais à la seconde porte, l'entre ouvrant doucement. « Heda ? » Aucune réponse. De l'inquiétude étira soudainement mon visage alors que je refermais la porte derrière moi. Une lueur dorée réconfortante m'attirais et je la découvrais. Assise, les yeux fermés, concentrée. J'hésitais à la laisser tranquille et repartir ou bien insister. Je posais un genoux à terre pour être à sa hauteur puis l'interpelais une nouvelle fois. Plus doucement. « Lexa ? »



Code by Sleepy

_________________


    In the land of gods and monsters, I was an angel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t382-rapport-de-missions

avatar
PEUPLE DES ARBRESCommandante des Natifs
PEUPLE DES ARBRES
Commandante des Natifs

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 718
En savoir +

MessageSujet: Re: Déluge w/Ankara   Mer 14 Juin - 0:32

DélugeLexa & AnkaraI am not the only traveler who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again. Take me back to the night we met.
(Add it up → Shawn Mendes)
Je cherchais en eux toutes ces questions, toute cette aide dont j'avais besoin. Je cherchais à me recueillir, à méditer, à fouiller dans les méandres de mon esprit quelque chose, un quelconque indice. Mais j'avais beau persévérer, rien ne venait. Ils demeuraient silencieux et d'ailleurs, je peinais à me concentrer car je devais sans cesse lutter contre ces émotions intérieurs qui me ravageaient, qui montaient en moi, créant comme un déluge, incontrôlable, violent et dévastateur. Oui, j'avais perdu tout contrôle de mes émotions depuis cette longue semaine sans toi. J'avais toujours su les contenir, me montrer forte, invincible, pourtant c'était tout ce que je n'étais pas en ce moment. Je me sentais faible et atteignable, une proie facile. Nia savait parfaitement que t'enlever me ferait plus de mal que de me tuer moi-même. Car te donner la mort, c'était me consumer de l'intérieur, jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien de mon être. Ce qui brûlait, c'était ces émotions qui me dévoraient, cette douleur qui hantait chacune de mes pensées. Je n'étais plus jamais tranquille. Je n'avais plus jamais de paix. Je n'arrivais plus à communiquer avec mes prédécesseurs. En fin de compte, la lueur des bougies n'était que très futile.
-Lexa ?
Je fus surprise d'entendre mon nom. Je n'avais que très peu de visite ou du moins, j'en acceptais peu. Bon nombre de personne de tout horizon venait pour m'offrir leurs condoléances. Certains venaient également me les présenter durant mes journées déjà bien remplies. J'étais obligée de les accepter et de les remercier. Oui, c'était l'intention qui compte. Ils faisaient comprendre qu'ils étaient en deuil, qu'ils comprenaient ma peine, par compassion. Mais j'en avais assez de tout ceux-là. Ceux que je recevais durant la journée étaient déjà bien assez éprouvants, je ne voulais pas de ceux durant mes heures de repos... Je préférais, justement, rester seule dans ces moments-là.
Pourtant, suite à cette voix reconnaissable, je dus ouvrir les yeux. Mes paupières se soulevant lentement, je découvris petit à petit le visage de mon amie Ankara, la cheffe de guerre du clan des Louwoda Kliron. J'étais encore plus surprise de la découvrir ici. Je la pensais de retour auprès de son peuple.
-Heya Ankara. Excuse-moi, je ne t'ai pas entendue entrer.
Je me relevai, prenant appui sur le siège pour reprendre mon équilibre. Je n'étais pas réellement en état de la recevoir, si j'avais su, je me serais préparée, au moins la moindre des tenues plus présentables. Je préférais être avertie lorsqu'on me rendait visite, mais certainement que là, perdue dans mes pensées, je n'avais entendu frapper à la porte et elle s'était permise d'entrer. Je ne lui en voulais pas, car j'appréciais beaucoup Ankara. Je la connaissais depuis peu mais elle avait toujours eu confiance en moi et m'avais toujours soutenue.
-Je ne pensais pas te revoir si tôt à Polis, déclarai-je, avant de poursuivre: comment vas-tu ? Tu sembles épuisée.


© 2981 12289 0

_________________


Crédit à Don (lily) de PRD pour le kit ♥

Lexa, aka Lexiator, Dragon de la Jalousie

The 100: New Earth / Credits du 14 mai 2017:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t43-rapport-de-missions- En ligne

avatar
LOUWODA KLIRONCheffe de Guerre
LOUWODA KLIRON
Cheffe de Guerre

INFORMATIONS
Age : 25 Féminin Nb de Messages : 44
En savoir +

MessageSujet: Re: Déluge w/Ankara   Mer 14 Juin - 2:16







Mess with me, I'll let Karma do its job. Mess with my Family, I become Karma. Nothing stops Karma.



Je ne voulais pas non plus la déranger, c'était la dernière chose qu'il lui fallait. Je me demandais comment Lexa faisait pour être Heda quand je vois déjà tout le travail que me donne mon propre titre. Surtout quand on pense à son âge. Devoir gérer un clan, ça devait aller mais alors plusieurs dont un qui foutait gracieusement la merde... Je n'osais même pas y penser ! « Heya. J'ai toqué mais je n'ai pas eu de réponse. Alors je me suis inquiétée. Mais je ne veux pas te déranger. Je peux te laisser seule si tu le souhaite. » Déclarais-je en esquissant un sourire. Je me redresse en même temps qu'elle. J'espère vraiment ne pas avoir fait une erreur en venant et surtout en la sortant de sa méditation. Je ne peux compatir à la douleur qu'elle ressent car je ne la connais pas et j'espère ne pas la connaître. Beaucoup pensent connaître la souffrance de l'autre de part leurs expériences. Pour moi, c'est impossible de comprendre véritablement parce qu'aucune douleur n'est pareille. Qu'elle soit physique ou mentale. Peut-être que je pense trop ? Le reste de ma famille ne sont pas comme moi, ils ne se posent jamais vraiment de questions. Ils vivent au jour le jour. Ils savourent chaque petite victoire. Et ils ont raisons, mais d'aussi loin que je me souvienne... J'ai toujours été réfléchie. Besoin de connaître le comment du pourquoi de chaque choses. « Je pensais revenir plus tard, mais la liste des Gona voulant se rendre à Polis est petite ce mois ci. » C'est ça aussi mon travail en tant que Hedagona. Choisir et lister les guerriers qui viendraient dans l'armée de Heda. Ce mois ci, ils ont étés peu, ce qui me surprend pas mal. « Je vais plutôt bien. Comme tu l'as vu, je suis fatiguée de la route, mais ça va passer. » Je lui adresse un nouveau sourire puis la taquine en déclarant : « Et puis j'ai meilleure mine que toi, depuis combien de temps n'as-tu pas dormi ? »



Code by Sleepy

_________________


    In the land of gods and monsters, I was an angel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t382-rapport-de-missions

avatar
PEUPLE DES ARBRESCommandante des Natifs
PEUPLE DES ARBRES
Commandante des Natifs

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 718
En savoir +

MessageSujet: Re: Déluge w/Ankara   Mer 14 Juin - 2:52

DélugeLexa & AnkaraI am not the only traveler who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again. Take me back to the night we met.
(Add it up → Shawn Mendes)
En fin de compte, ça ne me dérangeait pas tant que ça d'avoir de la visite ce soir-là. Les précédents, je broyais du noir. Je cherchais en moi les conseils des anciens commandants, je pensais à toi Costia jusqu'à ce que j'en perde le sommeil. Pourtant, les journées étaient longues. Au fil des jours, a chaque aube nouvelle, je me découvrais une mine un peu plus mauvaise que la veille. Il était obligatoire de porter mon maquillage de guerre chaque jour, pour ne pas laisser paraître mes traits tirés et marqués par la tristesse et le manque de sommeil, de nourriture également. Le mal me rongeait à m'en couper l'appétit, je ne mangeais que très peu, autant que je dormais. Des conséquences se voyaient à chaque acte que je commettais. Si je continuais ainsi, bientôt, mon corps lâcherait. Il me forcerait lui-même à prendre du repos. Mais je n'avais pas le choix que d'attendre ce moment-là... Car à part le temps, rien d'autre ne pouvait guérir cette plaie ouverte en mon coeur. Et la guerre, elle, n'attendait pas.
Sur les paroles d'Ankara, je me contentai de secouer la tête. Non, sa présence ne me dérangeait pas, au contraire. Elle était une amie proche et j'étais contente de la savoir proche de moi. De sentir, même si encore lointaine, de la chaleur et pas seulement ces murs froids qui abritait cette chambre remplie de souvenirs douloureux. J'avais été la seule personne à la fouler depuis la dernière semaine écoulée et je devais reconnaître que non, Ankara ne me dérangeait pas. Au contraire, elle pourrait rester autant qu'elle le voulait. Après tout, c'est avec les amis tels qu'Ankara et Anya que j'allais parvenir au mieux à panser cette terrible blessure enfouie au plus profond de mon être.
-Je vais plutôt bien. Comme tu l'as vu, je suis fatiguée de la route, mais ça va passer. Elle fit une pause, me sourit. Et puis j'ai meilleure mine que toi, depuis combien de temps n'as-tu pas dormi ?
Je connaissais bien la route qui menait jusqu'à Kapastelt, pour l'avoir régulièrement empruntée. Louwoda n'était pas un territoire bien éloigné, mais Ankara devait avoir fait le voyage d'une traite pour arriver aussi rapidement être aussi marquée par le voyage. Plus les secondes passaient, et plus j'appréciais sa présence. Son simple sourire me consola de toutes ces peines, et ce simple geste valait plus que tous les messages de condoléances que j'avais reçu. En fin de compte, c'était ce dont j'avais besoin. Un peu d'attention, un peu d'amour. J'avais perdu le fil des jours, des nuits. Pour moi, ils étaient tous les mêmes, parce que la douleur ne s'en allait jamais, elle faisait aucune pause. Lors de mes rares heures de sommeil, je faisais des cauchemars. Je revoyais le souvenir bien lointain de mon village détruit et parfois la tête de Costia au pied de mon lit. A chaque fois, je me réveillais de ces rêves en sueur, tremblante, parfois même en larmes. Tous mes êtres chers avaient été tué de sang froid par la Nation des Glaces. Comment pourrais-je leur pardonner de tels actes ?
-Ne t'en fais pas, tu n'as pas fait autant de route pour être renvoyée, tu es toujours la bienvenue à Polis. Puis, pour répondre à sa dernière question. J'ai rapidement cessé de compter. Disons que le sommeil est devenu... secondaire.
D'un signe de la main, je l'invitai à s'asseoir sur les sièges, couverts de diverses fourrures d'animaux qui les rendaient confortables. J'aimais beaucoup les bougies, elles se comptaient par dizaine dans ma chambre, mais les fourrures, c'était encore autre chose. Mon lit en était couvert, chaque siège en possédait plusieurs. Le sol également, près du matelas ou près des chaises. Ainsi pieds nus comme je l'étais, je n'avais pas froid contre le sol de pierre. Je les enfouissais dans les poils des fourrures au sol. Je m'assis donc sur un siège, prenant place face à celui d'Ankara.
-Je ne m'attendais pas à te recevoir, si j'avais su j'aurais été plus présentable.

© 2981 12289 0
Citation :
Juste une petite précision, mais pas besoin de changer les précédents postes Razz
La Coalition n'est pas encore créée à l'heure et au jour de ce rp. Lexa en aura l'idée quelques mois plus tard et commencera son voyage à travers chaque clan d'ici la fin de cette année 2145, se voyant obligée d'enterrer la hache de guerre avec Azgeda Wink



_________________


Crédit à Don (lily) de PRD pour le kit ♥

Lexa, aka Lexiator, Dragon de la Jalousie

The 100: New Earth / Credits du 14 mai 2017:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t43-rapport-de-missions- En ligne

avatar
LOUWODA KLIRONCheffe de Guerre
LOUWODA KLIRON
Cheffe de Guerre

INFORMATIONS
Age : 25 Féminin Nb de Messages : 44
En savoir +

MessageSujet: Re: Déluge w/Ankara   Mer 14 Juin - 10:39







Mess with me, I'll let Karma do its job. Mess with my Family, I become Karma. Nothing stops Karma.



Je passais une main dans ma chevelure dorée et rebelle pour remettre quelques mèches en ordre, généralement, lorsque je venais à Polis, j'étais bien mieux coiffée et mieux habillée. Mais en ces temps de deuil, ce n'était pas la chose principale pour moi. J'avais l'habitude de porter un masque d'impassibilité au quotidien, mais je me doutais bien que si j'avais retrouvé la tête d'un de mes parents ou bien amis au pied de mon lit, ce masque ne tiendrait plus. Il glisserait sous le poids des larmes. Et j'admire le courage de Heda qui, malgré la douleur, ne craque pas en publique. Encore une chose dont j'ignore le secret. Je hoche la tête avec mon mince sourire sur les lèvres. Je n'aurais pas pris la mouche si j'avais été renvoyée. Je respectais bien assez Lexa pour comprendre ses raisons. « Mochof. » La remerciai-je. Je l'écoutais avec attention me déclarer qu'elle ne dormait que trop peu. J'aimerais tellement lui dire que cette souffrance passera, que le sommeil reviendra et que tout iras pour le mieux. Mais c'est impossible car je ne sais pas. Je ne suis même pas sûre que cela reviendra. Je préfère ne pas parler de ce que je ne connais pas, mais je ne peux que lui donner mon avis ou mes conseils. « Tu as pensé à demander à un guérisseur s'il pouvait t'aider ? Peut-être qu'un peu d'extrait de racine de valériane ou de fleur d'aubépine pourraient t'apporter un peu de détente. » Facile à dire, dans la vallée du Louweda Kliron, il était possible de trouver des plantes pas touchées par Pramfaya mais j'ignorais si autour de Polis cela était trouvable. Je fais une moue l'espace d'un instant en me rendant compte de l'inutilité de ma question. Peut-être y a t-elle déjà pensée. Lexa finit par me présenter une chaise de la main. Je la remercie de l'invitation puis m'assieds après elle. La fourrure rembourrée me fait soupirer d'aise. Oui, après une journée à cheval, s'asseoir sur quelque chose d'aussi doux et moelleux, ça fait du bien. Suite à sa remarque, j'affiche un petit air amusé avec un signe de main : « Ne t'inquiète pas, je ne dirais à personne que le Heda porte des robes de nuit pour dormir. » Beaucoup de natifs doivent penser que Heda n'est pas une personne comme les autres. Qu'elle n'a pas besoin de se laver, de se changer, comme s'il ne s'agissait pas d'un être humain à part entière. Bon, certes, il y avait la Flamme mais quand même. Je prends un air plus sérieux et plus réconfortant. « Tu sais, si tu as besoin de parler. Que ce soit de ce qu'il s'est produit ou de ce que tu ressens, je suis présente. Je le serais toujours. » Oui, même si elle souhaite juste parler du beau temps, je serais là. Je ne suis pas le genre de personne qui laisse tomber ses amis lorsqu'ils ont une période compliquée.



Code by Sleepy


(Ah oui, pardon xD)

_________________


    In the land of gods and monsters, I was an angel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t382-rapport-de-missions

avatar
PEUPLE DES ARBRESCommandante des Natifs
PEUPLE DES ARBRES
Commandante des Natifs

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 718
En savoir +

MessageSujet: Re: Déluge w/Ankara   Mer 14 Juin - 11:19

DélugeLexa & AnkaraI am not the only traveler who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again. Take me back to the night we met.
(Add it up → Shawn Mendes)
Malgré la difficulté, j'avais appris à porter ce masque sur mon visage. Ce masque de force, qui montrait que j'avais l'air intouchable. Je montrais ainsi à mon peuple que j'étais forte, bien que je m'effondrais de toute part en mon intérieur, j'étais hantée par des démons qui avaient élu domicile dans mon âme. Ils m'empêchaient de manger, de dormir, de penser à autres choses. Mais au moins où j'en étais, ce masque ne suffisait plus. Les traits tirés par l'épuisement, je ne pouvais plus feindre l'impassibilité. Je ne m'autorisais jamais à pleurer en public, ce n'était pas digne d'un commandant. Je ne pouvais pas leur montrer ce que je ressentais, je devais savoir rester forte pour leur montrer que mes erreurs ne se répercuteront pas sur eux. Oui, t'aimer, Costia, était une erreur. Une erreur qui t'a menée à la mort, une mort terrible, dans la souffrance, tout ça pour me protéger. Si tu savais comme je m'en voulais, de ne pas avoir vu te protéger... En tant que Heda, je suis censée devoir protéger mon peuple. J'ai failli à cette mission. Car tu es morte. Sans que je ne puisse rien y faire.
Ankara prit place sur le siège que je lui avais désigné. Elle sembla apprécier trouver un socle plus confortable que la selle de son cheval et je pouvais la comprendre. Je l'observais silencieusement. Sa présence me réchauffait le coeur, mais même si elle était quelqu'un de proche, je ne m'autoriserais pas à craquer devant elle. Bien que cette envie me rongeait, de m'enfuir dans les bras de quelqu'un, de sentir des bras m'entourer et une force me réconforter. Titus et Anya m'avaient vu au bord du gouffre, le gardien de la flamme avait été la première personne à entrer dans ma chambre après avoir entendu mes cris résonner dans la tour. Il avait accouru dans ma chambre, pensant qu'il m'était arrivé quelque chose, bien que nous avions renforcé la garde depuis l'enlèvement de Costia, mais c'était à ma compagne qu'il était arrivé malheur. Et mon coeur lui ne faisait que ressentir les effets de ce déluge qui me tirait peu à peu vers les abysses ténébreuses. Cette scène revenait chaque nuit. A chaque fois que je fermais les yeux. Je me revoyais ouvrir ce sac. Puis hurler comme jamais je n'avais pus le faire. Mon coeur se serra à nouveau.
-J'ai fait part à Nyko de mes insomnies. Il m'a fait venir quelques préparations de Tondc, mais elles ne refoulent pas les cauchemars...
Et en fin de compte, je crois que je préférais ne pas dormir plutôt que d'affronter mes démons nocturnes. Dans le sommeil, ils semblaient plus vrais, plus réalistes. Dans mes clignements d'yeux, ces visions ne duraient que des minuscules secondes. Je préférais celles-ci. Je devais faire des choix entre ma santé physique et ma santé mentale, malheureusement...
Un sourire timide s'étendit sur mes lèvres à sa boutade. Je ne m'autorisais jamais de visites en robe de chambre, mais en cette période de deuil, tout semblait éloigner de la réalité. Comme si j'étais dans un monde parallèle, semblable au notre, que mes actions n'avaient plus vraiment de sens. Comme si j'étais moi-même un fantôme, une âme en dérision à la recherche d'un but en vain.
-Tu sais, si tu as besoin de parler. Que ce soit de ce qu'il s'est produit ou de ce que tu ressens, je suis présente. Je le serais toujours.
Je baissai les yeux quelques instants, fuyant son regard. Je me battais toute la journée, refoulant ces émotions débordantes et envahissantes, mais là, le soir, c'était mes moments de répits. Ceux où je pouvais tout m'autoriser. Pleurer, hurler, personne n'allait me juger. Personne n'allait me penser faible dans ces moments, puisque j'étais seule. Chaque jour, c'était ce que mon corps attendait, de pouvoir relâcher tous ces sentiments de tristesse, colère ou d'impuissance qu'il retenait la journée. La nuit, j'explosais, littéralement. Et là, c'était ce que mon corps attendait, de pouvoir se relâcher. Mais encore, je devais me battre contre moi-même. Si un jour je racontais tout, dans les moindres détails, est-ce que ça me soulagerait d'un poids ? De faire part de ma douleur à des personnes de confiance ? Je savais que je pouvais avoir confiance en Ankara. Pourtant, je ne voulais pas. Je ne pouvais pas me permettre. Mon esprit m'interdisait de parler de ce qui me tracassait à qui que ce soit.
-Mochof, Ankara. Je suis heureuse de ta présence. Pour être honnête avec toi, je ne sais plus réellement ce qu'est le meilleur pour moi.
Je sentis mon coeur battre un peu plus fort, ma gorge se serra. Sur mes paroles, j'avais trouvé la force de retrouver son regard. Mais désormais, je le fuyais à nouveau. J'avais peur de laisser mes démons s'échapper.
© 2981 12289 0

_________________


Crédit à Don (lily) de PRD pour le kit ♥

Lexa, aka Lexiator, Dragon de la Jalousie

The 100: New Earth / Credits du 14 mai 2017:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t43-rapport-de-missions- En ligne

Contenu sponsorisé

INFORMATIONS
En savoir +

MessageSujet: Re: Déluge w/Ankara   

Revenir en haut Aller en bas
 
Déluge w/Ankara
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Déluge: le cauchemar s'abat sur Haïti
» La course de luge
» (✩/N.) tu me crois la marée, et je suis le déluge.
» Déluge Infernal
» Les Grandes Citations

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The 100 : New Earth :: 
₪ BIENVENUE SUR TERRE ₪
 :: 
Polis
 :: La Grande Tour :: Les Chambres
-
Sauter vers: