AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Face to face in the woods [Shana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
PEUPLE DES ARBRESGuérisseuse Trikru
PEUPLE DES ARBRES
Guérisseuse Trikru

INFORMATIONS
Age : 29 Féminin Nb de Messages : 44
En savoir +

MessageSujet: Face to face in the woods [Shana]   Ven 16 Juin - 21:47

FACE TO FACE IN THE WOODS
Shana & Lyorah
C'est en fouillant dans mes fioles que je me rendais compte qu'il fallait que j'aille faire un tour dans la foret pour remplir mes réserves. Plus aucunes feuilles de Scutellaria ni même d'orties! Je savais que ces derniers temps un groupe de maunons traînaient dans les bois pas loin du village, mais je n'avais pas le choix... Je ne pouvais pas continuer a soigner les personnes de mon clans avec des doses si faible, ça n'allait pas les faire guérir très vite.

Je récupère mon sac et quelques récipients pour pouvoir cueillir toutes ces choses. Je n'oublie pas le tissus pour les orties, n'ayant pas très envie de passer mon temps a me masser les mains avec ma mixture contre les démangeaisons. Il était encore assez tôt pour sortir et en regardant le ciel juste après être sortie de ma tente, je remarquais que les quelques nuages ne semblaient pas être trop nombreux pour annoncer un orage. Je pouvais facilement m'éloigner du campement sans avoir a me précipiter a mon retour, prise sous la pluie. Néanmoins, j'avais récupéré ma cape juste au cas ou. Mon capuchon sur les épaules, je saluais les hommes et les femmes sur mon passage d'un hochement de tête.

N'étant pas très bavarde, ils ne prenaient pas trop de temps a me parler. C'était finalement une bonne chose puisque je n'avais pas non plus de temps a perdre. Mon sac sur l'épaule et ma cape me ralentissais légèrement, mais en cas de problème je pouvais toujours m'en séparer. J'observais les alentours avant de m'introduire sur une des routes menant vers un autre village. Je préférais commencer a marcher sur une route plus fréquentée avant de m'enfoncer dans la foret. Un homme m'interpella en m'expliquant que ce n'était pas une bonne chose de me balader dans la foret avec ce groupe de maunons qui rodait. Je lui avais répondu que je n'en avais pas pour longtemps et que je ne m'éloignerais pas trop.

Ce qui n'était pas totalement faux. Mais pas totalement vrai non plus. Lorsque je trouvais un coin intéressant, je pouvais m'enfoncer bien plus loin qu'il le fallait. Je ne me perdais pas, mais je savais que régulièrement je prenais plus de temps pour rentrer et c'était a ces moments la que je me rendais compte que j'étais allée beaucoup plus loin que prévu.

Après un bon moment de marche, je fini par tourner près d'un bosquet et m'éloignais enfin du chemin principal. J'avais déjà été dans ces coins la, mais ça faisait un bon moment que je n'étais pas sortie, avec de la chance tout aurait repoussé et je n'aurais pas besoin d'aller trop loin. Je me baissais alors en voyant des fleurs de couleurs jaune. Asteraceae. Cette fleur était assez rare ces derniers temps. Probablement les pluies accompagnée de sécheresses, elle préféraient l'humidité. Heureuse de ma trouvaille, je m'empressais de la cueillir délicatement et de la placer dans un petit sachet en tissus. Il y en avait une petite poignée, mais c'était suffisant. Je décidais d'en laisser seulement 3 juste au cas ou le temps leur permettre de fleurir a nouveau dans les prochaines années.

Cachée par les herbes hautes, je me figeais lorsque j'entendis un bruit non loin de moi. Est ce que le groupe des maunons rodaient? Ou était ce simplement du gibier? J'avais déjà fait face a du gibier qui nous traquait, mais c'était assez rare parce qu'ils sortaient plutôt la nuit... Mais depuis je ne sortais plus jamais sans une arme, moi qui avait toujours aimé les épées que fabriquait mon père je n'aurais jamais pensé en avoir une a moi. Surtout en étant une simple guérisseuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
CLAN DES ROCHEUSESParia itinérante
CLAN DES ROCHEUSES
Paria itinérante

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 77
En savoir +

MessageSujet: Re: Face to face in the woods [Shana]   Sam 17 Juin - 0:52



Face to face in the woods


Voilà quelques jours que je m'étais aventurée sur les terres Trikru. J'avais retrouvé Niylah à un point de rendez-vous et elle m'avait amenée jusqu'à sa cabane perdue au milieu des bois. Je la connaissais depuis bien longtemps. Depuis mon plus jeune âge, alors que Zaltana m'amenait au village pour faire des échanges, je l'avais rencontrée plusieurs fois quand elle venait avec son père pour se prodiguer des produits qu'ils ne trouvaient pas dans les forêts Trikru, des produits propres au Boudalan. Les enfants étant rares dans les marchés, nous avions rapidement tissé des liens et elle fut l'une des seules personnes à qui ma mère adoptive parla de ma malformation. Elle savait que Niylah et son père étaient dignes de confiance, vivant eux aussi de manière reculée, ils portaient un tout autre regard sur cette branche de la population que le reste du peuple voulait décimer. J'avais de la chance d'être tombée sur elle. Si elle n'avait pas été là, je ne sais pas comment j'aurai bien pu me débrouiller. Seule dans les bois avec une jambe invalide, j'avais beau avoir Akiyan auprès de moi, il ne pouvait me protéger de tous les dangers. Ainsi, j'avais un toit, et ainsi j'aidais souvent Niylah et son père à faire leurs affaires.
Ce jour-là justement, ils m'avaient demandé d'aller chercher certaines plantes et champignons dans la forêt. Comme je le faisais pour Zaltana, je les aidais avec plaisir, parce que je leur étais redevable de m'offrir l'hospitalité. C'était devenu un réflexe pour moi d'aider autant que je pouvais ceux qui m'offraient leur toit et de la nourriture. C'est donc avec pour seule arme un petit sac en bandoulière vide et un loup aux aguets que je sortis de la tente, jetant quelques regards alentours, espérant ne pas être repérée par un client de mes hôtes. Ils connaissaient mon secret, mais je devais parvenir à le faire persister. Il en valait de ma vie ainsi que de la leur. Ils protégeaient une paria, je n'étais pas même censée être encore en vie à cet âge-là. J'aurais dû mourir, étant enfant, pour ne pas reproduire d'autres personnes difformes comme moi. C'était inconcevable pour moi et le dur quotidien dans les montagnes m'avait appris les vraies valeurs de la vie. Ce n'était pas ce qu'on était à l'extérieur, mais à l'intérieur qui prouvait notre bravoure et notre rage de vaincre.

J'aimais beaucoup ces forêts. Elles étaient différentes de celles de chez moi. En altitude, l'oxygène se faisait rare, ce qui laissait place à des forêts entières d'epicea. Plus on grimpait, plus la verdure se faisait rare, ne laissant subsister plus que certaines plantes. Ici, tout était plus verdoyant. Le vert était omniprésent et la diversité incroyable. Chaque jour, je découvrais de nouvelles sortes de plantes et d'arbres. C'était un réel paradis pour les guérisseurs afin de créer leurs potions et mixtures. Ma mère adoptive m'en avait appris quelques notions basiques, mais au milieu de cette nature, je craignais de ne pas savoir m'y retrouver.
Alors que je traversais une clairière, je m'arrêtai net. J'avais entendu un bruit suspect, comme un bruissement dans les herbes hautes, un craquement dans les feuilles mortes. Scrutant les alentours, je jetai un oeil à Akiyan que je ne trouvai point. Avait-il senti cette présence, ou était-ce une simple défaillance de mon esprit ? Je compris bien rapidement que non, lorsque le loup s'avança rapidement à un endroit bien précis dans les herbes. Il s'arrêta à quelques mètres et se mit à grogner, prêt à bondir si cette personne me voudrait du mal. Il est vrai que je ne savais pas me défendre, je n'avais aucune notion en combat. Mon loup était mon sauveur dans ces cas-là, le seul à pouvoir me protéger contre les dangers des bois.
"Chon ste der ?"* demandai-je d'une voix forte, laissant supposer de laisser Akiyan l'attaquer si l'inconnu ne désirait pas sortir de sa cachette.
____________________________________________
*Qui est là ?
fiche codée par rawr

_________________

I'M RADIOACTIVE



© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t399-rapport-de-missions

avatar
PEUPLE DES ARBRESGuérisseuse Trikru
PEUPLE DES ARBRES
Guérisseuse Trikru

INFORMATIONS
Age : 29 Féminin Nb de Messages : 44
En savoir +

MessageSujet: Re: Face to face in the woods [Shana]   Sam 17 Juin - 23:20

FACE TO FACE IN THE WOODS
Shana & Lyorah
J'entendis un souffle non loin de moi. Une sorte d'animal probablement. Mes yeux s'agrandirent lorsque je vis les iris d'un gros chien poilu. Il n'avait rien a voir avec ceux du village, celui la était plus gros et il avait l'air plus sauvage. Skrish*, pensais je en sentant mon cœur battre de plus en plus vite. J'étais dans une mauvaise position, il risquait de me dévorer avant que j'ai eu le temps de dégainer ma petite épée. Bougeant lentement la main pour la sortir de mon sac, je continuer de le fixer pour voir si il tentait une approche vers moi. Mais il semblait rester la sans rien faire d'autre que grogner. Enfin, pour l'instant. Je ne voulais pas fermer les yeux pour me lamenter d'avoir été si naïve de croire que tout se passerait bien. Il y avait toujours quelque chose qui arrivait dans les bois. Jusqu’à présent j'avais eu de la chance en ne croisant que des gibiers de petite taille...

Je fronçais des sourcils en entendant une voix parler dans notre langue. Ce n'était définitivement pas des maunons qui ne parlaient qu'en grognant. Cette vois était celle d'une jeune femme. Et si j'avais bien entendu elle ne devait pas être loin. M'avait elle repérée? Était elle une voleuse ou une traqueuse de gibier? Tant de monde se cachaient dans ses forets, il était difficile de savoir si c'était quelqu'un d'amicale ou non.

Me redressant doucement, sans quitter le gros chien des yeux... A le voir de plus haut, sans être cachée par les herbes me faisait prendre conscience que l'animal était un loup. Je continuais de le fixer, me demandant s'il savait qu'un humain se trouvait derrière lui... S'il avait prévu de m'attaquer, peut importait si celle qui se trouvait derrière lui, il avait la possibilité de le faire j'était bien plus proche de lui que l'autre jeune fille. Et d'ailleurs, c'est en jetant un rapide coup d’œil vers elle que je compris que nous n'étions que deux femmes face a un animal bien plus fort que nous. Mais, du peu que j'avais pu voir, la jeune blonde ne semblait pas autant terrorisée que moi. En fait, elle semblait s'accommoder de voir ce loup juste la dans les parages. Étrange...

Ai laik lyorah gon triku.* Dis je calmement tout en fixant la bête, ce n'était pas le moment de l'énerver. Et d'ailleurs, elle n'avait toujours pas bougée... C'était bon signe non? Em's yun?* dis je en essayant de ne pas trop élever la voix. C'était plus qu'évident a présent... Bien qu'un peu étrange pour moi de voir un loup accompagné d'une humaine.

Mais le fait de savoir que cette bête appartenait a quelqu'un me rendait légèrement moins nerveuse. Au moins, il n'allait pas me sauter dessus sans raisons. Du moins, si je ne faisais rien pour bouger j'avais plus de chance qu'il s'en aille avec l'humaine plutôt que de me sauter a la gorge. J'osais a nouveau relever le regard vers l'autre fille. Elle avait l'air jeune, probablement mon age... Mais je n'étais pas très douée pour ces choses la. Les cheveux doré comme les blé et les yeux clair. Assez rare pour être important. Ici les personnes avec ces yeux la n'étaient pas trop nombreux... Ici être né avec les yeux de couleur foncé et les cheveux noir, était bien plus normal.

Merde* Je suis Lyorah de Triku. Il est a toi?*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
CLAN DES ROCHEUSESParia itinérante
CLAN DES ROCHEUSES
Paria itinérante

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 77
En savoir +

MessageSujet: Re: Face to face in the woods [Shana]   Lun 19 Juin - 23:24



Face to face in the woods


J'avais pris l'habitude d'être méfiante avec les inconnus. Zaltana m'avait inculqué cela. Il fallait toujours rester prudente, car on ne savait pas ce que les autres avaient derrière la tête, surtout quand on ne les connaissait pas. Et pour une jeune femme comme moi, cela avait tout son sens. J'avais vu plusieurs fois durant ma vie le regard que les gens portaient sur moi quand ils avaient des doutes sur ma pureté. Car pure, même si certains disaient que je l'étais dû à mon visage aux traits fins, je ne l'étais pas du tout en réalité. Pourtant, ce n'était que des regards, car ils n'avaient aucune preuve. Mais que serait capable de faire quelqu'un qui a réellement vu mon défaut ? Les enfants de mon genre sont abandonnés à leur triste sort, voués à mourir pour ne pas qu'ils enfantent des bébés comme eux, afin de refaire de la terre une planète pure après Pramfaya.

Des hautes herbes se releva lentement une jeune femme. Ses longs cheveux marrons sombres contrastaient avec sa peau et ses yeux clairs. Elle ne perdait pas le loup du regard, le fixant au cas où il allait l'attaquer. Ce qu'elle ne savait pas, c'était que tant que je ne dirais rien, il ne lui arrivera rien. Car Akiyan m'obéissait parfaitement. Moi non plus d'ailleurs, je ne perdais pas des yeux la jeune femme. M'espionnait-elle ? Ou était-elle juste là par hasard ? J'avais conscience que mon esprit parfois poussait mes doutes à bout sur les gens. Mais c'était ainsi qu'on m'avait appris à survivre. Et les gens, je ne les aimais pas, car s'ils savaient pour moi, ils ne m'aimeraient pas non plus.
J'aperçus l'inconnue jeter un bref regard vers moi. Elle sembla s'étonner que je ne réagisse pas face à la présence du loup. Elle se présenta ensuite sous le doux prénom de Lyorah kom Trikru et me demanda si cette bête m'appartenait. Elle parlait d'une voix calme et douce, prenant garde à ne pas la hausser d'un ton au cas où le loup réagirait mal. Pourtant, Akiyan la sentait nerveuse et il fit un pas en avant, continuant de montrer les crocs.
-Nou step au, Akiyan !* ordonnai-je en accompagnant ces paroles d'un geste de la main.
Le prédateur se détendit quelque peu, alors qu'il ne perdait pas Lyorah des yeux. Je voulais être certaine de ses intentions avant de baisser ma garde et celle du loup sur elle. Comment aurais-je pu connaître la raison de sa venue ici ? D'ailleurs, peut-être même qu'elle me mentirait. Mais l'avantage avec les loups, c'est qu'ils sont réactifs. J'observai plus attentivement Lyorah. Elle ne portait pas d'arme, juste une petite sacoche similaire à la mienne. Et le fait qu'elle était assise dans les herbes me fit penser qu'elle cherchait peut-être la même chose que moi. Je lui poserai la question plus tard, pour l'instant, je voulais m'assurer de ses intentions.
-Oui, ce loup m'appartient. Me suivais-tu ?
____________________________________________
*Ne bouge pas !
fiche codée par rawr

_________________

I'M RADIOACTIVE



© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t399-rapport-de-missions

avatar
PEUPLE DES ARBRESGuérisseuse Trikru
PEUPLE DES ARBRES
Guérisseuse Trikru

INFORMATIONS
Age : 29 Féminin Nb de Messages : 44
En savoir +

MessageSujet: Re: Face to face in the woods [Shana]   Mer 21 Juin - 22:04

FACE TO FACE IN THE WOODS
Shana & Lyorah
Elle s'adressa au loup et celui ci semblait l'avoir entendu... Bien qu'il resta là a me fixer. J'aurais préféré qu'elle lui dise de venir près d'elle ou qu'au moins... Eh bien qu'il s'éloigne de moi. Mais non. Il était toujours la, a me regarder de ces yeux jaunes. Devrais je être heureuse de ne plus voir ses crocs? Peut être...

Je remarque qu'elle n'a toujours rien dit et qu'elle me regarde. Peut être pense t elle que j'étais une chasseuse ou une voleuse, mais la petite épée que j'avais sous ma cape n’était pas visible de la ou elle se trouvait. Et quand bien même elle la verrait, elle n'était pas une grande menace surtout vis a vis de son chien loup. Il m’atteindrait bien avant que j'ai eu le temps de faire un mouvement.

Je restais figée la, sans bouger... Fronçant des sourcils je mis quelques temps avant de répondre. Pourquoi je la suivrais? Était elle poursuivie par un groupe de voleurs? Était elle en fuite de son village? Avec la coalition les gens d'ici ne se faisaient plus autant renier pour rien. Je me souvenais encre très bien de ce guerrier qui avait du quitter le village parce qu'on le soupçonnait d'aller faire ses provisions dans le village triku d'a coté. Il avait eu plus de chance, certains pouvaient même etre tués...

S'ils avaient su que, petite, j'avais rencontré une jeune triku et que je m'étais liée d'amitié avec elle... J'aurais probablement été bannie moi aussi. Alors que mon village avait quand même des lois plus souples que la plupart des village Yujleda. Surtout ceux dans les terres. Nous étions une sorte de clan a part chez nous, pas totalement Yujleda mais pas non plus triku. C'était une situation qui m'avais toujours rendue mal a l'aise. Je n'osais jamais parler de mon village ni même de mes origines.

Mais maintenant cette petite fille ne serait même plus capable de se souvenir de moi. Alors que de mon coté je me souvenais encore très bien de son visage. Comment l'oublier? Elle avait été ma seule véritable amie dans mon enfance. Aussi étrange que ça pouvait parraitre, elle était Heda a présent et était toujours bien entourée. Alors que je restais toujours seule...

Non. Pourquoi le ferais je? Dis je honnêtement. J'espérais juste qu'elle ne soit pas suivit par quelqu'un, sinon tout pourrait mal finir pour moi. Comme d'habitude je m'étais bien trop éloignée du clan pour rentrer vite et semer de probables poursuivants. Qui es tu? Osais je demander en levant enfin les yeux vers elle après avoir fixer son chien depuis tout ce temps.

Il était rare que je ne me souvienne pas d'un visage, même si quelques fois j'étais surprise d’apercevoir des nouvelles tête dans le clan. Mais son visage ne me disait rien. Peut etre qu'elle n'était que de passage?
Après tout, avec la coalition, des vagabonds ou des voyageurs étaient souvent sur les chemins. Sauf que, généralement, ils se trouvaient sur des routes bien plus fréquentées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
CLAN DES ROCHEUSESParia itinérante
CLAN DES ROCHEUSES
Paria itinérante

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 77
En savoir +

MessageSujet: Re: Face to face in the woods [Shana]   Sam 24 Juin - 18:18



Face to face in the woods


Je devais l'admettre, Lyorah n'avait vraiment pas l'air dangereuse, loin de là. Je n'avais aucun moyen de savoir ce qu'elle cachait sous sa robe et elle avait des expressions de visage douce et ce malgré sa peur. Zaltana n'avait cessé de me répéter toute mon enfance de ne pas juger les gens avec leur physique, que ça ne décrivait en rien leur mentalité et leur caractère. Et ça, je devais l'avouer c'était bien vrai. Vu ma situation, je ne pouvais pas accorder ma confiance à beaucoup de monde, car tous me détestent, ont peur de s'approcher de moi, tout ça parce que je suis née avec un défaut. Je savais pertinemment qu'aucun homme ne voudrait jamais m'enfanter, par simple peur que ce malheur s'abatte sur la progéniture. Depuis petite, je l'avais vite compris, je savais que je serais vouée à une vie seule, avec pour seule personne de confiance, moi-même. J'étais mon propre ange gardien, mon propre sauveur, je ne pouvais me permettre aucune erreur... Ou elle me serait fatale.
La jeune femme se défendit, disant qu'elle ne me suivait pas du tout et qu'elle ne voyait même pas pourquoi elle le ferait. Elle paraissait sincère, je devais l'avouer. J'avais envie de lui faire confiance, mais c'était impossible, tout simplement contre ma nature. On m'avait forgé ce caractère pour ma propre protection et désormais, je pouvais paraître face à certains telle un mur de pierres. Moi, je sais pourquoi Lyorah me suivrait. Pour m'abattre, car je suis différente. Mais tout semblait porter à croire du contraire.
Je voyais qu'elle n'était pas tranquille face à la présence d'Akiyan qui continuait de la fixer méchamment, prêt à lui sauter au cou. Mais je n'en étais pas là. Si elle me voulait du mal, elle aurait sûrement déjà tenté quelque chose.
-Akiyan, fut.*
Le loup se redressa, perdant sa position offensive pour tourner sa tête vers moi, les oreilles alertes. Visiblement, il aurait bien aimé un peu d'action. Mais ce n'était pas ce que je cherchais. Je venais d'arriver en ces terres et je ne voulais surtout pas m'attirer d'ennuis. Niylah était déjà bien trop gentille de vouloir m'héberger. Elle risquait gros en le faisant. Si quelqu'un découvrait qu'elle hébergeait une malformée plutôt que de la nuire, elle aurait bien des problèmes. Je n'avais réellement aucune envie de faire du mal à Lyorah. D'abord parce que je n'avais aucune idée de qui elle était, une personne importante ou non, qui pourrait me dénoncer face aux guerriers. Si un jour je venais à me faire prendre, je ne serais même pas capable de me défendre...
Akiyan m'obéit et me rejoignit pour s'asseoir à mes pieds. Il avait perdu tout air de grand méchant loup pour arborer celui que je lui connaissais bien, un animal dévoué et amical. Notre force d'esprit à tous les deux faisait que l'on s'entendait très bien tous les deux.
-Ai laik Shana kom Boudalankru.** Je suis de passage en terres Trikru.
____________________________________________
*Akiyan, pied.
** Je suis Shana du Clan des Rocheuses.
fiche codée par rawr

_________________

I'M RADIOACTIVE



© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t399-rapport-de-missions

avatar
PEUPLE DES ARBRESGuérisseuse Trikru
PEUPLE DES ARBRES
Guérisseuse Trikru

INFORMATIONS
Age : 29 Féminin Nb de Messages : 44
En savoir +

MessageSujet: Re: Face to face in the woods [Shana]   Lun 26 Juin - 22:08

FACE TO FACE IN THE WOODS
Shana & Lyorah
Elle rappela son chien loup et lorsque celui ci se tourna pour ensuite la rejoindre et s’asseoir a ses cotés, je me sentais beaucoup plus soulagée. Je me rendais seulement compte a quel point j'avais été en état d'alerte. Comme lorsque j'étais enfant, avant la coalition, ou nous devions nous cacher dans des recoins de la maison lorsque nous étions attaqués par des guerriers d'un clan triku. Ça n'arrivait pas souvent, mais je n'avais jamais oublié cette sensation. C'était comme gravé dans ma mémoire et pourtant ce n'était pas un souvenir heureux.

J'acquiesçais lorsqu'elle m'annonça être de passage sur ces terres. Ce n'était pas quelque chose de nouveau pour moi, sachant que je remplaçais Niko depuis quelques temps a TonDC. J'avais vu plusieurs marcheurs sur les routes... Mais généralement ils prenaient les plus fréquentés, peut etre s'était elle perdue?

Le chemin le plus proche se trouve a quelques minutes de marche d'ici... Tu ne devrais pas trop traîner dans les bois, un groupe de maunon traîne par ici. Bien qu'avec son chien, elle ait plus de chance que moi de s'en sortir. D'ailleurs, elle devait probablement se demander ce que je faisais hors des sentiers. Ne voulant pas me rapprocher d'elle encore peu rassuré par son chien, je continuais la conversation de ma place.

Normalement je ne m'éloigne pas trop des sentiers non plus mais... Je recherche des plantes pour mes mixtures. Elles ne poussent pas si près des routes, malheureusement. Dis je avec un petit sourire. J'avais préféré dire clairement mes intentions, voyant qu'il n'y avait aucuns dangers. Peut etre me trompais je, peut etre accordais je trop facilement ma confiance... Ce n'était pas la première fois que ça arrivait, mais généralement sans savoir comment, j'arrivais toujours a m'en sortir.

Ça me faciliterait le travail si les plantes avaient été plus près, mais il fallait croire que plus on s'enfonçait dans la foret plus on avait de chance de trouver de bonnes plantes. J'avais bien tenté d'en faire poussé dehors dans le camp, mais elles étaient constamment attaquées par les chèvres ou bien d'autre bêtes, sans compter ceux qui les piétinaient. Peut être, si j'avais eu un chien loup comme elle, je n'aurais pas eu ce problème. Mais je n'étais pas sure de savoir m'en occuper. Je savais mélanger les plantes, je connaissais les remèdes pour guérir, pas pour éduquer les chiens et encore moins les nourrir. Je mangeais peu de viande, même si j'avais l'occasion de m'en acheter. Il devait manger bien plus de viande que moi et ces temps ci elle était un peu chère...

Je n'osais pas trop m'avancer vers elle ni même retourner a mes fleurs. Si je me baissais sous ses hautes herbes, que penserait le chien loup? Que je veuille les attaquer et qu'il fallait riposter. Je n'avais pas envie d'essayer pour voir sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
CLAN DES ROCHEUSESParia itinérante
CLAN DES ROCHEUSES
Paria itinérante

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 77
En savoir +

MessageSujet: Re: Face to face in the woods [Shana]   Mar 27 Juin - 20:03



Face to face in the woods


En réalité, je n'avais pas vraiment d'idée de là où je me trouvais. Je m'étais éloignée de la maison de Niylah sans porter attention où mes pas me portaient. Certainement pas très loin. A pied, je ne pouvais pas parcourir trop de kilomètres. Surtout que, depuis mon enfance, suite au mauvais mouvement que je faisais à répétition pour marcher à cause de mon genou, cela me causait des douleurs au niveau des hanches. Ca allait avec les saisons, les temps humides plus que d'autre, ou alors après beaucoup d'effort. Parfois, c'était une semaine entière que je devais passer couchée ou assise pour soulager mes articulations. Comme quoi mon genou dysfonctionnait mais le reste était tout à fait normal. Mon corps avait juste refuser de faire son devoir jusqu'au bout en m'ajoutant une jambe fonctionnelle... Ma vie serait tellement différente sans cela. Pas que je la regrette, loin de là. J'ai eu énormément de chance de tomber sur une femme comme Zaltana, prête à tout pour moi. Mais avec un genou correct, j'aurais grandi avec mes vrais parents, j'aurais peut-être eu une fratrie, peut-être même aurais-je vécu dans un clan différent. Peut-être ne m'appellerais-je pas Shana kom Boudalankru, mais Shana kom Sankru, Delfikru, ou que sais-je d'autre... Parfois, je prenais plaisir à inventer la vie que j'aurais pu avoir. Puis, ma douleur à la hanche me rappelait que la réalité était bien là. Irrémédiable.

Et ces derniers jours d'ailleurs, ma hanche me faisait souffrir. Zaltana avait conscience de mon handicap et des barrières qu'il me causait. Je devais être beaucoup assise ou prendre régulièrement du repos. Mais Niylah, elle, bien qu'elle était au courant, ne pouvait pas encore prendre compte de ce que j'endurais. Je ne pouvais refuser quand elle me demandait quelque chose et résultat, je passais mes journées debout à cueillir diverses fleurs, herbes ou champignon dans les bois. Elle était contente car je faisais toujours bien mon travail. Mais c'était sans que je ne lui rappelle que j'allais bientôt arriver à mes limites... J'espérais qu'elle n'allait pas me pénaliser suite à ça. Sinon, je n'aurais plus d'endroit où loger.
Des Maunon ? Je fouillai dans ma mémoire. Niylah m'en avait déjà parlé quelque fois, disant que je ferais mieux de fuir si je les voyais. Car contre eux, Akiyan ne ferait jamais le poids visiblement. C'était des hommes dans des drôles de combinaison, on ne voyait pas leur visage. Ils étaient très dangereux, car ils capturaient des natifs et les transformaient en Démons. Je devais donc me montrer prudente. Mais pourtant, je préférais justement ne pas emprunter les chemins. Je risquais de croiser des gens qui se poseraient des questions sur ma drôle de démarche. Et ça, je ne le voulais pas. Depuis les quelques jours que j'étais chez Niylah, je n'avais encore croisé personne durant mes sessions de cueillettes. Sauf quand je me rapprochais des routes.
-Mochof. C'est gentil de prévenir, mais je préfère me balader sur les petits sentiers. C'est plus tranquille.

Lyorah m'expliqua qu'elle était aussi à la recherche de plantes pour ses mixtures. J'en déduisis rapidement qu'elle devait être une guérisseuse, soit apprentie soit formée, ou peut-être une chaman. Les herbes qu'elle cherchait n'étaient pas aux abords des grands axes et c'était bien normal. Je n'y avais pas réfléchi, mais l'avais constaté. On trouvait beaucoup plus simplement les herbes recherchées au milieu des bois que près des villages ou chemins. Peut-être pourrait-elle m'indiquer où je pouvais trouver celle que je recherchais ?
-Je suis moi même à la recherche d'herbes. Saurais-tu m'indiquer où je pourrais trouver des pavots ?
____________________________________________
fiche codée par rawr

_________________

I'M RADIOACTIVE



© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t399-rapport-de-missions

avatar
PEUPLE DES ARBRESGuérisseuse Trikru
PEUPLE DES ARBRES
Guérisseuse Trikru

INFORMATIONS
Age : 29 Féminin Nb de Messages : 44
En savoir +

MessageSujet: Re: Face to face in the woods [Shana]   Jeu 29 Juin - 18:03

FACE TO FACE IN THE WOODS
Shana & Lyorah
Comme tu veux, dis je en haussant les épaules. Je n'étais pas la pour lui imposer de sortir des sentiers. Si elle tombait sur des guerriers ils ne seraient sans doute pas aussi gentils. Mais elle avait son chien loup, et contrairement a moi il pouvait la défendre mieux que ne le ferait ma petite épée.

Le fait de parler comme si nous étions en plein milieu d'une place de Polis me rendait beaucoup moins nerveuse. En réalité j'en avais presque oublié son chien qui reposait a ses pieds. Mais la petite distance qui nous séparait ne rendait pas forcément la conversation plus facile. Et puis s'en était légèrement étrange, d'ailleurs. Du coup, je jetais un regard sur les plantes a mes pieds pour ne pas les écraser et avancer un peu plus vers la jeune fille.

J'étais plus proche d'elle et je pouvais mieux la détailler. Elle semblait avoir plus ou moins mon age... Peut être un peu plus jeune? Et étrangement j'avais l'impression qu'elle cachait une souffrance en elle. Comment le savais je? Je travaillais entourée de malades dont certains avaient beaucoup souffert lors de combat. Ils ne pouvaient rarement pas me mentir sur leur état, je découvrais toujours qu'il ne me disaient pas la vérité. Certains étaient pourtant très bon dans leur façon de cacher leur douleur. Ils voulaient repartir sur le terrain quoi qu'il en coûtait... Mais j'étais celle qu'il fallait écouter, et heureusement pour moi certains m'écoutaient. D'autres, en revanche, étaient trop têtus pour voir qu'un repos de quelques heures et des herbes n'étaient pas suffisant pour eux.

Elle avait du comprendre mon statut dans le clan ou j'étais, ce qui me fit sourire. Sa demande par contre me fit fixer le chien, plus par réflexion que part peur... Bien que j'avais toujours un peu d'appréhension face a cette bête.

Tu n'en trouveras pas dans les sous bois... Mais peut être plus au bord de la clairière... Il y en a une dans cette direction. Dis je après avoir regardé autour de moi. Je connaissais les environs, mais j'avais mis quelques minutes avant de me repérer pour savoir vers quel endroit la diriger. Je dois m'y rendre aussi pour récupérer de la mélisse. J'en ai laissé juste assez l'an dernier pour qu'elle repousse pour cette année. Répondis je avec un sourire.

Ce n'était pas mon but lorsque j'étais parti tout a l'heure, mais sortir a deux, surtout avec un chien comme le sien, me permettait de m'éloigner un peu plus. Enfin... Je me rendais compte que je n’imposais peut être un peu trop et qu'elle n'avait probablement pas envie de ma compagnie. Si tu veux, je peux t'accompagner? Proposais je, lui permettant ainsi de refuser si elle le voulait. Bien que ça m'aurait arrangé, puisque je n'aurais pas du m'éloigner autant du sentier principal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
CLAN DES ROCHEUSESParia itinérante
CLAN DES ROCHEUSES
Paria itinérante

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 77
En savoir +

MessageSujet: Re: Face to face in the woods [Shana]   Ven 30 Juin - 10:06



Face to face in the woods


Finalement, j'étais bien soulagée de rencontrer Lyorah. Ainsi, je n'allais pas passer toute ma journée à chercher des pavots, alors que je savais tout juste à quoi ça ressemblait. Niylah m'avait donné une brève description orale et je devais me débrouiller avec ça. J'espérais juste que ces fleurs n'allaient pas se trouver à l'autre bout de la forêt, car je ne me sentais pas de marcher aussi loin... J'avais bien ma jument, Hateya, pour les grandes distances mais lorsque j'allais simplement chercher quelques plantes je préférais la laisser chez mon amie. C'était mon encombrant, plus pratique. Et comme je ne connaissais pas extrêmement bien les fleurs et plantes de la région, il valait mieux être à leur hauteur pour être certaine que je tombe sur les bonnes. Zaltana m'avait appris quelques mixtures pour certains maux, mais toutes ces plantes poussaient dans les hautes montagnes Boudalan. Les forêts Trikru étaient bien plus riches. Et c'était un mal pour un bien car ainsi, je pouvais découvrir ces fameuses plantes aux fameux vertus et je pourrais moi-même créer des onguents avec mes connaissances.
Akiyan était sagement assis à mes pieds, observant curieusement la guérisseuse Trikru. C'était rare que je m'adresse à des inconnus pour si peu. J'étais prudente et solitaire, en général, la seule présence amicale qu'il me restait c'était mon loup. Bien que Niylah comptait beaucoup elle aussi. D'ailleurs, sans elle, je n'avais aucune idée d'où je serais à l'heure actuelle.

Lyorah m'indiqua la route à suivre pour me rendre à la dite clairière où je pourrais trouver les pavots. J'allais la remercier d'un signe de tête et m'en aller quand elle me proposa de m'accompagner... Le doute s'installa. De toute manière, même si je refusais, elle allait me suivre car elle partait au même endroit. En me suivant elle aurait tout le plaisir d'observer ma démarche et de se faire toutes les réflexions du monde à mon sujet. Tandis que si elle venait avec moi, en marchant côte à côte, elle s'en apercevrait peut-être moins. Et puis en général, derrière ma longue robe qui frôlait mes pieds, j'arrivais à cacher cette démarche honteuse qu'était la mienne. Moi-même je n'en avais pas honte, je m'acceptais comme je suis. Mais les autres, eux, n'étaient pas de cet avis... Akiyan comprit que nous allions bientôt partir et il se leva, remuant la queue il leva son regard vers moi, attendant impatiemment que je lui donne l'ordre de partir. Il n'aimait pas faire du surplace, ce loup était hyper actif et parfois c'était compliqué à gérer.
-Sha. Ce serait avec grand plaisir, Lyorah, répondis-je sans gêne aucune dans ma voix
Je ne bougeai cependant pas, attendant qu'elle ouvre la marche pour la suivre. En même temps, je ne savais pas dans quelle direction partir. J'espérais juste que ça ne soit pas trop loin. Ma hanche se faisait douloureuse ses derniers jours et honnêtement, j'aurais vraiment aimé avoir emporté ma canne avec moi ce jour-là. Mais je me serais faite doublement remarquée auprès de Lyorah. J'allais devoir faire avec et espérer que la route ne soit pas longue.
J'avais remarqué le regard de la guérisseuse se poser régulièrement sur Akiyan. Elle n'était pas tranquille en présence de ce grand animal, je pouvais comprendre, car il l'aurait attaquée de sang froid si je lui en avais donné l'ordre. Je tins quand même à préciser:
-Ne t'en fais pas pour lui. Il s'appelle Akiyan. Il peut paraître impressionnant mais il m'obéit très bien. Tu n'as rien à craindre avec lui.
____________________________________________
fiche codée par rawr

_________________

I'M RADIOACTIVE



© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t399-rapport-de-missions

avatar
PEUPLE DES ARBRESGuérisseuse Trikru
PEUPLE DES ARBRES
Guérisseuse Trikru

INFORMATIONS
Age : 29 Féminin Nb de Messages : 44
En savoir +

MessageSujet: Re: Face to face in the woods [Shana]   Lun 3 Juil - 22:20

FACE TO FACE IN THE WOODS
Shana & Lyorah
Je lui souris, heureuse d'avoir de la compagnie sur le trajet. Habituellement je suis seule pour aller chercher mes plantes. Personne n'a jamais voulu sortir dans le bois en ma compagnie. En même temps,
je l'ai cherché puisque je préfère rester discrète sur ma vie pour éviter que les triku comprennent que je ne suis pas vraiment native de leur clan. Mais avec Shana je n'ai aucun problème a avoir, elle n'habite pas ici elle ne connait probablement pas la région. Très bien, allons y. J'essaye de cacher mon sourire, je sais que ça pourrait paraître suspect. Mais elle ne semble pas le remarquer. Ou alors elle continue comme si de rien était.

Cependant, elle reste a mes cotés et semble attendre que j'entame la marche. Son chien est déja près et je le fixe encore un peu hésitante sur la façon de me comporter avec lui. Ca doit se voir puisqu'elle me dit qu'il n'y a rien a craindre... Enfin, si elle n'avait pas été la et qu'il était seule dans la foret, je ne serais peut être déjà morte. Autant rester sur ses gardes.

Je n'en avais jamais vu d'aussi près...Commençais je en continuant d'avancer tout en fixant le chien loup. Il vient de ton clan les... Boudalankru c'est ça? Ici il y avait quelques loups, mais ils étaient plus rare... J'avais entendu des histoires sur ces loups lorsque j'étais plus jeunes, mais jusqu'ici je n'en avais jamais vraiment vu. Et puis, il y avait pas mal d’animaux différents entre les triku et chez moi... Donc je n'avais pas forcément besoin d'aller trop loin pour en découvrir, surtout que la plupart ne se laissaient pas aussi bien approcher. En tout cas, je n'allais surement pas lui toucher la tête ou même tenter une approche. Même si elle m'avait affirmée qu'il était gentil, il ne me connaissait pas et s'il me voyait avancer ma main il prendrait ce signe pour une attaque.

Je n'ai jamais été la bas, pourtant il parait que les paysages sont très beau... Et qu'il y a beaucoup de fleurs et d'herbes aromatique. J'en revenais souvent a ça, mais a Polis lorsque j'achetais les plantes de cette régions les gens ne cessaient de me parler de ces paysages couver de couleurs et de ces plantes qui sentaient dans toute la clairière. J'aimais marcher et découvrir des paysages, ce récit me donnais envie d'aller voyager dans ces contrés, mais j'avais des obligations... Et il était difficile pour moi de m'éloigner trop longtemps de mon village.

Même si j'avais pas mal voyagé, certains coin restaient quand même trop reculer pour que je m'y aventure. Surtout que je passais mon temps seule. Etre accompagnée m'aurais probablement permis de me rendre un peu partout... Mais je n'avais pas cette chance. Depuis mon enfance j'avais toujours eu du mal a lier contact avec les autres... Certains me trouvaient trop peu bavarde et d'autre ne faisaient même pas attention a moi. J'aurais pu être une très bonne éclaireuse, mais le choses en avaient voulu autrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
CLAN DES ROCHEUSESParia itinérante
CLAN DES ROCHEUSES
Paria itinérante

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 77
En savoir +

MessageSujet: Re: Face to face in the woods [Shana]   Jeu 6 Juil - 10:27



Face to face in the woods


Heureusement, Lyorah commença à prendre la route sans poser plus de questions. Merci Akiyan, car elle portait toute son attention sur lui et n'avait pour l'instant aucun doute sur ma jambe. Elle était certainement guérisseuse et si elle s'en apercevrait, elle pourrait penser que je suis blessée et voudrait regarder. Je serais bien dans l'embarras si cela venait à arriver. Déjà que ma hanche me faisait des lancées dans tout le côté droit, je devais dissimuler cette douleur et ma démarche. Mais pour mon genou, j'avais l'habitude. Depuis ma naissance j'avais dû apprendre à marcher de manière différente des autres. La hanche, c'était autre chose. Ce n'était pas tous les jours, ça n'arrivait que de temps en temps, surtout ces derniers jours comme je faisais beaucoup d'efforts.
Alors que nous marchions, Akiyan partit à l'avant, reniflant le sol en remuant gaiment la queue. Il était d'humeur facile aujourd'hui, heureusement pour Lyorah. Il avait certainement senti sa peur et il aurait pu la coller ou l'attaquer. Mais il se contentait de l'ignorer, menant la marche devant nous comme le bon gros toutou qu'il était. Je ne voyais plus ma vie sans lui désormais, ni sans ma monture que j'avais malheureusement dû laisser chez Niylah pour aujourd'hui. Les animaux avaient toujours été mes seuls véritables amis, car ils s'en fichaient, eux, que je marche de travers. Ca avait commencé avec Zorka, le chien de berger de Zaltana, puis l'âne dans lequel elle avait investi parce que je devenais trop grande pour être portée sur le dos de ma mère adoptive. Puis ensuite il y a eu Annwyl, le successeur de Zorka et Akiyan et pour terminer Hateya, ma jument. Je les aimais tous autant que s'ils étaient mes frères et soeurs, car ils étaient la seule famille que je n'avais jamais eu. C'était curieux et dangereux de m'attacher ainsi à un loup. S'il se baladait tout seul, les gens pourraient le croire dangereux et vouloir le tuer. Je ne pouvais promettre qu'Akiyan ne ferait jamais de bêtise, il restait un animal sauvage et il avait parfois des actions imprévisibles. Mais il restait après tout mon fidèle compagnon et je lui faisais confiance. Parce que lui, il n'allait jamais révéler mon terrible secret que je dissimulais sous cette robe longue.
Mon amie de route me posa des questions sur le territoire Boudalan. C'était avec plaisir que j'appréciais parler de là d'où je venais, que ce soit à Niylah ou qui que ce soit d'autre. Le territoire du clan des Rocheuses était très peu connu du peuple des Arbres et je prenais plaisir à leur en apprendre plus sur ce clan perdu dans les hautes montagnes que j'affectionnais tant.
-J'ai grandi dans une bergerie au beau milieu des montagnes avec ma mère. Un loup mangeait le bétail, alors elle avait tendu un piège. Un jour que je me baladais, j'ai trouvé le prédateur qui était en fait une mère qui cherchait à nourrir sa portée. Akiyan était le seul survivant.
Je me souvenais à merveille de cette matinée, a priori banale. J'avais trouvé ce petit qui pleurait sur le corps de sa défunte mère et je n'avais pas eu le courage de l'abandonner à son triste sort. Seul, il n'aurait pas survécu. Je savais à quel point c'était terrible de perdre ses parents, ou pire, de ne jamais les avoir connus. Je n'avais aucune idée, aucun souvenir, que ce soit de leur visage, leur voix. Peut-être étaient-ils morts, ou alors vivants ? Parfois, un lot de questions remontait dans mon esprit, à la recherche de mes origines. Je me demandais qui j'étais vraiment.
-Boudalan est très différent de Trikru, tu as raison. L'altitude, les vents battants les terres et les pluies rares, font que justement les plantes ont quelques peines à y pousser. Seules celles appréciant les terres sèches y poussent. Et puis les paysages... Je dois avouer que ces montagnes me manquent.
Un air de nostalgique me surprit. Je regrettais parfois d'être partie de mes montagnes natales. Je regrettais d'avoir quitté ce petit train de vie tranquille. Là-haut, j'étais tranquille, personne ne me jugeait. Mais si j'étais partie, c'était aussi pour prouver mes valeurs et m'assumer telle que j'étais. Et également pour prouver que les malformés avaient également le droit à la vie...
-Mais Trikru offre également son joli lot de surprise !
____________________________________________
fiche codée par rawr

_________________

I'M RADIOACTIVE



© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t399-rapport-de-missions

avatar
PEUPLE DES ARBRESGuérisseuse Trikru
PEUPLE DES ARBRES
Guérisseuse Trikru

INFORMATIONS
Age : 29 Féminin Nb de Messages : 44
En savoir +

MessageSujet: Re: Face to face in the woods [Shana]   Lun 24 Juil - 13:02

FACE TO FACE IN THE WOODS
Shana & Lyorah
Elle avait l'air tellement passionnée lorsqu'elle racontait son histoire et sa rencontre avec son chien loup que je ne pouvais m’empêcher de sourire. Elle semblait avoir grandit dans un lie aimant. Bien que derrière ce sourire et ces yeux pétillants, il semblerait qu'il y avait quelque chose. Je me trompais rarement sur les gens. Probablement parce que je savais les observer. D'ailleurs, j'avais été intriguée de voir qu'elle voulait marcher a mes cotés, voir légèrement en retrait. Comme si elle voulait me savoir devant. Peut être n'était elle pas tout a fait en confiance? J'espérais seulement qu'elle ne profite pas de ma gentillesse pour me sauter a la gorge...

Tout de suite après y avoir pensé je secouais légèrement la tête. C'était n'importe quoi, elle ne semblait pas etre quelqu'un de méchant ou calculateur. Peut être qu'il y avait autre chose... Mais ça n'avait pas rapport avec la peur ou l'inconnu que j'étais. Nous ne l'étions plus tant que ça a présent. Je savais son prénom.

J'avais sourit légèrement lorsqu'elle m'avait raconté a quoi ressemblait ses montagnes. J'en avais déja entendu parlé par des vagabond ou ceux qui y avaient vécus, lorsque je les avaient rencontré a Polis. Je savais très bien la sensation que cela faisait quand on quittait son clan. Quand on ne devait avoir devant ses yeux que des anciens souvenirs. J'étais de ces gens la aussi. Yujleda ne me manquait pas tant que ça, mon propre village non plus. Mais ceux des alentours, la grande ville de notre clan, accrochée dans les arbres... Elle n'avait rien a voir avec la ville d'ou j'avais grandit. Nous n'étions que très peu dans les arbres, puis qu'a la frontière notre terre ressemblait un peu plus a Triku qu'a Yujleda. Mais mes voyages dans la grande ville me manquaient. Les villages construit dans les feuilles, les passerelles faites de lianes, ces constructions qui se fondaient dans la nature...

C'est vrai. Répondis je avec un sourire. Et puis, j'imagine que nous avons beaucoup plus de gibier que chez vous? Si les arbres manques, ils ne peuvent pas facilement se cacher des prédateurs... Je devais légèrement me tourner pour lui parler, vu qu'elle était légèrement plus en retrait. Et elle semblait me fixer, comme si elle avait peur qu'en me retournant je découvre quelque chose qui n'allait pas.

Mais je ne voulais pas qu'elle me soupçonne de penser quelque chose sur elle. Même si parler revenait a pouvoir dire des choses fausses, je n'avais pas a m'en faire. Pas autant qu'avec un natif de cette région. C'était agréable de pouvoir parler sans faire toujours attention a ce que je disais.

Il faut prendre ce chemin.
Dis je en désignant des grandes feuilles qui nous bloquaient le passage. Ces feuilles protégeaient une étendue d'eau assez proche. Celle juste au bord de la clairière. Pas besoin de casser les feuilles, elles se plient facilement si on marche dessus. Répondis je avec un sourire. Je passais devant elle pour lui montrer le passage et piétiner les grandes feuilles afin de former un passage. Il ne lui restait plus grand chose a faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
CLAN DES ROCHEUSESParia itinérante
CLAN DES ROCHEUSES
Paria itinérante

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 77
En savoir +

MessageSujet: Re: Face to face in the woods [Shana]   Ven 28 Juil - 16:47



Face to face in the woods


Je laissais Lyorah garder quelques pas d'avance sur moi pendant que nous marchions. Au fond de moi, j'avais réellement peur qu'elle découvre mon secret. Cette angoisse me serrait la gorge face à chaque personne que je rencontrais. Peur qu'on me discrimine, qu'on me renie, qu'on cherche à me tuer, car une femme comme je suis ne devrait pas exister. Zaltana m'en avait parlé bien des fois, des personnes malformées qui se faisaient rejeter puis tuer. Je ne voulais pas finir comme elles. Je n'avais pas lutté toute ma vie, de toutes mes forces aussi petites soient-elles, pour finir par me faire assassiner à cause de mes différences. Ce n'était pas une différence très avantageuse et je devais l'avouer, ma jambe m'avait pourri la vie bien des fois. Enfant, j'étais une sacré teigne et je ne comptais plus le nombre de fois où je rageais contre moi-même et contre ma mère adoptive à cause de cette malformation qui faisait de ma vie un véritable calvaire. Mais avec le temps, j'avais appris à m'accepter telle que j'étais. J'avais appris que je n'avais pas le choix, que la vie avait choisi de me créer ainsi. Je n'avais pas eu mon mot à dire et désormais, je devais vivre avec.
J'espérais cependant que mon anxiété maladive ne se fasse pas percevoir par Lyorah. Il était vrai qu'à force de m'inquiéter autant, certains allaient finir par trouver anguille sous roche. Alors, la situation se ferait encore plus dangereuse à mon égard.
La jeune Trikru m'indiqua un sentier qui était dissimulé par un épais amas de branchages. Elle m'expliqua qu'en marchant simplement dessus, on allait pouvoir se frayer un passage. Heureusement pour moi, elle passa devant moi afin de montrer l'exemple. Lui répondant d'un sourire qui se voulait confiant, j'étais toujours tendue en mon fort intérieur. Je ne pouvais pas soulever la jambe comme elle le faisait afin d'écraser les grandes feuilles. Ou je pouvais le faire, mais de mon genou valide. Je lui emboîtai le pas, me cachant ainsi derrière elle afin de passer plus inaperçu dans mon cheminement. Akiyan sembla avoir perçu mon dilemme et laissa Lyorah prendre le devant de la route. Il se mit entre nous deux, écartant lui aussi les feuilles sur son passage. Finalement, je me débrouillais plutôt bien et sans encombre. Je me réjouissais cependant d'arriver rapidement, car je ne voulais pas que de trop gros doutes naissent en la Trikru.
-En effet. Les proies n'ont pas de tels feuillages où se cacher, même dans les forêts de basse altitude, fis-je en lançant un regard circulaire autour de nous, démontrant ce bois devenu étrangement dense en à peine quelques mètres.
Je compris d'ailleurs pourquoi, lorsque derrière une énième grande feuille, s'ouvrit face à nous une large clairière et à nos pieds un petit étang qu'il faudra contourner. Je restai quelques instants à contempler cette merveille que la forêt avait à nous offrir. Les rayons du soleil filtraient à travers les feuilles des arbres d'automne offrant ainsi de somptueuses teintes orangées au lieu. Au-delà de l'étang, le sol de la clairière était recouvert de hautes herbes et même d'aussi loin, je pouvais apercevoir plusieurs sortes de fleurs de nombreuses couleurs différentes. Les pavots ne devaient être plus qu'à porter de main. Aux abords du point d'eau, on pouvait entendre le chant d'une famille de grenouilles que je passai quelques secondes à chercher dans les joncs. Dans l'eau stagnante on pouvait apercevoir quelques poissons et des insectes virevoltant à la surface.
-C'est vraiment beau ici.
____________________________________________
fiche codée par rawr

_________________

I'M RADIOACTIVE



© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t399-rapport-de-missions

Contenu sponsorisé

INFORMATIONS
En savoir +

MessageSujet: Re: Face to face in the woods [Shana]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Face to face in the woods [Shana]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maryse Narcisse aura sauvé la face , faute de sauver Fanmi Lavalas
» Mission III : face à face (seconde vague)
» Sans malice et Kakakok; Un Face à face
» Face à face [PV]
» Speed Dating

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The 100 : New Earth :: 
₪ BIENVENUE SUR TERRE ₪
 :: 
Le Territoire des Natifs
 :: La Forêt
-
Sauter vers: