AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Just a normal day || Shana ||

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
NATION DES GLACESPrince Exilé d'Azgeda
NATION DES GLACES
Prince Exilé d'Azgeda

INFORMATIONS
Age : 22 Féminin Nb de Messages : 21
En savoir +

MessageSujet: Just a normal day || Shana ||    Ven 28 Juil - 1:52

Date du RP / Repère Chronologique : 6 Octobre



La nuit s'apprêtait à tomber sur la forêt Trikru, tandis que Roan envisageait de faire une halte pour la nuit. Depuis quelques jours, il était beaucoup plus méfiant quant à ses choix de routes. Même si de par son statut de banni n'ayant le droit d'être sur ces terres, il arrivait tout de même à entendre ce qui pouvait bien se dire de par les natifs voyageant de manière libre. Et il avait entendu parler de cette attaque contre la navette de ces intrus et la rumeur comme quoi Heda avait été présenté lui avait fait renforcer sa méfiance. L'Azgeda était conscient des risques qu'il encourait si Lexa apprenait sa présence sur ce territoire dont il était interdit. Seulement, cette connaissance était loin de l'effrayer et cela ne l'avait empêché de voyager en ces lieux. Roan s'assurait simplement à ce que cette vérité ne soit découverte, lui permettant de ne pas s'attirer de fâcheux ennuis. Il avait déjà bien assez à faire avec les dangers qui caractérisaient la nature et les possibles mauvaises rencontres qu'il pouvait avoir. Ce monde qu'avait laissé
Just a normal day
Praimfaya a laissé la Terre bien changée lors de son passage. Mais tandis que certains voient cela comme un désastre de la nature, d'autre y voit un renouveau, une renaissance. Si l'espèce humaine à survécu jusque-là, alors pourquoi ne peut-elle pas continuer ainsi ?
Praimfaya était loin d'être inoffensif et il n'existait pas à prendre la vie du premier faible qui faisait preuve d'inattention. Or, lui ne faisait pas partie de ces faibles.

Et la nuit pouvait s'avérer bien plus dangereuse qu'en journée, alors Roan favorisait les endroits où il pouvait avoir une vue d'ensemble lorsqu'il faisait hâte. Après tout ce à quoi il avait survécu, il refusait de se laisser prendre bêtement par un danger qu'il n'aurait anticipé. Ainsi, depuis que les ténèbres de la nuit avaient commencé à s'affaisser parmi les arbres, le prince était à la recherche d'un de ces lieux où un semblant de sécurité était possible. Cependant, il n'avait encore rien trouvé de tel et avait continué sa route vers le nord.

Voyager à pied ne l'aidait pas à parcourir de grande distance chaque jour, mais on ne lui avait guère laissé le choix d'emmener un destrier lors de son bannissement. Cela aurait été faire preuve de trop grande preuve de gentillesse pour la personne qu'était Nia. Et depuis qu'il se trouvait à vivre en se déplaçant constamment, le prince n'avait pas cherché à attirer l'attention sur lui en acquérant un cheval. Il aurait pu tenter de négocier un accord avec un clan qui aurait des griefs envers la reine d'Azgeda, mais avec cette trahison dont il avait fait preuve, en échange de sa place, envers la coalition, cela ne jouait en faveur de personne de commercer avec le prince banni. Et Roan n'était pas un de ses Sanskava qui finissait par trouver refuge dans la fameuse Dead Zone, acceptant leur sort. Il était peut-être reconnu comme n'appartenant plus à aucun clan, en son cœur il était toujours d'Azgeda et agissait pour le bien de son peuple. Et pour eux, il devait retrouver sa place non loin du trône afin de s'assurer la survie du clan malgré la folie des grandeurs de Nia. C'était elle qui aurait dû subir la punition pour Costia, non lui.

Un bruit plus loin attira l'attention de Roan, le sortant de ses réflexions au sujet de son bannissement. Cela aurait été bien trop simple que son voyage se fasse sans encombre, mais il n'allait pas jusqu'à dire qu’il en était effrayé, par cette marque de présence. C’était quelque chose de peu anodin et encore moins lorsqu’il voyait ce à quoi les arbres avaient peu à peu laissé place. Trikru était certes connu pour son immense forêt, mais cette même forêt abritait des lieux insoupçonnés tel que ce marécage qui l’empêchait d’établir un frugal bivouac pour la nuit. Et ce bruit qui lui était parvenu était semblable à un bourdonnement qu’il n’eut aucun mal à identifier. Non loin, devait certainement se tenir un essaim de ces saloperies de Siker, des mouches dont il se serait très bien passé. Cependant, les bestioles semblaient bien présentes et le prince allait devoir redoubler de méfiance. Il était hors de question que l’une de leurs maladies viennent jusqu’à lui et le contamine. Déjà, lorsqu’il avait l’assurance d’être reconnu pour celui qu’il était, l’Azgeda appréciait guère de se faire avoir par ces mutations et son point de vue à leurs sujets n’avaient nullement changé avec le temps.

Cependant, alors qu’il aurait pu rebrousser chemin pour ne pas avoir affaire à cet essaim, il ne le fit pas. Un nouveau bruit se fit entendre derrière et, sans qu’il ne se retourne réellement pour voir ce que cela pouvait bien être cette fois-ci, un renâclement lui permit de l’identifier comme étant un cheval. Et un cheval qui ne semblait pas être seul, puisqu’une cavalière se trouvait avec. Cela aurait pu lui paraître des plus insignifiants si leur présence ne commençait pas à attirer ce groupe de Siker. Seul, il aurait pu réussir à passer inaperçu, mais désormais avec deux personnes et une monture, cela s’avérait plus complexe.

« Yu souda buk au. »1

Cela était peut-être la solution la plus efficace face à ces bestioles qui pouvaient s’avérer être de véritable teigne. Roan se fichait d’aider ou non la personne, mais s’éloigner de l’essaim semblait la solution la plus efficace et il valait mieux ne pas perdre de temps. Seulement, il fallait tout de même faire attention, car qui sait ce que les marais pouvaient révéler comme piège.


1. Tu devrais courir.

_________________
ROAN KOM AZGEDA
BANAU HAINOFA-DE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t378-rapport-de-mission-

avatar
CLAN DES ROCHEUSESParia itinérante
CLAN DES ROCHEUSES
Paria itinérante

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 77
En savoir +

MessageSujet: Re: Just a normal day || Shana ||    Mar 1 Aoû - 9:26

» Just a normal day «
Roan et Shana

Il était tard. La chouette hululant au-dessus de ma tête en témoigna. Niylah m'avait envoyée de bon matin sur le dos de ma jument Hateya à la recherche d'un guérisseur un peu fou qui vivait au fond des bois, près du marais. Après une rencontre quelque peu spécial, j'ai eu rapidement ce que je désirais et je ne tardai pas dans la tente de ce taré. Je n'avais qu'une hâte et c'était de rentrer. Seulement, ces bois étaient un vrai labyrinthe. Je n'avais pas l'habitude des forêts. En altitude, les arbres sont rares à cause du taux d'oxygène naturellement bas. Seuls subsistent quelques sapins. Il fallait descendre de plusieurs mètres afin de retrouver des forêts clairsemées. Ici, elles étaient denses et sombres, de plus ce marais était dangereux, surtout à cheval. Je prenais de grands risques avec ma monture et je le savais: mais la route de chez Niylah jusque chez le guérisseur était longue et à pied je n'y serais pas parvenue, ma jambe ne me le permettait pas. Les longues distances à pied étaient à proscrire depuis ma naissance, ce qui ne faisait pas de moi une grande sportive... Heureusement, du fait que je me dépensais peu, je ne mangeais pas beaucoup ce qui m'évitait des problèmes de santé.
Je prenais garde dans ces marais. Mes yeux s'étaient habitués à l'obscurité et heureusement pour moi, le ciel était clair et le croissant de lune étalé ce qui me permettait une meilleure vision. Akiyan menait la marche devant Hateya et moi, nous frayant un chemin à travers les marécages, tourbes et sables mouvants. Si ma jument venait à se coincer et s'enfoncer, je nous mettrais toutes les deux en danger. Je serais incapable de lui venir en aide. L'aide de mon loup était donc obligatoire. Réellement, je me demandais ce que je pourrais faire sans eux. Je m'étais posé la question maintes fois et à chaque fois, je n'imaginais pas ma vie sans eux. Dans ce monde, avec ma jambe défaillante, ils rendaient mon quotidien plus simple et plus agréable.

J'étais concentrée sur la route, sur ce sentier qui disparaissait parfois derrière des fourrés, qui se noyait sous un étang. Je faisais bonne figure mais en réalité, je n'avais aucune idée du chemin à prendre. J'étais totalement égarée et je me disais déjà que je devrais attendre l'aube afin de retourner chez Niylah. Sur le moment, j'aurais pu m'énerver contre elle. Oui parce que c'était elle qui m'avait envoyé voir ce foutu guérisseur fou et que je m'étais perdue sur le chemin du retour. Mais je ne pensais pas à ça. J'avais bien plus peur des dangers de la nuit, je n'avais pas vraiment le temps de m'énerver contre la marchande qui m'hébergeait.
Tout à coup, Akiyan s'arrêta. Je stoppai également Hateya et observai le canidé. Le museau levé vers le ciel, il humait l'air puis tourna la tête dans une direction, vers ma gauche. J'entendis alors un craquement, puis un bourdonnement et enfin, une voix. Un homme à la voix grave. Il me conseillait de courir. Je ne compris pas et visiblement, Akiyan non plus puisqu'il se mit à grogner, les babines retroussées et les oreilles couchées. Quelque chose ne tournait pas rond et cela m'inquiétait. Je ne pouvais pas lancer ma jument au galop à travers les marais, c'était trop dangereux. Et moi, je ne pouvais pas courir, pas assez pour fuir une bête sauvage. Fixant l'endroit d'où provenait la voix, je crus discerner une silhouette. Cette présence m'inquiétait, mais je ne voulais en rien lui montrer.
-Pourquoi le devrais-je ?
Alors que le loup grognait, ma jument elle, n'avait rien senti. Elle était habituée à l'odeur d'Akiyan et elle ne semblait en rien perturbée par quoi que ce soit, contrairement au canidé. La source de tout ce remue-ménage serait-elle dans ce bourdonnement ? Peut-être étions nous proche d'une ruche d'abeilles. Quoi que les abeilles dorment la nuit... Alors s'agirait-il d'un autre insecte plus dangereux ? Niylah ne m'avait mis en garde contre aucune bête spéciale dans les marécages, je n'espérais donc pas faire face à une mauvaise surprise...
◊ kyro. ldd 016 epicode.

_________________

I'M RADIOACTIVE



© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t399-rapport-de-missions

avatar
NATION DES GLACESPrince Exilé d'Azgeda
NATION DES GLACES
Prince Exilé d'Azgeda

INFORMATIONS
Age : 22 Féminin Nb de Messages : 21
En savoir +

MessageSujet: Re: Just a normal day || Shana ||    Mer 9 Aoû - 23:51



Alors que la nuit était finalement tombée, Roan avait aperçu cet essaim de Siker qui l’avait fait détourner de sa route. Il ne souhaitait pas être contaminé par l’une des nombreuses maladies que pouvaient transporter ces insectes, mais ceux-ci avaient tout de même été attiré par tout autre chose. Et il n’avait fallu que quelques mètres à parcourir au prince pour comprendre ce que c’était la concentration d’êtres vivants en ces lieux qui pouvait les intéresser. Car, contrairement à ce qu’il avait cru jusque-là, il n’était pas seul. Il avait d’abord vu le cheval avant de voir que sa cavalière était aussi en compagnie d’un loup. Beaucoup d’animaux pour une seule personne qui semblait voyager seule.
Just a normal day
Praimfaya a laissé la Terre bien changée lors de son passage. Mais tandis que certains voient cela comme un désastre de la nature, d'autre y voit un renouveau, une renaissance. Si l'espèce humaine à survécu jusque-là, alors pourquoi ne peut-elle pas continuer ainsi ?
Craignait-elle une attaque ? Du moins, la présence des animaux associée à celle de deux humains avait ce don de réveiller l’instinct des insectes qui n’allaient certainement pas tarder à fondre sur eux.

L’Azgeda avait fait ce qui lui avait semblé le plus opportun en conseillant à l’inconnu de fuir. En réalité, il se fichait de ce qu’elle pouvait bien réellement fait, mais cela l’aurait arrangé que les Siker se trouvent un centre d’intérêt bien plus loin que là. Mais le loup semblait peu enclin à ce que Roan suggère quoi que ce soit, ayant le droit à un grondement de méfiance de la part du canidé, accompagné d’une question de la part de la cavalière. Elle ne semblait pas avoir saisi le danger se trouvant à plusieurs mètres, mais le prince n’aurait pas forcément le temps de tout lui expliquer. Ils avaient de la chance jusque-là et cela serait bien étonnant que celle-ci continue de tourner en sa faveur. Évitant alors de faire plus de bruit, il indiqua du menton la zone où il les avait repérés quelques mètres plus loin.

« Des Sikers. »

Roan considérait qu’il n’avait pas besoin d’en dire plus pour indiquer le danger. S’attarder ne faisait qu’accentuer le risque d’être attaqué et il serait irresponsable de le faire. Bien au contraire, partir dans la direction opposée serait la décision la plus sage et, d’ailleurs, l’Azgeda banni n’allait pas attendre une réponse de la part de la personne pour agir. Si elle était assez inconsciente pour ignorer cette remarque, alors cela devenait son problème, mais le prince doutait que l’instinct de survie des animaux qui voyageait avec elle aille dans ce sens. Que ce soit pour le loup et le cheval, tous deux devaient avoir leur esprit d’animaux qui les pousseraient à rebrousser chemin. Sauf si ceux-ci ignorer les dangers des marais, ce qui aurait grandement étonné Roan.

Ce ne fut qu’une fois qu’il s’était éloigné de plusieurs mètres se demandant tout de même ce qu’avait fait la voyageuse solitaire, qu’il avait fait volte-face pour voir si elle avait, ou non, rebrousser chemin. Même si son sort lui importait peu, il avait tout de même cherché à savoir. Car si ces bestioles avaient finalement décidé de les prendre pour cible, ce n’étaient pas quelques mètres de distances qui allaient assurer une certaine sécurité à l’Azgeda. Roan n’était pas stupide et il voulait aussi s’assurer que la présence de la jeune femme et de ses animaux n’allait pas lui attirer plus d’ennuis qu’il pouvait avoir en voyageant sur le territoire Trikru.

_________________
ROAN KOM AZGEDA
BANAU HAINOFA-DE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t378-rapport-de-mission-

Contenu sponsorisé

INFORMATIONS
En savoir +

MessageSujet: Re: Just a normal day || Shana ||    

Revenir en haut Aller en bas
 
Just a normal day || Shana ||
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» HYE-NA.park _ sometimes i pretend to be normal but it gets boring so i go back to be me
» "Pastèque" et Josh : le mot "normal" n'existe pas
» [Recherche] Safari de type normal.
» [Anime] Shakugan no Shana
» Je cherche un pokemon tank de type normal!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The 100 : New Earth :: 
₪ BIENVENUE SUR TERRE ₪
 :: 
Le Territoire des Natifs
 :: Le Marais
-
Sauter vers: