AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The Way of Truce ft. Lexa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
PEUPLE DU CIELChef de la Garde - Leader
PEUPLE DU CIEL
Chef de la Garde - Leader

INFORMATIONS
Age : 24 Masculin Nb de Messages : 1064
En savoir +

MessageSujet: The Way of Truce ft. Lexa   Sam 12 Aoû - 17:21


The way of truce
And I believe we can all come together because if you take away the labels, you’ll realize we're far more alike than we are different
Marcus Kane était venu pour parler de paix, mais au lieu de cela il avait été jeté en prison comme un vulgaire malfrat. Dire qu'il s'était attendu à autre chose aurait été mentir, mais il avait au moins espéré pouvoir parler au Commandant, ou du moins l'apercevoir. Au lieu de cela, on l'avait laissé croupir dans ce qui ressemblait à une ancienne station de métro – Kane l'avait du moins deviné – lui laissant ainsi tout l'occasion de ressasser ses erreurs comme on mâche un morceau de viande trop dur. Non content de s'être lui-même jeter dans la gueule du loup, il s'était mis en péril pour rien, car ceux pour qui il était venu n'étaient pas là. Des 100 capturés, il n'y avait aucune trace, si ce n'était quelques survivants qui lui avaient raconté bien des choses … et qui lui avait, justement, dit que les autres n'étaient pas là mais ailleurs, beaucoup plus ailleurs qu'ils le pensaient. Ceux qui étaient parvenus à passer entre les mailles du filet lui avait raconté l'attaque des Hommes des Montagnes, la capture des 100 et la fuite des Natifs face à la technologie des Maunon. Kane avait compris qu'ils n'étaient pas seuls sur Terre et que le peuple de l'Arche, les 100 et les Natifs n'étaient pas les seuls joueurs de cette partie qui s'annonçait plus compliquée qu'il ne le pensait.

Kane avait retrouvé peu de jeunes à Tondc et Clarke n'en faisait pas partie. Pourquoi le destin lui aurait-il donné une telle félicité ? Comble de l'ironie, Jonathan Shepard non plus n'en faisait pas partie … en revanche, ils avaient contre toute attente retrouvé Jonathan Murphy, mais aussi Kassandre Kayser ; et tout ce beau monde avait eu tout le temps du monde pour se raconter leurs histoires mutuelles. Celle de Kane n'intéressait personne bien sûr, mais celles des jeunes avaient été ô combien instructive. Doucement, les pièces qui composaient cette nouvelle terre se mettaient en place et Marcus comprenait un peu plus à chaque fois toute la mécanique de la situation dans laquelle ils se trouvaient. Cependant, toutes ces informations ne l'aidaient pas à résoudre son problème imminent … comme n'importe qui, Kane avait bien évidemment cherché une solution pour sortir d'ici, mais c'était sans compter sur l'expérience des Natifs en matière d'incarcération. Marcus ne se souvenait pas d'avoir infligé un tel traitement à Lyorah lorsqu'ils étaient encore au Camp Exodus, mais la reconnaissance ne semblait pas être chose courante chez les Natifs. Lentement, très lentement, les heures et les jours étaient passés et Kane avait finis par croire qu'ils resteraient là-dedans jusqu'à la fin, ce qui risquait d'arriver assez vite puisqu'ils n'avaient pas mangé depuis leur arrivée, c'est-à-dire trop longtemps. Marcus n'avait cessé de rabâcher son désir de rencontrer le Commandant à chaque Natif qui avait le malheur d'être à sa portée. Kane ne savait pas si ces sauvages comprenaient un seul mot de ce qu'il disait mais il voulait y croire … il savait que certains comprenaient leur langue, sur le lot, il devait bien en avoir un capable de le comprendre ? Marcus voulait croire cette évidence fondée … car c'était sa seule chance en réalité. Sa seule consolation était de savoir qu'il avait laissé le Camp Exodus entre de bonnes mains.

Marcus n'avait aucune idée du temps qu'il avait passé dans cette prison de fortune. Parfois, il entendait au-dessus d'eux des altercations natives et des bribes de paroles qu'il ne comprenait pas. Il s'était condamné lui-même à cette fin, mais il ne regrettait pas d'avoir essayé, car il était toujours persuadé que c'était la seule et unique solution durable qui s'offrait à eux … mais peut-être était-ce un espoir naïf, après tout. Kane n'avait jamais été très friand d'espoir et il se souvenait désormais maintenant pourquoi : l'espoir était le chemin le plus court vers la déception. Pourquoi avait-il cru un seul instant que le futur serait différent du passé ?

_________________

We are our mistakes’ sum
Sometimes the only choices you have are bad ones, but you still have to choose. With time, I’ve learnt true courage isn’t making this choice: it’s create another one, a third one, a better one. I apologize for all the harm I’ve caused, all our lost ones … I don't ask you to forgive, neither to forget, but I will make amends, I swear it. I swear it upon my blood.
♪ See you brought out the best of me
A part of me I've never seen ♫




Dernière édition par Marcus Kane le Ven 18 Aoû - 11:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t44-kane-life-is-about-s

avatar
PEUPLE DES ARBRESCommandante des Natifs
PEUPLE DES ARBRES
Commandante des Natifs

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 988
En savoir +

MessageSujet: Re: The Way of Truce ft. Lexa   Sam 12 Aoû - 18:20

The way of truceLexa & MarcusLa lumière aura beau foncer le plus vite possible, elle verra toujours que les ténèbres sont arrivées les premières. - Terry Pratchett
(When it's all over → Raign)
Cela faisait deux jours que le Heda du Skaikru était enfermé. Cela faisait deux heures qu'un adolescent Skaikru avait massacré dix-huit innocents dans un village natif près de Tondc. Cela faisait deux heures que je voyais en ce peuple tombé du ciel une rage et une rancune sans limite. Je détenais leur chef, qui demandait à me parler depuis plus de quarante-huit heures. A chaque fois, les gardes venaient me le préciser, qu'il était encore venu leur demander de me voir, mais je refusais. Je ne pouvais accepter ce que Skaikru venait de faire endurer à mon peuple. Jus drein, jus dau. L'assassin ayant commandité les actions au village paierait pour ses actes. Je réfléchissais d'ailleurs à lancer une nouvelle attaque sur leur peuple. Les renforts étaient arrivés il y a quelques jours, ceux qui étaient arrivés miraculeusement lorsque j'avais lancé la première offensive sur le camp des cent jeunes. Hors, en ce jour, leur campement n'était certainement pas assez organisé et protégé pour tenir face à l'armée native que je pourrais envoyer à leur porte.
Indra, la cheffe Trikru, me conseillait chaque jour et sans relâche d'engendrer une guerre. Avec toute la Coalition derrière moi, Skaikru ne ferait pas long feu, c'était certain et c'était tout ce qu'il méritait après tous les dommages qu'il avait déjà causé depuis son arrivée en nos terres. Hors, je ne voulais pas nourrir mes actions de haine. Je décidai d'attendre quelques jours, que cette rage s'atténue, afin de prendre les meilleures décisions.

Et c'était ce jour-là, que je décidai enfin d'accepter une entrevue avec le chef de ce peuple destructeur. Indra était bien évidemment contre cette idée, elle suggérait même de le tuer pour les actes que son peuple avait causé. Etait-il au courant du massacre causé par ce jeune homme ? Est-ce que l'arrivée de ce chef concordait avec cette boucherie ? Apparemment, cet homme avait des questions pour moi. Eh bien, j'aurai des réponses. Qui risquaient probablement de ne pas être aussi positives qu'il pourrait oser le penser.
J'avais spécifié aux gardes qui s'occupaient de la surveillance des trois Sky People prisonniers de ne jamais parler en gonasleng autour d'eux. Car ils le comprenaient. Et je voulais m'assurer qu'aucune information ne les atteignent nous concernant. Ils faisaient mine de ne pas comprendre lorsque le chef demandait pour la millième fois s'il pouvait me parler, alors qu'en réalité, ils avaient tout compris. J'ordonnai donc à deux gardes bien bâtis de se charger de me l'amener, en leur spécifiant bien de ne pas lui parler dans son langage.
C'était donc dans un des bâtiments les plus importants de Tondc que je l'attendais. Assise sur le trône en bois trikru et orné de cornes d'animaux, je gardais la mine sévère et impassible, derrière mon maquillage de guerrière puisque, il ne fallait pas l'oublier, nous étions en temps de guerre. Mon séjour à Tondc était d'une grande importance, visant à me rapprocher de ce Peuple du Ciel qui nous causait bien des problèmes.

© 2981 12289 0

_________________

Merci Finou Bellou
pour ce fabuleux kit ♡
★ But still, like dust, I rise.



Dernière édition par Lexa le Ven 18 Aoû - 13:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t43-rapport-de-missions-

avatar
PEUPLE DU CIELChef de la Garde - Leader
PEUPLE DU CIEL
Chef de la Garde - Leader

INFORMATIONS
Age : 24 Masculin Nb de Messages : 1064
En savoir +

MessageSujet: Re: The Way of Truce ft. Lexa   Lun 14 Aoû - 19:16


The way of truce
And I believe we can all come together because if you take away the labels, you’ll realize we're far more alike than we are different
La grille de leur prison s’ouvrit brusquement et les quelques détenus qui s’y trouvaient sursautèrent, ou peu s’en fallait. D’un bond, tout le monde se leva et les prisonniers du Peuple du Ciel s’échangèrent des regards … bientôt, les Natifs apparus prononcèrent des mots qu’ils ne comprirent pas et deux d’entre eux s’approchèrent de Kane. Sans ménagement, ils se saisirent de lui et le trainèrent jusqu’à la sortie … instinctivement, Marcus jeta un regard en direction d’Emily Shepard. Il ne lui avait jamais caché que leur expédition était loin d’être sans risque et en cet instant précis, ce fait lui paraissait plus vrai que jamais. Kane n’avait absolument aucune idée de l’endroit où on l’emmenait ni ce qui allait advenir de ceux qui resterait dans la station de métro : il n’avait pas peur pour lui, seulement pour les autres.

Marcus tenta de garder une certaine dignité en essayant de suivre le rythme de ses geôliers, mais aucun des deux ne lui rendaient la chose facile … bien au contraire. Kane avait cette impression désagréable d’être tenu personnellement responsable de tous les tors commis par les jeunes et, de ce fait, d’être le bouc émissaire de ces sauvages trop arriérés pour comprendre tout l’enjeu de la situation. Un peu amer, Kane se laissa mener vers son lieu de destination sans vraiment savoir ce qui l’attendait. Tandis qu’il marchait, il découvrait autour de lui le campement natifs et toutes ses spécificités. Les Natifs semblaient s’être installé sur les ruines d’une ancienne ville et Marcus ignorait encore qu’il s’agissait du village le plus important de la région après Polis. Pour l’heure, ce qui semblait être leur quartier général n’était pas vraiment glorieux et Kane se demandait bien comment ils faisaient pour défendre ce lieu en cas d’attaque.

Il fut finalement conduit dans un bâtiment à l’allure délabré où semblait l’attendre, non sans une pointe de mise en scène, une jeune femme assise sur un trône de bois. Dépeint sur son visage se dessinait un masque étrange et elle arborait sur son front un symbole particulier. Tandis qu’il la dévisageait, Marcus sentit le regard de la native se poser sur lui et le juger … à l’instant même où il posa ses yeux sur elle, Kane sut à qui il avait à faire. Il sut que ses vœux avaient été exaucés et qu’il rencontrait enfin le Commandant, mais il ne put s’empêcher d’être étonné. Elle avait quoi … vingt ans ? Est-ce qu’une femme dirigeait vraiment cette tribu de sauvages ?

« — Vous êtes le Commandant ... » déclara Marcus, trop étonné pour le cacher.

Il s’était imaginé quelqu’un de plus vieux, de plus … … il n’arrivait même pas à trouver de mots ; mais bien vite il fut coupé de ses pensées par l’un des geôliers qui se trouvait derrière-lui. Il lui cria quelque chose en langage natif et l’instant d’après, Kane sentit un violent coup de pied derrière les genoux. Il tomba en avant et les mains jointes derrière le dos, il manqua de peu de finir face contre terre. Restant à genoux, Marcus jeta un regard noir – qui ne manqua pas d’être remarqué – vers l’arrière. Il était fatigué, contrarié et foncièrement déçu … car Clarke et les 100 n’étaient pas là. Quand bien même parvenait-il à trouver un arrangement avec les Natifs, leur problème n’en serait pas moins résolu pour autant : les jeunes restaient toujours introuvables et à l’heure actuelle des choses, Kane n’avait jamais été aussi loin de les trouver. En reposant son regard sur celle qui semblait de toute évidence être la Commandante, Marcus comprit enfin comment les choses avaient pu en arriver là entre leurs deux peuples : les deux camps étaient menés par des enfants.

_________________

We are our mistakes’ sum
Sometimes the only choices you have are bad ones, but you still have to choose. With time, I’ve learnt true courage isn’t making this choice: it’s create another one, a third one, a better one. I apologize for all the harm I’ve caused, all our lost ones … I don't ask you to forgive, neither to forget, but I will make amends, I swear it. I swear it upon my blood.
♪ See you brought out the best of me
A part of me I've never seen ♫




Dernière édition par Marcus Kane le Ven 18 Aoû - 11:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t44-kane-life-is-about-s

avatar
PEUPLE DES ARBRESCommandante des Natifs
PEUPLE DES ARBRES
Commandante des Natifs

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 988
En savoir +

MessageSujet: Re: The Way of Truce ft. Lexa   Mer 16 Aoû - 15:46

The Way of TruceLexa & MarcusLa lumière aura beau foncer le plus vite possible, elle verra toujours que les ténèbres sont arrivées les premières. - Terry Pratchett
(When it's all over → Raign)
Je me posais beaucoup de questions sur ce chef de clan. Au premier abord, j'aurais pu penser qu'il s'agissait de Clarke, cette mystérieuse jeune femme que j'avais rencontré dans la forêt en pleine nuit. Nous avions beaucoup discuté ce soir-là, du rôle de leader sans pour autant savoir si elle était réellement cheffe ou pas. Tout comme moi d'ailleurs: elle avait découvert mon rang de commandante lors de l'attaque que nous avions mené sur son peuple. Or, je ne connaissais toujours pas son vrai grade au sein de son peuple. Lorsque les adultes n'étaient pas arrivés, elle avait l'air importante. Une fois l'arrivée de ces renforts, quelqu'un l'avait forcément remplacée.
Alors, qui portait le dur rôle du chef au sein du Skaikru ? Ce serait probablement une surprise, un visage qui me serait inconnu. J'étais quasiment certaine qu'il ne s'agirait pas d'un des adolescents. Et j'eus bien raison.

J'entendis des pas résonner dans les couloirs qui menaient à la salle où je me trouvais. Trois personnes arrivaient. Pas de doute, ça ne pouvait être que les deux gardes qui amenaient ledit chef. Je fixai des yeux l'entrée, apercevant trois silhouettes s'approcher, deux hommes forts traînant derrière eux un troisième qui avait les mains ligotées dans le dos. Pénétrant dans la pièce, le contre-jour s'effaça et je constatai qu'il s'agissait bien du chef des Skaikru. Plus âgé que les jeunes de la première capsule, il avait une chevelure bouffante tirant vers le gris et le teint pâle. Ses traits étaient tirés par la fatigue et la faim. En effet, depuis leur arrivée, ils n'avaient pas mangé grand chose. C'était un peu mon but de les affaiblir, ainsi je savais qu'ils seraient trop faibles pour riposter ou tenter de s'enfuir.
L'homme suggéra à voix haute que j'étais la Commandante et instantanément, un garde lui hurla dessus, demandant plus de politesse envers Heda et lui asséna un violent coup derrière les genoux. Il manqua de s'étaler de tout son long sur le sol. Je sentais le regard lourd d'Indra aller du Skaikru à moi. Je savais ce qu'elle pensait, mais je n'allais pas aller au bout de sa pensée. Cet homme était venu de lui-même jusqu'à Tondc, accompagné d'une femme et de la guérisseuse Lyorah qu'ils avaient capturés. Heureusement, elle n'avait pas été trop blessée et avait surtout servie de guide afin de les amener jusqu'au village. Je me demandais s'il avait commandité le massacre dans le village Trikru, ou si ces hommes avaient agi dans son dos. Dans tous les cas, je ne manquerais pas de venir sur le sujet. Mais pas tout de suite. Mais s'ils étaient venus volontairement, une raison devait se cacher derrière cela.
-Quel est votre nom heda kom Skaikru ? Et quelle est la raison de votre venue ?
Visiblement, son regard noir adressé à son geôlier montra qu'il n'appréciait pas réellement l'accueil qu'on lui avait réservé. En même temps, après qu'un des siens ait tué dix-huit innocents, comment aurais-je pu faire autrement ? Mais il n'y avait pas de la haine dans son regard et dans son ton, il y avait également de la surprise. J'en déduis rapidement qu'il ne devait pas s'être attendu à quelqu'un d'aussi jeune. Or, s'il ne m'adressait pas le respect que je méritais, je n'hésiterais pas à lui montrer que jeunesse peut également rimer avec maturité et vengeance. Car ils allaient en mériter une pour ce qu'ils avaient commis. Et je savais déjà ce que j'allais demander en échanger s'ils ne voudraient pas que je déclenche une guerre qui les anéantirait.
Nous ne nous perdions pas des yeux, tous les deux beaucoup trop empli de fierté pour oser baisser le regard. Cela serait acte de faiblesse, chose qui n'est pas digne d'un chef.

© 2981 12289 0

_________________

Merci Finou Bellou
pour ce fabuleux kit ♡
★ But still, like dust, I rise.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t43-rapport-de-missions-

avatar
PEUPLE DU CIELChef de la Garde - Leader
PEUPLE DU CIEL
Chef de la Garde - Leader

INFORMATIONS
Age : 24 Masculin Nb de Messages : 1064
En savoir +

MessageSujet: Re: The Way of Truce ft. Lexa   Ven 18 Aoû - 15:54


The way of truce
And I believe we can all come together because if you take away the labels, you’ll realize we're far more alike than we are different
Dire que Marcus se sentait observé était un bien faible mot : il percevait les yeux de chacun des Natifs présents dans la pièce le fixer comme un chien affamé fixe un bout de viande et il sentait des dizaines d'yeux le juger et le dévisager. L'esprit de Kane avait encore du mal à recoller les morceaux … comment un peuple aussi barbare, aussi primitif, pouvait obéir à un leader si jeune, qui plus est une femme ? Kane n'était pas sexiste, mais il s'était fait une image bien différente du chef barbare. Peut-être les Natifs n'étaient-ils pas ce qu'ils s'imaginaient … peut-être qu'ils avaient un espoir après tout ? Ou peut-être pas du tout ; pour l'heure Marcus n'en savait rien. Pour l'heure, tout ce qu'il voyait était une enfant peinturlurée assise sur son trône de bois, une armée de sauvage à ses pieds. Pour en arriver à là, elle devait être d'une grande valeur … ou complètement naïve. Kane n'allait pas tarder à être fixé et il le savait.

Lorsqu'elle parla enfin, Marcus ne put empêcher son exaspération de monter d'un cran. Pourquoi était-il venu ? Vraiment ? En étaient-ils encore à là ?

« — Je croyais avoir été clair les quarante premières fois » déclara Marcus, qui avait bien du mal à apaiser sa mauvaise humeur. Il était acerbe et regretta instantanément ce manque de contrôle mais après deux jours à croupir dans une prison, il ne pouvait s'empêcher d'être authentique. Il n'avait eu de cesse de répéter la raison de sa venue en tout bon diplomate qu'il était.

« — Je m'appelle Marcus Kane, je suis né sur … » commença-t-il, mais il s'arrêta avant de terminer. Machinalement, il s'apprêtait à dire qu'il était né sur Alpha mais cette information lui parut bien insignifiante en cet instant présent. Il se reprit et enchaina sur ce qui lui paraissait le plus important « Je suis le Chancelier du Camp Exodus. Je suis venu négocier une paix entre nos deux peuples, et pour ramener chez eux les enfants que vous avez fait prisonniers »

Kane n'était pas menaçant, mais sa voix laissait transparaître toute sa détermination. Même s'il avait découvert que les jeunes n'étaient pas ici mais ailleurs, Marcus savait que les Natifs en savaient plus qu'eux à ce sujet. En réalité, les Natifs en savaient bien plus qu'eux à propos de beaucoup de choses et ce fait ne l'aurait pas autant contrarié si cela ne les avait pas tant concernés. Kane n'était pas en mesure d'imposer quoi que ce soit et il le savait, mais il savait aussi que la paix était la seule voie qui leur permettrait d'aborder l'avenir sans trop de dégâts … car n'en déplaise aux Natifs, la victoire n'était pas aussi facile qu'ils se l'imaginaient. Si les Natifs avaient l'avantage du terrain et du nombre, l'Arche avait celle des armes et de la technologie. Si guerre il devait y avoir, il n'y aurait aucun vainqueur, seulement des survivants. Marcus n'avait pas fait tout ce chemin pour offrir à son peuple un avenir aussi sombre.

L'espace d'un instant, le regard de Kane parcouru la foule rassemblée autour de lui. Il percevait dans chacun des regards qu'il croisait une haine profonde qu'il peinait à comprendre. Ils s'étaient entretués et les deux camps avaient subis des pertes importantes – Marcus savait de quoi il parlait – mais rien ne justifiait un tel niveau de rancœur et d'animosité. Kane ne s'était pas attendu à un accueil chaleureux, mais rien ne l'avait préparé à une réception si glaciale. Quelque chose avait changé depuis son arrivée, quelque chose qui avait décidé la Commandante à le recevoir, quelque chose de suffisamment grave pour la faire réagir … mais quoi ? Marcus le saurait bien assez tôt. Pour l'heure, il se contenta de fixer de nouveau la Commandante. Etait-ce elle que Clarke avait rencontré sur le pont ? Kane n'avait aucun moyen de le savoir. Kane n'était pas Clarke et il espérait que la Commandante le comprendrait … elle ne pouvait pas juger tout un peuple pour les erreurs de quelques-uns.

Citation :
WESH J’AI PAS LES CHEVEUX GRIS

_________________

We are our mistakes’ sum
Sometimes the only choices you have are bad ones, but you still have to choose. With time, I’ve learnt true courage isn’t making this choice: it’s create another one, a third one, a better one. I apologize for all the harm I’ve caused, all our lost ones … I don't ask you to forgive, neither to forget, but I will make amends, I swear it. I swear it upon my blood.
♪ See you brought out the best of me
A part of me I've never seen ♫


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t44-kane-life-is-about-s

avatar
PEUPLE DES ARBRESCommandante des Natifs
PEUPLE DES ARBRES
Commandante des Natifs

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 988
En savoir +

MessageSujet: Re: The Way of Truce ft. Lexa   Ven 18 Aoû - 17:12

The Way of TruceLexa & MarcusLa lumière aura beau foncer le plus vite possible, elle verra toujours que les ténèbres sont arrivées les premières. - Terry Pratchett
(When it's all over → Raign)
J'allais enfin avoir des réponses. J'allais enfin savoir ce que Skaikru comptait faire. Voulait-il tous nous éliminer ? Etait-ce cela son but ? Débarquer sur terre et la faire sienne ? Voulait-il tout détruire ? Tout ce que nous avions construit depuis Pramfaya ? Je ne laisserais pas faire une telle chose. Et peut-être trouvaient-ils nos méthodes dures, mais les leurs l'étaient tout autant. Ils paieraient pour leurs actes, ils regretteraient tout ce qu'ils avaient commis. Je ne pouvais pas accepter de telle chose, encore moins face à un village pacifique et innocent.
L'homme haussa la voix, se laissant contrôler par ses émotions. L'exaspération, la rage, prenaient le dessus et il ne sut contrôler l'intonation qu'il mit dans sa voix. J'avais cru entendre qu'il était venu afin de récupérer les jeunes que je ne possédais pas. L'information de leur capture par les Maunon ne leur était visiblement pas parvenue, et c'était pour cette raison qu'il était venu jusqu'à moi. En espérant les y retrouver. Or, à part deux adolescents bien spécifiques, aucun n'était en ma possession. Je devais avouer néanmoins que cet homme était courageux, de venir en duo vers le clan ennemi, afin de discuter simplement pour récupérer les siens. J'avais beau lister tous leurs défauts, je leur devais bien cette qualité. Car je n'aurais pas réagi pareillement. J'aurais réagi plus violemment. Si bien qu'ils en seraient marqués à jamais. Du coin de l'oeil, je vis Indra se tendre sous le ton émotionné du Skaikru. Elle me marmonna en trigedasleng, de sorte qu'il ne puisse comprendre, il vous manque de respect Heda. Il ne devrait pas être encore vivant. Ne lui adressant pas un regard ni un mot, je continuais d'écouter l'homme qui se présenta en tant que Marcus Kane, Chancelier du Peuple du Ciel. C'était une particularité de ce peuple de se donner deux prénoms. Je ne comprenais pas réellement en quoi il importait. Je pensais que le premier était celui qui avait le plus d'importance.

En revanche, le reste de ses paroles eut pour effet de me contrarier. Visiblement, il était certain qu'il n'était pas au courant pour le massacre dans le village. Sinon, il ne serait pas venu demander la paix. Son peuple profitait donc de l'absence de leur chef pour agir dans son dos. Ce que j'allais lui apprendre n'allait certainement pas le ravir, bien au contraire. Alors que lui risquait sa propre vie en rejoignant le camp ennemi afin d'instaurer une trêve, son peuple continuait de tirer leur réputation vers le bas. Je ne fus pas la seule surprise par ses mots, tous les gardes présents dans la salle avaient leurs regards posés sur Marcus Kane, toujours agenouillé. J'en entendais certains chuchoter, d'autres protester. Il avait cependant su contrôler ses émotions qui l'avaient envahi le temps de ses premières paroles afin de prendre un ton beaucoup plus diplomatique, bien qu'éreinté par la faim et la fatigue.
Je me levai, m'approchai de lui, profitant de notre différence de hauteur afin de l'intimider. Une fois à moins d'un mètre de lui, je lui fis, sur un ton sérieux et autoritaire et exigeant:
-Vous voulez la paix, Chancelier ? Cela ne semble pas être le cas du reste de votre Peuple. Le fixant dans les yeux d'un air impitoyable, j'attendis quelques instants que cette information remonte jusqu'à sa conscience avant de lui donner plus de détails avant qu'il ne les demande. Pas plus tard qu'hier, un jeune homme du nom de Finn a massacré pas moins de dix-huit natifs. J'attendis quelques instants, ne quittant pas son regard, prête à y décerner toutes les émotions qui allaient le traverser suite à cela. Et puis, ne faites pas l'ignorant. Vous avez très bien constaté par vous-même que je n'avais que deux seuls prisonniers Skaikru. Les autres nous ont tous été pris par le Mont Weather. Y compris des Natifs.
En prononçant cette dernière phrase, mon esprit vogua un instant vers Anya et Ankara. Je n'avais rien pu faire pour les sauver. Et malgré tout ce que j'osais espérer, je savais au fond de moi qu'elles ne reviendraient pas. Et malheureusement, il risquait d'en être de même pour les Skaikru prisonniers. Le Mont Weather n'avait pas de limite.
© 2981 12289 0

Citation :
WSH JE CONTINUERAI DE LE DIRE TANT QUE TU DIRAS QUE JE SUIS UNE ENFANT

_________________

Merci Finou Bellou
pour ce fabuleux kit ♡
★ But still, like dust, I rise.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t43-rapport-de-missions-

avatar
PEUPLE DU CIELChef de la Garde - Leader
PEUPLE DU CIEL
Chef de la Garde - Leader

INFORMATIONS
Age : 24 Masculin Nb de Messages : 1064
En savoir +

MessageSujet: Re: The Way of Truce ft. Lexa   Hier à 12:19


The way of truce
And I believe we can all come together because if you take away the labels, you’ll realize we're far more alike than we are different
Autour de lui on s'offusquait, on grondait, on soupirait … et surtout, on parlait une langue qu'il ne comprenait pas. A bien écouter, il reconnaissait – bien que transformé – quelques mots qui ressemblaient vaguement à de l'anglais, mais rien qui lui permettait de comprendre quoi que ce soit. Une des guerrières de la Commandante lui adressa la parole, et si Marcus ne comprit pas ce qu'elle disait, il perçut dans sa voix sa désapprobation, à laquelle se mêlait une haine presque viscérale. Encore une fois, Marcus retrouvait ce sentiment qui lui paraissait démesuré … et puis, il comprit enfin. Les paroles de la Commandante résonnèrent dans son esprit comme un coup de fouet. Marcus fronça les sourcils.

« — De … qu'est-ce que vous venez de dire ? » balbutia-t-il. Kane peinait à accepter ce qu'il venait d'entendre. En réalité, il n'avait absolument pas besoin que la Commandante lui répète ce qu'elle venait de dire « Finn ? Finn Collins ? » répéta-t-il. Il sembla un instant perdu dans ses pensées, et pour cause : il connaissait Finn Collins … pas autant que ses amis, mais il en savait suffisamment sur lui pour savoir que c'était une chose qui ne lui ressemblait pas. N'avait-il pas été le premier à croire qu'une paix était possible entre les Natifs et les 100 ? « Il doit y avoir une explication. Cela ne lui ressemble pas » déclara finalement Marcus.

Kane n'était pas en mesure d'expliquer le geste de Collins … en vérité, il n'avait aucune preuve de la véracité de ce que rapportait la Commandante. Peut-être était-ce un piège pour le déstabiliser ? Marcus resta un instant silencieux … il ne connaissait pas les Natifs ni toutes leurs méthodes, mais il se doutait qu'ils n'avaient pas survécu tout ce temps uniquement par chance.

« — Quel qu'en soit la raison, ce massacre n'est pas l'œuvre de mon peuple » affirma finalement Marcus « La personne que j'ai nommé pour gérer le camp n'aurait jamais commandité cela. Elle sait que je suis ici et pourquoi je suis ici, elle n'ordonnerait jamais une chose pareille » Kane faisait confiance à Abby. Ce qui s'était passé n'avait rien à voir avec le Camp Exodus, et donc avec leur peuple. Marcus savait que beaucoup au campement étaient contre la paix avec les Natifs, mais de là à le trahir lui ? Non, ils n'étaient pas sur l'Arche … Kane avait confiance en ses hommes et il voulait croire qu'ils étaient tous du même côté « Vous ne pouvez pas incriminer un peuple tout entier pour les actions d'un seul » déclara-t-il. Du regard, Kane observa l'assemblée, qui ne semblait pas être de cet avis « Une paix entre nos deux peuples est la seule solution possible, certains n'en ont juste pas encore conscience. En attendant, j'imposerai ma décision à mon peuple, parce que je sais que c'est la bonne. C'est ce que font les chefs : ils font ce qui est juste pour leur peuple, même si cela ne plait pas aux gens » Kane n'était pas un tyran, mais il ne comptait pas laisser le choix à son peuple, car c'était la seule solution et il le savait … il espérait simplement que la Commandante le saurait aussi.

Lorsqu'elle mentionna le Mont Weather, le cœur de Kane fit un bond. La Commandante le targuait de toute sa hauteur, mais ce genre de méthodes avaient bien peu d'effets sur lui, car il les connaissait lui aussi. Certaines choses ne se perdaient pas, visiblement …

« — Le Mont Weather ? » répéta Marcus. Encore une fois, il ne put s'empêcher de cacher sa surprise … sur l'Arche, ils avaient toujours cru que rien n'avait survécu à l'Apocalypse. Les évènements leur avaient montré combien ils s'étaient trompés, et visiblement, ils n'étaient pas au bout de leurs surprises « Vous voulez-dire que ceux que vous appelez Hommes des Montagnes sont en réalité des habitants du Mt Weather ? » déclara-t-il. Est-ce que cela changeait beaucoup de choses ? Bien sûr que oui, et pas qu'un peu … si le Mt Weather était encore en activité, cela ne signifiait qu'une chose : des gens s'y étaient cachés avant les bombardements et avaient survécus tout ce temps, à l'abri dans le bunker américain. Cela changeait tout, absolument tout …

Par sagesse, Kane préféra ne pas en dire davantage. Son intérêt pour le Mt Weather ne devait pas paraître trop important, où il éveillerait la curiosité, voir la crainte. Si les Natifs et le Mt Weather étaient en conflit, mieux vallait ne pas trop poser de questions … pour l'instant. Marcus préféra se reconcentrer sur son objectif.

« — Deux prisonniers, c'est mieux que rien du tout » affirma-t-il. Il n'avait pas l'intention de repartir sans eux et il comptait bien le faire comprendre à la Commandante, quant aux autres … « Qu'ils soient ici ou ailleurs, cela ne change rien. J'ai dit que j'étais venu pour les ramener, et je les ramènerai. Cela prendra juste un peu plus de temps »

Les Natifs, le Mt Weather, cela ne faisait aucune différence pour lui. Kane était déterminé à les ramener chez eux et aucun obstacle ne lui ferait rebrousser chemin. Il s'était rendu désarmé au milieu de Natifs dont il ne connaissait rien, ce n'était pas une montagne qui allait l'arrêter.

Citation :
On est pas sorti du sable alors

_________________

We are our mistakes’ sum
Sometimes the only choices you have are bad ones, but you still have to choose. With time, I’ve learnt true courage isn’t making this choice: it’s create another one, a third one, a better one. I apologize for all the harm I’ve caused, all our lost ones … I don't ask you to forgive, neither to forget, but I will make amends, I swear it. I swear it upon my blood.
♪ See you brought out the best of me
A part of me I've never seen ♫


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t44-kane-life-is-about-s

avatar
PEUPLE DES ARBRESCommandante des Natifs
PEUPLE DES ARBRES
Commandante des Natifs

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 988
En savoir +

MessageSujet: Re: The Way of Truce ft. Lexa   Hier à 18:41

The Way of TruceLexa & MarcusLa lumière aura beau foncer le plus vite possible, elle verra toujours que les ténèbres sont arrivées les premières. - Terry Pratchett
(When it's all over → Raign)
Marcus Kane sembla perplexe suite à l'annonce de la terrible nouvelle qui eut ravagé tout un village. Ce fait pouvait être surprenant, c'était certain. Il s'en passait des choses lorsque le Chancelier n'était pas là. Et sa réaction me prouva bel et bien qu'il ne cautionnait en rien ce que ce jeune homme avait commis. Et bien que mes mots paraissent vraisemblables, il peinait à les croire. Cela le surprenait, car ça ne semblait pas être le genre de Finn de massacrer des innocents. Je ne connaissais pas cet homme et je voulais bien croire qu'il n'aimait pas tuer. Mais parfois, la guerre, la peur, nous faisaient agir tout autrement que le ferait notre conscience. Mon espionne m'avait raconté que Finn avait littéralement explosé, tirant sur tout ce qui bougeait, avant de fuir aux côtés des siens qui l'avait rejoint. Je me demandais même si Marcus allait me croire. Si cela n'était pas dans l'habitude du meurtrier, alors je pouvais comprendre qu'il eut des doutes. Pourtant, je ne pouvais pas me montrer plus vraie.
Alors, en connaissant visiblement trop peu sur Finn, il dévia notre conversation sur une autre personne. La seconde personne à diriger le camp qui, selon lui, ne commanditerait jamais un tel acte meurtrier en sachant qu'un des leur était parti afin d'instaurer une paix. Il les défendait, autant cette personne que son peuple. Il était vrai que l'acte de Finn était à part, et qu'il ne constituait certainement pas l'avis de tout Skaikru. Mais ce qui était fait était fait. Et je ne laisserai pas ce peuple destructeur s'en tirer à si bon compte.
-La paix, vous l'aurez lorsque Skaikru aura payé pour ses actes. Je n'étais pas certaine que la paix soit la seule solution comme il le disait. Je n'avais pas peur de Skaikru, mes hommes non plus. Ils étaient prêts à se battre et ce jusqu'au dernier instant. Skaikru possédait peut-être la technologie, mais leur environnement n'était en rien semblable au Maunon. Les Maunon étaient protégés au sein d'une montagne dans laquelle nous ne pouvions entrer. C'était tout autre pour Skaikru. Nous n'avions qu'à briser leurs défenses et s'infiltrer dans le camp afin de tout dévaster.
-Je suis favorable à dresser une paix entre nous. Je n'eus pas le temps de terminer mes dires que les gardes autour de nous réagirent. Hurlant, protestant, même Indra me rejoignit, me chuchotant à l'oreille sur un ton grave, Heda ! Ai nou na teik yo dula daun !* Shof up !** grondai-je à toute l'assemblée qui obéit. En à peine une seconde, la salle avait recouvré un silence lourd de signification. Je balayai la salle d'un regard pesant et contrarié face à leur réaction, Indra eut droit au sien également. Lorsque tout un chacun comprit son erreur, je revins à l'attention de notre invité. Je n'accordais rien sans un marché. Et Skaikru devait payer pour ses actes.
-Mais cela ne se produira que lorsque Skaikru aura assumé son crime. Je pourrais vous demander dix-huit vies, se référant à chacune de celles qui ont été prises dans l'attaque. Pourtant, je n'en désire qu'une seule. Je veux que vous me livriez celui que vous appelez Finn. Ensuite, vous aurez la paix et je libérerais les deux prisonniers. Le silence était pesant. Et mon regard lourd de conséquences appuyait sur celui de Marcus Kane. Je ne reviendrais pas sur ma décision. Finn méritait la mort pour ce qu'il avait commis.

___________________________________
* Commandante ! Je ne peux pas vous laisser faire ça !
** Taisez-vous !


© 2981 12289 0

_________________

Merci Finou Bellou
pour ce fabuleux kit ♡
★ But still, like dust, I rise.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t43-rapport-de-missions-

Contenu sponsorisé

INFORMATIONS
En savoir +

MessageSujet: Re: The Way of Truce ft. Lexa   

Revenir en haut Aller en bas
 
The Way of Truce ft. Lexa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il y a du bon dans ce monde, et il faut se battre pour y arriver ✘Lexa
» dying to feel again ▬ Lexa
» i came here so you'd come for me ▬ Lexa
» a revolution lies inside {lexa+jasper+xaan}
» Stay with the commander ▬ Lexa [Flash Back]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The 100 : New Earth :: 
₪ BIENVENUE SUR TERRE ₪
 :: 
Le Territoire des Natifs
 :: Tondc
-
Sauter vers: