AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Are you alright ? // Silas [F.B]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar
Invité
INFORMATIONS
En savoir +

MessageSujet: Are you alright ? // Silas [F.B]   Lun 26 Sep - 12:25

Are you alright ?
Abby Griffin & Silas Porter

Abby reposa le scalpel fraîchement désinfecté sur la table devant elle et se frotta les yeux. Il était tard, probablement plus de minuit au vu du silence qui régnait dorénavant dans la clinique. La plupart des médecins et des infirmières devaient être rentrées chez eux et les patients qui avaient été gardés en observation ou qui étaient en convalescence devaient déjà être endormis.

C'était la troisième fois cette semaine que la jeune femme se portait volontaire pour assurer une garde de nuit. Malgré sa nomination à la tête du service médical, Abby Griffin n'en avait pas plus délaissé les tâches les plus déplaisantes. Comme tout le monde, elle faisait sa part quand bien même cela pouvait parfois se faire au détriment de sa vie de famille. Malgré tout, tenir trois gardes dans une même semaine restait assez exceptionnel, notamment depuis la naissance de Clarke dix-sept ans plus tôt.

En vérité, cela faisait maintenant plusieurs semaines que Jake rentrait très tard de son travail voir pas du tout et qu'il se montrait particulièrement silencieux. Abby connaissait son époux par cœur et malgré ses dénégations, elle pouvait parfaitement sentir l'inquiétude et l'anxiété qui semblait le ronger de l'intérieur.

Si en règle générale, ils n'avaient aucun secret l'un pour l'autre, cette fois Abby sentait que Jake ne lui avait pas tout dit. Lorsqu'elle l'avait un peu poussé à lui parler la semaine précédente, il avait simplement consenti à lui dire que certains tests de maintenance avaient révélé quelques anomalies dans le système, mais qu'il ne pouvait rien dire de plus avant d'avoir fait quelques vérifications supplémentaires.

Visiblement, ces anomalies n'avaient rien d’anodin et plus ou moins consciemment Abby ne pouvait s'empêcher de redouter le pire. Après tout l'Arche allait bientôt fêter ses cent ans et les défaillances semblaient devenir de plus en plus fréquentes. Jusqu'à présent, les ingénieurs et les mécaniciens avaient toujours réussi à arranger les choses, mais même les plus optimistes d'entre eux avaient tendance à devenir de plus en plus dubitatif quant à la survie de l'Arche.

Abby laissa échapper un profond soupir et s'efforça de chasser ces pensées de son esprit. Après tout, si elle avait accepté de prendre cette garde, c'était bel et bien pour éviter de cogiter sur des choses qu'elle ne pouvait contrôler.

Alors qu'elle plongeait une paire de ciseaux dans le bac de désinfectant, des bruits de pas dans le couloir attirèrent son attention. Abby fronça les sourcils et délaissa ses instruments pour se saisir d'une serviette.

Tout en s'essuyant les mains la jeune femme se dirigea vers le rideau à lanière qui fermait la pièce et se glissa au travers.

« Silas  ? » souffla-t-elle surprise en découvrant une jeune fille qu'elle avait soignée par le passé au milieu du couloir.

Code by AMIANTE


Dernière édition par Abigail Griffin le Mar 11 Oct - 17:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
MEMBRE DES 100Délinquante envoyée sur Terre
MEMBRE DES 100
Délinquante envoyée sur Terre

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 281
En savoir +

MessageSujet: Re: Are you alright ? // Silas [F.B]   Lun 26 Sep - 18:40

Are you alright?
Abby & Silas

Silas était une fille courageuse, et forte. C’était ce que les gens autour d’elle aimaient bien lui dire, surtout depuis qu’elle avait attrapée ce foutu cancer. Enfin, attraper n’était peut être pas le terme exacte, après tout, ce n’était pas le genre de maladie qui était contagieuse. Mais là n’est pas le sujet. Silas ne se sentait juste pas aussi courageuse que ce que son père, entre autres, pouvait bien le dire. Elle s’était « battue » contre sa maladie parce qu’elle n’avait pas tellement le choix. Parce qu’elle ne voulait pas être la cause de la souffrance de ses parents, ou encore celle de ses amis, comme Clarke. S’il y avait bien une chose qu’elle ne supportait pas, c’était de voir les gens qu’elle aimait devenir malheureux, et s’inquiéter pour elle. Du coup, elle avait tout simplement suivit son traitement à la lettre, et supportée toutes les contraintes que pouvaient lui apporter les médicaments ou l’opération, rien de plus. Elle ne voyait pas ce qu’il y avait de si exceptionnel là dedans.

Mais ce n’était pas seulement à cause de ces raisons que la jeune blonde trouvait qu’elle ne méritait pas tous ces compliments, non. Il y avait autre chose. Une chose dont personne n’était au courant et qu’elle avait gardé secret, quelque chose dont elle avait honte, aussi. Mais elle n’arrivait pas à s’en sortir, peut importe les efforts qu’elle pouvait fournir. Au bout d’un moment, elle finissait toujours par ressentir ce manque, et c’était plus fort qu’elle, il fallait qu’elle trouve quelque chose pour le combler, n’importe quoi. Jusqu’à présent, elle s’était contentée des médicaments pour mal de tête qui se trouvaient chez elle, et qui n’étaient pas rationnés, étant nettement plus facile à produire. Malheureusement ce genre de médicaments ne suffisait plus. Silas avait besoin de quelque chose de plus fort. Quelque chose d’aussi fort qu’avait put l’être son traitement contre le cancer. Elle était bien consciente des risques qu’elle prenait, mais elle pensait tout simplement ne pas avoir le choix. En parler à ses parents? C’était même pas la peine, sa mère allait la tuer. A son médecin? Elle avait peur de risquer d’être envoyée à la dérive pour sa majorité.

Il ne lui restait pas quinze milles solutions. La dernière était d’aller directement voler dans la réserve médicale de l’Arche. Bien sûr, là aussi elle risquait d’être envoyée à la dérive, mais c’était en oublier son talent pour l’informatique. Rien de mieux pour masquer ses traces. C’était pour cette raison qu’elle était sortie de son appartement en pleine nuit, prenant garde de ne pas réveiller ses parents, et c’était directement dirigée à la section médicale. Une petite chose que la jolie blonde n’avait pas prévu, c’était le médecin de garde. Elle se rendit compte de son erreur alors qu’elle entendit une voix l’interpeller. Dommage, elle était presque arrivée à son but. Seulement quelques pas la séparaient de la salle de stockage. Silas s’était alors arrêtée, restant dos au docteur Griffin quelques instants. Cette femme qui avait prit soin d’elle, et qui lui avait sauvée la vie. Elle s’en voulait terriblement de devoir lui mentir. Mais elle n’avait pas le choix. En tout cas, elle croyait qu’elle ne l’avait pas.

La petite blonde se retourna alors, servant un maigre sourire à cette femme qu’elle admirait tellement. Qu’est ce qu’elle aurait aimé avoir une mère comme Abby… Mais malheureusement, on ne choisissait pas sa famille. En tout cas, ce qui la soulageait, c’était qu’elle n’avait pas tellement à jouer la personne qui ne se sentait pas très bien. Parce qu’elle ne se sentait pas bien du tout, en fait. Silas espérait que ça suffirait pour que le docteur Griffin lui prescrive quelque chose d’un peu plus fort que des cachets pour le mal de tête. « Docteur Griffin! Justement, je venais vous voir. » Premier mensonge. Silas sentait sa gorge devenir toute sèche. Elle détestait devoir mentir, surtout à des personnes comme Abby qui étaient toujours là pour aider les autres. Comme quoi, le manque pouvait vraiment changer la personnalité d’une personne. Sauf que sur le moment, Silas ne s’en rendait même pas compte.

Emi Burton

_________________

Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie. — Pascal Quignard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t32-rapport-de-mission-d

Invité
avatar
Invité
INFORMATIONS
En savoir +

MessageSujet: Re: Are you alright ? // Silas [F.B]   Mar 27 Sep - 14:10

Are you alright ?
Abby Griffin & Silas Porter

Malgré sa surprise de trouver l'adolescente ici en pleine nuit, Abby la reconnut immédiatement. Après tout, la conseillère avait vu la jeune Silas pratiquement tous les jours au cours des derniers mois et il lui arrivait encore de la croiser à l'occasion, en compagnie de Clarke. Cela faisait environ un mois maintenant que les derniers tests de Silas s'étaient révélés plus que positif. Le cancer qui la rongeait semblait avoir totalement disparu pour le plus grand plaisir de sa famille et du médecin elle-même. Il n'y avait donc, a priori, aucune raison pour que l'adolescente se trouve dans les couloirs de la clinique à une heure aussi tardive.

« Oh. Tu ne te sens pas bien ? », lui demanda-t-elle en fronçant les sourcils.

Si en principe, il n'y avait plus aucune raison de craindre une rechute, le docteur Griffin savait tout même par expérience que certains cancers pouvaient se révéler plus qu'imprévisible.

Sans même attendre la réponse de la jeune fille, Abby fit plusieurs pas dans sa direction et passa affectueusement un bras autour de ses épaules.

« Attends, suis-moi, nous serons plus tranquilles dans la salle d’auscultation, » lui dit-elle en l'invitant à avancer par une légère pression de la main sur son épaule.

Lorsqu'elles se glissèrent toutes deux entre les rideaux en p.v.c, la conseillère guida l'adolescente jusqu'à la table d'auscultation au centre de la pièce puis se dirigea vers le fond de la salle où se trouvait sa trousse médicale.

« Je t'en pris asseyez-toi, » lui souffla-t-elle avec un doux sourire en passant son stéthoscope autour de son cou.

Abby profita du temps que la jeune fille se hisse sur la table pour l'observer du coin de l’œil. Silas était pâle, mais à dire vrai, cela n'avait rien de particulièrement étonnant. En effet, la plupart des habitants de l'Arche étaient anémiés à cause des restrictions de plus en plus drastiques et la qualité de l'air semblait de moins en moins bonne depuis quelque temps déjà, causant parfois une mauvaise oxygénation du sang.

« Alors dis moi, qu'est-ce qui ne va pas ma puce ? », lui demanda-t-elle d'une voix douce en repoussant délicatement une mèche de cheveux du front de l'adolescente.

Code by AMIANTE


Dernière édition par Abigail Griffin le Mar 11 Oct - 17:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
MEMBRE DES 100Délinquante envoyée sur Terre
MEMBRE DES 100
Délinquante envoyée sur Terre

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 281
En savoir +

MessageSujet: Re: Are you alright ? // Silas [F.B]   Ven 30 Sep - 19:35

Are you alright?
Abby & Silas

Retourner dans cette partie de l’Arche était assez étrange pour Silas. Elle n’y avait pas mit les pieds depuis deux semaines. Pour être honnête, elle avait même évitée cet endroit. Il faut dire qu’elle n’y avait pas vraiment de bons souvenirs, et elle préférait largement laisser tout ça derrière elle. Mais la jolie blonde en était incapable, même avec toute la volonté du monde. Elle ressentait ce manque, cette douleur intérieur, qui était pourtant psychologique, mais qu'elle pouvait ressentir dans chaque cellule de son corps. Elle avait essayée de lutter, de se battre contre ça, mais elle avait rapidement abandonnée. Elle en avait tout simplement marre de se battre. Le cancer lui avait déjà retiré une partie de sa vie, et elle devait faire avec. Elle était juste extrêmement fatiguée.

C’était pour cela qu’elle s’était rendue à la section médicale de l’Arche. Son but premier était de voler des médicaments, mais il faut le dire, elle n’avait pas prévue qu’elle tomberait sur quelqu’un. Sans parler que ce quelqu’un était le docteur Griffin, cette femme qui lui avait littéralement sauvée la vie. Silas se sentait mal de lui mentir. Elle savait qu’elle aurait put lui dire ce qu’il lui arrivait, après tout, elle était son médecin. Mais la blonde risquait gros à révéler quelque chose de ce genre là. Des gens ont étés envoyés à la dérive pour moins que ça, déjà. « Pas tellement, non. » Silas restait très vague dans sa réponse. Elle essayait de réfléchir, et de trouver une excuse qui tenait debout face au docteur Griffin. Une excuse qui lui permettrait aussi d’avoir ce qu’elle voulait, tant qu’affaire. Avec un peu de chance, elle n’aurait même pas besoin d’enfreindre la loi. Et oui, elle en était arrivée à ce point, et en réalité, ça lui faisait très peur. Ce n’était pas le fait d’être dépendante qui la figeait sur place, mais plutôt le fait de voir jusqu’où elle était prête à aller pour avoir sa dose. Silas releva son regard qu’elle avait baissée quand elle sentit Abby poser un bras sur ses épaules. Elle lui servit un maigre sourire avant de se laisser guider en salle d’auscultation. « Merci. » La blonde traversa le rideau en plastique, regardant autour d’elle, et retrouvant avec une certaine nostalgie cette salle où elle y avait déjà passée des heures. mine de rien, cet endroit lui était devenu familier au fil du temps, mais aussi rassurant.

Elle se laissa guider jusqu’à la table d’auscultation et s’y installa, se hissant dessus par la force de ses petits bras. C’est à cet instant que Silas se rendit compte qu’elle avait drôlement maigrit. Bien sûr, le traitement qu’elle avait reçue pour combattre ses tumeurs y était pour beaucoup, mais elle savait au fond d’elle que ce n’était pas seulement ça. Elle sentait qu’elle se détruisait petit à petit avec cette addiction. L’adolescente revint vite à la réalité en entendant la voix du docteur Griffin et en sentant l’une de ses mèches de cheveux se remettre en place. un petit sourire effleura ces lèvres. Cette femme était tellement gentille, et attentive. Elle se souciait véritablement de la santé des différents habitants de l’Arche. Et Silas l’admirait énormément pour ça. Elle voyait même une sorte de figure maternelle en Abby, figure maternelle qu’elle n’avait pas eut la chance d’avoir de son côté. « J’ai du mal à digérer depuis hier et… J’ai quelques petites douleurs au niveau de l’estomac. Je sais pas si c’est les effets secondaires de la chimio que j’ai suivis mais… Ça m’inquiète un peu » Silas ne mentait pas véritablement. il était vrai qu’elle avait du mal à digérer certaines choses depuis son traitement, mais elle n’avait aucunement des douleurs à l’estomac. Elle espérait juste que son petit mensonge allait passer comme une lettre à la poste.

Emi Burton

_________________

Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie. — Pascal Quignard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t32-rapport-de-mission-d

Invité
avatar
Invité
INFORMATIONS
En savoir +

MessageSujet: Re: Are you alright ? // Silas [F.B]   Sam 1 Oct - 18:49

Are you alright ?
Abby Griffin & Silas Porter

La vie sur l’Arche avait toujours été difficile. Les règles étaient strictes, les restrictions drastiques et les plaisirs trop rares. Abby avait donc appris à apprécier la moindre petite chose et apprendre qu’un de ses patients étaient tiré d’affaire en faisait partie.

Lorsque les résultats de Silas avaient indiqué que le cancer avait totalement disparu, la chef médical avait senti son cœur faire un bond dans sa poitrine. Malgré l’heure tardive, Abby n’avait pu s’empêcher d’aller réveiller l’adolescente pour lui faire part de l’heureuse nouvelle, et même si elle avait réussi à contenir son émotion, la conseillère n’en avait pas moins versé une larme de joie lorsqu’elle s’était finalement retrouvée seule quelques minutes plus tard dans le couloir.

La jeune femme écouta Silas lui énumérer ses symptômes : quelques douleurs et des difficultés à digérer. A priori rien qui ne puisse indiquer une quelconque rechute. Au plus fort des rayons, Silas avait été mise sous perfusion afin d’éviter que la chimio ne lui fasse rende la moindre chose qu’elle aurait pu ingurgiter. Le retour à une nourriture solide pouvait peut-être expliquer les difficultés à digérer, mais les douleurs étaient étonnantes. Du moins, elles l’étaient dans la mesure où Silas s’en plaignait. En effet même lorsqu’elle avait dû subir des interventions, Abby ne se souvenait pas avoir entendu l’adolescente se plaindre une seule fois. Elle s’était en effet montrée particulièrement forte et courageuse et semblait avoir mis un point d’honneur à garder ses souffrances pour elle. De ce fait, la conseillère ne pouvait s’empêcher de penser que son estomac devait réellement la faire souffrir.

« Ton corps a été mis à rude épreuve au cours de ces derniers mois, il lui faudra sans doute encore un peu de temps pour s’en remettre. Qui plus est, tu as passé des semaines alitée, ton corps doit réapprendre à fonctionner correctement. », lui expliqua-t-elle d’une voix douce.

« Je vais quand même regarder ça. Tu peux t’allonger sur le dos s’il te plaît ? », lui demanda-t-elle en posant une main sur son épaule.

Abby laissa la jeune fille s’exécuter puis releva légèrement son t-shirt afin de pouvoir palper son ventre.

« Ta peau a bien cicatrisé. D’ici quelques années, elle ne se verra probablement presque plus », commenta simplement Abby avec un sourire bienveillant, en voyant une cicatrice, souvenir de l’opération, dépasser légèrement du pantalon de l’adolescente.

« Dis-moi quand ça fait mal. », lui dit-elle en commençant à exercer quelques petites pressions en différents endroits du ventre de la jeune fille.

Code by AMIANTE


Dernière édition par Abigail Griffin le Mar 11 Oct - 17:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
MEMBRE DES 100Délinquante envoyée sur Terre
MEMBRE DES 100
Délinquante envoyée sur Terre

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 281
En savoir +

MessageSujet: Re: Are you alright ? // Silas [F.B]   Mar 4 Oct - 19:43

Are you alright?
Abby & Silas

Vivre sur l’Arche était quelque chose de plaisant. Même si la loi ne leur permettait pas d’avoir une totale liberté, les citoyens s’y sentaient quand même bien en général. En même temps, il faut bien le dire, ils n’avaient pas tellement le choix. Mais Silas pensait que leur vie aurait put être bien pire que ça. Faire partit des seuls humains encore vivants depuis le Cataclysme était tout de même quelque chose de glorifiant. Et ils devaient encore se battre pour survivre, quelques fois ne pas boire ou manger pendant quelques jours. La belle blonde ne savait pas si cette situation allait encore durer très longtemps. Du moins elle l’espérait, au moins jusqu’à ce qu’ils soient certains que la Terre était de nouveau habitable. Il le fallait, car la survit de leur espèce était importante aux yeux de tous. Malgré ça, la jeune femme se demandait s’ils méritaient vraiment de retourner vivre sur Terre. Après tout, c’était bien leur espèce qui l’avait détruite, alors est-ce qu’ils avaient vraiment leur place là-bas? Silas ne saurait le dire. Et de toute manière, c’était un peu se prendre la tête pour pas grand chose. Quelles étaient leurs chances d’y retourner avant deux générations? De son avis, elles étaient très minces, ces chances.

Mais bon, là n’est pas la question. Pour l’instant, la jeune femme se dressait face à un problème beaucoup plus inquiétant que leur possible retour sur Terre. Enfin, problème beaucoup plus inquiétant pour elle. Sa dépendance aux médicaments. Qui lui avait inclut l’idée d’aller voler dans la réserve hospitalière de l’Arche. Il y a quelques mois encore, jamais cette idée ne serait passée dans sa tête. Silas était loin d’être une voleuse. Il était vrai qu’il lui arrivait de faire quelques écarts de comportement de temps en temps, mais au final, rien de plus que n’importe quel autre citoyen de l’Arche. Elle était ce que l’on pouvait appeler une fille exemplaire, même si elle avait son petit caractère bien à elle. Et pourtant, elle se retrouvait maintenant à réellement envisager cette possibilité et risquer d’être envoyée à la dérive. Et cet événement ce serait très probablement passé si la blonde n’était pas tombée sur le Docteur Griffin. Une fois de plus, cette femme venait de lui sauver la vie, même si cette fois ci elle n’en avait absolument pas conscience. Silas avait suivit la Conseillère dans la salle de consultation. Pour ne pas que cette dernière se pose des questions quant à sa venue, autant jouer le jeu de la malade. Et avec un peu de chance, l’étudiante en informatique arriverait peut être à gratter quelques médicaments qui soulageraient ses peines. C’est dans cette optique que Silas avait communiquée à son médecin qu’elle ressentait de légères douleurs. Elle qui ne se plaignait jamais habituellement… Elle avait toujours tout encaissée sans broncher, parce qu’elle avait été élevée de cette manière. Parce qu’elle pensait que toutes douleurs n’étaient que passagères et finissaient toujours par s’éteindre. Malheureusement, elle savait très bien qu’elle se trompait. Même si les douleurs physiques étaient gérables, les psychologiques, c’était une tout autre histoire.

Silas écoutait Abby lui donner les explications de son mal être. Il était vrai que la jeune femme était restée un sacrée bout de temps sans rien manger de solide. Avec son traitement chimiothérapie et son intervention chirurgicale, son corps avait dut très vite s’adapter à ces changements soudain, et il avait du mal à revenir à son fonctionnement initial. Il arrivait même à Silas de vomir ses repas régulièrement, mais ça, c’était une chose qu’elle avait gardée pour elle. Tout simplement parce qu’elle ne voulait pas se retrouver une nouvelle fois avec une perfusion dans le bras et allongée sur un lit pendant des heures. Le traitement qu’elle avait subit l’avait presque rendue hyperactive, et même en cours, elle avait extrêmement de mal à rester assise sur sa chaise. « Je ne pensais pas que ça prendrait autant de temps, pour être honnête. » Silas s’allongea ensuite sur le dos à la demande du Docteur Griffin. Quand elle la sentit soulever son t shirt, elle détourna le regard. La jeune blonde avait encore du mal à se regarder dans une glace et observer cette cicatrice qui maintenant faisait partit d’elle. Pourtant, elle était guérit, tout ça était du passé, mais les souvenirs en restaient douloureux. Ses possibilités d’avenir l’étaient aussi, à vrai dire. Abby lui avait bien fait comprendre qu’elle avait très peu de chance d’avoir un enfant, plus tard, et même si la belle blonde n’avait pas encore envisagée cette possibilité dans son avenir, elle n’en restait pas moins douloureuse. Surtout qu’elle s’était toujours promis de donner à son enfant l’amour maternel qu’elle n’avait pas eut. Peut être qu’elle n’en aura jamais l’occasion.

« Bonne nouvelle. » Même si le presque plus la dérangeait assez, au moins, ça devait être moins pire que ce qu’elle avait put voir ces derniers jours, ici bas. Il était clair qu’elle n’allait pas pouvoir se regarder dans le miroir pendant encore un sacré bout de temps, du genre, quelques années, mais la possibilité de pouvoir le refaire un jour lui donnait un peu d’espoir. Peut être qu’au final, elle arriverait à s’y faire. Silas laissa ensuite le Docteur Griffin effectuer quelques pressions sur son abdomen. Le problème était qu’elle n’avait pas réellement mal, en fait. Elle attendit alors quelques instants, puis remua légèrement en sentant son médecin effectuer une pression sur ce qui devait être son foie, d’après elle. La jeune femme n’en savait trop rien, à vrai dire, et peut être qu’elle aurait du être un peu plus attentive en cours d’anatomie. « Juste ici. C’est léger mais… Constant. » Silas espérait faire comprendre par cette phrase que c’était une douleur supportable, mais qui l’inquiétait tout de même vu ses antécédents. Elle espérait juste au fond d’elle que ce n’était pas un endroit qui devenait douloureux suite au stress. Il était vrai qu’avec la reprise de ses cours, et le retard considérable qu’elle avait prit malgré le fait que Clarke lui rapportait régulièrement ses cours l’avait particulièrement angoissée. Elle avait tout simplement peur de ne plus être à la hauteur des capacités qu’elle pouvait avoir par le passé et que tous ces médicaments lui aient grillés le cerveau. Pourtant, ça ne l’empêchait pas de gruger pour en avoir encore plus. Comme quoi le cerveau humain était vraiment quelque chose d’étrange.

Emi Burton

_________________

Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie. — Pascal Quignard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t32-rapport-de-mission-d

Invité
avatar
Invité
INFORMATIONS
En savoir +

MessageSujet: Re: Are you alright ? // Silas [F.B]   Mar 11 Oct - 16:30

Are you alright ?
Abby Griffin & Silas Porter

Abby sentit la jeune adolescente détourner le regard lorsqu’elle souleva son t-shirt. La survie de Silas lui avait coûté bon nombre de sacrifice, la maternité y comprit. Si à son âge l’idée d’avoir un enfant n’avait chez la plupart des gens encore rien de très concret, la conseillère était tout de même en mesure d'imaginer que découvrir sa stérilité pouvait être un véritable choc. Après tout ne disait-on pas qu’on ne prenait conscience des choses que lorsqu’elles nous étaient enlevées ?

Fidèle à elle-même, Abby ne lui avait pas caché les risques que comportaient l’intervention : qu’il s’agisse des complications qui auraient pu lui coûter la vie sur la table d’opération comme les conséquences en cas de succès. Si en matière de procréation, il arrivait parfois quelques miracles inexplicables, la conseillère s’était tout de même montrée très pessimiste, ne voulant absolument pas donner de faux espoirs à la jeune fille.

La naissance de Clarke avait été le plus beau jour de sa vie et cette petite fille aujourd’hui devenue grande restait et restera sa plus grande source de joie. Au fond d’elle-même, Abby avait l’impression que dans un monde comme le leur, la maternité et la vie de famille étaient les seuls véritables plaisirs.

En entendant la réponse de Silas concernant la source de sa douleur, la conseillère fronça les sourcils et acquiesça légèrement. Ses maux de ventre étaient trop hauts pour indiquer une quelconque rechute, ce qui était une très bonne nouvelle. Cependant, Abby fut soudainement prise d’un léger doute. Tout le monde savait qu’il existait sur l’Arche toute sorte de trafic, y compris d’alcool. Les adolescents étaient malheureusement souvent tentés d’en abuser et avec ce qu’elle venait d’endurer Silas était une cible facile pour ce genre d’addiction.

« A priori, c’est ton foie. Cet organe sert entre autres à épurer le sang des différentes toxines, comme par exemple les médicaments ou encore l’alcool. Il se peut qu’il ait souffert de ton traitement ou bien... », expliqua-t-elle avant de s’interrompre et de replacer nerveusement une même de cheveux derrière son oreille.

« Écoutes Silas, je suis désolée de te demander ça, mais est-ce que tu consommes de l’alcool ? » Demanda-t-elle finalement en s’efforçant de ne pas parler sur un ton accusateur.

Sur l’Arche, la consommation d’alcool n’était pas en soi interdit, seule la fabrication et la contrebande l’étaient, cependant, avec ses antécédents médicaux, cela était extrêmement déconseillé pour l’adolescente.

Code by AMIANTE


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
MEMBRE DES 100Délinquante envoyée sur Terre
MEMBRE DES 100
Délinquante envoyée sur Terre

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 281
En savoir +

MessageSujet: Re: Are you alright ? // Silas [F.B]   Mer 12 Oct - 20:48

Are you alright?
Abby & Silas

Silas n’avait jamais vraiment été chanceuse dans sa vie. Déjà, par rapport à sa mère qui ne lui portait pas l’affection qu’elle attendait, sans parler de son obsession à ce que la jeune femme suive une formation pour entrer dans la Garde alors qu’elle n’était pas du tout faite pour ça… Pourtant, elle était toujours restée optimiste. Sa mère ne l’aimait pas? Ce n’était pas grave, son père lui apportait largement assez d’amour pour qu’elle s’en contente. Elle ne voulait pas devenir Garde contrairement aux volontés de sa mère? Ça non plus, ce n’était pas un problème. Elle continuerait ses études pour devenir informaticienne, déménagerait, et le problème serait vite réglé aussi. Sauf que ce bon dieu de cancer était arrivé et avait tout compliqué, comme ça, sans prévenir. Ses études étaient en suspens, et par conséquent, l’obtention de son diplôme aussi. Sans parler que sa mère était tout à coup devenu un exemple maternel. Silas n’était pas dupe, elle avait beau aimée sa mère, elle se rendait bien compte qu’elle avait fait semblant de prendre soin d’elle pour se sentir moins coupable au cas où elle ne survivrait pas à sa maladie. Et pourtant la jeune femme ne lui en voulait pas. A force, elle avait finit par comprendre comment sa chère maman fonctionnait. C’était pour cette raison qu’elle s’était toujours dit que le jour où elle aurait un enfant, elle l’élèverait de façon différente. Sauf que ça aussi, elle pouvait nettement faire une croix dessus. Et une grosse cette fois, voir même énorme. Adieu la vie de famille parfaite dont elle avait toujours rêvée.

Est ce que c’était pour cette raison que Silas se réfugiait dans une addiction pour les médicaments? Peut être bien, oui. Quand elle les prenait, c’était bien le seul instant où elle se sentait bien et où elle évitait de penser à tous ses soucis. Elle était devenue accro à ce sentiment de plénitude et de dérivation. En tout cas, si quelqu’un finissait par se rendre compte de ses agissements, et aussi qu’elle était venue ici dans l’intention de voler des médicaments, c’était plus que certain qu’elle allait finir par être envoyée à la dérive. Pourtant elle n’avait pas peur, bien au contraire. Elle avait tellement côtoyée la mort ces derniers mois qu’elle ne lui inspirait plus aucune crainte. Bien au contraire d’ailleurs. Avec toutes les souffrances qu’elle avait endurée, certaines plus psychologiques que physiques, elle avait espérée plus d’une fois que la mort vienne la cueillir et la libérer de toutes ces souffrances. Bien sûr, elle pensait à sa famille, et à ses amis, mais au final, ne leur fait-elle pas plus de mal à rester en souffrant plutôt qu’à partir pour un sommeil paisible? Silas avait un léger doute là dessus.

De toute manière, la question en soit ne s’était pas posée très longtemps vu qu’elle avait finit par être guérie par le Docteur Griffin. La jeune blonde lui en était d’ailleurs très reconnaissante pour ça, de s’être battue pour sa vie. Parce qu’elle s’était certainement beaucoup plus battue que Silas n’avait put le faire elle-même. L’avait-elle fait pour Clarke? En partie, de l’avis de Silas. La conseillère savait très bien que les deux jeunes femmes étaient des amies très proches, et elle avait voulut en partie protéger sa fille d’une perte, en plus de sauver une vie. Elle avait en quelques sortes voulut aider deux personnes. Silas était à présent allongée sur l’une des tables d’examens. Elle avait détournée son regard tandis que le Docteur Griffin essayait de repérer la source de sa douleur. douleur qui n’était que fictive, en réalité. Silas finit par lui désigner un endroit, elle ne savait absolument pas lequel. Tout ça parce qu’elle n’avait pas été très attentive en cours. La blonde espérait juste que ça ne pousserait pas son médecin à faire des examens plus poussés, qui lui permettrait de se rendre compte qu’elle mentait. Elle se sentait déjà assez mal de faire ça, si en plus quelqu’un finissait par s’en rendre compte… Elle préférait être envoyée à la dérive avant que cela n’arrive en réalité.

La blonde écouta le docteur lui donner des explications avant que cette dernière s’arrête. Fronçant les sourcils, la jeune femme se redressa sur les coudes pour pouvoir regarder la conseillère dans les yeux. Bizarrement, elle ne le sentait pas tellement ce silence. « Ou bien quoi? Ça peut être des métastases? » Ok… Là Silas commençait vraiment à avoir la trouille. Même si elle n’avait pas réellement mal, rien que le fait de penser à de possibles cellules cancéreuses qui se déplaçaient dans son corps lui donnait envie de vomir. Il n’était pas question pour elle de se taper de nouveau un traitement complet, ça non. Elle préférait encore mourir cette fois plutôt que d’être de nouveau connectée à l’une de ces machines avec tout un tas de tubes dans les bras. La jeune femme fut presque soulagée en entendant la question du docteur Griffin. Elle en aurait presque soupirée en fait, mais eut tout de même la descence de se retenir. Et elle ne répondit pas non plus tout de suite à la question. L’alcool sur l’Arche, c’était quelque chose d’assez compliqué. En pratique, il n’était pas interdit d’en consommé, mais si elle avouait l’avoir fait… Il n’était pas question pour elle de dénoncer les personnes qui le lui avait fournis et d’envoyer des gens mourir. Mais elle savait qu’elle pouvait faire confiance au docteur Griffin. Après tout, elle était médecin. En quelques sortes, elle était tenue au secret professionnel, non? Du moins Silas l’espérait. « Ça m’est déjà arrivée, oui… Mais qu’une seule fois. Je venais de sortir de la section médicale et… J’avais envie de fêter ça. » L ‘adolescente ne précisa pas avec qui elle l’avait fait. Même si Clarke n’avait pas consommée elle même de l’alcool, elle avait été là cette fois là. Et Abby devait peut être s’en douter un peu, en fait, mais Silas ne lâcherait certainement pas le morceau là dessus.

Emi Burton


HRP:
 

_________________

Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie. — Pascal Quignard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t32-rapport-de-mission-d

Invité
avatar
Invité
INFORMATIONS
En savoir +

MessageSujet: Re: Are you alright ? // Silas [F.B]   Mar 25 Oct - 14:01

Are you alright ?
Abby Griffin & Silas Porter



En entendant la question de la jeune adolescente concernant de possibles métastases, Abby se contenta de secouer négativement la tête en guise de réponse. Avec tous les examens de contrôle qu’elle lui avait fait passer avant sa sortie, il était fort peut probable que de nouvelles cellules cancéreuses n’aient pas été détectées. En outre, la conseillère ne voulait pas se monter pessimiste, le moral était un des meilleurs traitements possibles dans ce genre de maladie et cela ne servirait à rien de trop s’inquiéter pour quelques douleurs probablement bénignes. De plus, même si l’adolescente devait certainement l’ignorer, il était fort peu probable que le conseil consente à lui octroyer un nouveau traitement dans l’hypothèse où il y aurait une rechute. Eu égard au jeune âge de la patiente et aux pourcentages de chance de succès, Abby avait été autorisée à mettre tout en œuvre pour la soigner, mais malheureusement la conseillère savait qu’elle ne réussirait jamais à obtenir une seconde autorisation de la part du conseil.

En entendant Silas lui avoué qu’elle avait effectivement consommé de l’alcool peu après sa sortie de la section médicale, la conseillère s’efforça de garder un visage impassible. En tant que médecin, elle ne pouvait absolument pas approuver une consommation d’alcool ne serait-ce que pour « fêter ça », cependant humainement, elle pouvait le comprendre. En effet, Silas avait traversé une épreuve particulièrement douloureuse, et même si elle n’en avait rien dit, Abby avait pu remarquer que la relation entre l’adolescente et sa mère n’était pas au beau fixe.

« Il faudra éviter à l’avenir. Je ne dis pas qu’un verre de temps en temps serait dangereux pour ta santé, mais pour le moment, ton corps a besoin d’être ménagé, d’accord ? » lui dit-elle sur un ton qui se voulait parfaitement neutre.

«Allez, tu peux te rasseoir, » lui souffla-t-elle en redescendant le tissu de son t-shirt sur son ventre.

« Je vais simplement te donner quelques herbes à prendre en infusion pendant deux jours pour le moment. Cela devrait aider ton foie à éliminer les toxines. », expliqua-t-elle en se dirigeant vers un placard au fond de la pièce.

Alors qu’elle venait à peine d’être diplômée des années auparavant, Abby avait été confrontée à une pénurie de médicaments lors d’une grave épidémie de grippe. Son père, alors lui-même chef médical de l’Arche, avait refusé de voir ses patients mourir les uns après les autres et avait alors convaincu le conseil de le laisser utiliser quelques plantes cultivées par la Farm station pour leur vertu médicinale. Depuis lors, Abby préférait utiliser ces infusions lorsque l’état des patients le permettait afin d’économiser un maximum de produits pharmaceutiques.

La conseillère se saisit d’un petit bocal et versa une petite quantité d’herbe sèche dans un sachet en plastique.

« Si tu as toujours mal dans trois jours, reviens me voir pour faire des examens plus approfondis, » lui dit-elle en lui tendant le sachet avec un sourire bienveillant.



Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas

avatar
MEMBRE DES 100Délinquante envoyée sur Terre
MEMBRE DES 100
Délinquante envoyée sur Terre

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 281
En savoir +

MessageSujet: Re: Are you alright ? // Silas [F.B]   Dim 30 Oct - 15:22

Are you alright?
Abby & Silas

Depuis son hospitalisation, et encore plus depuis sa rémission, Silas vivait avec cette peur bleue de ne pas s’en être totalement sortie. A chaque examens de contrôle qu’elle passait, elle craignait l’annonce des résultats. Elle était complètement morte de peur à l’idée que de nouvelles cellules cancéreuses soient apparues, soient restées cachées pendant un certain temps avant de resurgir sans prévenir et de l’entraîner à nouveau dans ce cauchemar qu’elle venait à peine de quitter. C’était pas quelque chose d’impossible en plus, et elle le savait très bien, il y avait des risques. Même si elle était jeune, un cancer avait déjà élut domicile dans son corps, et ce n’était pas exclut qu’un autre prenne sa place. Sinon pour quelle raison devrait elle passer ses examens réguliers? Le mouvement de tête du Docteur Griffin fut un véritable soulagement pour la jeune femme qui avait eut ce léger instant de panique qui montait petit à petit en elle. Si un jour, on devait lui diagnostiquer à nouveau un cancer, elle se savait vraiment pas quelle genre de réaction elle pourrait bien avoir. Si ça se passait maintenant, elle risquait certainement de se laisser mourir. Mais si c’était dans 20 ans, peut être qu’elle se battrait à nouveau. Parce qu’elle ne serait peut être pas dans la même situation, parce qu’elle serait peut être mariée, parce qu’elle aurait peut être réussit à avoir un enfant, même si les chances n’étaient pas tellement de son côté. Pour l’instant, elle laissa juste l’agréable sensation du soulagement s’emparer d’elle et laissa échapper un très reconnaissant « Dieu merci ». Même si elle croyait pas spécialement en Dieu, comme la majorité des habitants de l’Arche. Avec la destruction de la Terre, la notion d’un Dieu veillant sur la race humain avait complètement disparue, ce qui était totalement compréhensible, il faut l’avouer. Et même si cette notion n’avait pas été emmenée à disparaître, à mon avis, un grand nombre du peuple de l’Arche l’aurait maudit, ce Dieu qui n’avait rien fait pour les aider à par les expédier dans l’espace pendant une durée complètement indéterminée. Enfin bon, dans l’esprit de Silas, aucun Dieu n’existait, et la race humaine se débrouillait toute seule depuis toujours. L’évolution, dans sa tête, c’était un peu comme les codes informatiques qu’elle étudiait en cours. Ils avaient une suite logique qui menaient à des événements concrets avant de finalement donner le résultat final, qu’il soit bon, ou mauvais.

A sa sortie de la section médicale, Silas avait eut envie de se détendre. Elle avait eut besoin de libérer toute cette pression et cette angoisse qu’elle avait emmagasinée pendant toute la durée de son traitement. Et bien entendu, pour ça, elle était allé voir Saul, qui était passé chercher Clarke et avait trouvé de l’alcool. Comment, elle en savait rien, et en vérité, elle préférait pas le savoir, mais ça avait marché. Elle s’était détendue et avait laissée ses angoisses partir avec un véritable plaisir. Sauf qu’elle ne se doutait pas que cela pouvait être mauvais pour elle, même si Clarke lui avait conseillée de faire attention et de pas y aller trop fort. Même si la blonde, en général, prenait toujours les conseils de son amie en compte, sur ce coup là, elle l’avait pas tellement écoutée, il faut bien le dire. Et elle aurait peut être dut, en fait, parce que même si la Conseillère restait impassible, Silas pouvait très bien voir le petit air de reproche qui flottait dans son regard. « D’accord, j’y penserais. » Réponse typique d’une ado ça, j’y penserais. Sauf que Silas allait vraiment le faire. Même si elle pouvait paraître complètement irresponsable quelques fois, cette épreuve qu’elle avait traversée lui avait fait prendre énormément en maturité. Elle s’était rendue compte durant ces quelques mois que la vie tenait vraiment à pas grand chose. Le seul truc qui l’empêchait de mettre sa maturité en oeuvre, c’était cette addiction qu’elle avait développée pour les médicaments. La jeune femme se rassit alors, tirant encore un peu sur son t-shirt pour cacher le petit bout de peau qui restait encore visible. Même si sa cicatrisation était sur la bonne voie d’après le Docteur Griffin, la blonde ne pouvait toujours pas regarder cette partie de son corps. Elle savait très bien que cette cicatrice resterait quand même toujours vivisble, et elle avait assez de mal avec cette idée. Du moins, pour l’instant, elle espérait vraiment que ça allait évoluer avec le temps, parce que pas pouvoir se regarder dans une glace, c’était franchement pas pratique.

Balançant ses pieds dans le vide quelques secondes, Silas finit par les poser au sol et se lever en écoutant le Docteur Griffin. Elle se stoppa quelques secondes dans ses mouvements en réalisant le sens de ses paroles. Pas de médicaments pour elle, visiblement. Ce qui signifiait qu’elle avait jouée toute cette comédie pour rien. La panique la gagna un instant, et la blonde dut la contenir avec un effort surhumain. Il ne fallait pas qu’elle se trahisse, elle risquait trop gros. Mais il fallait qu’elle trouve une autre solution. La jeune femme se ressaisit assez vite en voyant le Docteur Griffin se retourner, et lui servit un petit sourire en pinçant de ses doigts le petit sachet d’herbes qu’elle lui tendait. « Je dois en prendre combien de fois par jours? » Après tout, peut être que ça allait marcher au final, et que ça lui enlèverait son addiction, même si Silas en doutait pas mal. Au pire des cas, elle reviendrait, cette fois en s’assurant que personne ne la surprenne. Peut être que ses connaissances en informatique pourraient lui être utiles, mais sa décision n’était pas encore véritablement prise.

Emi Burton

_________________

Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie. — Pascal Quignard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t32-rapport-de-mission-d

Invité
avatar
Invité
INFORMATIONS
En savoir +

MessageSujet: Re: Are you alright ? // Silas [F.B]   Sam 5 Nov - 16:55

Are you alright ?
Abby Griffin & Silas Porter



Pendant un court instant, Abby eut soudainement l’impression de déceler une expression étrange sur le visage de l’adolescente. Une expression si infime que la conseillère aurait été bien incapable de déchiffrer mais qui la fit tout de même légèrement tiquer. Cependant, Silas se reprit bien vite et la questionna sur le nombre de fois qu’elle devait prendre son traitement.

« Prends en avant de te coucher pour éviter que la douleur ne t’empêche de dormir correctement. Pendant la journée une fois le matin et une fois après manger devrait être suffisant, » lui répondit-elle sur un ton professionnel.

« Pour être honnête, je ne suis pas certaine que le goût te plaise mais cela devrait te faire du bien, » ajouta-t-elle avec un sourire bienveillant.

« Si tu arrives à trouver un peu de sucre cela devrait atténuer un peu l’arrière-goût amer, » lui conseilla-t-elle par expérience.

Abby savait que le sucre n’était pas quelque chose que les gens pouvaient obtenir facilement sur l’arche, cependant il était tout de même possible d’en trouver sur le marché noir qui était connu de tous les habitants et qui était assez largement toléré par le conseil dans la mesure où même les conseillers y avaient parfois recours.

La jeune femme s’apprêta à lui dire qu’elle pouvait partir mais au dernier moment elle hésita un instant en repensant à cette micro-expression sur le visage de l’adolescente. Elle fit alors un pas en avant et posa une main affectueuse sur l’épaule de la jeune fille.

« Silas, tu sais que si un jour tu as besoin de parler à quelqu’un tu peux venir me trouver, ma porte te sera toujours ouverte, » lui dit-elle d’une voix plus douce, presque maternelle.

Si jusqu’ici Abby n’avait jamais rencontré de réel problème avec Clarke, elle n’en savait pas moins que pour certaine personne l’adolescence pouvait être une étape particulièrement difficile et qu’il s’avérait parfois plus simple d’en parler avec tiers qu’avec les propres membres de sa famille. Après tout ce que la jeune fille avait traversé au cours de ces derniers mois, Abby tenait à lui faire savoir qu'elle pouvait être cette personne là pour elle.

Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas

avatar
MEMBRE DES 100Délinquante envoyée sur Terre
MEMBRE DES 100
Délinquante envoyée sur Terre

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 281
En savoir +

MessageSujet: Re: Are you alright ? // Silas [F.B]   Lun 7 Nov - 22:09

Are you alright?
Abby & Silas

Silas détestait mentir. Elle ne pensait pas être capable d’une telle chose en réalité. Son père lui avait toujours apprit l’honnêteté, et fait comprendre que tout mensonge finissait toujours par être découvert, même quand nous étions le meilleur des menteurs. Il aimait lui dire que le destin avait été conclut de façon à ce que la vérité finisse toujours par éclater à un moment où à un autre. Peu importe les actions des hommes pour éviter cela, la découverte du vrai finissait toujours par éclater, c’était comme ça. Depuis toujours l’Homme était en quête de vérité, que ce soit d’un point de vue scientifique, juridique, ou personnel. Et il pouvait être très déterminé pour trouver cette vérité. Pourtant à cet instant, Silas n’avait pas réfléchie. Elle n’avait pas réfléchie au conséquences de ses actes, ou à ce que son père avait put lui dire sur le vérité. La peur, la honte et la dépendance avait prit possession de son esprit et de ses agissements. Elle voulait sa dose de médicaments, et pour l’avoir, elle était prête à tout. Alors oui, elle avait eut un instant de panique, où elle s’était figée quelques secondes, parce qu’elle se demandait bien comment elle allait pouvoir faire si le docteur Griffin ne la fournissait pas. Mais la blonde s’était rapidement ressaisit. C’était une fille intelligente, et elle le savait. Elle trouverait très certainement un autre moyen d’avoir accès à ces bons dieux de médicaments.

Se ressaisissant, la jeune femme avait demandée à son médecin comment devait-elle prendre le traitement à base de plantes qu’elle lui avait prescrit. C’était autant pour détourner son attention de son léger instant de panique que dans l’intention de véritablement essayer ce traitement. Même si Silas n’était pas convaincue d’avance que ça lui retirerait l’envie de se shooter aux médicaments. Mais si elle n’essayait pas, elle ne le saurait jamais malheureusement. Elle hocha la tête à la réponse d’Abby, et sourit à sa remarque suivante. « Vous savez, je préfère encore boire un truc au goût complètement ignoble plutôt que de ne rien pouvoir boire du tout. » Elle en avait assez bavé avec ses nausées pendant sa chimiothérapie. A cette période là, elle était nourrie à la perfusion, et rien qu’un petit sachet de flocon d’avoine réussissait à la faire saliver, alors que d’habitude, elle n’aimait pas ça, et les mangeait par obligation. Sur l’Arche, elle ne pouvait pas vraiment être difficile niveau nourriture, il fallait bien le dire. Cependant, Silas ne répondit pas à la remarque d’Abby sur le sucre. En trouver dans l’espace, c’était carrément mission impossible, et ses parents ne possédaient pas assez de rations pour qu’elle puisse se le permettre. Surtout si ce n’était qu’une histoire de goût. La jeune femme savait que Clarke lui en donnerait sans soucis, et certainement avec plaisir, mais elle ne voulait pas en profiter. Silas ne voulait pas faire croire aux gens qu’elle était amie avec Clarke seulement parce que cette dernière faisait partie des privilégiés. On en disait déjà assez sur elle depuis qu’elle était sortie de la section médicale, pas la peine d’alimenter les ragots encore plus, surtout qu’elle détestait ça.

Silas porta son regard sur le bocal d’herbes quelques instants. Elle avait vraiment pas envie de faire infuser ce truc pour le boire, et plus elle le regardait, plus elle ressentait des hauts le coeurs rien qu’à l’idée d’avaler une gorgée de cette infusion. Elle ignorait pourquoi elle ressentait ça, mais ça l’inquiétait pas mal. Elle releva alors le regard, s’attendant à ce que le docteur Griffin lui donne congé, qu’elle puisse retourner dans sa station, finir ses devoirs, et dormir un peu. Avec tous les cours qu’elle avait eut à rattraper, la blonde ne s’était pas accordée des masses d’heures de sommeil. Mais Abby posa la main sur l’épaule de la jeune femme, lui proposant de venir se confier à elle dès qu’elle le désirait. Silas était touchée par une telle proposition. D’ailleurs, les larmes lui étaient montées aux yeux, et un petit sourire timide était venue se dessiner sur son visage. Le docteur Griffin était vraiment quelqu’un de bien, il n’y avait aucun doute là dessus. Cette femme était l’incarnation de la bonté, et la jeune femme ne la remercierait jamais assez pour tout ce qu’elle avait put faire pour elle. « Je vous remercie madame Griffin, j’y penserais. » Sauf que Silas n’était malheureusement pas du genre à se confier. Elle avait prit cette habitude de tout garder pour elle, et quand elle sentait qu’elle allait bientôt exploser, elle allait discuter avec Clarke pour se vider un peu. C’était d’ailleurs les seules fois où elle pouvait bien se confier, et elle ne rentrait jamais dans les détails. « Je devrais y aller, mes parents vont s’inquiéter. Et encore merci, pour les plantes. »

Emi Burton

_________________

Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie. — Pascal Quignard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t32-rapport-de-mission-d

Invité
avatar
Invité
INFORMATIONS
En savoir +

MessageSujet: Re: Are you alright ? // Silas [F.B]   Sam 12 Nov - 17:07

Are you alright ?
Abby Griffin & Silas Porter



« Je n’en doute pas, » répondit-elle avec un sourire sincère et bienveillant en entendant la jeune fille lui dire qu’elle préférait toujours boire quelque chose d’ignoble plutôt que de ne rien pouvoir avaler.

Oui, l’adolescente avait traversé des moments particulièrement durs, aussi bien physiquement que psychologiquement, mais tout cela appartenait désormais au passé. Le cancer était parti pour de bon. Elle avait gagné et c’était tout ce qui comptait.

Abby resserra un peu plus ses doigts sur l’épaule de la jeune fille en voyant ses yeux se mettre à briller. Même si elle s’efforça de ne rien laisser paraître, la conseillère sentit son cœur se serrer légèrement dans sa poitrine. La réaction de l’adolescente ne laissait aucun doute quant aux trop rares témoignages d’affection maternelle qu’elle devait recevoir.

En l’endentant l’appeler madame Griffin, Abby secoua légèrement la tête.

« Abby, tu peux m'appeler Abby» lui souffla-t-elle en laissant son pouce venir délicatement caresser sa pommette.

Proche des gens, la conseillère avait toujours eu à cœur d’abaisser les barrières qui pouvaient exister entre elle et les autres, ne serait-ce que par son statut de médecin ou plus récemment, en raison de son siège au conseil. Sur l’Arche presque tout le monde l’appelait par ce diminutif et c’était quelque chose qu’elle aimait.

« De rien, c’est tout à fait normal, » lui répondit-elle sincèrement sans se départir de son sourire.

Après tout, elle était médecin, c’était son travail et ce petit sachet de plante n’était en rien une faveur.

Elle fit ensuite un pas en arrière pour laisser la jeune fille descendre de la table.

« Prends soin de toi Silas, » lui lança-t-elle d’une voix douce en la regardant se diriger vers la sortie.

Lorsque l’adolescente disparut finalement derrière le rideau en PVC, le sourire de la conseillère s’effaça progressivement. Il y avait quelque chose d’étrange, quelque chose qui clochait, mais Abby n’aurait pas su dire quoi. C’était de l’ordre de l’impression, du pressentiment. Quoi que ce soit, la conseillère se promit d’en toucher deux mots à sa fille le lendemain, ne serait-ce que pour lui dire de se montrer attentive à son amie.

FIN

Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

INFORMATIONS
En savoir +

MessageSujet: Re: Are you alright ? // Silas [F.B]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Are you alright ? // Silas [F.B]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Répartition de Silas Meyblum
» « It's ok. It's alright. » (13.10.11 à 16h21)
» Yeah, you show me good loving make it alright need a little sweetness in my life (elya)
» silas-dewey hastings (+) dylan o'brien
» silas ❖ you're stupid, but i like you

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The 100 : New Earth :: 
₪ LES ARCHIVES ₪
 :: 
A R C H I V E S
 :: FLASHBACKS
-
Sauter vers: