AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [FB] Ne juge pas mes actes. [Lloyd&Jerry]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
PEUPLE DU CIELCorps médical de l'Exodus
PEUPLE DU CIEL
Corps médical de l'Exodus

INFORMATIONS
Age : 30 Féminin Nb de Messages : 21
En savoir +

MessageSujet: [FB] Ne juge pas mes actes. [Lloyd&Jerry]   Sam 7 Oct - 22:48

Flashback: Février 2149 - Sur l'Arche



Lloyd & Jerry

Ne juge pas mes actes.

Depuis la mort de Meredith, Jerry n'était clairement plus le même. Il était complètement déconnecté de la réalité, sachant qu'il fallait ajouter ses problèmes d'alcoolémie à son naturel distrait. Et quand il était "parmi les vivants", sa bouche lâchait des sarcasmes plus acérés les uns que les autres. Non, il n'avait clairement pas fait son deuil et il n'était pas prêt à le faire.

Tout celà aurait pu s'arrêter là si seulement, son fils n'en payait pas les frais. Jasper, un ado qui souffrait autant que son père de la disparition de Meredith, était en réel besoin d'attention. Une attention que Jerry ne lui donnait absolument pas. Jasper avait trouvé bien des manières pour faire réagir son père, jusqu'à ce qu'il soit enfermé pour viol de la loi. Est-ce que celà fit réagir Jerry ? Pas le moins du monde. Quand on lui annonça, il était à moitié ivre et ria au nez de la garde. Une réaction totalement décalée et incompréhensible pour beaucoup.

Encore une nuit sans dormir, encore un matin où l'alcool était son seul remède pour cette peine qui s'était installé. L'esprit embrouillé, il chercha d'une main, alors qu'il était à moitié affalé sur sa couche, une bouteille qui n'était pas vide, dans le chantier qu'était ses quartiers d'habitation. Il en trouva une, mais elle était à moitié remplie. Celà ferait l'affaire mais il pensa à aller en chercher une nouvelle rapidement avant que les effets ne soient plus là. Non, il n'était pas prêt à affronter la réalité et encore moins sa douleur.

Il se leva d'une manière lasse et commença à s'enfiler sa bouteille d'un geste un peu maladroit. Pensait-il à Jasper ? Non... Il ne pensait à rien. Il était comme une coquille vide et pour lui, à cet instant, c'était tant mieux. Et quand de mauvaises pensés refaisaient surface, il se plongeait dans ses recherches pour oublier.

Il se dirigea vers la porte pour sortir, dans l'idée de se trouver une nouvelle réserve d'alcool pour la journée. C'est en ouvrant la porte qu'il tomba nez à nez avec Lloyd, un gars de la garde. Venait-il lui rendre visite ou était-ce un hasard ? Que lui voulait-il ? Il fut un peu surpris sur le coup, puis lâcha un sourire en coin en le détaillant avant de lâcher à l'homme:

" Il y a un problème ? "

La politesse avait été mise en placard depuis un moment. Il fallait même avouer que Jerry pouvait taper sur le système de beaucoup de monde actuellement.

Code by Fremione.


_________________
Oh, what a day, what a lovely day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It was hard to know who was more crazy...(c)lazare.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t678-rapport-de-missions

avatar
PEUPLE DU CIELLieutenant de la Garde
PEUPLE DU CIEL
Lieutenant de la Garde

INFORMATIONS
Age : 19 Masculin Nb de Messages : 22
En savoir +

MessageSujet: Re: [FB] Ne juge pas mes actes. [Lloyd&Jerry]   Mer 11 Oct - 21:56

Ne juge pas mes actes.

ft. JORDAN Jerry

Flashback : Février 2149 – Sur l'Arche

Depuis la mort de son père, Lloyd tentait de changer sa représentation de ce qu'eût dû être un bon soldat ; on imaginait difficilement l'efficacité d'un pantin d'argile maîtriser l'acier de l'esprit humain tant sa complexité et sa violence dépassaient celles de toute autre chose ; paradoxalement le caser au milieu d'un groupe le dénuait si prodigieusement de sa conscience individuelle qu'envisager une telle possibilité eût été bien compliqué sans se retrouver avec une horde écervelée incapables d'appliquer un raisonnement efficace dans une situation extraordinaire. La Garde était souvent considérée comme une représentation armée du Conseil de l'Arche – ce qu'elle était, bien entendue –, suivant leurs ordres aveuglément, n'osant les remettre en question car telle était leur fonction.
Lloyd s'était toujours plié à l'autorité comme on l'apprenait à chacun, répondant assidûment aux sommations polies de ses supérieurs et il ne comptait pas les contester. Marcus Kane incarnait pour beaucoup la loi et s'engageait à la respecter. Il savait se montrer impartial, qu'on considérât les règles justes ou non, rappelant à tous par la même occasion que leur vie ne tenait qu'à un fil : l'immensité eût tôt fait de les engloutir, eux et leurs souvenirs.
Encore en cette journée, le lieutenait avait participé à l'arrestation de deux jeunes, presque adultes, qui avaient volé des plantes – acte déjà proscrit – à des fins non conventionnelles. Ils feraient désormais partie de ce grand groupe qu'on connaîtrait plus tard sous l'appellation des 100. On y trouvait de tout, néanmoins la plupart se révélaient n'être que de simples adolescents exprimant leur contestation à travers des combines douteuses sans réfléchir aux conséquences de leurs actes ou, tout bonnement, profitant de leur minorité ; la loi dictait la condamnation à mort et ce sans distinction de rang, l'exception résidant dans l'âge de l'inculpé. Il était assez aisé d'imaginer que quelques boute-en-trains aient profité de cette situation pour accomplir le méfait, cependant le revers de la médaille se révélait très rude. En effet, malgré leur âge, ils n'en étaient pas moins arrêté et placé en cellule dans l'attente de leur jugement le jour de la majorité et ce-dernier ne présentait malheureux que peu de points de positifs quant à leur avenir.
La tristesse était aussi une part du quotidien des membres de la Garde, d'autant que des jeunes ne cessaient de se tasser dans leur prison. La vie des soldats était parsemée d'événements infortunés dont ils auraient espéré résorber la douleur, mais ils en étaient bien incapables, ils n'étaient pas formés à consoler leur prochain et en résultait des moments de gêne que chaque partie eût préféré ne pas s'infliger.

Pourtant le voilà à la porte du père de Jasper, l'un des nouveaux détenus. Jerry Jordan lisait-il difficilement sur l'écriteau. Il eût été moins surpris de presser son pas qui le guiderait vers un autre lieu plus rassurant que de frapper à la porte de cet homme. On avait rapporté à Lloyd que le père se noyait dans l'alcool, boisson âpre redéfinissant le concept de récurage, depuis la mort de sa femme ; sûrement que le comportement de Jasper était lié à ce tragique événement, on n'en venait pas à se droguer sur l'Arche pour espérer ressentir une sensation nouvelle mais terriblement transgressive.
Tandis qu'il se perdait dans ses pensées, la porte s'ouvrit dans un crissement des enfers, une main apparut beignée par la lumière lointaine de la chambre, un visage pivoine sortit de la pénombre et se figea au moment où Lloyd écarquilla les yeux devant ce spectacle. Un homme hagard au pas hésitant, le scrutait de ses yeux parsemés de rouges, probablement surpris de découvrir quelqu'un si proche de lui. Le lieutenant fut un instant décontenancé et Jordan en profita pour glisser, sûr de lui : « Il y a un problème? », ce à quoi Lloyd ne sut quoi répondre sur l'instant, non pas que la question ou le ton aient été problématiques.
« On vous a déjà informé que votre fils a été incarcéré suite à un vol. J'aimerais m'entretenir avec vous : on m'a rapporté que vous n'aviez peut-être pas pris le recul nécessaire pour comprendre la gravité de sa situation ». Lloyd s'arrêta quelques instants, il ne souhaitait pas provoqué ce père déjà en proie à certaines difficultés. « Rassurez-vous, cette visite n'a rien d'officiel, je n'en ferai pas part à mes supérieurs. Je souhaiterais qu'on éclaircisse la situation ensemble et peut-être quelques-uns de vos soucis . Établir une conversation serait décidément plus périeux que prévu et Jordan se refermerait inexorablement. « Votre fils ne vous reverrait plus ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t667-rapport-de-missions
 
[FB] Ne juge pas mes actes. [Lloyd&Jerry]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un juge américain accuse six Haïtiens
» Reflexions d'un juge sur le systeme judiciaire haitien
» M. Georges Moise: Un juge qui juge le système judiciaire.
» Charte du Juge d'application des peines
» [ Actes #2 ] - JoMo : Mission accomplished ... [ World ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The 100 : New Earth :: 
₪ L'ESPACE (FLASHBACKS) ₪
 :: 
L'Arche
 :: Les Quartiers d'Habitation
-
Sauter vers: