AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ▲ Moment Of Truth (Event)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
MAÎTRE DE JEU - PNJ
On the Ground there is no Law

INFORMATIONS
Age : 99 Masculin Nb de Messages : 93
En savoir +

MessageSujet: ▲ Moment Of Truth (Event)   Mar 20 Déc - 16:52


Moment of Truth
“The Ark is dying. Time is running out”
(1x05)
Bien avant l’aube déjà, les choses avaient mal commencé. Le niveau d’oxygène avait brusquement chuté durant la nuit, manquant de peu d’asphyxier l’Arche dans sa totalité. L’alerte avait été donnée à temps et l’air avait été redistribué de manière à privilégier les stations les plus habitées et surtout les plus importantes, mais cela n’avait en rien régler le problème qui se posait … bien au contraire. Plus que jamais, l’oxygène leur faisait défaut et il était temps de mettre à exécution ce que beaucoup rechignaient à faire mais qui, pourtant, était aujourd’hui plus que nécessaire. Le Conseil s’était réuni en urgence pour prendre les mesures nécessaires et acter l’ignoble projet si ardument défendu par Kane : l’Epuration, qui visait à asphyxier dans le plus grand secret 320 personnes parmi les gens de l’Arche. Face à l’urgence de la situation et à ses conséquences plus que concrètes, les Conseillers de l’Arche avaient été unanimes : dans 12 heures, toute l’oxygène de la Section 17 serait extirpé et, plongés dans un sommeil artificiel, 320 personnes seraient sacrifiées pour le bien commun.

La conscience alourdie par le fardeau d’une telle décision, les membres du Conseil avaient quitté la Salle du Conseil sans imaginer une seule seconde que leur journée était loin d’être terminée. Vingt minutes ne s’étaient pas écoulées que, déjà, la panique s’emparait des gens de l’Arche … ou du moins de certain. Partout sur les écrans de la station orbitale apparu la même vidéo, celle d’un homme mort depuis longtemps mais qui, pourtant, s’apprêtait à prouver au Conseil combien ils s’étaient trompés et continuaient de se tromper. Attirant l’attention de tous les habitants de l’Arche, les écrans s’allumèrent et une voix se fit entendre jusqu’au tréfonds de la station orbitale.

« A vous, peuple de l’Arche, je me présente : Jake Griffin, ingénieur spécialisé dans la maintenance en milieu pressurisé et officier en gestion de ressource, et j’ai une annonce à vous faire à propos de notre avenir »

Même après sa mort, Jake Griffin continuait de marquer les esprits. Tandis que la sécurité de l’Arche s’affairait à trouver une solution avant qu’il ne soit trop tard, la vidéo continuait de passer partout sur les 12 stations, informant les citoyens de cette vérité cachée depuis trop longtemps.


ORDRE DE POSTAGE :

1er tour :
Abigail Griffin
Marcus Kane
Raven Reyes
Callie Cartwig

2eme tour :
Marcus Kane
Callie Cartwig
Raven Reyes
Abigail Griffin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org

avatar
PEUPLE DU CIELOfficier Médical en Chef
PEUPLE DU CIEL
Officier Médical en Chef

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 983
En savoir +

MessageSujet: Re: ▲ Moment Of Truth (Event)   Mar 20 Déc - 18:24


Moment Of Truth
Marcus, Callie, Raven & Abby
Abby sortit la première du conseil elle marchait vite... Elle n'en revenait pas ... Elle avait cédé au chantage de Kane... Tout ça pour protéger Raven et sauver Callie... Elle avait dit oui à l'épuration... Elle était totalement contre et elle avait dit oui... Elle marchait vite direction chez elle, il y avait une chose qu'elle devait faire, si elle avait dit oui à l'épuration elle était totalement contre le fait qu'on enferme de pauvre gens pour les faire mourir... Ils devait savoir...

Elle arriva devant la porte de ses quartiers et l'ouvrit se dirigeant immédiatement vers se qui avait été le bureau de Jake... Elle ouvrit un des compartiments et se saisit de la clé USB qu'il contenait elle la regarda... Elle contenait le message de Jake sur le problème d'oxygène, et elle allait le diffuser... Rien à faire de Kane il pourrai faire se qu'il voulait d'elle, et puis ça allait servir de diversion... Elle prit une profonde inspiration avant de se diriger vers la salle de contrôle dans le but de diffuser la vidéo...

Elle y arriva et heureusement pour elle il n'y avait personne, elle s'y enferma donc dans le but de ralentir au maximum les gardes et se dirigea vers le tableau de contrôle. Elle y inséra la clé USB avant de lancer enfin la vidéo de son défunt mari qui fini par se diffuser dans tout l'Arche... A partir de là le temps était compter et Abby espérait de tout cœur que Raven allait y arriver et que elle et Callie allaient réussir a se rendre sur Terre...

La vidéo de Jake arrivait à sa fin elle allait devoir parler... Elle prit une profonde inspiration pour se donner du courage...

"Mon époux à été tuer pour avoir voulu vous avertir. Dans 12 heures 320 personnes seront sacrifiés pour préserver notre oxygène à moins de prendre des mesures. Notre avenir n'appartient ni au chancelier ni au conseil, il appartient à nous, à nous tous..."



_________________


I can’t believe we’re here today
We come from so long that it seems I can't recognize the path we’ve took. I never saw it coming, could we be the same after that ?


Merci Marcus pour la signature et l'avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t199-rapport-de-mission-

avatar
PEUPLE DU CIELChef de la Garde - Leader
PEUPLE DU CIEL
Chef de la Garde - Leader

INFORMATIONS
Age : 24 Masculin Nb de Messages : 1046
En savoir +

MessageSujet: Re: ▲ Moment Of Truth (Event)   Mar 20 Déc - 19:36


Moment of Truth
What we do in life echoes in eternity
Kane n'arrivait pas à croire que cela arrivait.

Lorsque Shumway était venu lui montrer les nouvelles, Marcus n'y avait d'abord pas cru, n'avait pas voulu y croire. Son sang n'avait fait qu'un tour dans ses veines et son coeur avait bondit lorsqu'il avait reconnu Jake sur le petit écran que lui avait présenté l'officier. La voix de Griffin fit échos à ses pires cauchemars, des cauchemars qu'il avait crus ensevelis mais qui, aujourd'hui, réapparaissaient comme si c'était hier. Marcus avait cru bon de ne plus s'inquiéter concernant cette vérité qu'il fallait à tout prix cacher, s'imaginant que tous les dangers qui avaient pu un jour mettre en péril ce secret avaient été écartés ... mais Kane ne s'était jamais autant leurré. En cet instant le plus crucial, Abby décidait de rompre le silence et de les trahir, mettant sa foi dans cette humanité que Jake avait toujours défendu. Kane ne pouvait s'en prendre qu'à lui-même : avait-il vraiment cru pouvoir contrôler Abigail Griffin ? Il avait fait le choix de la laisser libre, s'imaginant que son chantage suffirait à lui faire entendre raison, mais désormais, il se retrouvait coincé, presque pris à son propre jeu.

D'un bond, Marcus s'était levé pour se précipiter en Salle de Contrôle d'où venait, d'après les premiers rapports, le signal qui alimentait ce piratage général des écrans de l'Arche, interpellant au passage tous les gardes qui croisaient son chemin. Au pas de course, la Garde s'élança en direction de la Station Alpha, espérant sans grande conviction d'arriver avant qu'il ne soit trop tard ... mais n'était-il pas déjà trop tard ? Si, bien sûr que si. La seule chose qui leur restait à faire était trouver un moyen de limiter les dégâts.

Lorsque Kane atteignit enfin la Salle de Contrôle, il se heurta aux portes hermétiquement fermées du sas, qu'il tenta bien en vain d'ouvrir. Il s'acharna quelques secondes sur le bouton d'ouverture, mais Abby avait été prévoyante : elle avait verrouillé l'issue de l'intérieur et bloquer toute ouverture de l'extérieur, si bien que Kane et ses gardes étaient désormais coincés. Face à cette porte lourde de plusieurs tonnes, une seule chose leur était possible : tenter une ouverture manuelle ... mais pouvaient-ils vraiment forcer aussi facilement une porte crée pour résister à toutes les tentatives t'intrusion possible ? Rien n'était moins sûre. Face à ce fugace sentiment d'impuissance, Marcus perdit patience et frappa les portes métalliques de la Salle de Contrôle

« — Arrête ça, Abby ! Ouvre cette porte ! » brailla Kane de l’extérieur.

Les secondes passaient et malgré tous les efforts de Kane pour se contenir, il sentit la colère s’emparer de lui. La trahison d’Abby était une défaite personnelle, mais bien au-delà de cela, il avait le sentiment qu’elle venait de réduire à néant tout ce pour quoi ils œuvraient depuis tant de mois. La mort de Jake, l’emprisonnement de Clarke, les mensonges, les 100 ; en annonçant à la population la vérité, Abby rendait tout cela inutile, futile, vain. Lorsque la vidéo de Jake prit fin et qu’Abby continua à sa suite, la rage de Kane s’intensifia encore plus. Perdant tout contrôler, il se mit à frapper la borde blindée à coups de pied … il n’espérait pas l’ouvrir ainsi, non, Marcus n’était pas aussi stupide, non, c’était sa manière à lui d’évacuer cette pression qui le mettait à rude épreuve.

« — GRIIIFFIINN ! » hurla Marcus, hors de lui.

Kane avait cependant plus d’intelligence que d’acharnement et, se calmant un instant, il se tourna vers ses gardes pour donner ses ordres.

« — Qu’on amène un pied de biche. DÉPÊCHEZ-VOUS ! » ordonna-t-il.

Deux hommes firent volte-face et disparurent au premier tournant. Nerveusement, Kane passa sa main dans ses cheveux, ferma un instant les yeux. Il n’arrivait pas à croire que cela arrivait.


Je me présente : Marcus Kane, spécialiste en gestion de la colère,
tout en finesse et en délicatesse Razz

_________________

We are our mistakes’ sum
Sometimes the only choices you have are bad ones, but you still have to choose. With time, I’ve learnt true courage isn’t making this choice: it’s create another one, a third one, a better one. I apologize for all the harm I’ve caused, all our lost ones … I don't ask you to forgive, neither to forget, but I will make amends, I swear it. I swear it upon my blood.
♪ See you brought out the best of me
A part of me I've never seen ♫




Dernière édition par Marcus Kane le Mer 21 Déc - 23:44, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t44-kane-life-is-about-s

avatar
PEUPLE DU CIELMécanicienne de génie
PEUPLE DU CIEL
Mécanicienne de génie

INFORMATIONS
Age : 29 Féminin Nb de Messages : 1308
En savoir +

MessageSujet: Re: ▲ Moment Of Truth (Event)   Mar 20 Déc - 20:49

Moment Of Truth
Cinq jour que je bossais sur la capsule déjà. J'avais pas mal avancé, presque terminé en fait, mais je devais aussi travailler pour ne pas éveiller les soupçons. Autant dire que ce n'était pas simple et que je perdais beaucoup de temps a chercher les pièces manquantes. Enfin, depuis que j'avais le régulateur de pression, mes travaux étaient plus facile...
L'autre jour, le docteur Griffin m'avait parlé de son plan. Un plan ou je devais l'aider a faire évader l'une de ses amies. Au départ j'avais cru qu'elle voulait tout annuler, que cette histoire de restauration de capsule était une erreur. Mais par chance, elle m'avait juste parlé de Callie Cartwig. Une personne supplémentaire a nos cotés n'était pas superflu, même si ça pouvait aussi causer notre perte. Enfin ça, c'était si je n'arrivais pas au bout du plan.

Durant la nuit, lorsque l'oxygène était venu a manqué, j'avais pensé qu'Abby s'était trompée dans ses calculs que finalement nous étions tous finis. Mais le lendemain matin, tout était rétablit et je m'en étais tenue au plan. Travailler comme d'habitude. Faire en sorte de travailler en solitaire. Ça avait été la partie la plus compliqué, parce qu'on travaillait toujours en binôme. A chaque déplacement, nous étions deux. C'était dans le protocole. Mais ce jour là, la chance était avec moi. Mon binôme avait été appelé pour aider quelqu'un je ne sais ou et pour je ne sais quoi. Tout ce que je savais, c'était que j'étais libre et seule au moment de l'annonce.

J'étais tranquillement derrière une grosse canalisation, réparant un boulon dévissé. Encore. Rien de bien palpitant en somme. Et puis, les haut parleurs crachèrent quelque chose... Je sortis de mon trou, écoutant attentivement si c'était le signal. C'était le moment. Jetant ma clef a molette dans ma caisse a outil, je regardais immédiatement autour de moi. Personne. J'en profitais pour fermer a la va vite ma caisse a outil et me rendre vers la porte de sortie, empruntant un couloir presque désert. Je marchais d'un allure assez vive, sans courir pour ne pas attirer l'attention.

J'empruntais les raccourcis, espérant arriver a temps. Je tripotais nerveusement la carte d'Abby dans ma poche, j'avais l'impression que tout le monde me regardais que mes intentions étaient marqués sur ma figure... J'avais l'habitude de faire des escapades dans des conduits, d'écouter des conversations probablement privée et de faire quelques petites choses illégales. Mais la, j'allais faire sortir quelqu'un de prison. Ce n'était pas un petit délit. Si on nous attrapait, je risquais probablement la mort. Je jetais un coup d’œil autour de moi. Toujours personne, pas de garde. Rien du tout. Le message d'Abby était dans toute les enceintes et l'on entendait très clairement Marcus Kane s'énerver dans le fond. Bien que j'aurais adoré voir sa tête a ce moment la, j'accélérais le pas. Je n'avais pas de temps a perdre.

J'activais la porte avec la carte et entrait dans les couloirs désert de la prison. C'était étrange de rentrer ici, surtout après ce que je savais sur Finn et mes amis. Je posais ma mallette a coté de l'entrée à l'interieur (ça aurait été bête que tout le monde la voit a l'extérieur) et me dépêchais de vérifier les numéros des box. Une fois devant le bon, je tapais le code et ouvrais la porte. Même d'ici on entendait encore très bien Marcus Kane hurler a travers les hauts parleurs. Et vu ce qu'il se passait notre temps diminuait de plus de plus.

Je viens de la part d’Abigail Griffin expliquais je a la femme qui me dévisageait. Normal hein, elle devait s'attendre a voir un garde pour l'emmener a la dérive probablement. On a vraiment pas beaucoup de temps, venez! Dis je en lui faisant signe de sortir avec mon bras. J'essayais de la presser pour qu'on parte rapidement d'ici, c'était pas le moment de faire un long discours. Dépêchez vous, le docteur Griffin ne va pas pouvoir faire diversion très longtemps. La garde va revenir d'une minute a l'autre!

J'aurais probablement le temps de m'expliquer en chemin. Maintenant il fallait sortir de la et retourner vers la capsule. Heureusement que j'avais fais le plus gros du travail, je n'aurais probablement plus le temps de bosser dessus un jour de plus. Par la, Expliquais je a la jeune femme en lui désignant le couloir. Une capsule de secours nous attends. On va atterrir sur terre. Je ne donnais pas beaucoup de détails, mais au vu de ce qu'il l'attendait, j'espérais juste qu'elle me suive. Survivre et aller atterrir sur terre ou partir a la dérive? A mon avis son choix serait vite fait non?
roller coaster

_________________

“TOUTE PEINE MÉRITE GALÈRES.”
La souffrance est féconde en enseignements, on apprend vite à l'école de la douleur.


Abs du 7 Juillet au 28 Aout. (intermittence et réelle abs)
Mon Magasine perso :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t79-rapports-de-missions

avatar
OFFICIER SUR L'ARCHEChargée de la Commnunication
OFFICIER SUR L'ARCHE
Chargée de la Commnunication

INFORMATIONS
Age : 25 Féminin Nb de Messages : 56
En savoir +

MessageSujet: Re: ▲ Moment Of Truth (Event)   Ven 23 Déc - 12:29

Moment Of TruthLe temps, c'était probablement le véritable ennemi d'une vie en cage. Elle avait certes vécu toute sa vie dans un gigantesque dédale de couloirs mais sans jamais passer plus de vingt-quatre heures à tourner dans une seule pièce. Si Callie ne regrettait pas son geste et assumait la conséquence, elle n'avait pas pour autant plaisir à macérer des jours durant seule avec elle-même et avec du temps pour songer à tout ce qui aurait pu être dit ou fait. La décence aurait voulu qu'ils en finissent rapidement mais de toute évidence même cela avait été abandonné... Ce retard pouvait aussi témoigner des efforts de quelques-uns pour la tirer du chemin de la mort mais cela elle n'osait le croire. Ils devaient tout simplement être obnubilés par les 100 qui s'éteignaient les uns après les autres ou par tout autre affaire plus importante que la voleuse qui traînait seule dans une prison désertée.

Pour la première fois et sûrement la seule, le calme et l’apaisement étaient un effort pour Callie. Sa concentration se déployait autour de sa respiration et de ses pensées car la demoiselle refusait de perdre pied. L'entreprise était cependant mise à mal par le temps qui s'écoulait inlassablement et qui la fatiguait, assise, la tête contre le mur dans son dos elle venait de fermer les yeux lorsqu'une voix étouffée raisonna dans l'espace vide de la prison. Les hauts-parleurs tentaient de transmettre un contenu mais la distance et la porte close rendaient le processus peu efficace dans cette zone de la station. Mais les yeux de Callie s'ouvrirent brusquement lorsque dans un battement de cœur elle eut la sensation de reconnaître la tonalité de la voix. L'instant d'après la demoiselle était sur pied et près de la porte pour tendre l'oreille, trop concentré sur sa sensation elle mit quelques instants à porter de l'attention au contenu du message diffusé. Le secret était rompu, quelqu'un avait décidé de rompre les digues et le temps d'assimiler cette donnée, Callie dû effectué un pas en arrière pour observer l'ouverture de sa cellule.

▬ « Je viens de la part d’Abigail Griffin. On a vraiment pas beaucoup de temps, venez ! » Pas de gardes, pas de visage familier, juste une demoiselle croisée parmi tant d'autres. Il fut alors peu évident à Callie de déterminer si la surprise la plus déroutante venait des hauts-parleurs ou de cette apparition. La perturbation était telle dans son esprit qu'elle mit quelques instants à assimiler ce que la nouvelle venue lui disait alors que Jake avait semble-t-il laissé place à Abi. « Dépêchez vous, le docteur Griffin ne va pas pouvoir faire diversion très longtemps. La garde va revenir d'une minute a l'autre ! » Doucement, Callie reprenait le fils et réactivai les rouages anesthésiés par la captivité.

▬ « Qu'est-ce que tu veux faire ? » Elle n'avait pas trop de mal à croire la demoiselle, l'histoire semblait logique et Abi n'aurait guère pu mieux attirer l'attention en exposant ainsi le secret le plus lourd de la station mais à quoi bon pour elle ? Il n'y avait ni d’échappatoire, ni de cachette ici, à quoi bon s'enfuir et pourquoi y mêler cette miss qui allait elle aussi en payer le prix.

▬ « Par la. Une capsule de secours nous attends. On va atterrir sur terre. » Son corps réagit bien avant et effectua les premiers pas avant même que son esprit n'analyse ces mots. Légèrement hagarde, elle accepta de suivre la demoiselle sans pour autant réellement presser le pas. Une capsule, la Terre... Malgré ses efforts elle n'arrivait pas à imbriquer ces deux pièces jusqu'à ce qu'un sursaut de conscience ne lui fasse jeter sa logique groggy. Oh Diable la compréhension, elle avait présentement deux choix: mourir par sentence ou en tentant de rejoindre une planète qu'elle avait une petite chance de fouler. Pouvait-elle décemment tergiverser sur la question ? Non et forte de cette réponse Callie se fit plus vive dans le sillage de la demoiselle.

© 2981 12289 0

_________________

The Ark
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t172-callie-cartwig

avatar
PEUPLE DU CIELChef de la Garde - Leader
PEUPLE DU CIEL
Chef de la Garde - Leader

INFORMATIONS
Age : 24 Masculin Nb de Messages : 1046
En savoir +

MessageSujet: Re: ▲ Moment Of Truth (Event)   Ven 23 Déc - 15:27


Moment of Truth
What we do in life echoes in eternity

MUSIC :: YOUR FAVORITE COLOR IS GREEN

J'ai souvent pensé que la moralité consiste essentiellement en le courage de faire un choix.
Léon Blum
La porte du sas ne cédait pas : en cela, elle remplissait à merveille ce pour quoi elle était conçue et en d’autres circonstances, Marcus en aurait été comblé. Au grand désarrois de Kane, le pied de biche tardait à venir, laissant ainsi à Abby tout le temps qu’il fallait pour passer son annonce, et même plus. Malgré la force combinée de ses hommes, la portes résistait coûte que coûte.

« — Monsieur » l’interpella presque soudainement l’un des gardes « Il y a un problème : quelqu’un vient d’utiliser le pass du docteur Griffin pour entrer dans la Station Prison » déclara l’homme.

Kane se figea un instant, avant que son cœur ne comprenne finalement – et trop tard – ce qui se passait réellement. Il échangea un regard avec ses hommes et le temps lui parut soudainement comme suspendu.

« — Ouvrez cette porte et arrêtez le Docteur Griffin » ordonna Marcus.

Puis, abandonnant la porte derrière laquelle se barricadait Abby, Kane s’élança sans attendre en direction de la Station Prison, largement vidée depuis l’envoi des cent jeunes sur Terre. A cette heure de la matinée, la station était vide ou presque et les rares personnes qui traînaient encore là étaient encore attroupées atours des écrans sur lesquels étaient apparu Jake puis Abby. Déjà, des murmures s’élevaient çà et là au sein de l’Arche, mais cela avait pour l’heure bien peu d’importance pour Kane, qui poursuivait sa course sans s’arrêter.


C’est au détour du couloir qui menait aux Sky Box que Marcus les croisa enfin. Face à face, et bien que séparer par une distance confortable, les trois archéens se figèrent en se découvrant. Kane reconnu Callie, bien sûr, mais également la mécano’ dont s’était entiché Abby, sa complice suspectée, sans que Marcus ne puisse jamais le prouver. Leurs regards se croisèrent, et Kane prit soudainement conscience de toute l’ampleur de la situation dans laquelle ils se trouvaient en cet instant précis et toute l’étendue de ses conséquences. Toutes les questions sans réponses qui, jusqu’à présent, avaient suscité son intérêt s’éclairaient désormais. Le régulateur de pression, la mécanicienne, la Station Mecha … Abby avait trouvé un moyen de descendre sur Terre, et elle comptait y envoyer Callie et cette Raven Reyes … mais pourquoi ? Pour prouver qu’elle avait raison et le Conseil tors ? L’absurdité de cette entreprise paraissait cependant bien fade face à la situation qui se déroulait devant lui. Les deux femmes allaient certainement vouloir rejoindre la Station Mecha, et entre elles et leur sortie de secours se trouvait Kane. Il n’y avait pas d’autre issue, pas d’autre chemin que ce couloir pour sortir de la Station Prison.

Le regard de Kane croisa celui de Callie. Dans les yeux du Conseiller, l’incompréhension laisse place au doute puis à l’hésitation. Pour la toute première fois de sa vie, Marcus Kane avait le choix. Il avait le choix entre laisser Callie mourir ici ou la laisser mourir sur Terre. Si sa mort sur l’Arche était une certitude, sa mort sur Terre était moins évidente … car après tout, Abby y croyait. Malgré tout ce que les statistiques indiquaient, elle continuait d’y croire, suffisamment pour y envoyer Callie, sa plus précieuse amie. Marcus, lui, n’y croyait pas – n’y avait jamais cru – et il ne pouvait se résoudre à laisser Callie partir pour cet enfer radioactif, mais il ne pouvait pas non plus se résoudre à la laisser mourir ici, alors qu’elle avait une chance – bien que nulle à ses yeux – d’échapper à son destin. Malgré toutes ses certitudes, Marcus ne pouvait pas l’empêcher de tenter quelque chose pour sauver sa vie.

Kane resta longtemps immobile, les yeux rivés sur Callie, ignorant que faire et dans quel ordre … soudainement, tout ce qui les avait séparés durant ces derniers jours lui parut bien petits et futiles à côté de ce qui les attendait. En cet instant précis, Marcus prenait enfin conscience de toute la tragédie de cette situation : il allait perdre Callie à jamais, et en partant, elle emporterait avec elle tout ce qui faisait de lui un homme, ou du moins le croyait-il. Il allait se retrouver seul au cœur de cet océan de mépris et de haine dont il était le seul garant. Il allait perdre la seule personne qui avait su mettre de côté cette partie de lui-même que tout le monde détestait et qui, pourtant, faisait son entité. Son cœur se serra brusquement, tandis qu’il restait là, immobile au milieu du couloir, à quelques mètres de celle qu’il aimait et qu’il s’apprêtait à perdre. C’était la première fois qu’il s’en rendait vraiment compte : il l’aimait vraiment, pour de vrai, bien au-delà de ce qu’il avait pu lui montrer, de ce qu’il avait pu lui laisser paraître. Marcus s’était toujours fourvoyer en s’imaginant que son histoire avec Callie n’était qu’une aventure … il s’était persuadé qu’elle ne durerait pas, qu’elle finirait par partir ou par se lasser. Il avait érigé entre elle et lui une barrière qu’il ne lui avait jamais vraiment permis de franchir, un mur qui le sauvegardait de toute peine, un fossé grâce auquel il avait cru mettre son honneur hors d’atteinte. Il s’était mentit à lui et n’en prenait conscience que maintenant. Il ne l’aimait pas comme un imbécile, non, il ne l’aimait pas comme un adolescent aime sa première copine, ni comme un idiot éperdu d’amour. Il tenait à elle, profondément, suffisamment pour lui faire confiance. Il l’aimait suffisamment pour la laisser aller au-delà de ses propres peurs, au-delà de ses propres convictions et croyances. Il l’aimait suffisamment pour lui permettre de choisir sa propre mort, loin de lui et de toutes lois. Il l’aimait suffisamment pour accepter de la laisser partir et de terminer son voyage seule, abandonnant son propre désir de l’accompagner jusqu’à la toute fin.

Kane ne pouvait pas se risquer à lui dire quoi que ce soit, car les caméras de surveillance de l’Arche auraient tôt fait de dévoiler sa trahison. Le regard perdu dans celui de Callie, Marcus profita de cette dernière vue, de ce dernier échange qui lui était accordé. Par la suite, tout se passa très vite, mais ces quelques secondes parurent à Kane comme une éternité. D’un pas rapide, il se décida enfin à rompre la distance qui le séparait de Callie. Ses doigts se refermèrent mollement sur le bras de l’officier, feignant d’arrêter sa course, mais il savait qu’à sa taille était accrochée la matraque électrique qui lui avait si peu servi durant sa carrière. Marcus le savait, sa proximité presque soudaine avec Callie la rendait facilement atteignable et à portée de main … elle n’avait qu’un seul geste à faire pour passer, qu’un seul choix à faire, mais Marcus ne pouvait pas le faire à sa place. Il ne la lâcha pas des yeux, et il savait qu’elle comprendrait. De toute sa vie, Kane n’avait jamais fait une chose aussi difficile.

Pour la première fois de toute sa vie, Marcus faisait un choix.


_________________

We are our mistakes’ sum
Sometimes the only choices you have are bad ones, but you still have to choose. With time, I’ve learnt true courage isn’t making this choice: it’s create another one, a third one, a better one. I apologize for all the harm I’ve caused, all our lost ones … I don't ask you to forgive, neither to forget, but I will make amends, I swear it. I swear it upon my blood.
♪ See you brought out the best of me
A part of me I've never seen ♫


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t44-kane-life-is-about-s

avatar
OFFICIER SUR L'ARCHEChargée de la Commnunication
OFFICIER SUR L'ARCHE
Chargée de la Commnunication

INFORMATIONS
Age : 25 Féminin Nb de Messages : 56
En savoir +

MessageSujet: Re: ▲ Moment Of Truth (Event)   Dim 8 Jan - 13:45

Moment Of TruthLa dérive ou la Terre, sa décision était prise, elle ne faisait peut-être que décider de sa façon de mourir mais cela lui suffisait. Elle ôtait ainsi la prise de décision aux êtres qui lui étaient chers, ils n'auraient pas ce décès sur la conscience même si en temps qu’instigatrice Abby serait bien capable de porter ce fardeau, et cela, malgré le fait qu'au final c'était bien elle qui avait décidé de suivre la demoiselle. Si sa décision était prise, l'esprit rouillé de Callie n'arrivait pas à se fixer ni à véritablement réaliser ce qui s'échappait des haut-parleurs, le sacrifice pour lequel plaidait Abby n'arrivait pas vraiment à prendre le dessus sur le flot de ses pensées. Tout s'embrouillait alors que son corps lui n'avait plus aucune difficulté à s'éloigner de la torpeur dans laquelle il était plongé depuis ces derniers jours.

L'arrêt fut brutal, un tournant, un changement de couloir et l'apparition stoppa les pas et les pensées de la demoiselle. Sa présence n'était pas fortuite, il ne s'était pas laissé happer par la diversion et venait intercepter la fugitive. Durant ses longues heures en cellules, Callie avait épuisé tellement de temps sur le dos de Marcus. Colère, angoisse, regret, elle s'était tellement épuisée sur bon nombre de sensation qu'à présent il ne lui restait que la peine et la douleur, celle de le voir s'obstiner à demeurer son exécuteur mais aussi celle d'une fin non désirée. Et ces quelques instants semblent une éternité, stoppées dans leur course, toutes les parties ignoraient les règles de ce jeu. Devait-elle se rendre après ces quelques pas de futile liberté ? Cela ne changerait rien pour elle mais tout pour la miss à ses côtés. S'opposer alors, parlementer, s’infiltrer dans cette faille qu'elle percevait dans son regard, l’agrandir pour mieux l'atteindre. En cet instant elle n'arrivait pas à s'y résoudre, Callie voyait ce vacillement mais sa seule présence la touchait trop profondément pour oser en jouer. Malgré tout elle fit un pas, se plaçant au-devant de sa libératrice sans lâcher Marcus du regard. Ses lèvres s'entrouvrirent sans savoir ce qu'elle allait dire mais le processus s'arrêta lorsqu'il s'anima pour rayer la distance entre eux.

Sa main se referma mollement sur son bras, son regard ne s'accordait pas, trop peu de conviction, une faille évidente, même l'esprit empêtré de Callie saisissait la requête. Mais pouvait-elle se résoudre à ce genre d’au-revoir ou même d'adieu ? La douleur était bien trop vive pour y ajouter cela et l'espace d'un regard elle le supplia de trouver un autre moyen. Mais là encore son corps prit la décision que son esprit tardait à saisir, d'un même mouvement elle sortit de la prise de sa main tout en récupérant l'arme qui ne tarda pas à mordre d'une décharge dispensée juste au-dessus des reins de son propriétaire. Son regard ne lâcha pas celui de Marcus durant ces brèves secondes qui ne furent que souffrance, et cela, juste pour les beaux yeux des responsables, de ceux qui avaient œuvré pour cette division en dévoilant des images qui n'auraient pas dû être visionnées. Car elle avait aussi eu le temps de réfléchir à cela, le deal qu'elle avait passé pour récupérer ces médicaments comportait la gestion de la caméra et pourtant quelqu'un avait présenté le bon extrait à la bonne personne pour rompre le fragile équilibre qui s'était instauré. Il y avait un camp caché à bord et c'était uniquement pour ne pas leur donner de quoi s'attaquer d'avantage à Marcus qu'elle devait leur céder ses adieux.

Callie ne pu se retenir de ralentir sa chute, même si ce dernier contact était rude il était déjà plus apaisant que celui de la matraque et lui offrait l'opportunité d'user de sa voix dans un chuchotement à l'abri des regards.

▬ « Ne fais pas comme moi, ne fais confiance qu'en ceux que tu connais vraiment, mais fais confiance Marcus. » Un avertissement, une supplique aux retrouvailles d'un autre temps où ils avaient été cinq, elle aurait voulu avoir le temps d'une discussion mais cela elle ne l'avait plus espéré. Elle ne pouvait savoir si la désorientation qu'il subissait le rendait apte à saisir ses mots mais elle ne pouvait faire mieux et le laissa s'échapper de son emprise cisaillée entre tendresse et indifférence imposée. En s'arrachant de la vision de Marcus étendu au sol, Callie envoya la matraque au loin même si son utilité pouvait se démontrer pour la suite elle se refusait de se meurtrir d'avantage. « On doit y aller. » L'action n'avait guère été longue, il ne s'était probablement pas écoulé plus loin d'une minute depuis leur arrêt dans ce couloir et pourtant le duo avait perdu de sa réactivité. À moins qu'elle ne soit la seule à se sentir de nouveau groggy, mais dans tous les cas elles finirent par reprendre leur course vers la station Mecha et ce n'est que quelques mètres plus loin que Callie perçut les larmes qui perlaient au coin de ses yeux.

Heureusement, la suite ne comporta pas d'autre rebondissement car il aurait eu fort à parier qu'elle n'aurait su y faire face. Perclus de douleur, elle laissa son corps réagir aux indications de la demoiselle, plus vraiment affecté par le fait qu'elles tentaient de rejoindre la Terre.

© 2981 12289 0

_________________

The Ark
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t172-callie-cartwig

avatar
PEUPLE DU CIELMécanicienne de génie
PEUPLE DU CIEL
Mécanicienne de génie

INFORMATIONS
Age : 29 Féminin Nb de Messages : 1308
En savoir +

MessageSujet: Re: ▲ Moment Of Truth (Event)   Dim 8 Jan - 18:24

Moment Of Truth
J'ouvrais la marche, et nous nous étions mise a accélérer le pas, sans courir. Courir dans un couloir nous ferait repérer... Et il fallait faire vite.

L'officier qui était avec moi semblait avoir légèrement du mal a suivre. La prison, ses nombreux jours a rester la sans rien faire qu'attendre, n'aidait pas. Finn m'en parlait au début, jusqu’à ce qu'on se promette de ne se raconter que les belles choses, d'oublier la prison. Mais je savais. Même si je n'avais jamais été plus d'une heure dans les sky prison, je savais ce que ça faisait.
Pour éviter de la tirer par le bras (ce qui aurait pu paraitre suspect aussi), je me contentais de marcher vite devant elle et de me retourner régulièrement en lui disant d'avancer et ou tourner. Et la, au détour d'un couloir il était la. Je me figeais fixant le chancelier Kane. Enfin, le remplaçant, mais ça ne le rendait pas moins menaçant.

Il avait une armée derrière lui, de quoi nous inculper ou nous arrêter sur le champ. Un coup d’œil a sa ceinture, je savais qu'ils en avaient tous. Et le teaser de Kane ne faisait pas exception. Nous étions très mal barrées.

Merde murmurais je plus pour moi même qu'autre chose. Kane n'était pas censée être la. Il devait s'énerver contre le docteur Griffin encore un bon moment. A croire qu'il avait déjà comprit la supercherie... Il devait connaitre trop bien Abby et il avait devancé ses idées. On était vraiment dans la merde monumentale. Surtout qu'en regardant en arrière, je savais qu'il n'y avait pas d'autre issues. Il fallait passer devant lui pour s'enfuir.

Je restais figée, ne sachant pas trop quoi faire. Après tout je n'étais qu'une simple mécano dans l'histoire... Bon ok j'avais fait un énorme boulot, mais le but de tout ça me dépassait largement. Alors que j'étais sûre que ces deux la connaissaient très bien les retombées de notre plan. Ou du moins Kane, puisque la jeune femme avec moi n'avait probablement pas trop eu le temps de réfléchir à tout ça.
Alors que je m’apprêtais a me retourner pour faire face a l'officier qui m'accompagnait, je la vit fixer Kane et s'avancer vers lui. Un regard vers le chancelier me fit rapidement comprendre que c'était leur moment. Ou quelque chose dans ce gout la.

Aucun des deux ne semblaient faire attention a ma présence, alors j'en profitais pour suivre doucement Callie. Cette fois ci elle prenait les devant et je la laissais gérer la situation... Elle connaissait mieux l'homme en face de nous que moi.

Au fur et a mesure que le temps passait j’avais l'impression d'entrer dans un rêve, ou dans une autre dimension. Surtout une fois qu'on avait passé Kane et que ce dernier n'avait même pas fait un geste vers son teaser. Il avait a peine retenu l'officier par le bras, mais en un mouvement elle avait déja le teaser en main et lui avait asséner un sacré coup. Je n'allais pas m'en plaindre hein... Mais bon, tout ça était tellement dément que j'avais l'impression que ça ne s'était pas vraiment déroulé.

Je restais plantée la complètement déboussolée par ce qu'il venait de se passer. Elle se mit a parler et je compris rapidement qu'on devait bouger de la avant qu'il ne se relève ou qu'il prévienne quelqu'un.

Ok, c'est par la. Dis je en tentant d'oublier ce que j'avais vu. On était pressées et j'étais la seule a savoir ou se situait la navette. Je passais a nouveau devant et avançais de nouveau d'un pas rapide.

Il ne nous fallu pas très longtemps avant d'arriver. Une fois sur place je lui désignais la combinaison que j'avais eu énormément de mal a prendre au dernier moment. Un vol de combi, ça passait... Mais deux. Enfilez ça et monter a bord. Expliquais je. Je devais régler deux trois chose pour qu'on se fasse éjecter et d'ici quelques minutes nous nous dirigerions enfin vers la terre...
roller coaster

_________________

“TOUTE PEINE MÉRITE GALÈRES.”
La souffrance est féconde en enseignements, on apprend vite à l'école de la douleur.


Abs du 7 Juillet au 28 Aout. (intermittence et réelle abs)
Mon Magasine perso :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t79-rapports-de-missions

avatar
PEUPLE DU CIELOfficier Médical en Chef
PEUPLE DU CIEL
Officier Médical en Chef

INFORMATIONS
Age : 20 Féminin Nb de Messages : 983
En savoir +

MessageSujet: Re: ▲ Moment Of Truth (Event)   Dim 8 Jan - 18:42


Moment Of Truth
Marcus, Callie, Raven & Abby

Il était là et s'acharnait contre la porte, on aurait dit un fou qui hurlait, il donnait des ordres dans tous les sens mais Abby continuait, elle continuait de diffuser le message, Callie et Raven devait y arriver et tant qu'elle n’entendrai pas le bruit lui signifiant que la capsule était partie elle n'arrêterait pas.

Kane hurla à ses hommes de prendre un pied de biche, la barrière qu'elle avait mise en place n'allait pas tenir très longtemps encore. Elle regarda rapidement vers Kane et ses hommes et alors que le pied de biche arrivait elle remarqua que Kane n'était plus là. Merde ! Il devait avoir compris et elle allait devoir lui courir après pour l'empêcher de tout faire capoter, ça non il n'allait pas faire foirer son plan.

La porte céda et les gardes entrèrent mais Abby s'enfuit en courant vers la stations prison elle n'en avait rien à faire qu'il la poursuive et surtout rien à faire de leurs cris... Elle courait vite, elle étaient en forme, elle se dépêchait il fallait absolument stopper Kane et vite. Elle arrivait à proximité de la station prison remarqua Kane sur le sol et son bâton plus loin... Raven ou Callie avait du l'électrocuter... Dans son cerveau c'était plutôt Raven qui aurai pu faire ça, elle n'imagina pas Callie le faire une seule seconde, bien que ça soit probable... Une fois à son niveau elle se mit au sol pour vérifier si il allait bien.

"Kane ça va ?" Sa question était inutile vu que l'home à qui elle parlait était inconscient...

Elle entendit les gardes arriver pour l'arrêter mais elle s'en fichait elle vérifiait l'était de santé de Kane. Même si leur relation était mauvaise, son rôle de médecin prenait le dessus Marcus Kane ou non... Elle ne regarda pas les gardes et leur parla rapidement.

"Emmenez le à l'infirmerie. Je m'occupe de lui et après vous pourrez m'arrêter." et s'en attendre leur réponse elle se leva et se dirigea rapidement vers l'infirmerie.


_________________


I can’t believe we’re here today
We come from so long that it seems I can't recognize the path we’ve took. I never saw it coming, could we be the same after that ?


Merci Marcus pour la signature et l'avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t199-rapport-de-mission-

avatar
PEUPLE DU CIELChef de la Garde - Leader
PEUPLE DU CIEL
Chef de la Garde - Leader

INFORMATIONS
Age : 24 Masculin Nb de Messages : 1046
En savoir +

MessageSujet: Re: ▲ Moment Of Truth (Event)   Ven 13 Jan - 22:13


Moment of Truth
What we do in life echoes in eternity

MUSIC :: BARBASTELLA

Résilience (n.f.)
1. Propriété physique d’un matériau de retrouver sa forme après avoir été comprimé ou déformé, élasticité.
2. Capacité à absorber une perturbation, à se réorganiser, et à continuer de fonctionner de la même manière qu’avant.

Elle avait compris. Elle l'avait lu.

Malgré toute la tragédie de la situation, cette constatation fut un soulagement pour Marcus, et presque une libération. Elle savait, et malgré la supplication qui grandissait dans ses yeux, elle s'accommoda de cette issue, non sans une pointe de regret que Kane perçu au plus profond d'elle-même ; un regret, qui ne manqua pas de l'étonner ... il n'avait jamais imaginé que cette ultime tâche serait aussi dure pour elle. Comme toujours, Kane avait sous-estimé les liens qui les unissaient ; il avait sous-estimé la force de cette affection mutuelle qui les avait réunis et qui les réunissait toujours, cette même affection qui les mettait aujourd'hui dans cette situation ô combien saumâtre et trouble. Plus que de l'affection, il l'aimait, et il regrettait de ne pas avoir été en mesure de le lui prouver plus tôt.

Kane sentit sa matraque glisser en dehors de son étui, et pendant un instant, il quitta le regard de Callie. Pendant une fraction de seconde, son regard se porta derrière elle, par-dessus son épaule, vers cette mécanicienne qui avait risqué sa vie pour la sortir d'ici - qui la risquait encore - et qui, silencieuse, assistait sans bouger à ces adieux de misère dont elle était le seul témoin. Il la fixa un instant, gravant son visage dans sa mémoire, conscient qu'il contractait aujourd'hui envers elle une dette dont il n'était pas certain de pouvoir s'acquitter un jour.

L'instant d'après, il sentit sur son flanc mordre la matraque, et alors l'électricité s'empara de son corps et le parcourut de part en part. Un violent sursaut le traversa, mais alors qu'il s'attendait à tomber sur le sol froid de la station, il sentit quelque chose le retenir, ou du moins le ralentir. Ses genoux heurtèrent le sol métallique de l'Arche, mais son corps refusa de tomber lourdement. Il sentit quelque chose l'agripper et il comprit alors que c'était Callie, que c'était elle. Alors, il ne put s'empêcher de s'accrocher à son tour à elle, cherchant presque désespérément ce dernier contact qui lui était accordé. Marcus se sentit partir, mais tandis que les choses autour de lui devenaient floues et indistinctes, sa voix lui parvint à travers la brume, derrière laquelle disparaissait la réalité à mesure que les secondes s'écoulaient. Il ne perçut pas tout, seulement une partie, mais la plus importante.

Fait confiance, Marcus.

Ses mots résonnèrent dans son esprit encore et encore, jusqu'à ce qu'il n'eut plus conscience de rien. Lentement, ses mains relâchèrent l'emprise qu'elles avaient sur les vêtements de Callie et son corps s'affaissa sur le sol. Marcus perdit connaissance le coeur emplis de regrets, avec la certitude profonde qu'il ne reverrait plus jamais Callie Cartwig, la seule personne en ce monde qui comptait vraiment pour lui.


* * *


Kane n’entendit même pas la capsule quitter la station orbitale. Lorsque la porte verrouillée de la salle de contrôle s’ouvrit enfin, Abigail Griffin en sortit en trombe quand elle découvrit que Kane n’était plus les soldats qui tentaient d’ouvrir la porte. Pris de court, la réaction plus que longue des gardes permit à Griffin de passer à travers l’escouade. Face à cette évasion impromptue, les hommes sortirent leurs armes et les pointèrent vers la Conseillère, mais une voix s’éleva parmi eux.

« — Ne tirez pas ! Nous sommes sur une station orbitale : elle n’ira pas bien loin. Elle ne peut pas nous échapper » affirma-t-il.

Sans attendre, ils s’élancèrent à la poursuite de Griffin qui, comme Kane avant elle, fonçait tout droit en direction de la Station Prison. Rapidement, ils tombèrent sur le chef de la sécurité, qui gisait inconscient sur le sol de la station. Ils virent qu’Abigail s’était penchée sur lui, et ils pointèrent alors de nouveau leurs armes vers elle.

« — Docteur Griffin ! » l’interpella le même homme « Écartez-vous ! » ordonna-t-il « Ne nous obligez pas à ouvrir le feu »

Mais Griffin ne semblait pas l’entendre de cette manière. En fait, elle ne semblait même pas faire attention aux gardes qui venaient d’arriver. Penchée sur le corps inerte de Kane, elle donnait davantage l’impression de s’inquiéter pour lui que pour sa propre vie.

« — Emmenez-le à l'infirmerie. Je m'occupe de lui et après vous pourrez m'arrêter » déclara-t-elle.

Mais le garde ne bougea pas d’un poil, ni aucun des autres hommes présents.

« — Vous n’êtes pas en mesure de négocier » lui répondit sèchement le garde, qui pointait toujours son arme dans sa direction « Éloignez-vous de lui tout de suite, où nous ouvrons le feu » Et comme elle semblait se diriger vers l’infirmerie, l’homme se fit plus insistant « Stop ! Dernier avertissement ! » affirma-t-il.

Un déclic mécanique annonça à Griffin que l’homme venait de charger son arme. Il ne voulait pas en arriver à là, mais les hommes de Kane avaient la réputation de lui être fidèles – du moins en partie – et celui-ci ne faisait pas exception à la règle. Il était loyal envers son supérieur, et plus encore envers les ordres qu’il lui donnait. L’Arche pouvait bien s’écrouler, le garde avait bien l’intention de mener à bien la mission que lui avait donné Kane : arrêter Abigail Griffin, quand bien même son supérieur était-il lui-même à terre, voir même peut-être mort.

« — Les mains en l’air. Éloignez-vous de lui, maintenant » ordonna de nouveau le garde.

Presque soudainement, Kane refit surface, émergeant de la torpeur dans laquelle l’avait plongé le choc électrique. Il n’aurait su dire combien de temps s’était écoulé entre le moment où il avait perdu connaissance et maintenant, mais il lui semblait qu’une éternité séparait les deux instants. Péniblement, il se releva, un peu hagard, mais le souvenir de ce qui s’était passé le ramena bien vite à la réalité. Il sentit son cœur saigner à mesure que la mémoire lui revenait.

Lorsque les yeux de Marcus se posèrent sur Abigail et qu'il se rendit compte qu'elle était là, le Conseiller eut un mouvement de recul. Il chancela un instant, manqua de tomber, mais bien vite, il tenta de se reprendre. Abandonnant un moment l'intérêt qu'ils avaient porté à Abigail, les gardes tentèrent de s'assurer que Kane allait bien et de savoir ce qui s'était passé, mais ils se heurtèrent à la glace que Marcus venait subitement de dresser autour de lui.

« — Qu'est-ce qu'elle fait là ? » leur demanda Marcus en désignant Griffin, sans prendre le temps de répondre aux questions « Mes ordres n'étaient-ils pas suffisamment clairs ? »

Kane peinait à reprendre possession de son corps ... il vacilla encore un peu, sans même prendre en considération Abby. Marcus était dans un état tel que rien n'était en mesure de le détourner de cet amas de colère et de tristesse qui bouillonnait en lui. Elles le paralysaient, émoussaient ses sens, le rendaient acerbes. Elles contrôlaient ses pulsions et ses actes, et Kane n'avait pas la force d'y résister.

« — Est-ce que c’est vrai, ce qu’elle vient de dire ? Vous comptez sacrifi… » commença la jeune recrue qui accompagnait les vétérans, mais le jeune homme n’eut pas le temps de finir sa phrase.

« — Est-ce que j’ai l’air de m’en soucier ?! » gronda soudainement Kane en coupant la parole au jeune garde.

Il y eut un silence, puis un malaise. Cette fois, Kane se redressa totalement … il y avait une telle incohérence dans sa façon d’être que n’importe qui s’en serait rendu compte. Sa voix était emplie de colère, mais ses yeux laissaient transparaître toute la peine qu’il ressentait. En cet instant précis, Kane n’avait besoin que d’une chose : être seul ; il ne voulait plus voir personne et se fichait complètement des conséquences qui suivraient les révélations d’Abigail Griffin. Il était comme un chien blessé qui avait besoin de temps pour lécher ses blessures.

Trop accablé pour être décent, il ne laissa même pas à Abigail l’occasion de s’exprimer ni de s’expliquer … mais son regard, cependant, croisa longtemps le sien. A ce moment précis, ils étaient les deux seuls à savoir ce qui s’était passé – Abby parce qu’elle en était l’architecte, Kane parce qu’il venait d’en être témoin – et face à ce qui était pour lui une tragédie, Marcus ne savait que dire … malgré le bienfondé de ce qu’elle avait fait, Kane ne pouvait empêcher une partie de lui-même d’en vouloir à Abby : elle avait, certes, donner à Callie une chance d’échapper à son destin, mais elle n’avait fait que retarder l’échéance. Au lieu de mourir sur l’Arche, Callie allait mourir sur Terre.

D’un geste de main, Kane coupa court à ses réflexions. Il avait l’impression qu’une brume opaque l’entourait, et il ignorait si c’était dû au choc de la matraque ou à l’atmosphère globale de la situation dans laquelle il se trouvait.

« — Emmenez-là » ordonna-t-il à ses hommes.

Et comprenant qu’il ne valait mieux pas discuter, ses hommes s’exécutèrent.


Spoiler:
 

_________________

We are our mistakes’ sum
Sometimes the only choices you have are bad ones, but you still have to choose. With time, I’ve learnt true courage isn’t making this choice: it’s create another one, a third one, a better one. I apologize for all the harm I’ve caused, all our lost ones … I don't ask you to forgive, neither to forget, but I will make amends, I swear it. I swear it upon my blood.
♪ See you brought out the best of me
A part of me I've never seen ♫


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-100-new-earth.forumactif.org/t44-kane-life-is-about-s

Contenu sponsorisé

INFORMATIONS
En savoir +

MessageSujet: Re: ▲ Moment Of Truth (Event)   

Revenir en haut Aller en bas
 
▲ Moment Of Truth (Event)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» It's the moment of truth it's the moment to lie it's the moment to live and the moment to die... Feat. Clark
» Ciara ♣ It's the moment of truth for the Huntress of Vampire
» ≈ its the moment of truth and the moment to lie (w/ caïn)
» Intrigue des 100 : It's the moment of truth
» Main Event : Chris Jericho (C) vs R-Truth

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The 100 : New Earth :: 
₪ LES ARCHIVES ₪
 :: 
A R C H I V E S
 :: SAISON 1
-
Sauter vers: